MISTINGUETT

Vue 704 fois

Profession:
Actrice, scénariste, chanteuse et meneuse de revue française.

Date et lieu de naissance:
03-04-1875, à Enghien-les-Bains, dans le Val-d'Oise en France.

Date et lieu du décès:
05-01-1956, à Bougival, dans les Yvelines en France.
Elle est enterrée dans sa ville natale.

Cause du décès:
D'une congestion cérébrale à l'âge de 80 ans.

Nom de naissance:
Jeanne Florentine Bourgeois.

État civil:
Elle donne naissance, le 8 juillet 1901, à un enfant naturel, Léopold-Marcel-Jean Bourgeois. Le père, Léopold de Lima, reconnaît son fils le 27 mars 1903.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Fille d'Antoine Bourgeois, travailleur journalier, et de Jeannette Debray, couturière.

La famille travaillant comme garde-barrière.

En 1910, elle est engagée aux Folies-Bergère comme meneuse de revue.

Selon un entretien rapporté en 1912, la chanteuse aurait déclaré :
(Un jour, j'ai rencontré un auteur qui m'a dit : (Toi, tu as le genre anglais, tu devrais t'appeler Miss… J'ai justement une chanson La Mistingo). Et c'est en chantant :

Ô la Mistinguo,
Ô la Mistinguette !
que je devins Miss Tinguette, puis Mistinguett tout court, court comme mes cheveux.

Elle n'a jamais utilisé de micro, où elle fait preuve d'un abattage, d'une spontanéité, d'une gouaille et d'une énergie qui ravissent les spectateurs.

Elle tient en particulier le rôle d'Eponine dans Les Misérables d'Albert Capelloni 1912,

Des gambettes légendaires, à la fois outils de scène et image de marque qui, dès les années 1920 sont assurées à la Lloyds pour 500.000 francs : un enjeu qui contraint la compagnie d'assurance à dépêcher un inspecteur à chaque spectacle de la Miss.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à MISTINGUETT

Ajout de la vidéo le 17 juin 2021 par Philippe de CinéMémorial

Mistinguett, de son vrai nom Jeanne Florentine Bourgeois, naît le 3 avril 1875 au 5 de la rue du Chemin-de-Fer (actuelle rue Gaston Israël) à Enghien-les-Bains, en France.

Dès son enfance, elle monte sur les planches et se produit dans plusieurs cafés-concerts où elle à rendez-vous avec le succès. Ses apparitions dans des revues ne permettent pas ecore d’annoncer une carrière d’actrice.

Pourtant, Mistinguett joue en 1908 dans (L’Empreinte Ou La Main Rouge). Ses amies danseuses Régina Badet (1876-1949) et Stacia Napierkowska (1886-1945) suivent sa route vers le cinéma.

Pendant 10 ans, elle va marquer le cinéma par des rôles inégaux mais d’un naturel rare : son sourire, son caractère jovial transparaissent dans quelques titres de la série (Rigadin) dès 1909.

En 1912, son interprétation d’Éponine dans (Les Misérables) étonne le public et la critique : Mistinguett marque l’émotion de son empreinte. Pourtant, elle poursuit sa carrière qu’avec des rôles sans envergure.

Seuls quelques titres lui donnent l’occasion de développer son talent : (La Célibataire) (1911), (La Moche) (1912), ( La Femme Du Barbier) (1912), ( A Bas Les Hommes) (1912) et (La Glu) (1913).

En 1915, elle part en Italie où elle interprète 2 rôles écrit spécialement pour elle : (La Doppia Ferita) (1915) et ( Chignon D’Or) (1916) avec Harry Baur. Parallèlement au cinéma, elle se produit sur scène.

En 1917, elle prête son nom pour 2 ( Mistinguett Détective) mais sans grand succès. Après la 1ère Guerre Mondiale elle se consacre exclusivement aux spectacles au Moulin Rouge ou aux Folies Bergère. Ses jambes sont célébrées par le Tout-Paris et sa renommée est désormais internationale : elle représente l’esprit de Paris.

Elle revient brièvement au cinéma en 1928 avec (L’Ile D’Amour) avec Claude France.

En 1936, elle revient dans (Rigolboche). où elle incarne une chanteuse réaliste de Dakar venant s’installer à Paris et ne pouvant pas accéder à la renommée. Cette heureuse expérience n’aura malheureusement pas de suite.

En 1954, Mistinguett a publiée ses mémoires intitulées (Toute ma vie) . En 1955, un an avant son décès, elle fait sa dernière apparition pour le cinéma, mais italien cette fois dans la comédie musicale (Carossello Del Varietà) avec Josephine Baker et Anna Magnani.

Mistinguett est décédée le 05 janvier 1956, d'une congestion cérébrale à l'âge de 80 ans à Bougival, en France. Elle est enterrée dans sa ville natale.

Fait le 05 février 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

6 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1955 - CARROUSEL DU MUSIC-HALL

 

1936 - RIGOLBOCHE

 

1926 - BONJOUR PARIS

 

1928 - ÎLE D’AMOUR .L'

 

1915 - VANNA

 

1915 - DOUBLE BLESSURE .LA

 

57 COURTS MÉTRAGES ET DOCUMENTAIRES:
____________________________________________

 

1976 - CINÉ-FOLLIES

 

1976 - CHANTONS SOUS L'OCCUPATION

 

1942 - COULISSES DE LA RADIO .LES
Documentaire - Réal. : Gaston Thierry et Léo Giovanni

 

1917 - MISTINGUETT DÉTECTIVE 2

 

1917 - MISTINGUETT DÉTECTIVE

 

1917 - ILS Y VIENNENT TOUS AU CINÉMA
Réal : Henri Diamant-Berger

 

1916 - SOUS LA MENACE
Réal : Henri Diamant-Berger

 

1916 - FLEUR DE PARIS

 

1916 - CHIGNON D'OR

 

1914 - BIGORNO ET GAËTAN FONT UNE BONNE FORTUNE
Réal : Roméo Bosetti

 

1913 - MOCHE .LA
Réal : Georges Denola

 

1913 - MISÉRABLES .LES

 

1913 - GLU .LA
Réal : Albert Capellani

 

1912 - VOCATION DE LOLO .LA
Réal : Adrien Caillard

 

1912 - VALSE RENVERSANTE .UNE
Réal : Georges Monca

 

1912 - PARAPLUIE .LE
Réal : Daniel Riche

 

1912 - OUBLIÉE .L'
Réal : ?

 

1912 - FOLLE DE PEN’MARCH .LA
Réal : Georges Denola

 

1912 - FILLE DES CHIFFONNIERS .LA
Réal : Georges Monca

 

1912 - FEMME DU BARBIER .LA
Réal : Georges Monca

 

1912 - ENFANT TERRIBLE .UN
Réal : ?

 

1912 - COUP DE FOUDRE .LE
Réal : Georges Monca

 

1912 - CLOWN .LE
Réal : Georges Monca

 

1912 - BOUGIE RÉCALCITRANTE .UNE
Réal : Georges Monca

 

1912 - BAL COSTUMÉ
Réal. : Georges Monca

 

1912 - À BAS LES HOMMES
Réal. : Maurice Le Forestier

 

1911 - VAGABONDE .LA
Réal : Albert Capellani

 

1911 - SOURIS D’HÔTEL
Réal : Georges Denola

 

1911 - RUSE DE MISS PLUMCAKE .LA
Réal : Georges Denola

 

1911 - NOTES DE LA BLANCHISSEUSE .LES
Réal : Georges Denola

 

1911 - LÉOCADIE VEUT SE FAIRE MANNEQUIN
Réal : Frédéric Mauzens

 

1911 - DEUX CHEMINS .LES
Réal : Albert Capellani

 

1911 - CÉLIBATAIRE .LE
Réal : ?

 

1911 - CABOTINE .LA
Réal : Georges Monca

 

1911 - AGENCE ALICE OU LA SÉCURITÉ DES MÉNAGES .L'
Réal : Denola

 

1911 - ABÎME .L'
Réal : Georges Denola

 

1910 - ZIZI LA BOUQUETIÈRE
Réal : Georges Denola

 

1910 - TIMIDITÉS DE RIGADIN .LES
Réal : Georges Monca

 

1910 - RIGADIN ET MISS MARGUETT
Réal. : Georges Monca

 

1910 - PROMENADE D’AMOUR
Réal. : Georges Denola

 

1910 - MISS PINSON
Réal : Georges Monca

 

1910 - JUPON DE LA VOISINE .LE
Réal : Georges Monca

 

1910 - GENTILLE PETITE FEMME .UNE
Réal : Georges Denola

 

1910 - FIANCÉS DE COLOMBINE .LES
Réal : Georges Denola

 

1910 - FEMME TENACE .UNE
Réal : Georges Monca

 

1910 - FAUTE DU NOTAIRE .LA
Réal : Georges Denola

 

1910 - ÉPOUVANTE .L'
Réal : Albert Capellani

 

1910 - DOCTORESSE .LA
Réal : Georges Monca

 

1910 - CLOWN ET LE PACHA NEURASTHÉNIQUE .LE
Réal : Georges Monca

 

1910 - ACTE DE PROBITÉ
Réal. : Georges Monca

 

1909 - RIGADIN ET LA JOLIE MANUCURE
Réal. : Georges Monca

 

1909 - MARI QUI L’ÉCHAPPE BELLE .UN
Réal : ?

 

1909 - FLEUR DE PAVÉ
Réal. : Albert Capellani et Michel Carré

 

1909 - FIANCÉE RÉCALCITRANTE .LE
Réal : ?

 

1909 - ENLÈVEMENT DE MADEMOISELLE BIFFIN .L'
Réal : Marc Janin

 

1909 - CE BON DOCTEUR
Réal. : Georges Monca

 

1908 - EMPREINTE OU LA MAIN ROUGE .L'
Réal : Henry Burguet

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)