AIME CLARIOND

Vue 8927 fois

Profession:
Acteur et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
10-05-1894, à Perigueux en Dordognr, France.

Date et lieu du décès:
31-12-1959, à l’hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine, France.

Cause du décès:
Probablement de mort naturelle à l'âge de 65 ans.

Nom de naissance:
Aimé Marius Clariond.

État civil:
Au milieu des années 1930, il fait la connaissance de la comédienne Renée Simonot, pensionnaire du théâtre de l'Odéon, avec laquelle il a eu une fille en 1936. Le couple se sépare peu de temps après. Renée Simonot se remarie en 1940 avec le comédien Maurice Dorléac avec lequel elle a trois filles : Catherine Deneuve, Sylvie et Françoise Dorléac.

C'est à cette même période qu'il entretient une relation avec sa camarade du théâtre français Jeanne Sully, fille du tragédien Mounet-Sully, avec qui il aura deux enfants : Marie-Thérèse dite « Clarionde »4 née en 1938 et François Aimé né en 1942.

Il épouse ensuite Irène Morozov, de nationalité russe et fille adoptive de Pierre O'Connell, avec laquelle il a deux enfants Bernard Clariond né en 1938 et France Clariond née en 1944.

Il entretient durant les cinq dernières années de sa vie une relation avec la comédienne de théâtre et de cinéma Paulette Simonin.

Source : Wikipédia

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Fils de Antoine Marius Clariond et de Adrienne Pauline (née Geulin) Aimé Marius Clariond voit le jour le 10 mai 1894, à Périgueux, en Dordogne. Fils de comédiens ambulants, il suit ses parents dans leurs tournées dans le Sud de la France et attrape très jeune le virus du théâtre.

En 1936, il est engagé comme pensionnaire à la Comédie-Française par Édouard Bourdet, puis sociétaire en 1937. Il y demeure jusqu'à son décès en 1959. Acteur d'une puissance de jeu peu commune, notamment dans le répertoire classique : il est Alceste qui hait l'humanité tout entière et dénonce l'hypocrisie dans « Le Misanthrope » de Molière, Othello dans « Othello » de Shakespeare, Antoine dans « Antoine et Cléopâtre », de Jean Louis Barrault et joue avec Maria Casarès dans « Le Carrosse du Saint-Sacrement » de Prosper Mérimée, ou du répertoire contemporain « Le Soulier de satin » de Paul Claudel, « Asmodée et Les Mal-aimés » de François Mauriac ou encore « Port-Royal » de Montherlant. Mobilisé lors de la Première Guerre mondiale dès 1914 ; il est blessé à Verdun à l'issue de la conquête du Fort de Vaux, il est fait prisonnier par les troupes Allemandes, démobilisé en mars 1917 il reçoit la Croix de guerre.

Parallèlement à son activité théâtrale, Aimé Clariond fait ses débuts au cinéma en 1931 il est le frère Ivan dans « Les frères Karamazov » de Fedor Ozep. Il est très vite demandé, en raison de son excellente élocution et de sa prestance raffinée. En 1933, il joue dans « Belle de nuit » de Louis Valray, il campe un amant trompé qui se venge en concluant un pacte avec une prostituée (Véra Korène). En 1934, on le retrouve dans le drame de Pierre Chenal « Crime et châtiment » avec Harry Baur et Pierre Blanchar et dans le film historique « Lucrèce Borgia » (1935) d'Abel Gance avec Edwige Feuillère dans le rôle titre, il campe le théoricien, poète et dramaturge Machiavel ; Sa grande taille élancée 1,90m, le visage fermé et sa chevelure éparse, en fond un personnage idéal pour jouer des personnages hautains, méprisants et se fond parfaitement dans des films à costumes. Il incarne le Baron Engern dans « Le Mensonge de Nina Petrovna » (1937) de Victor Tourjansky avec Isa Miranda dans le rôle titre ; Monsieur de Saint Laurent dans « La Marseillaise » (1937) de Jean Renoir ; le Comte Schowaloff dans le drame historique « Katia » (1938) de Maurice Tourneur incarnée par Danielle Darrieux ; l'ambassadeur de Russie dans « Entente cordiale » (1939) de Marcel L'Herbier avec Gaby Morlay la reine Victoria ; le prince de Montenuovo dans « De Mayerling à Sarajevo » (1940) de Max Ophüls avec Edwige Feuillère la comtesse Sophie Chotek.

Pendant l'occupation, il tourne en moyenne dix films par an. Avec ses traits inquiétants, le regard ténébreux, il est voué à interpréter toute une galerie de personnages troubles et fourbes mais avec raffinement et intelligence, c’est ainsi qu’auprès d’Edwige Feuillère et de Pierre Richard-Willm, il est le Marquis de Ronquerolles l'annonceur cynique des prophéties dans « La Duchesse de Langeais » (1941) de Jacques de Baroncelli ; il campe Joseph Bonaparte dans « Le destin fabuleux de Désirée Clary » (1942) de Sacha Guitry ; le traître Mr de Villefort dans « Le Comte de Monte-Cristo » (1942) de Robert Vernay avec Pierre Richard-Willm et Michèle Alfa dans le rôle de Mercédès ; le cardinal de Richelieu dans « Monsieur Vincent » (1947) de Maurice Cloche avec Pierre Fresnay le prêtre ; le Marquis de Siblas dans « La ferme des sept péchés » (1949) de Jean Devaivre avec Jacques Dumesnil et Claude Génia.

Après guerre, il continue à tourner, notamment dans la trilogie historique de Sacha Guitry dans « Si Versailles m'était conté » (1953) il est l'écrivain et journaliste Rivarol ; le médecin personnel de l'empereur dans « Napoléon » (1954) et l'écrivain dramaturge Beaumarchais dans « Si Paris nous était conté » (1955). Et pour Jean Delannoy, le roi Louis XV dans « Marie-Antoinette reine de France » (1955) avec Michèle Morgan qui incarne la reine. Fin des années cinquante il tourne encore une poignée de film dans différents rôles citons l’un de ses derniers personnages en costume de noble celui du marquis de La Monnerie et ambassadeur de France aux côtés de Jean Gabin patriarche d’une grande famille bourgeoise dans « Les grandes familles » (1958) de Denys de La Patellière.

Acteur incontournable très attaché au théâtre il se retire après « Une fille pour l'été » (1960) film franco-italien réalisé par Édouard Molinaro avec de Micheline Presle et Michel Auclair. Sa vie privée est assez confuse: il fut marie en 1921 à Marie Louise Marthe Richard , mais le couple divorce en 1941. Sans être marié, il a eu une fille, Danielle née en 1937 avec la comédienne Renée Simonot (alias Renée Deneuve qui donnera naissance à Catherine Deneuve lors de son mariage avec Maurice Dorléac) puis il entretien une liaison avec Jeanne Sully qui lui donnera deux enfants Marie-Thérèse dite Clarionde née en 1938 et François né en 1942, et se décide au mariage avec Irène Mozoroff de nationalité russe avec laquelle il a deux enfants Bernard né en 1938 et France née en 1944. Après leur séparation durant les cinq dernières années, il vit auprès de la comédienne Paulette Simonin.

Aimé Clariond s’éteint à l’âge de 65 ans à l’hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine, le 31 décembre 1959, laissant derrière lui, une prolifique filmographie que seul les cinéphiles peuvent encore visionner dans les cinémathèques.

Source : Gary Richardson - Fait le 11 janvier 2021 par Philippe de CinéMémorial.

Filmographie

 

77 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1959 - FILLE POUR L'ÉTÉ .UNE

 

1959 - DÉLIT DE FUITE

 

1958 - TROIS JOURS À VIVRE

 

1958 - GRANDES FAMILLES .LES

 

1957 - À PIED, À CHEVAL ET EN VOITURE

 

1957 - NATHALIE

 

1956 - LUMIÈRES DU SOIR .LES

 

1956 - SECRET DE SOEUR ANGÈLE .LE

 

1955 - VOICI LE TEMPS DES ASSASSINS

 

1955 - SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

 

1955 - MARIE-ANTOINETTE

 

1955 - JE SUIS UN SENTIMENTAL

 

1954 - NAPOLÉON

 

1953 - SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ

 

1951 - FOYER PERDU

 

1950 - RUE DES SAUSSAIES

 

1949 - ÉPAVE .L'

 

1949 - RONDE DES HEURES .LA

 

1949 - DANSEUSE DE MARRAKECH .LA

 

1949 - 56, RUE PIGALLE

 

1948 - FERME DES SEPT PÉCHÉS .LA

 

1948 - FANTÔMAS CONTRE FANTÔMAS

 

1947 - MONSIEUR VINCENT

 

1946 - SEPTIÈME PORTE .LA

 

1946 - HOMME AU CHAPEAU ROND .L'

 

1946 - CAFÉ DU CADRAN .LE

 

1946 - AVENTURES DE CASANOVA .LES

 

1945 - ÉTRANGE DESTIN

 

1945 - MONSIEUR GRÉGOIRE S'ÉVADE

 

1945 - J'AI DIX-SEPT ANS

 

1945 - CAPITAN .LE

 

1944 - MADEMOISELLE X

 

1944 - GRANDE MEUTE .LA

 

1944 - ENFANT DE L'AMOUR .L'

 

1943 - VIE DE PLAISIR .LA

 

1943 - VALSE BLANCHE .LA

 

1943 - SOLEIL DE MINUIT .LE

 

1943 - ROQUEVILLARD .LES

 

1943 - DONNE-MOI TES YEUX

 

1943 - DOMINO

 

1943 - COLONEL CHABERT .LE

 

1943 - CEUX DU RIVAGE

 

1942 - VOILE BLEU .LE

 

1942 - PATRICIA

 

1942 - MONSIEUR LA SOURIS

 

1942 - HOMME QUI JOUE AVEC LE FEU .L'

 

1942 - COMTE DE MONTE-CRISTO .LE

 

1942 - CHANT DE L'EXILÉ .LE

 

1942 - BARON FANTÔME .LE

 

1942 - AUBERGE DE L'ABÎME .L'

 

1942 - AFFAIRES SONT LES AFFAIRES .LES

 

1941 - MAM'ZELLE BONAPARTE

 

1941 - MADAME SANS-GÊNE

 

1941 - DUCHESSE DE LANGEAIS .LA

 

1941 - DESTIN FABULEUX DE DÉSIRÉE CLARY .LE

 

1940 - PARIS NEW-YORK

 

1939 - ENTENTE CORDIALE

 

1939 - DERRIÈRE LA FAÇADE

 

1939 - DE MAYERLING À SARAJEVO

 

1938 - RÉVOLTÉ .LE

 

1938 - PETIT CHOSE .LE

 

1938 - KATIA

 

1938 - DISPARUS DE SAINT-AGIL .LES

 

1938 - COUPS DE FEU

 

1937 - MENSONGE DE NINA PETROVNA .LE

 

1937 - MARSEILLAISE .LA

 

1936 - ÎLE DES VEUVES .L'

 

1935 - ROUTE IMPÉRIALE .LA

 

1935 - LUCRÈCE BORGIA

 

1935 - CRIME ET CHÂTIMENT

 

1934 - SANS FAMILLE

 

1934 - PRINCE JEAN .LE

 

1933 - VOIX SANS VISAGE .LA

 

1933 - MARIAGE À RESPONSABILITÉ LIMITÉE

 

1933 - BELLE DE NUIT .LA

 

1933 - OCCUPE-TOI D'AMÉLIE

 

1932 - FRÈRES KARAMAZOV .LES

 

1931 - AMOUREUSE AVENTURE .L'

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

Claudien Orsini - Le Coq

05-08-2020 10:35:46

Bonjour son fils Bernard est né en 1936 aussi ... -Comme Danielle ^^) et sa petite dernière (ma mère) s'appelait Irène (France est son deuxième prénom) . Merci pour les modifications.