RENE DARY

Vue 679 fois

Profession:
Acteur et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
18-07-1905, à Paris, dans le 6e arrondissement, en France.

Date et lieu du décès:
07-10-1974, à Plan-de-Cuques dans les Bouches-du-Rhône, en France.
Il repose au cimetière de L'Isle-sur-la-Sorgue Dans le Vaucluse.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 69 ans.

Nom de naissance:
Anatole Antoine Clément Mary.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 3 reprises et n'eut pas enfants : (sans plus d'informations)

Marié en 1923 avec : CYPRIENNE GOURDES

Marié en 19?? avec : SIMONE LABARDE

Marié en 1939 avec : CARMEL LAPETRUSA

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


René Dary et Bérangère Dautun - Dans le film de 1968 : Eugénie Grandet


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Enfant prodige René Dary est né Anatole Antoine Clément Mary le 18 juillet 1905 dans le 6e arrondissement de Paris. Fils de Juliette Lucie (née Debus) et du célèbre acteur Abéilard Clément Mary nommé " L'idiot Comique du Café de Paris ".

Son père décide de se présenter au studio Gaumont dans l'espoir de trouver un petit rôle, une décision favorable puisqu'avec ses deux enfants Clément et Alphonsine, ils apparaissent comme figurants dans le péplum « Les derniers jours de Babylone ».


René Dary, Vanna Urbino et Hélène Tossy en 1945.


L'espièglerie du jeune Clément, son jeu d'acteur aux paroles de rue, son aisance sur le plateau, ont charmé le producteur et réalisateur Louis Feuillade. Ce dernier cherche justement un personnage enfantin fougueux à peine âgé de 4 ans pour sa prochaine série d'aventures. Pris sous son aile Louis Feuillade engage le bambin dans 80 courts métrages dans la série « Bébé Abelard » citons pour l'exemple : Bébé au Maroc, Bébé Apache, Bébé chez la voyante, Bébé adopte un petit frère (avec son futur remplaçant René Poyen), Bébé en vacance, Bébé et la gouvernante, Bébé ange gardien, Bébé jardinier, Bébé et les cosaques, où encore Bébé fait de spiritisme.

Feuillade permit au petit bonhomme de faire tout ce qui lui était interdit à la maison, son personnage était souvent un enfant gâté, avec des crises de colère impossibles, mais il pouvait aussi aider les enfants et les personnes âgées en détresse, montrant ainsi qu'il avait un bon cœur. Sa sœur ainée Alphonsine née en 1903 apparaît quelquefois à ses côtés jouant le rôle de sa sœur.

Mais les exigences financières du père de l'enfant étant trop élevées, la société de production Gaumont résilie le contrat en 1913 au profit d'un enfant plus jeune aux cachets moins élevés, René Poyen, qui interpréta le gamin Bout de Zan dans une série similaire.

Dès lors le jeune Clément entre dans une école pour apprendre à lire et à écrire. Et parallèlement à onze ans, il fait ses débuts sur les planches avec Lucien Guitry. Un plus tard il abandonne le théâtre pour aider son père à la gestion d'un cinéma dans le XXe arrondissement de Paris.

Devenu adulte au début des années 30, il fut un temps boxeur sous le pseudonyme de Kid René. Il gagne le titre de champion de Provence poids plume. Mais lors d'un nouveau combat, il se blessa à la main et perdit son titre.

Dès lors il décide de revenir vers le monde du spectacle notamment au music-hall sous le pseudonyme de René Duclos. Il participe aussi à des opérettes comme « Pour ton Bonheur » de Jean Wall ; « Trois valses » d'Oscar Straus au Théâtre des Bouffes-Parisiens de et avec Pierre Fresnay et Yvonne Printemps dans les rôles principaux.

A 29 ans, il reprend sa carrière au cinéma avec une série de petits rôles sous le nom de René Dary. Il lui faut attendre 1938 pour obtenir le rôle principal dans « Le révolté » de Léon Mathot , celui de Pimaï, un matelot anarchiste à la forte tête qui refuse l'autorité de son capitaine, mais il a l'esprit de camaraderie et se rachète en sauvant ses camarades menacés par des contrebandiers ; il enchaine avec la comédie dramatique « Le café du port » (1938), de Jean Choux, la jeune Aimée (Line Viala) est abandonnée par son fiancé, René Dary, un marin, la sauve du suicide et l'engage comme chanteuse au Café du Port, elle aide son patron en chantant, accompagnée d'un accordéon et devient la vedette du bistrot, René et Line se marieront, avec entre autres Raymond Aimos et René Bergeron.

Il tient le rôle de Barnes, un marin taciturne et coriace dans « Nord-Atlantique » (1939) de Maurice Cloche, second du Portland, est détesté de tout l'équipage parce qu'il sort d'une école de navigation, de plus sa maîtresse vient d'être assassinée et peu après le capitaine fait en pleine nuit une chute mortelle, soupçonné des faits par l'équipage, Barnes doit faire usage de la force pour assurer son autorité.

Pierre-Jean Ducis signe le drame « Après l'orage » (1941), René Dary campe l'ingénieur Sabin, déçu par les échecs des ses projets il quitte son village du Midi pour aller à Paris, il se lie avec des gens douteux, notamment Alex Krakow (Jules Berry) qui trempe dans les affaires louches.

Léon Mathot le rappelle pour la comédie dramatique « Forte tête » (1942) René Rochet employé de banque est soupçonné d'un vol, licencié il s'accoquine avec un dévoyé, Alexandre (Paul Azaïs) , une série de circonstances fait qu'il sauve d'un incendie le petit-fils du directeur de la banque, (Pierre Brûlé), l'enfant s'attache à René, qui finit par découvrir le vrai coupable du vol.

Albert Valentin signe la comédie romantique « A la belle frégate » (1942) deux marins (René Dary et René Lefèvre) courtisent la belle Yvonne (Michèle Alfa), elle hésite entre René une mauvaise tête et Jean un rêveur au grand cœur, elle choisit, pour son malheur, celui qui fait parler la force plutôt que le doux rêveur qui s'efface avec ses rêves abîmés.



En 1944, René Dary atteint son apogée avec le drame social « Carrefour des enfants perdus » de Léo Joannon, un journaliste ancien officier durant la Guerre, fonde avec deux anciens délinquants (Aman-Julien Maistre et Jean Mercanton) un centre de rééducation pour les jeunes délinquants basée sur la confiance plutôt que les réprimandes , mais l'un d'entre eux, Joris (Serge Reggiani) se montre fortement indiscipliné et met en danger leur projet avec Raymond Bussières et Gérard Blain.

En 1943, dans le policier « 120 rue de la gare » de Jacques Daniel-Norman, René Dary est le premier à incarner au cinéma le célèbre détective Nestor Burma , surnommé Dynamite, il mène une affaire difficile, avec la seule indication de la part d'un mourant 120, rue de la gare, son enquête le conduit à Paris, sur les traces d'un mystérieux cabinet d'affaires d'un notaire non moins inquiétant avec Sophie Desmarets et Jean Parèdes.

Dans le drame policier « Le fugitif » (1946) de Robert Bibal, Fred Maubert (René Dary) évadé de la prison où il expiait un crime qu'il n'a pas commis, retrouve le vrai criminel et le tue avant de mourir dans les bras de sa maitresse (Madeleine Robinson).

Il forme un trio de voleurs dans « Un certain Monsieur » (1949) d'Yves Ciampi, le trio surnommé Le Pouce, L'index et Le Majeur (René Dary, Hélène Perdrière et Pierre Destailles) accepte de travailler en liaison avec la police pour neutraliser une dangereuse bande qui sème la mort pour trouver le vase qui contient la formule secrète d'un explosif afin de la vendre à une puissance étrangère.

Il s'impose définitivement dans la mythologie du cinéma avec le polar de Jacques Becker « Touchez pas au grisbi » (1953) Max (Jean Gabin) et Henri dit Riton (René Dary) sont deux truands associés depuis vingt ans, ils viennent de réaliser un coup fumant en volant 50 millions en lingots, Riton fait l'erreur d'en parler à sa petite amie Josy (Jeanne Moreau) qui en parle à son amant Angelo (Lino Ventura), un bandit rival, l'affrontement est inévitable avec Dora Doll, Daniel Cauchy et Paul Frankeur.

Il campe un personnage ombrageux d'une remarquable présence physique dans le thriller d'Yvan Govar, « Y'en a marre » (1958), Larry Laine (Pierre Trabaud), agent d'Interpol est envoyé en mission à Anvers afin de démanteler un trafic de drogue dirigé le roi de la pègre, Franz (René Dary) avec Dominique Wilms, la capiteuse chanteuse de la boite de nuit et Jess Hahn le copain de Larry.

Par la suite il obtient des rôles moins typés comme le directeur de prison dans le drame psychologique « La peau et les os » (1960) de Jean-Paul Sassy avec Jean-Pierre Jaubert et Gérard Blain ; le chef de la DST dans le film d'espionnage « Passeport diplomatique, Agent K8 » (1964) de Robert Vernay, avec les principaux protagonistes Roger Hanin, Lucien Nat et Christiane Minazzoli ; le docteur Doulin dans le mélodrame « Piège pour Cendrillon » (1965) d'André Cayatte, Michèle (Dany Carrel) réchappée d'un incendie est devenue amnésique, aidée de sa gouvernante (Madeleine Robinson), elle revoit certaines scènes qu'elle a pu vivre autrefois devant la vérité qu'elle pressent, Michèle préfère retourner au néant pour toujours ; le maire du village dans le drame social « Les risques du métier » (1967) d'André Cayatte avec Jacques Brel en professeur d'école accusé de viol par l'une de ses élèves Catherine (Delphine Desyeux), le maire et la police ouvrent une enquête.

Il participa également à une vingtaine séries télévisées comme « Les cinq dernières minutes », dans les épisodes « On a tué le mort et Les enfants du Faubourg » en 1959, mais c'est en 1965, qu'il acquiert une très grande notoriété en incarnant le commissaire Ménardier dans la célèbre série « Belphégor ou le Fantôme du Louvre » de Claude Barma, avec Juliette Gréco et François Chaumette. On le voit aussi dans « La Bête du Gévaudan » en 1967 d'Yves-André Hubert, où il incarne le brave curé du Malzieu, suivi du commissaire Lefranc dans sept épisodes de la série « Les Compagnons de Baal » en 1968.

René Dary fit également du doublage notamment pour certains les westerns, films policiers ou séries télévisées telle « Les Incorruptibles », il écrivit aussi des romans, comme Express 407.



Selon certaine sources l'acteur se serait marié 3 fois : en 1923 avec Cyprienne Gourdes, puis avec Simone Labarde et en 1939 avec Carmel Lapetrusa, avait'il des enfants ? (sans plus d'informations).

Sa prolifique carrière de ce français un tantinet râleur et bagarreur mais toujours la main sur le cœur, toujours près à rendre service se termine dans un village provençal à Plan-de-Cuques dans les Bouches-du-Rhône où il décède à l'âge de 69 ans le 7 octobre 1974. Il repose au cimetière de L'Isle-sur-la-Sorgue dans le Vaucluse…

Source : Gary Richardson - Fait le 06 janvier 2022 par Philippe de CinéMémorial.


Filmographie


Rene Dary et Marie Dea - Dans le film de 1939 : Nord-Atlantique

47 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
________________________________

 

1969 - GOTO, L'ÎLE D'AMOUR

 

1967 - RISQUES DU MÉTIER .LES

 

1967 - HORIZON .L'

 

1966 - FEU DE DIEU .LE

 

1965 - PIÈGE POUR CENDRILLON

 

1964 - PASSEPORT DIPLOMATIQUE

 

1962 - RÈGLEMENTS DE COMPTE

 

1962 - JUSQU'À PLUS SOIF

 

1961 - NAPOLÉON II, L'AIGLON

 

1961 - DE QUOI TU TE MÊLES, DANIELA !

 

1960 - PEAU ET LES OS .LA

 

1960 - MORDUS .LES

 

1960 - DANS LES GRIFFES DE BORGIA

 

1960 - AMOURS D'HERCULE .LES

 

1958 - Y'EN A MARRE

 

1958 - PÉCHÉ DE JEUNESSE

 

1954 - TOUCHEZ PAS AU GRISBI

 

1950 - INCONNUE DE MONTRÉAL .L'

 

1949 - SUZANNE ET SES BRIGANDS

 

1949 - INCONNUE No 13 .L'

 

1949 - CERTAIN MONSIEUR .UN

 

1948 - CINQ TULIPES ROUGES

 

1947 - DIAMANT DE CENT SOUS .LE

 

1947 - CITÉ DE L'ESPÉRANCE .LA

 

1946 - FUGITIF .LE

 

1946 - 120, RUE DE LA GARE

 

1944 - BIFUR 3

 

1943 - CARREFOUR DES ENFANTS PERDUS .LE

 

1943 - APRÈS L'ORAGE

 

1943 - À LA BELLE FRÉGATE

 

1942 - PORT D'ATTACHE

 

1942 - HUIT HOMMES DANS UN CHÂTEAU

 

1942 - FORTE TÊTE

 

1941 - MÉLODIE POUR TOI

 

1940 - MOULIN ROUGE

 

1939 - SIDI-BRAHIM

 

1939 - NORD-ATLANTIQUE

 

1939 - CAFÉ DU PORT .LE

 

1938 - S.O.S. SAHARA

 

1938 - RÉVOLTÉ .LE

 

1938 - FICHU MÉTIER .UN

 

1937 - NOSTALGIE

 

1937 - MENSONGE DE NINA PETROVNA .LE

 

1936 - HÉLÈNE

 

1936 - À NOUS DEUX, MADAME LA VIE

 

1934 - TRAIN DE HUIT HEURES QUARANTE-SEPT .LE

 

1934 - SIDONIE PANACHE

 

129 FILMS MUET ET COURTS MÉTRAGES
__________________________________________

 

1916 - PETITS SOLDATS DE PLOMB .LES
Réal. : Pierre Bressol

 

1915 - TROMPETTE DE BÉBÉ .LA
Réal. : Henri Gambard

 

1915 - BÉBÉ EST UN MAUVAIS ÉLÈVE
Réal. : Henri Gambard

 

1915 - BÉBÉ CHAUFFEUR
Réal. : Henri Gambard

 

1914 - PREMIÈRE SOUSTRACTION DE BÉBÉ .LA
Réal. : Henri Gambard

 

1914 - BÉBÉ ET LE COCHON DE L'ONCLE ANTOINE
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - VACANCES DE BÉBÉ .LES
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - TOUT COMME PAPA
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - REVANCHE DE BÉBÉ .LA
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - RECONNAISSANCE DE BÉBÉ .LA
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - PORTRAIT DE BÉBÉ .LE
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - CONCIERGE DE BÉBÉ AIME LA MUSIQUE .LA
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ SE VENGE
Réal. : Louis Feuillade

 

1913 - BÉBÉ RACCOMMODEUR DE FAÏENCE
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ QUATRIÈME AU BRIDGE
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ PROTECTEUR DE LA POLICE
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ NE VEUT PAS QUE SA GRANDE COUSINE SE MARIE
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ N'AIME PAS LES CHATS
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ N'A PAS PEUR DES VOLEURS
Réal. : Louis Feuillade

 

1913 - BÉBÉ MARCHAND DE STATUETTES
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ JOUE AU CINÉMA
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ FIN LIMIER
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ FAIT DES FAUTES D'ORTHOGRAPHE
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ ET SON PROFESSEUR
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ ET LE CLOWN
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ ET JEANNE D'ARC
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ EST ENCOMBRANT
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ EST DISCRET
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ DÉTECTIVE SANS LE VOULOIR
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ AU PENSIONNAT
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - BÉBÉ A DU FLAIR
Réal. : Henri Gambard

 

1913 - ANANAS .LES
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - NAPOLÉON, BÉBÉ ET LES COSAQUES

 

1912 - HAUT LES MAINS !
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - CHEFS D'OEUVRE DE BÉBÉ .LES
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - CASSETTE DE L'ÉMIGRÉE .LA
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - C'EST BÉBÉ QUI BOIT LE MUSCAT
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BOUT DE ZAN REVIENT DU CIRQUE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ, BOUT DE ZAN ET LE VOLEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ VOYAGE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ VICTIME D'UNE ERREUR JUDICIAIRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ VEUT PAYER SES DETTES
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ TROUVE UN PORTEFEUILLE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ SOIGNE SON PÈRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ SE SUICIDE
Réal. : Louis Feuillade & Henri Gambard

 

1912 - BÉBÉ SE NOIE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ S'HABILLE TOUT SEUL
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ROI DES POLICIERS
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ PERSÉCUTE SA BONNE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ PACIFICATEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ N'AIME PAS SA CONCIERGE
Réal. : ?

 

1912 - BÉBÉ MARIE SA BONNE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ JUGE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ JARDINIER
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ET SON CHIEN
Réal. : Henri Gambard

 

1912 - BÉBÉ ET SA GOUVERNANTE ANGLAISE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ET LE SATYRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ET LE FINANCIER
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ET LA MAIN NOIRE
Réal. : Henri Gambard

 

1912 - BÉBÉ ET LA LEVRETTE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ET LA LETTRE ANONYME
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ET LA CARPE RECONNAISSANTE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ EST UN ANGE GARDIEN
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ EST PERPLEXE
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ EN VACANCES
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ DÉBUTE DANS LA VIE
Réal. : Henri Gambard

 

1912 - BÉBÉ COLLE LES TIMBRES
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ CHEZ LE PHARMACIEN
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ EST AU SILENCE

 

1912 - BÉBÉ ARTISTE CAPILLAIRE

 

1912 - BÉBÉ ARRANGE TOUT
Réal. : Louis Feuillade

 

1912 - BÉBÉ ADOPTE UN PETIT FRÈRE

 

1912 - PETIT POUCET .LE

 

1911 - NOËL DE BÉBÉ .LE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - FUGUE DE BÉBÉ
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - FILLE DU JUGE D'INSTRUCTION .LA
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BRACELET DE LA MARQUISE .LE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ VEUT IMITER SAINT-MARTIN
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ TIRE LA CIBLE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ ROI
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ PROTÈGE SA SOEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ PRESTIDIGITATEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ PRATIQUE DE JIU-JITSU
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ PHILANTHROPE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ MILLIONNAIRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ MARIE SON ONCLE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ MARCHAND DES QUATRE SAISONS
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ LA TERREUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ HYPNOTISEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ HERCULE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ FLIRT
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ FAIT VISITER MARSEILLE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ FAIT SON PROBLÈME
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ FAIT DU SPIRITISME
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ FAIT DU CINÉMA
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ FAIT CHANTER SA BONNE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ ET SON ÂNE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ ET SES GRANDS-PARENTS
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ ET SA PROPRIÉTAIRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ ET LE VIEUX MARCHEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ ET LA DANSEUSE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ EST SOURD
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ EST SOMNAMBULE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ EST SOCIALISTE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ EST NEURASTHÉNIQUE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ EST MYOPE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ DEVIENT FÉMINISTE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ DÉTECTIVE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ COURT APRÈS SA MONTRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ CORRIGE SON PÈRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ CHEMINEAU
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ CANDIDAT AU MARIAGE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ BIENFAITEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ AU MAROC
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ AGENT D'ASSURANCES
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ A LU LA FABLE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ A LE BÉGUIN
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ A LA PESTE
Réal. : Louis Feuillade

 

1911 - BÉBÉ À LA FERME

 

1911 - BÉBÉ CAMPAGNARD
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - TROUVAILLE DE BÉBÉ .LA
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - MANGE TA SOUPE
Réal. : Georges Monca

 

1909 - LOUIS DE VINGT FRANCS .LE
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - CAPRICES DE BÉBÉ .LES
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - BÉBÉ PÊCHEUR
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - BÉBÉ NÈGRE
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - BÉBÉ MORALISTE
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - BÉBÉ GROOM NOIR
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - BÉBÉ FUME
Réal. : Louis Feuillade

 

1909 - BÉBÉ APACHE
Réal. : Louis Feuillade

 

SA PARTICIPATIONS PARTIELLE POUR LA TÉLÉVISION
_____________________________________

 

1974 - JACK
De Serge Hanin

 

1974 - AFFAIRE À SUIVRE .UNE
D'Alain Boudet

 

1972 - POT-BOUILLE

 

1968 - TAXI DANS LES NUAGES .UN
Participé dans le 1er épisode

 

1968 - EUGÉNIE GRANDET
D'Alain Boudet

 

1968 - COMPAGNONS DE BAAL .LES
De Pierre Prévert

 

1967 - TRIBUNAL DE L'IMPOSSIBLE .LE
D'Yves-André Hubert - Épisode La Bête du Gévaudan

 

1966 - ALLO POLICE

 

1965 - THÉÂTRE DE LA JEUNESSE
D'Albert Husson, réalisation Jean-Pierre Decourt

 

1964 - THÉÂTRE DE LA JEUNESSE
D'Yves-André Hubert - D'après La Soeur de Gribouille de la comtesse de Ségur

 

1964 - BELPHÉGOR

 

1963 - THÉÂTRE DE LA JEUNESSE .LE
De René Lucot : Mon oncle Benjamin

 

1963 - ROUTE .LA
Téléfilm de Pierre Cardinal

 

1961 - ÉXÉCUTION .L'
De Maurice Cazeneuve

 

1958 - CINQ DERNIÈRES MINUTES .LES
De Claude Loursais - Episode de 1968 : Les Enfants du faubourg

 

1958 - CINQ DERNIÈRES MINUTES .LES
De Claude Loursais - Épisode : On a tué le mort

 

1957 - CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS .LA
Épisode de 1963 : L'Affaire Calas

 

1957 - CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS .LA
Épisode de 1964 : Le drame de Mayerling

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)