HUGH O BRIAN

Vue 8944 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
19-04-1925, à Rochester, New York, États-Unis.

Date et lieu du décès:
05-09-2016, à Beverly Hills, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 91 ans.

Nom de naissance:
Hugh Charles Krampe.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié à 2 reprises et a eu 1 enfants :

Marié avec : ADINA KRAMPE - (Pas de dates)
Ils ont eu un fils : Hugh Donald Krampe Etkes.

Marié le 25 juin 2006 avec : VIRGINIA BARBER
Jusqu'au décès de Hugh en septembre 2016. Ils se sont connus en 1988. Lui avait 91 ans et elle 62 ans.

Taille:
(1m85)

Commentaires: 0

Anecdotes


Avec son épouse : Virginia Barber.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à HUGH O'BRIAN

Source : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 26 mars 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils d’Edith Lillian et de Hugh John Krampe un ancien officier du Corps des Marines, devenu cadre à la «Armstrong Cork Company», une fabrique de panneaux de liège. Le futur Hugh O’Brian, est né Hugh Charles Krampe le 19 avril 1925 à Rochester dans le comté de Monroe, l'État de New York. Il a un frère Charles et une sœur Alice Minnetta.


Suite aux différentes affectations de son père, il fréquente plusieurs écoles, dont la Kemper Military School à Booneville dans le Missouri, où il pratique le football, le basketball et la lutte, ce qui lui permet de se forger une carrure d’athlète.

À dix sept ans il s’enrôle pour quatre ans dans les Marines lors de la Seconde Guerre mondiale comme jeune sergent instructeur. De retour à la vie civile, il étudie le droit à l’université de Yale où il rencontre Ruth Roman et Linda Christian deux actrices en herbe qui lui font découvrir une troupe de théâtre de Los Angeles, où il accepte de remplacer un acteur malade.

Recevant de bonnes critiques il s’inscrit à l’UCLA et continue ses apparitions sur scène.

Sous le pseudonyme de Hugh O’Brian, William Beaudine engage ce grand gaillard 1,85m pour jouer un marin dans le film d'aventures « Captif en mer » (1948) avec Roddy McDowall et Dan O’Herlihy. Ida Lupino, signe sa première réalisation, et lui confie le rôle de Len Randall une victime de la polio dans « Je veux vivre » (1949) il rencontre Sally Forrest une jolie danseuse elle aussi atteinte de la même maladie.

Sa prestation très remarquée lui vaut un contrat avec Universal Studios. Son allure robuste et athlétique, la mâchoire carrée, il peut difficilement jouer les jeunes premiers, le studio le cantonne a jouer des rôles physiques et virils.

Il obtient le rôle principal dans un western « Beyond the Purple Hills » (1950) de John English, il est Jack qui mène une vie de saoulard et de joueur, son père (Roy Gordon) décide de modifier son testament en faveur de son frère, le soir même son père est retrouvé assassiné.

Malgré des débuts prometteurs, Hugh O’Brian, décroche par la suite que des second rôles secondaire tel le soldat de cavalerie dans « Little Big Horn » (1951) de Charles Marquis Warren avec Lloyd Bridges et John Ireland, puis il est le soldat Wilson, qui participe au ravitaillement des troupes du Général Patton, dans le film de guerre « Les conducteurs du diable » (1951) de Budd Boetticher avec Jeff Chandler ; un médecin dans « Ardente jeunesse » (1951) de Charles Lederer avec Joan Evans et Lynn Bari.

On peut à peine le remarquer grimé en redoutable guerrier Séminole dans le western « L’expédition de Fort King » (1952) de Budd Boetticher, Rock Hudson l'officier Caldwell qui reçoit l'ordre de déplacer les indiens Séminoles dans une réserve avec Anthony Quinn le chef des indiens Séminole.

Participant à la grande vague des westerns on le voit dans « Le déserteur de Fort Alamo » (1953) de Budd Boetticher, il est enfin récompensé d'un Golden Globe du meilleur espoir masculin pour son rôle du lieutenant Tom Lamar qui conduit les civils hors du Ford Alamo avant l'arrivée des troupes du général mexicain Santa Anna avec entre autres Glenn Ford dans le rôle titre, Chill Wills et Victor Jory.

Il est l'indien American Horse dans « Le dernier Cheyenne » (1954) de Robert D. Webb, membre de la tribu des Cheyennes, il est fiancée à la Squaw Appearing Day (Debra Paget) , mais elle tombe amoureuse de Tanner (Robert Wagner) un géologue, provoquant des frictions et menaçant le traité de paix avec Jeffrey Hunter le frère de Appearing ; suivi du rôle du shérif Wade Addams dans « Graine de shérif » (1956) de Gerd Oswald, Wade tente de sauver un garçon de 11 ans (Donald MacDonald) qui l'a aidé à capturer un tueur notoire (Raymond Burr) avec Nancy Gates et Rebecca Welles.

Pour Gordon Douglas, il devient la victime d’un psychopathe dans « Le tueur à la voix douce » (1958), où Griffin, (Robert Evans), un ex-détenu violent terrorise son ancien compagnon de cellule, Hugh O’Brian, ainsi que sa famille pour savoir où il a caché le butin de son vol de banque, Griffin commence sa tuerie.

Changement de style avec un western assez enjoué de Norman Z. McLeod « Ne tirez pas sur le bandit » (1959) où un naïf d'agent d'assurance (Bob Hope) signe un contrat d'assurance vie de 100.000 dollars au bandit Jesse James (Wendell Corey) son directeur, affolé, lui demande de le retrouver, de racheter le contrat et surtout de protéger le bandit, avec Hugh O'Brian jouant Wyatt Earp, Rhonda Fleming une chanteuse de saloon et la petite amie de Jesse James et Jim Davis le frère de Jesse.

Dans un thriller d'espionnage haletant « Assassinat à Rome » (1963) de Silvio Amadio, Shelley North (Cyd Charisse) est en vacances à Rome avec son mari, lorsque celui-ci disparaît mystérieusement elle rend a l'ambassade et retrouve Dick ( Hugh O'Brian) son ex-petit ami qui lui apporte son aide, tous deux sont entraînés dans un réseau de trafic de drogue, de crime organisé et d'espionnage international.


En 1963, George Pollock adapte au cinéma le roman d'Agatha Christie « Dix Petits Nègres » Hugh O'Brian est l'une des dix personnes invitées dans un manoir de luxe au sommet d'une montagne, pour découvrir qu'une personne invisible les tue un par un, avec entre autres Wilfrid Hyde Blanc l'auteur des crimes, Shirley Eaton, Leo Genn, Mario Adolf et Christophe Lee la voix off.

Ron Winston réalise le film de guerre « La baie du guet-apens » (1966), sous le commandement du capitaine Alonzo Davis et des sergents Steve Corey et Ernest Wartell (Hugh O'Brian et Mickey Rooney), neuf fusillés marins arrivent sur une île des Philippines et doivent recueillir des informations, repérés par les Japonais, ils réussissent à contacter un agent secret qui leur livre les précieux renseignements.

Dans un thriller d'espionnage « Stratégie de terreur » (1968) de Jack Smight, une journaliste (Barbara Rush) découvre un plan visant à assassiner quatre représentants des Nations Unies (ONU) par un extrémiste de droite (Neil Hamilton), mais personne ne la croit, jusqu'à ce qu'un flic de New York (Hugh O'Brian) fasse équipe avec elle pour découvrir le complot.

En fin de carrière, dans le film prémonitoire pour John Wayne « Le dernier des géants » de Don Siegel , le Duke un célèbre tireur trouve confort et tranquillité dans une pension tenue par une veuve (Lauren Bacall) et son fils (Ron Howard), il décide avant de mourir d'un cancer d'éliminer trois tireurs avides de gloire qui cherchent à se mesurer à lui, dont Jack Pulford (Hugh O'Brian) un redoutable tireur et joueur.

Parallèlement au grand écran, Hugh O’Brian gagne une grande popularité avec le western télévisé « La vie et la légende de Wyatt Earp », il incarne le Marshal Wyatt Earp qui fait régner la loi au Kansas et en Arizona dans 227 épisodes entre 1955 à 1961.

Homme de cœur, l’acteur s’investie personnellement pour développer un projet au profit des jeunes. En 1958, il fonde la « Hugh O’Brian Youth Leadership (HOBY) », une organisation dédiée à former les jeunes leaders de demain. En 1964, il crée le prix Hugh O’Brien Acting Adars à l’UCLA, destiné à récompenser les jeunes acteurs/actrices talentueux.

Pour son premier et unique mariage, l’acteur épouse à l’âge de 81 ans, Virginia Barber le 25 juin 2006. Il avait un fils, Hugh Donald Rampe, suite à une relation avec la photographe Adana Etes.


Hugh O’Brien décède le 5 septembre 2016, à l’âge vénérable de 91 ans à Beverly Hill en Californie.

Pour sa contribution à l'industrie de la télévision, Hugh O’Brien a une étoile sur le Hollywood Walke of Famé au 6613½ Hollywood Blvd. En 1992, il a été intronisé au Western Performers Hall of Famé au National Cowboy & Western Héritage Muséum à Oklahoma City.

Source : Gary Richardson - Fait le 26 mars 2022 par Philippe de CinéMémorial.


SES RÉCOMPENSES :


1991 - A remporté La Botte d'Or - Golden Boot Awards, États-Unis.

1953 - Pour le film : LE DÉSERTEUR DE FORT ALAMO - Golden Globe - Meilleur espoir masculin, États-Unis.

Son empreinte d'immortalité pour la télévision repose au Walk of Fame, au 6613 Hollywood Boulevard.

Filmographie


48 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1988 - JUMEAUX

 

1987 - DOIN' TIME ON PLANET EARTH

 

1978 - JEU DE LA MORT .LE

 

1976 - MERCENAIRES .LES

 

1976 - DERNIER DES GÉANTS .LE

 

1968 - STRATEGY OF TERROR

 

1967 - COW-BOYS DANS LA BROUSSE

 

1966 - BAIE DU GUET-APENS .LA

 

1965 - PREMIÈRE VICTOIRE

 

1965 - DIX PETITS INDIENS

 

1965 - AMOUR A PLUSIEURS VISAGES .L'

 

1964 - ASSASSINAT À ROME

 

1963 - FILLES DE L'AIR .LES

 

1959 - NE TIREZ PAS SUR LE BANDIT

 

1958 - TUEUR A LA VOIX DOUCE .LE

 

1956 - GRAINE DE SHÉRIF

 

1955 - WHISKY, MIRACLES ET REVOLVERS

 

1955 - PLUME BLANCHE .LA

 

1954 - LANCE BRISÉE .LA

 

1954 - JUSTICIER IMPITOYABLE .LE

 

1954 - JOYEUSE PARADE .LA

 

1954 - FIREMAN, SAVE MY CHILD

 

1954 - BRIGADE HÉROÏQUE .LA

 

1953 - VICTIME DU DESTIN

 

1953 - SOULÈVEMENT EN ARIZONA

 

1953 - EXPÉDITION DU FORT KING .L'

 

1953 - DÉSERTEUR DE FORT ALAMO .LE

 

1952 - JOYEUX CHARLATAN .LE

 

1952 - SALLY ET SAINTE ANNE

 

1952 - FILS D'ALI-BABA .LE

 

1952 - CONDUCTEURS DU DIABLE .LES

 

1952 - BOUCANIERS DE LA JAMAÏQUE .LES

 

1952 - AU MÉPRIS DES LOIS

 

1951 - À FEU ET À SANG

 

1951 - VALLÉE DE LA VENGEANCE .LA

 

1951 - LITTLE BIG HORN

 

1951 - HEURE DE LA VENGEANCE .L'

 

1951 - CAVERNE DES HORS-LA-LOI .LA

 

1951 - ARDENTE JEUNESSE

 

1951 - ALERTE AUX GARDES-CÔTES

 

1950 - RETOUR DE JESSE JAMES .LE

 

1950 - BUCKAROO SHERIFF OF TEXAS

 

1950 - BEYOND THE PURPLE HILLS

 

1950 - 24 HEURES CHEZ LES MARTIENS

 

1949 - MORT À L'ARRIVÉE

 

1949 - JE VEUX VIVRE

 

1948 - CAPTIF EN MER

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)