LYNNE CARVER

Vue 326 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
13-09-1916, à Birmingham dans l'État d'Alabama aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
12-08-1955, à Memorial Hospital de New York, État de New York aux États-Unis.

Cause du décès:
D'un cancer à l'âge de 38 ans.

Nom de naissance:
Virginia Reid Sampson - Aussi connue sous le nom de : Virginia Reid.

État civil:
Durant sa vie, elle s'est mariée à 4 reprises et n’a pas eu d'enfant :

Mariée en 1935 avec le dentiste : RALPH MCCLUNG - Divorcée en 1936.

Mariée en 1937 avec : NICHOLAS NAYFACK - Divorcée en 1942.

Mariée en septembre 1948 avec : JOHN BURT - Divorcée en 1948.

Mariée fin 1948 avec l'agent de théâtre : WILLIAM MULLANEY - ils restèrent unis jusqu’au décès de l’actrice en 1955.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


Lynne Carver en 1938 dans le film : A Christmas Carol.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LYNNE CARVER - Dans un extrait du film de 1940 : DOUCE AMÈRE

Ajout de la vidéo le 14 mai 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Beaucoup de confusions concernant sa date de naissance et son lieu, La Motion Picture répertorie Virginia Reid née à Lexington Kentuck le 13 septembre 1916, le milieu cinématographique des années 1940 donne le lieu de naissance de Lynne Carver à Birmingham en Alabama. Retenons selon la généalogie que Lynne Carver qu’elle est née Virginia Reid Sampson le 13 septembre 1916 à Douglas, en Arizona.
Ses parents étaient Reid Johnson Sampson un ingénieur minier en Arizona et au Nouveau-Mexique avant la Première Guerre mondiale et sa mère Maude (née Fleenor) était une femme au foyer. Son grand-père, William Sampson, avait été juge en chef de la Cour suprême du Kentucky pendant la Guerre civile américaine.


Franchet Tone, Lynne Carver, Robert Young, Joan Crawford - Dans le film de 1937 : L'Inconnue du Palace


D’une beauté éclatante, elle remporte un concours de beauté, un sésame qui l’incite à se rendre à Hollywood pour tenter une carrière d’actrice. Sa sœur aînée, Marjorie Lee, deviendra également actrice mais quitta rapidement la profession. Avec le visage légèrement mutin, auréolé de ses yeux bleus et de son charme du Sud, elle dégage une aura saisissante et n'eu aucune difficulté à se faire engager au studio RKO Pictures pour participer dans une série de films musicaux. Elle débute avec Roy Del Ruth dans « Le gosse aux millions » (1934) comme Goldwyn Girl sous le nom de Virginia Reid avec Eddie Cantor, Lucille Ball et Paulette Goddard.

Elle enchaine en chanteuse d’un quartet dans une comédie enjouée avec des scènes comiques « Jusqu'à leur dernier Yacht » (1934) de Paul Sloane avec Mary Boland et Polly Moran ; et défile comme mannequin de mode dans la comédie musicale « Roberta » (1935) de William A. Seiter avec Fred Astaire, Ginger Rogers et Irène Dunne ; puis chante et danse au rythme du swing, dans la comédie musicale universitaire « Old Man Rhythm » (1935) d'Edward Ludwig avec ses amies Barbara Kent, Lucille Ball et Betty Grable. Vers la fin des années 1930, l’actrice est engagée par la MGM, jugeant son nom désuet elle prend le pseudonyme de Lynne Carver et reste cantonnée dans le style musical. Elle gagne en notoriété avec « Le chant du Printemps » (1937 le film musical romantique de Robert Z. Leonard, elle est Barbara Roberts l’amie d'une chanteuse d'opéra vieillissante (Jeanette MacDonald) qui revient sur sa longue vie, y compris ses relations sentimentales avec son professeur de chant (Nelson Eddy).Dans sa énième comédie musicale avec de nombreux passages comiques « Tout le monde chante » (1938) d'Edwin L. Marin, elle est la fille ainée d’une famille excentrique, Reginald Owen un dramaturge frustré et Billie Burke une actrice idiote, la benjamine (Judy Garland) qui tente à devenir une vedette de Broadway, la bonne une Russe, Olga (Fanny Brice ) et le beau cuisinier chanteur Ricky (Allan Jones ) qui exprime en musique son amour pour Sylvia (Lynne Calver).

Changement de registre avec deux films de la saga hospitalière le Dr Kildare dans le premier volet « Le jeune docteur Kildare » (1938) de Harold S. Bucquet elle est Alice Raymond l’amie d'enfance du Dr Kildare (Lew Ayres) son diplôme en poche il exerce dans un grand hôpital de New York, un peu immature, qui agit en suivant les conseils du Dr Gillespie, (Lionel Barrymore) son supérieur, elle joue le même personnage dans la suite « On demande le docteur Kildare » (1940) de Harold S. Bucquet, s’ajoute au casting initial Lana Turner et Laraine Day.

Elle revient au musical jouer une show girl face au duo Fred Astaire et Ginger Rogers dans « Broadway qui danse » (1940) de Norman Taurog et retrouve Jeanette MacDonald et Nelson Eddy pour jouer Dolly dans l’opérette sentimentale « Chante mon amour » (1941) de WS Van Dyke où musique, tragédie, amour, sont au rendez vous.


Lynne Carver et Barry MacKay dans le film de 1938 : A Christmas Carol.


Dans une comédie un peu loufoque « Dulcy » (1940) de S. Sylvan Simon, Bill (Dan Dailey) veut épouser la riche Angela (Lynne Carver) pour cela, il doit rencontrer ses parents, (Billie Burke et Roland Young) la sœur de Bill, Dulcy (Ann Sothern) l’accompagne, c’est une étourdie, qui manque de cervelle et de tact, elle se mêle des affaires de tout le monde on assiste alors à des situations fantasques, avec Reginald Gardiner et Ian Hunter.

Dans une biographie historique « Tennessee Johnson » (1942), William Dieterle relate la vie d'Andrew Johnson interprété par Van Heflin, depuis son enfance dans une famille d'illettrés au Tennessee, jusqu'à son accession à la Présidence des États-Unis après l'assassinat d'Abraham Lincoln dans ce film Lynne Carver joue la fille du président Johnson avec au casting Lionel Barrymore, Ruth Hussey et Marjorie Main.

Grâce à son look frappant et son charme sudiste, dans les années 40 elle est sollicitée pour jouer les héroïnes dans quelques westerns de série B, aux cotés du cowboy chantant Roy Rogers dans « Coucher de soleil sur le désert » (1942) de Joseph Kane», Roy vient en aide à son oncle, le juge Kirby (Frank M. Thomas) qui est en proie en un chantage et contraint à relâcher des bandits notoires, avec George 'Gabby' Hayes et Glenn Strange, suivi de « L'homme de Cheyenne » de Joseph Kane (1942), où elle incarne une renégate qui travaille de mèche avec un gang de voleurs de bétail. Elle retrouve son terrain de prédilection pour une dernière comédie musicale « Lily Mars, vedette » (1943) de Norman Taurog jouant Bonnie une showgirl aux cotés de Judy Garland dans le rôle titre, avec Van Heflin, Fay Bainter et Richard Carlson Aux cotés de Johnny Mack Brown, Lynne tourne trois westerns de série B pour la Républic dont « Flamme de l'Ouest » (1945) où Johnny campe un médecin qui met son serment d'Hippocrate en veilleuse pour rétablir la loi et l'ordre dans sa ville, suivi de « Dérivant le long » (1946) de Derwin Abrahams où Johnny lui vient en aide pour protéger son ranch d'un gang de voleurs de bétail meurtriers, puis tient le rôle d’une fille de saloon dans « Chemins croisés » (1948) de Lambert Hillyer. Ce sera là son dernier film, elle se retire alors pour raison de santé, on lui diagnostique un cancer.

Coté vie privée: L'actrice s'est mariée quatre fois successivement avec le dentiste Ralph McClung en 1935, pour divorcer en 1936 ; Nicholas Nayfack en 1937 même échec en 1942, puis un mariage éphémère John Burt en septembre 1948 pour se séparer en octobre 1948. Elle convole une dernière fois fin 1948 avec l'agent de théâtre William Mullaney ils restèrent unis jusqu’au décès de l’actrice en 1955.


Lynne Carver et Reginald Gardiner - Dans le film de 1938 : Tout le Monde Chante


Lynne Carver est décédée au Memorial Hospital de New York après une bataille contre le cancer, le 12 août 1955 à l'âge de 38 ans. De ses différentes unions l’actrice n’a pas eu d’enfant.

 

Source : Gary Richardson - Fait le 14 mai 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

commentaires (0)