VALERIE HOBSON

Vue 248 fois

Profession:
Actrice britannique d'origine irlandaise.

Date et lieu de naissance:
04-04-1917, à Larne dans le comté d'Antrim en Irlande.

Date et lieu du décès:
14-11-1998, à Londres, Royaume-Uni.

Cause du décès:
D’une crise cardiaque à l'âge de 81 ans.

Nom de naissance:
Babette Valerie Louise Hobson.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria 2 fois et eut trois enfants :

Marié le 12 avril 1939 avec le producteur : ANTHONY HAVELOCK-ALLAN (1904–2003)
Divorcé le 31 juillet 1952 - Ils eurent deux enfants. - Son deuxième enfant, Mark Havelock-Allan, est né le 4 avril 1951.
Son fils aîné, Simon Anthony Clerveaux Havelock-Allan, est né en mai 1944 et il succombe à une pneumonie en 1990.

Marié le 31 décembre 1954 avec : JOHN PROFUMO - Jusqu'au décès de Valerie le 13 novembre 1998.
Son plus jeune enfant est l'auteur David Profumo, né le 16 octobre 1955.

Taille:
(1m68)

Commentaires: 0

Anecdotes

Fille d’un officier de la Navy, Robert Gordon et de son épouse Violet Hobson.

Son fils aîné, Simon, est né avec le syndrome de Down.
A cessé de prendre ses médicaments, ce qui l'a conduit à la crise cardiaque qui l'a tuée.
Son deuxième enfant, Mark Havelock-Allan, est né le 4 avril 1951.
Son plus jeune enfant est l'auteur David Profumo, né le 16 octobre 1955, qui a écrit un livre, « Bringing the House Down », sur le scandale de son père.


Valerie et son époux : John Profumo

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à VALERIE HOBSON

Source : SpanishFilms - Ajout de la vidéo le 13 juin 2021 par Philippe de CinéMémorial


Fille d’un officier de la Navy, Robert Gordon et de son épouse Violet Hobson. Babette Valerie Louise Hobson, voit le jour 4 avril 1917 à Larne dans le comté d'Antrim en Irlande. Enfant surdouée, elle reçoit un premier prix de danse à l’âge de deux ans! Dès lors elle ne cesse d’affirmer sa volonté de devenir un jour danseuse étoile. Mais une scarlatine dont elle se remettra difficilement aura raison de cette ambition première. Rétablie c’est vers la comédie qu’elle tente sa chance, devenir une actrice de cinéma.

Elle entre à la Royal Academy of Dramatic Arts de Londres et fait ses débuts au théâtre à l'âge de 16 ans. Son joli visage avec un petit coté malicieux et typiquement anglaise, attire l'attention d'un talent scout d’Universal qui lui décroche un contrat cinématographique.


Laurence Olivier et Valerie Hobson - Dans : Q Planes, en 1939.

Elle fait ses premiers pas dès 1932 dans des rôles mineurs, ce n'est qu'en 1935 qu'elle est remarquée avec le film d’horreur de James Whale « La fiancée de Frankenstein » elle est Elizabeth l'épouse du Dr Frankenstein (Colin Clive) qui avec l'étrange docteur Pretorius (Ernest Thesiger) ils créent une fiancée (Elsa Lanchester) au monstre incarné par Boris Karloff. Elle enchaîne avec le même registre, elle est l'épouse de Henry Hull qui incarne « Le Monstre de Londres » de Stuart Walker.

Dans un registre différent « Le secret de Stamboul » (1936) un film d'espionnage d'Andrew Marton, elle est l'agent Tania une dame russe aux cotés de James Mason un agent britannique qui se rend à Istanbul pour tenter de déjouer une révolution.

Zoltan Korda l’engage pour jouer l’épouse du capitaine Carruthers (Roger Livesey) dans son film exotique «Alerte aux Indes» (1937) avec Sabu.

Se voyant peu attribuer de rôles majeurs et déçue par le système du studio, elle rentre en Grande-Bretagne en 1939. Michael Powell lui confie un double rôle celui d’une institutrice qui lui sert de couverture, à son double rôle d’agent double à la solde des allemands dans « L’espion noir » (1939) ; elle joue ensuite une journaliste aux côtés du Major Hammond (Laurence Olivier) dans le thriller d’espionnage « Espionne à bord » (1939) de Michael Powell; une partisane tchèque qui seconde Robert Donna pour saboter une usine allemande de gaz toxiques dans « Tartu » (1943) de Harold S. Bucquet ; l'épouse de Michael Redgrave, un résistant qui se fait passer pour mort afin de démanteler un réseau d'espionnage, dans « The years between » (1946) de Compton Bennett.

Marc Allégret signe une comédie romantico-dramatique « Jusqu’à ce que mort s’en suive » (1947) sur le point d'accoucher, elle se remémore son passé, mariée a un riche propriétaire (Michael Gough) elle devient la maîtresse de Philip (Stewart Granger) un homme au caractère sombre et imprévisible ; pour David Lean elle campe une vieille femme acariâtre et excentrique la mère de Jean Simmons dans « Les grandes espérances » (1946) ; puis elle est la veuve mystérieuse, et troublante, l'une des huit victimes du tueur en série campé par Alec Guiness dans la comédie à l'humour noir très britannique « Noblesse oblige » (1948) de Robert Hamer.


Alec Guinness, Valerie Hobson, et Dennis Price - Dans : Kind Hearts and Coronets, en 1949.

Elle retrouve Alec Guiness dans « Trois dames et un as » (1951) de Ronald Neame en jeune homme charmant et ambitieux qui trouve de nombreuses façons de s'accrocher auprès de la charmante Comtesse de Chell (Valérie Hobson).

John Gilling lui compose un personnage de femme fatale avec « La voix de Merrill » (1952) où fatiguée de son mariage sans amour et frustrée avec son mari désagréable (James Robertson Justice) elle décide avec son amant (Edward Underdown) de l'empoisonner et que sa mort serait attribuée à son état de santé défaillante, mais le meurtre parfait n'existe pas !

Pour son dernier film, René Clément la sollicite pour le mélodrame « Monsieur Ripoix » (1954) elle ne supporte plus les infidélités de son mari (Gérard Philipe) qui pour arrivé à ses fins auprès d’une nouvelle conquête il simule un suicide par défenestration, mais il tombe accidentellement et reste paralysé à vie, dès lors il devient le fidèle prisonnier de sa femme.

Coté vie privée : En 1952, elle divorce de son premier mari, le producteur de films Sir Anthony Havelock-Allan épousée en 1939 avec lequel elle a eut deux enfants dont Simon en 1944 qui naît trisomique, de cette tragédie Valérie en souffrira énormément et d'après ses proches pendant une année elle ne parlait plus, l'enfant fut placé dans une école pour handicapé, Valérie continua de l'aimer tendrement jusqu' à l'âge de 46 ans où il succomba à une pneumonie.… Elle convole deux ans plus tard avec le député John Profumo jusqu'au décès de l'actrice.

En 1954, retirée du monde du spectacle elle s’investie dans le domaine social, pour s'occuper des enfants handicapés et les lépreux. Depuis quelques années elle était soignée pour de problèmes cardiaques, en 1998 contre l'avis médical elle arrête volontairement son traitement. "C'est moi qui choisit ma fin de vie" disait’elle, elle s'éteint d’une crise cardiaque le 14 novembre 1998 à l'âge de 81 ans.


Valerie Hobson - Dans : La Fiancée de Frankenstein, en 1935.

Source : Gary Richardson - Fait le 13 juin 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


46 LONGS MÉTRAGES
_________________________________


 

1954 - MONSIEUR RIPOIS

 

1953 - BACKGROUND

 

1952 - WHO GOES THERE !

 

1952 - VOICE OF MERRILL .THE

 

1952 - TROIS DAMES ET UN AS

 

1952 - MEET ME TONIGHT
Réal. : Anthony Pelissier

 

1949 - VOYAGE INTERROMPU
Réal. : Daniel Birt

 

1949 - TRAIN DU DESTIN .LE

 

1949 - ROCKING HORSE WINNER .THE

 

1949 - NOBLESSE OBLIGE

 

1948 - JUSQU'À CE QUE MORT S'ENSUIVE

 

1948 - HEURES D'ANGOISSE

 

1946 - YEARS BETWEEN .THE

 

1946 - GRANDES ESPÉRANCES .LES

 

1943 - ADVENTURES OF TARTU .THE

 

1942 - UNPUBLISHED STORY

 

1940 - ESPIONNE À BORD

 

1940 - ATLANTIC FERRY

 

1939 - THIS MAN IN PARIS

 

1939 - ESPION NOIR .L'

 

1939 - BATAILLE SILENCIEUSE .LA

 

1938 - THIS MAN IS NEW
Réal. : David MacDonald

 

1938 - ARMES SECRÈTES

 

1938 - ALERTE AUX INDES

 

1937 - DEUX AVENTURIERS .LES

 

1936 - TUGBOAT PRINCESS
Réal. : David Selman

 

1936 - SECRET DE STAMBOUL .LE

 

1936 - NO ESCAPE

 

1935 - QUARTIER CHINOIS
Réal. : Murray Roth

 

1935 - MYSTÈRE D'EDWIN DROOD .LE

 

1935 - LOUP-GAROU DE LONDRES .LE

 

1935 - GREAT IMPERSONATION .THE
Réal. : Alan Crosland

 

1935 - FIANCÉE DE FRANKENSTEIN .LA

 

1935 - AUGUST WEEKEND
Réal. : Charles Lamont

 

1934 - RENDEZVOUS AT MIDNIGHT
Réal. : Christy Cabanne

 

1934 - OH ! WHAT A NIGHT !
Réal. : Frank Richardson

 

1934 - MAN WHO RECLAIMED HIS HEAD .THE
Réal. : Edward Ludwig

 

1934 - LIFE RETURNS
Réal. : Eugene Frenke et James P. Hogan

 

1934 - GRANDES ESPÉRANCES .LES
Réal. : Stuart Walker - Scènes coupées au montage

 

1934 - FAMILLE COLLANTE .UNE
Réal. : Richard Thorpe

 

1934 - DEUX COEURS, UNE VALSE

 

1934 - BADGER’S GREEN
Réal. : Adrian Brunel

 

1933 - PATH OF GLORY .THE
Réal. : Dallas Bower

 

1933 - FOR LOVE OF YOU
Réal. : Carmine Gallone

 

1933 - EYES OF FATE
Réal. : Ivar Campbell

 

1932 - HIS LORDESHIP
Réal. : Michael Powell

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)