DANIK PATISSON

Vue 416 fois

Profession:
Actrice française.

Date et lieu de naissance:
23-03-1939, à Senlis dans le département de l'Oise en France.

Date et lieu du décès:
21-10-2016, à Paris dans le 14 e arrondissement en France.

Cause du décès:
De cause naturelle à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Danielle Claude Madeleine Patisson.

État civil:
Mariée avec : PHILIPPE BOUTET (Pas de dates)
Ils ont eu une fille : Valérie Pascale Boutet, née en 1968.

Taille:
(1m68)

Commentaires: 0

Anecdotes



Charles Vanel, Mouloudji et Patisson pendant le tournage de : Rafles sur la ville de 1957.


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à DANIK PATISSON.
D. Patisson et Picolli
Dans le film de 1957 : RAFLES SUR LA VILLE

Ajout de la vidéo le 30 mai 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

D. Patisson est née Danielle Claude Madeleine Patisson le 26 mars 1939 à Senlis dans le département de l'Oise, en région Hauts-de-France. Fille unique de Roger Henri Gabriel Patisson, un sous-officier du régiment des spahis marocains durant la Seconde Guerre mondiale et sa maman, Renée Germaine Georgette (née Champalet), qui était davantage une grande sœur, l’encourage sans cesse dans la voie artistique.

A sept ans, la petite Danielle souhaite entrer à l’Opéra de Paris comme petit rat, mais elle est trop grande et s'est vu refuser son admission. Déçue elle entre à l'école de danse du Châtelet où elle y restera jusqu' à l'âge de 12 ans.

Adolescente, la silhouette élancée, la jeune fille pose pour des photos de mannequin, illustrant de nombreux magazines de mode et de santé.

Elle entre dans sa seizième année quand elle fait sa première apparition au cinéma jouant une amie de Pier Angeli dans le rôle titre « Mam'zelle Nitouche » (1953) d’Yves Allégret, avec Fernandel, Louis de Funès et Renée Devillers.



Jean-Pierre Beltoise, entouré de Sophie Hardy, Claudine Coppin, D. Patisson et Marie Versini, sur la nouvelle Vespa 50 S au cours du cocktail de présentation de Vespa à Paris, France, le 27 février 1964.


Après quelques rôles de figuration, elle rayonne dans des petits rôles comme Marie, la jeune fleuriste, qui se fiance à Caniche (René Havard) avec Viviane Romance et Maurice Ronet dit « Gueule d'ange » (1955) de Marcel Blistène ; elle est Catherine, la sœur de Bichette (Françoise Vatel) qui vit son premier amour dans « Les premiers outrages » (1955) de Jean Gourguet.

En 1955, André Berthomieu, adapte à l’écran le célèbre feuilleton radiophoniques « Les Duranton », D. Patisson joue Solange la jeune fille de la famille Duraton (Ded Rysel et Jane Sourza), elle est honnête sérieuse et follement amoureuse du jeune avocat Martin (Roland Alexandre).

Cette charmante blonde, avec d'incomparables yeux bleus saphir, s’enrichit en suivant des cours d'art dramatique et se classe parmi les plus prometteuses nouvelles étoiles du cinéma français.

L'année suivante, sa rencontre avec Léonide Moguy lui sera bénéfique, il lui donne l’occasion de sortir de ses rôles de douces ingénues et lui offre un rôle difficile dans le mélodrame social « Le long des trottoirs » (1956) , Christine une jeune orpheline est chassée par ses parents d'accueil, pour avoir été séduite par le fils de la maison Jean-Pierre (Guy Bertil), elle tombe dans les filets d’un infâme maquereau (Pierre Fromont) qui la met sur le trottoir , elle sera retrouvé par son assistante sociale (Anne Vernon) et trouvera enfin le bonheur auprès d’un jeune docteur (François Guerin).

Trois jolies filles, Michèle Mercier, D. Patisson et Nadine Tallier, illuminent le mélodrame de Léonide Moguy « Donnez-moi ma chance » (1957), où pour avoir été sélectionnées lors d’un concours de jeunes découvertes, parrainé par un studio de cinéma, les trois filles veulent tenter leur chance, mais ils vont vite découvrir que la réalité et les rêves ne sont pas ce qu’elles avaient espéré.

Fin des années 50, elle mènera une carrière internationale, elle participe à une production Hollywoodienne « Le soleil se lève aussi » (1957) d’Henry King, l’une des amies de Tyrone Power, avec Ava Gardner, Mel Ferrer, Errol Flynn, Marcel Dalio et Juliette Gréco où quasiment tous les personnages se débattent dans un mal de vivre et naviguent en trompant l'ennui dans l'ivresse de la fête.



Sur le tournage du film 'Les Mordus' de 1960, Sacha Distel et D. Patisson.


Elle se retrouve à Berlin pour un film assez sulfureux « Jeunes filles en uniforme » (1958) de Geza Von Radvanyi, où dans un pensionnat de jeunes filles dirigée par la directrice revêche et autoritaire, (Therese Giehse) elle est l'amie de Manuela (Romy Schneider) qui tombe amoureuse de la surveillante (Lilli Palmer), le drame éclate, Manuela tente de se suicider.

Elle tourne aussi à Londres pour Terence Young « La blonde et les nus de Soho » (1959), elle figure aux côtés de la pulpeuse Jayne Mansfield dans un polar truffé de numéros musicaux et de scènes de strip-tease, dont l’un effectué par D. Patisson.

En France, dans le film noir « Alibi pour un meurtre » 1959) de Robert Bibal, Laurance (Patisson), mariée à un homme d'affaires qui la délaisse, le trompe avec Mauliaire,(Georges de Caunes) un jeune comédien, des lettres et des photos compromettantes de la jeune femme sont adressées à son amant, par un maître-chanteur qui réclame une forte somme en échange, on découvre le corps mutilé de Laurance à un passage à niveau, s'agit'il d'un crime, d'un accident ou d'un suicide ? le commissaire Muller (Raymond Souplex) enquête.

La même année en Italie dans « O primo basilio » d’Antonio Lopes Ribeiro, elle est l’infidèle Luisa qui pendant l'absence de son mari (Paiva Raposo), elle se laisse séduire par une ancienne connaissance son cousin Basílio (Antonio Vilar).

René Jolivet signe une dramatique « Les mordus » (1960), Jean-Pierre (Sacha Distel) un jeune évadé d'une maison de redressement tente de se réinsérer dans la société, il trouve du travail dans un chantier pétrolier, il trouve aussi l'amour d'une jeune postière (Patisson) qui apporte journellement le courrier, mais la police le retrouve.

Dans le diabolique mélodrame « L'accident » (1962) de Edmond T. Gréville, Françoise (Patisson) est nommée institutrice dans une île Bretonne, elle côtoie un couple d'instituteurs désunis Julien et Andréa (Georges Rivière et Magali Noël), Julien tombe amoureux de Françoise et songe à supprimer Andrea, qui sombre dans l'alcoolisme et rumine une vengeance, et c'est le drame elle est mordue par un serpent qui était destiné a son mari, Julien, simule une panne de voiture pour ne pas l'emmener à l'hôpital et savoure l'agonie de sa femme, mais un coup de feu l'abat, qui donc a tiré ? C'est son dernier grand rôle.



René-Louis Lafforgue, entouré de D. Patisson et Irène Hilda.


Plus au moins oubliée des metteurs en scène, elle se retire du grand écran après un film d'horreur « Le vampire de Düsseldorf » (1964) de Robert Hossein, faisant encore un peu de télévision souvent noyée dans les génériques. On la voit entre autres dans un épisode de « Julie Lescaut » en 2005; « Navarro » en 2006 et dans le téléfilm « L'affaire Seznec » en 2010.

Peu d’info circulent sur sa vie privée ; on sait qu’elle fut l’épouse de Philippe Boutet et qu’elle a eu une fille Valérie Pascale, toute aussi jolie que sa maman qui fut élue Miss Paris à 21 ans .Valérie décroche les titres de Miss Paris en 1985 et Miss France 1986 puis animatrice, entre autres, de M6 Boutique.

L'actrice décède le 21 octobre 2016 à l'âge de 77 ans dans le 14e arrondissement de Paris.

Source : Gary Richardson - Fait le 30 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



D. Patisson et Fanny Kohler en octobre 1963


33 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

1974 - TAMARA OU COMMENT J’AI ENTERRÉ MA VIE DE JEUNE FILLE

1964 - VAMPIRE DE DÜSSELDORF .LE

1964 - DÉCLIC ET DES CLAQUES

1962 - 077 OPÉRATION SEXY

1961 - DE QUOI TU TE MÊLES, DANIELA !

1961 - CAPITAINE TEMPÊTE

1961 - ALIBI POUR UN MEURTRE

1961 - ACCIDENT .L'

1960 - MORDUS .LES

1959 - O PRIMO BASÍLIO

1959 - BLONDE ET LES NUS DE SOHO .LA

1958 - JEUNES FILLES EN UNIFORME

1958 - INCOGNITO

1957 - SOLEIL SE LÈVE AUSSI .LE

1957 - RAFLES SUR LA VILLE

1957 - DONNEZ-MOI MA CHANCE

1956 - OSS 117 N'EST PAS MORT

1956 - LONG DES TROTTOIRS .LE

1955 - TANT QU'IL Y AURA DES FEMMES

1955 - PREMIERS OUTRAGES .LES

1955 - POSSÉDÉES .LES

1955 - PARIS COQUIN - PARIS CANAILLE

1955 - GUEULE D'ANGE

1955 - FROU-FROU

1955 - DURATON .LES

1955 - CHERCHEZ LA FEMME

1954 - PAIN VIVANT .LE

1954 - MAISON DU SOUVENIR .LA

1954 - INTERDIT DE SÉJOUR

1954 - FANTAISIE D'UN JOUR

1954 - DERNIÈRE FOIS QUE J'AI VU PARIS .LA

1953 - MATERNITÉ CLANDESTINE

1953 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

SA PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________

2006 - NAVARRO
Épisode : L'âme en vrac

2006 - CHASSÉ CROISÉ AMOUREUX
Téléfilm

2005 - JULIE LESCAUT
Série TV

2004 - BOULEVARD DU PALAIS
Épisode : Une mort de trop

1977 - RECHERCHE DANS L'INTÉRÊT DES FAMILLES
Série TV

1975 - ERREURS JUDICIAIRES
Épisode : La dame au fusil de Jean Laviron

 

_______________________ FIN ____________________

 

commentaires (0)