RODOLFO ACOSTA

Vue 473 fois

Profession:
Acteur mexicain.

Date et lieu de naissance:
29-07-1920, à Chihuahua capitale de l'État de Chihuahua au Mexique.

Date et lieu du décès:
07-11-1974, à l'hôpital de Woodlands Hills en Californie aux États-Unis.
Il repose dans les collines d'Hollywood au Forest Lawn Memorial Park…

Cause du décès:
D'un cancer du foie à l'âge de 54 ans.

Nom de naissance:
Rodolfo Acosta Perez - Surnom : Rudy.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 2 reprises et eut 5 enfants :

Marié en 1945 : JEANINE COHEN - Divorcé en 1957.
Ils eurent quatre enfants : Dante, Timur, Loredo et Jeanine Acosta.

Marié le 18 septembre 1971 avec : VERA MARTINEZ - Divorcé le 03 octobre 1974.
Une fille est née de leur union, mais le couple divorce en octobre 1974 un mois avant le décès de l'acteur le 7 novembre 1974.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à RODOLFO ACOSTA

Ajout de la vidéo le 02 janvier 2022 par Philippe de CinéMémorial


Fils de Jose Acosta et de Alexandrina (née Perez), Rodolfo Acosta Perez est né le 29 juillet 1920, à Chihuahua capitale de l'État de Chihuahua au Mexique. Un territoire qui fut longtemps disputé entre le Mexique et les Etats-Unis.

Au milieu des années 20, son père charpentier emmène la famille en Californie, où le jeune Rodolfo grandi et fait ses premières études à la Lincoln High School. Adolescent, ayant un intérêt pour le théâtre il entre au Los Angeles City College pour étudier l'art dramatique. Il fréquente ensuite l'UCLA, puis se produit sur scène au Pasadena Playhouse.


Rodolfo Acosta et Robert Ryan - Dans le film de 1956 : Le shérif


A 19 ans, il obtient une bourse pour étudier au Palais des Beaux-Arts de Mexico, où il est resté pendant trois ans.

Lors de l'entrée en Guerre des Etats-Unis, Rodolfo rejoint la marine américaine et sert dans les renseignements navals. En 1945 il épouse Jeanine Cohen, rencontrée à Casablanca pendant la campagne d'Afrique du Nord. Ils eurent quatre enfants, mais le couple divorce en 1957 pour cause d'adultère de Rodolfo avec l'actrice Ann Sheridan. ll a ensuite épousé Vera Martinez à Las Vegas en 1971, un enfant est né de leur union, mais le couple divorce en octobre 1974 un mois avant le décès de l'acteur.

Les hostilités terminées, il est retourné au Mexique, et débute au cinéma avec un rôle de policier dans « Dieu est mort » (1947), un film dramatique américano-mexicain de John Ford réalisé par Emilio Fernandez aux cotés de Dolores del Rio, Pedro Armendáriz et Henry Fonda. Dans « Rosenda » (1948), de Julio Bracho, il est Salustio Hernández un homme rugueux dans un triangle amoureux aux côtés de Fernando Soler et Rita Macedo, un rôle qui décrit sa future personnalité cinématographique.

Emilio Fernández, avec qui il fera une longue collaboration lui écrit et lui offre le rôle de Paco un sale type dans le film « Les bas-fonds de Mexico » (1948) il campe un proxénète violent qui exploite Mercedes (Marga López), dans un élan de courage, elle finit par le poignarder, mais avant de rendre son dernier souffle elle meurt sous ses balles de révolver. Ce rôle lui a valu la nomination aux Ariel Awards (les Oscars mexicains). (Pour la petite anecdote , dans une scène Rodolfo doit gifler Mercedez, il n'a pas retenu sa main et Mercedez a été violemment giflée et déstabilisée, l'actrice s'est plainte au producteur pour qu'il lui présente ses excuses).

Avant de se décider à rejoindre Hollywood, Rodolfo laisse encore son empreinte dans quelques films au Mexique Citons : le mélodrame d'Emilio Fernández « Quartier interdit » (1950) avec Violeta (Ninón Sevilla),une danseuse de cabaret du club Chango de Rodolfo, Violeta veux garder un bébé abandonner mais cela déplaît à Rodolfo, Santiago (Tito Junco) tenancier d'un club rival, lui vient en aide, mais tout devient tragique, chacun y perdra la vie. Dans un triangle amoureux qui mène à la tragédie « Le port des sept vices » (1951) d'Eduardo Ugarte, El Mirlo (Ernesto Alonso) sortant de prison arrive au Cabaret d'El Falcón (Rodolfo Acosta) un endroit dépravé par la corruption et la prostitution, là il retrouve son ancien amour, la chanteuse Colomba (Miroslava Stern), mais elle est tenue en couple avec le scélérat El Falcón.

Arrivé à Hollywood, il débute d'abord avec Universal Pictures. Son visage très typé, ses petits yeux cruels, son rire volontiers menaçant, l'ont conduit vers une galerie de rôles exotiques, de guerriers amérindiens, de hors-la-loi, de gangsters cruels, de policiers sadiques, de crapules, tout particulièrement dans le domaine du western.

Il campe un général corrompu dans « Le traitre du Texas » (1952) de Budd Boetticher avec Robert Ryan et Rock Hudson; le capitaine pirate portugais nommé Poulini dans « Les boucaniers de la Jamaïque » (1952) de Frederick De Cordova, face au Commandant David Porter (Jeff Chandler) qui chasse les pirates des Caraïbes avec Scott Brady et Suzan Ball ; Silva un peau-rouge qui se bat au couteau avec John Wayne dans « Hondo, l'homme du désert » de John Farrow, un western virulent où gronde la révolte des Apaches avec Geraldine Page, Lee Aaker et Michael Pate.

Rodolfo Acosta et Roberto - Dans le film de 1951 : Cañedo in Pecado


Dans le magnifique western « L'aigle solitaire » (1953) de Delmer Daves Rodolfo campe Scarface Charlie un indien renégat dont leur chef se fait appeler Capitaine Jack (Charles Bronson), un redoutable chef Modoc sans foi ni loi qui fait régner la terreur dans l'Oregon, Washington envoie un pacificateur de la paix (Alan Ladd) pour tenter d'apaiser les tensions mais en vain; le lieutenant Fernandez, un flic sur la piste d'un tueur en série (Lee Marvin) dans le violent thriller « La sixième victime » (1955) de Harry Horner ; Sebastian, l'un des révolutionnaires de Gilbert Roland dans « Bandido Caballero » (1956) de Richard Fleischer avec Robert Mitchum, et Zachary Scott.

Il personnifie le chef Apache Nanchez recherché pour avoir décimé un escadron de soldats dans « Femme d'Apache » (1957) de Charles Marquis Warren il est finalement capturé par le sergent Clovis Hook (Joel McCrea), qui découvre parmi les prisonniers de Nanchez, une jeune squaw blanche (Barbara Stanwyck), disparue depuis plusieurs années.

On le voit à contre emploi dans le film noir « Tijuana, cité corrompue » (1957) de Leslie Kardos, il tient le rôle de Manuel Acosta Mesa, un courageux rédacteur en chef d'un journal mexicain qui tente de dénoncer la mafia et la corruption des autorités locales de Tijuana à ses risques et périls avec James Darren, Robert McQueeney et Jean Willes.

Don Siegel réalise un très beau western sur fond de racisme « Les rôdeurs de la plaine » (1960) Pacer (Elvis Presley) est le fils métis d'un éleveur blanc (John McIntire) et de sa mère Neddy une indienne Kiowa (Dolores del Río), lorsque qu'une bande de racistes causent la mort de Neddy, la guerre est déclarée entre les Blancs et la tribu Kiowa du chef Buffalo noir (Rodolfo Acosta), un dilemme pour Pacer avec son frère blanc, Clint (Steve Forrest).

Marlon Brando réalise et joue Rio dans « La vengeance aux deux visages » (1961) il se fait arrêter par le shérif local (Rodolfo Acosta) après un hold-up raté où son complice Karl Malden l'a abandonné, cinq ans après sa sortie de prison, Rio prépare sa vengeance.

Il endosse pour la énième fois le rôle d'un chef indien dans « Rio Conchos » de Gordon Douglas (1964) deux anciens militaires de la Guerre de Sécession (Richard Boone et Stuart Whitman) se lancent sur la piste d'un colonel confédéré (Edmond O'Brien) qui négocie des armes avec le chef Apache Chemise rouge (Rodolfo Acosta).

Il retrouve John Wayne dans « Les quatre fils de Katie Elder » de Henry Hathaway (1964) il est Bondie, le bras droit de l'obscur et méchant Morgan Hastings (James Gregory) responsable de la mort de leur père, avec Dean Martin, Michael Anderson et Earl Holliman.

En 1969, il campe un officier de l'armée mexicaine dans « La vengeance du shérif » aux côtés de Robert Mitchum et Angie Dickinson. En 1970, dans le western de Carol Reed « L'indien » Rodolfo Acosta apparaît fatigué et amaigri aux côtés d'Anthony Quinn qui campe l'indien Flapping Eagle, il se révolte contre les conditions précaires et humiliantes qui sont réservées aux siens.

Après le film d'horreur « Héritage de sang » de Carl Monson, il quitte définitivement la profession pour soigner ce cancer du foie qui le ronge, dû à gros problème d'alcool depuis plusieurs années.


John Wayne, Rodolfo Acosta, Michael Pate - Dans le film de 1953 : Hondo, l'homme du désert


Rodolfo Acosta a tourné aussi une cinquantaine de séries ou de téléfilms au petit écran avec la même personnalité du méchant pistoléro à l'indien révolté en passant par le rôle de policiers ou d'officiers mexicains.

Après son divorce avec Jeanine Cohen , il a épousé Vera Martinez à Las Vegas en 1971, une fille est née de leur union, mais le couple divorce en octobre 1974 un mois avant le décès de l'acteur le 7 novembre 1974, à l' hôpital de Woodland Hills en Californie, emporté à l'âge de 54 ans par cette terrible maladie, il repose dans les collines d'Hollywood au Forest Lawn Memorial Park…

Source : Gary Richardson - Fait le 02 janvier 2022 par Philippe de CinéMémorial.


Filmographie


Ken Clark, Rodolfo Acosta et Robert Middleton - Dans le film de 1956 : Le shérif


70 LONGS MÉTRAGES
________________________________

 

1971 - BLOOD LEGACY

 

1970 - INSURGÉ .L'

 

1970 - INDIEN .L'

 

1969 - VENGEANCE DU SHÉRIF .LA

 

1969 - IMPASSE

 

1968 - DERNIER BASTION .LE

 

1968 - DAYTON'S DEVILS

 

1966 - VIOLENT ONES .THE

 

1966 - RETOUR DES SEPT .LE

 

1966 - AND SHOULD WE DIE
Réal. : Judge Whitaker

 

1965 - RÍO HONDO
Réal. : Rogelio A. González

 

1965 - RÉCOMPENSE .LA

 

1965 - QUATRE FILS DE KATIE ELDER .LES

 

1965 - PLUS GRANDE HISTOIRE JAMAIS CONTÉE .LA

 

1964 - RIO CONCHOS

 

1963 - SAM L'INTRÉPIDE

 

1962 - CONQUÊTE DE L'OUEST .LA

 

1961 - VENGEANCE AUX DEUX VISAGES .LA

 

1961 - FARFELUE DE L'ARIZONA .LA

 

1960 - RÔDEURS DE LA PLAINE .LES

 

1960 - ÉTRANGE DESTIN DE NICKY ROMANO .L'

 

1960 - CAVALIERS DE L'ENFER .LES

 

1959 - J'AI ACHETÉ UNE CHINOISE

 

1958 - FUREUR DES HOMMES .LA

 

1958 - DESPERADOS DE LA SIERRA .LES

 

1957 - TIJUANA, CITÉ CORROMPUE
Réal. : Leslie Kardos

 

1957 - FEMME D'APACHE

 

1957 - CHASSEURS DE SCALPS

 

1956 - SHÉRIF .LE

 

1956 - BANDIDO CABALLERO

 

1955 - SIXIÈME VICTIME .LA

 

1955 - REVANCHE DE PABLITO .LA

 

1954 - TORNADE

 

1954 - GENS DE LA NUIT .LES

 

1954 - AIGLE SOLITAIRE .L'

 

1953 - RÉVOLTÉS DE LA CLAIRE-LOUISE .LES

 

1953 - RÉVOLTE AU MEXIQUE

 

1953 - PRENDS-MOI... DANS TES BRAS

 

1953 - HONDO, L'HOMME DU DÉSERT

 

1953 - CITÉ DES TUEURS .LA

 

1952 - YO SOY MEXICANO DE ACÁ DE ESTE LADO
Réal. : Miguel Contreras Torres

 

1952 - VICTIMES DU DIVORCE
Réal. : Fernando A. Rivero

 

1952 - TRAÎTRE DU TEXAS .LE

 

1952 - REBELLES DE SAN ANTONE .LES

 

1952 - DESTINATION GOBI

 

1952 - BOUCANIERS DE LA JAMAÏQUE .LES

 

1952 - ACAPULCO
Réal. : Emilio Fernández

 

1951 - QUARTIER INTERDIT

 

1951 - LOS AMANTES
Réal. : Fernando A. Rivero

 

1951 - ISLAS MARÍAS
Réal. : Emilio Fernández

 

1951 - FEMMES INTERDITES
Réal. : Alberto Gout

 

1951 - EL PUERTO DE LOS SIETE VICIOS
Réal. : Eduardo Ugarte

 

1951 - EL MAR Y TÚ
Réal. : Emilio Fernández

 

1951 - EL BILLETERO
Réal. : Raphael J. Sevilla

 

1951 - DAME ET LE TORÉADOR .LA

 

1951 - BIENAMADA .LA
Réal. : Emilio Fernández

 

1951 - ARGENT N'EST PAS LA VIE .L'
Réal. : José Díaz Morales

 

1950 - VUELVE PANCHO VILLA
Réal. : Miguel Contreras Torres

 

1950 - PECADO
Réal. : Luis César Amadori

 

1950 - PANCHO VILLA RETURNS
Réal. : Miguel Contreras Torres

 

1950 - IMPASSE MAUDITE .L'

 

1950 - ENTRE TON AMOUR ET LE CIEL
Réal. : Emilio Gómez Muriel

 

1949 - SAN FELIPE DE JESÚS
Réal. : Julio Bracho

 

1949 - PRISIÓN DE SUEÑOS
Réal. : Víctor Urruchúa

 

1949 - BAS-FONDS DE MEXICO .LES

 

1949 - MAL AIMÉE .LA
Réal. : Emilio Fernández

 

1948 - ROSENDA
Réal. : Julio Bracho

 

1948 - CHANT DE LA SIRÈNE .LE
Réal. : Norman Foster

 

1947 - EL GALLERO
Réal. : Emilio Gómez Muriel

 

1947 - DIEU EST MORT

 

SA PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
_____________________________________

 

1967 - HOMME EN FUITE .L'

 

1967 - VALLÉE DU MYSTÈRE .LA

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)