LOUIS SEIGNER

Vue 14353 fois

Profession:
Acteur et Sociétaire de la Comédie Française.

Date et lieu de naissance:
23-06-1903, à Saint-Chef, Isère, France.

Date et lieu du décès:
20-01-1991, à Paris, France.

Cause du décès:
Brûlé vif dans l'incendie de son appartement parisien. Il était âgé de 87 ans.

Nom de naissance:
Louis Joseph Seigner.

État civil:
Fut marié avec la comédienne : MARIE CAZAUX.
Ils eurent trois enfants : Françoise (1928-2008) , devenue comédienne, Anne-Marie, devenue journaliste et Jean-Louis, devenu photographe, et le grand-père d'Emmanuelle et de Mathilde Seigner toutes deux actrices reconnues.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à LOUIS SEIGNER
Bande annonce de : Rendez-vous de juillet - de 1949.

Ajout de la vidéo le 09 juillet 2021 par Philippe de CinéMémorial



Fils de François Jean Joseph Seigner et de Louise Henriette Magdeleine (née Monin ), Louis Joseph Seigner est né le 23 juin 1903 à Arcisse, un hameau de la commune de Saint-Chef dans l'Isère en Rhône-Alpes dans une modeste famille de commerçants en épicerie. En 1910, le gamin trouve sa passion du théâtre en assistant à une pièce donnait par une troupe locale à la salle paroissiale de sa ville natale.

Après son certificat d'études son père démobilisé, de la Première Guerre mondiale prend la gestion d'une succursale d'épicerie à Lyon. Louis s'inscrit aux cours gratuits du conservatoire de Lyon et trouve ses premiers petits rôles. Mais son rêve et de se produire à Paris.

Il travaille un moment dans une fabrique de bière, avec ses quelques sous en poche il se paye le voyage vers Paris. Il fréquente le Théâtre des Célestins, pendant quatre ans avant de suivre les cours du prestigieux Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dans la classe de Jules Truffier. Puis se produit au théâtre de l'Odéon pendant seize ans

En 1930, il fonde, avec Jean Nohain et Claude Dauphin, une compagnie théâtrale radiophonique. Engagé en 1939 à la Comédie Française il y restera trente deux ans, devient sociétaire en 1943 puis doyen en 1960.

Du théâtre au cinéma il n’y à qu’un pas qu’il franchit en 1931 sous les caméras de Max de Rieux et de Jean Renoir, un début timide où il se contente de brèves apparitions. Dans les années 40, il apparait dans des films plus majeurs comme « Goupi mains rouges » (1941) de Jacques Becker dans le rôle de Monsieur l’instituteur , ou celui du grinçant notaire dans « Le voyageur de la Toussaint » (1942) de Louis Daquin avec Jules Berry et Gabrielle Dorziat et le fielleux docteur Bertrand le confrère de Pierre Fresney dans « Le corbeau » (1943) d'Henri-Georges Clouzot ; puis un directeur de prison dans « Les anges du péché » (1943) de Robert Bresson avec Renée Faure en religieuse dévouée aux femmes emprisonnées.

Il est émouvant dans le rôle du docteur Noblet pris en otage sous l'Occupation Allemande dans « Jéricho » (1945) d’Henri Calef. Puis campe une figure odieuse en bourgeois hypocrite aux cotés de Louis Jouvet et Gaby Morlay dans « Un revenant » (1946) de Christian-Jaque et du même réalisateur un gardien de prison assassin dans « La chartreuse de Parme » (1947) avec Gérard Philipe et Renée Faure. Louis Daquin lui offre un rôle ambigu dans « Maître après Dieu » (1950) celui d’un pasteur américain à l'onctuosité souriante, ce qui ne l'empêche pas de se laver les mains du sort des réfugiés juifs.

A contre emploi, il tourne avec Henri Crémieux une comédie savoureuse « La fête à Henriette » (1952), de Julien Duvivier, deux scénaristes l’un gai et l’autre triste doivent écrire une histoire pour un nouveau film dont l’héroïne serait (Dany Robin) ; pour André Cayatte dans le dramatique « Nous sommes tous des assassins » (1952) il est l'abbé Roussard qui donne les derniers sacrements aux assassins avant leur exécution, c'est bientôt le cas de René Le Guen (Mouloudji) qui après son retour de la guerre devient un assassin ; il se mue en riche protecteur de Martine Carol dans « Adorables créatures » (1952) de Christian-Jaque. Du même réalisateur il retrouve l'actrice dans « Nathalie » (1957) où accusée de vol d'un précieux bijou, elle énerve le commissaire irascible qu'il incarne.

Il campe un patient toxicomane accro à la morphine dans « Les espions » (1957) d’Henri-Georges Clouzot avec Curd Jürgens et Peter Ustinov ; il retrouve Clouzot pour « La vérité » (1960), il campe le président de la cour d'assises qui juge Brigitte Bardot pour le meurtre de se son amant (Sami Frey), elle joue des ses charmes pour influencer son verdict mais cela le laissent de glace.


Il laisse un beau souvenir avec « Le petit garçon de l'ascenseur » (1962) de Pierre Granier-Deferre, concierge au Grand palace de Monte Carlo, il fait renter son neveu un orphelin de 14 ans comme liftier, ce dernier veut séduire Mireille, la petite fleuriste du hall d'entrée ; l'un des pères qui dirige d’une main de fer l’internat catholique Saint-Claude, dans la comédie dramatique « Les amitiés particulières » (1964), de Jean Delannoy avec entre autres Michel Bouquet et Lucien Nat ; le directeur de la police et ami de Joss (Jean Gabin) dans le policier de Georges Lautner « Le pacha » (1969).

Costa-Gavras relate un évènement du gouvernement de Vichy, au travers de son drame historique « Section spéciale » (1975), Louis Seigner campe le Garde des Sceaux Joseph Barthélemy où suite à l'assassinat d'un officier allemand, six Français doivent être exécutés mais lesquels ? Il fait une dernière apparition au grand écran dans le drame Hugolien « Les misérables » (1982) de Robert Hossein, il incarne l'évêque Monseigneur Myriel qui héberge Jean Valjean joué par Lino Ventura.

Il apparaît également à la télévision notamment dans « Les Rois maudits » (1972/73) pour jouer Spinello Tolomeï ou Poquelin père dans « Molière pour rire et pour pleurer » (1973).

C’est au Conservatoire qu'il a rencontré sa femme Marie Cazeaux. Ils ont eu trois enfants : Françoise, devenue comédienne, Anne-Marie, devenue journaliste et Jean-Louis, devenu photographe, et le grand-père de Emmanuelle et de Mathilde Seigner toutes deux actrices reconnues.

Sa brillante carrière lui valut les plus hautes distinctions: il fut promu Officier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur, Commandeur dans l'Ordre National du Mérite, et Commandeur dans l'Ordre national des Arts et Lettres.

Louis Seigner décède le 20 janvier 1991 à l’âge de 87 ans de ses brûlures suite à l’incendie de son appartement, alors qu’il s’est endormi en fumant la pipe, celle-ci à mis le feu à son lit. Il repose au Cimetière parisien d'Ivry …



Source : Gary Richardson - Fait le 09 juillet 2021 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie


Jean Gabin et Louis Seigner dans Le baron de l'écluse (1959) © AFP


123 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________


1982 - MISÉRABLES .LES

 

1980 - ASPHALTE

 

1975 - MONSIEUR KLEIN

 

1975 - BONS BAISERS DE HONG KONG

 

1975 - SECTION SPÉCIALE

 

1973 - RACE DES SEIGNEURS .LA

 

1973 - PRÊTRES INTERDITS

 

1967 - PACHA .LE

 

1966 - SOLEIL NOIR

 

1964 - CORDE AU COU .LA

 

1964 - AMITIÉS PARTICULIÈRES .LES

 

1962 - ÉCLIPSE .L'

 

1962 - FAUX JETONS .LES

 

1962 - CARILLONS SANS JOIE

 

1961 - PETIT GARÇON DE L'ASCENSEUR .LE

 

1960 - PRÉSIDENT .LE

 

1960 - VÉRITÉ .LA

 

1960 - PANIER À CRABES .LE

 

1959 - FRANGINES .LES

 

1959 - À PLEINES MAINS

 

1959 - RUE DES PRAIRIES

 

1959 - MARIAGE DE FIGARO .LE

 

1959 - YEUX DE L'AMOUR .LES

 

1959 - NOUS SOMMES TOUS COUPABLES

 

1959 - DÉTOURNEMENT DE MINEURES

 

1959 - AFFREUX .LES

 

1959 - COSAQUES .LES

 

1959 - BARON DE L'ÉCLUSE .LE

 

1958 - JEUX DANGEREUX

 

1958 - GRANDES FAMILLES .LES

 

1958 - BOURGEOIS GENTILHOMME .LE

 

1957 - VENGEANCE .LA

 

1957 - NATHALIE

 

1957 - GRAND BLUFF .LE

 

1957 - ESPIONS .LES

 

1956 - MISS CATASTROPHE

 

1956 - QUELLE SACRÉE SOIRÉE

 

1956 - PARIS, PALACE HÔTEL

 

1956 - QUAI DES ILLUSIONS

 

1955 - CHASSE AUX MARIS .LA

 

1955 - MARGUERITE DE LA NUIT

 

1955 - PREMIERS OUTRAGES .LES

 

1955 - MILORD L'ARSOUILLE

 

1955 - INDISCRÈTES .LES

 

1955 - RUE DES BOUCHES PEINTES .LA

 

1955 - NUITS DE MONTMARTRE .LES

 

1954 - AMOURS DE MANON LESCAUT .LES

 

1954 - BELLE OTERO .LA

 

1954 - OBSESSION

 

1953 - SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ

 

1953 - COMTE DE MONTE-CRISTO .LE

 

1953 - ZOÉ

 

1953 - ENNEMI PUBLIC N°1 .L'

 

1953 - ESCLAVE .L'

 

1953 - LUCRÈCE BORGIA

 

1953 - AMANTS DE MINUIT .LES

 

1952 - FÊTE À HENRIETTE .LA

 

1952 - AMOURS FINISSENT À L'AUBE .LES

 

1952 - KOENIGSMARK

 

1952 - DENTS LONGUES .LES

 

1952 - SON DERNIER NOËL

 

1952 - ADORABLES CRÉATURES

 

1952 - NOUS SOMMES TOUS DES ASSASSINS

 

1951 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1951 - DINDON .LE

 

1951 - MINUIT, QUAI DE BERCY

 

1951 - PLUS BELLE FILLE DU MONDE .LA

 

1951 - CE COQUIN D'ANATOLE

 

1951 - MONSIEUR OCTAVE

 

1951 - SEULS AU MONDE

 

1951 - PLAISIR .LE

 

1951 - BOÎTE DE NUIT

 

1950 - CLARA DE MONTARGIS

 

1950 - COQ EN PÂTE

 

1950 - DAKOTA 308

 

1950 - ENFANT DES NEIGES .L'

 

1950 - MAÎTRE APRÈS DIEU

 

1950 - HOMME DE LA JAMAÏQUE .L'

 

1950 - MIQUETTE ET SA MÈRE

 

1950 - CAS DU DOCTEUR GALLOY .LE

 

1949 - SOURICIÈRE .LA

 

1949 - CERTAIN MONSIEUR .UN

 

1949 - TÊTE BLONDE

 

1949 - SINGOALLA

 

1949 - RENDEZ-VOUS DE JUILLET

 

1949 - MAYA

 

1949 - MARIE DU PORT .LA

 

1949 - JUGEMENT DE DIEU .LE

 

1948 - VIRE-VENT

 

1948 - D'HOMME À HOMMES

 

1948 - COLONEL DURAND .LE

 

1947 - CHARTREUSE DE PARME .LA

 

1947 - CARCASSE ET LE TORD-COU .LA

 

1947 - FRÈRES BOUQUINQUANT .LES

 

1947 - CHOUANS .LES

 

1946 - RÊVES D'AMOUR

 

1946 - FEMME EN ROUGE .LA

 

1946 - REVENANT .UN

 

1946 - HOMME AU CHAPEAU ROND .L'

 

1945 - JÉRICHO

 

1945 - PATRIE

 

1945 - JUGEMENT DERNIER .LE

 

1943 - COLONEL CHABERT .LE

 

1943 - LUCRÈCE

 

1943 - PREMIER DE CORDÉE

 

1943 - VAUTRIN

 

1943 - SERVICE DE NUIT

 

1943 - ROQUEVILLARD .LES

 

1943 - ANGES DU PÉCHÉ .LES

 

1943 - CORBEAU .LE

 

1943 - SECRET DE MADAME CLAPAIN .LE

 

1943 - VOYAGEUR DE LA TOUSSAINT .LE

 

1942 - LOI DU PRINTEMPS .LA

 

1942 - DÉFENSE D'AIMER

 

1942 - GOUPI MAINS-ROUGES

 

1942 - DES JEUNES FILLES DANS LA NUIT

 

1942 - SYMPHONIE FANTASTIQUE .LA

 

1941 - MARIAGE DE CHIFFON .LE

 

1941 - BRISEUR DE CHAÎNES .LE

 

1941 - NOUS LES GOSSES

 

1939 - CAS DE CONSCIENCE

 

1939 - ENTENTE CORDIALE

 

1938 - ALERTE EN MÉDITERRANÉE

 

1935 - DEUX MOUSQUETAIRES DE NINI .LES

 

1932 - CHOTARD ET COMPAGNIE

 

1931 - HISTOIRE ENTRE MILLE .UNE

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)