YVES MONTAND

Vue 15896 fois

Profession:
Acteur et chanteur français.

Date et lieu de naissance:
13-10-1921, à Monsummano Alto en Italie

Date et lieu du décès:
09-11-1991, à Senlis, Oise en France.

Cause du décès:
D'un infarctus du myocarde à l'âge de 70 ans.

Nom de naissance:
Ivo Livi.

État civil:
Marié le 22 décembre 1951 avec l'actrice : SIMONE SIGNORET - Jusqu'au décès de Simone en 1985.
Une fille adoptive : l'actrice Catherine Allégret (1946).

Marié en 1987 avec : CAROLE AMIEL - Jusqu'au décès d'Yves en 1991.
Ils eurent un fils : Valentin (31.12.1988)

Liaisons avec : Edith Piaf, Shirley MacLaine, Marilyn Monroe.

Taille:
(1m88)

Commentaires: 6

Anecdotes

Cette photo m'a été offerte gracieusement par le Studio Vauclair.

Filigranes Editions

Enfant, il jouait dans la rue et sa mère Giuseppina le hélait par la fenêtre : "Ivo ! Monta !" et la légende était né (Yves Montand)

1987 - Président du jury au festival de Cannes, France.

1987 - Adopte la fille de Simone Signoret et d'Yves Allégret, l'actrice Catherine Allégret (1946)

En 1929, la famille Livi obtient la nationalité française et en 1932 son père Giovanni dépose le bilan de sa petite fabrique. Montand est alors âgé de 11 ans et doit aller travailler à l'usine, puis à 14 ans, il travaille comme apprenti dans le salon de coiffure pour dames où travaille sa sœur Lydia et passe un CAP de coiffeur avec succès.

Après le Moulin Rouge, il part avec Édith Piaf en tournée jusqu'en 1946 où ils se séparent.

En 1952, Henri-Georges Clouzot lui offre son premier grand rôle au cinéma avec le Salaire de la peur. Le film est récompensé du Grand Prix du Festival de Cannes 1953.

Un enfant (et héritier) qui suscitent les convoitises puisque à la même époque, Anne Drossart, une actrice ayant eu une aventure avec Yves Montand lors d'un tournage, accuse l'acteur d'être le père de sa fille Aurélie. Les journaux se jettent avec délectation sur cette triste affaire. Reconnu "coupable" de paternité dans un premier temps, il faut attendre 1998, soit sept ans après sa mort, pour que des tests ADN réalisés sur son corps innocentent le défunt. Des années de combat pour la veuve et la famille du chanteur, pour de sombres intérêts financiers.

Mise à jour le 20 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à SIMONE SIGNORET et YVES MONTAND.


Ajout de la vidéo le 24 juin 2009 par Philippe de CinéMémorial.

Chanteur et acteur populaire, Yves Montand a traversé le XX ème siècle comme un battant à la recherche d'une certaine justice.

De son vrai nom Ivo Livi, il est né dans le village toscan de Monsummano, en Italie, le 13 octobre 1921. Son père, Giovanni Livi, militant communiste ayant fuit en 1921 le régime fasciste italien et sa mère Giuseppina, sont installés à Marseille dans le sud de la France. Ils ont déjà deux autres enfants, Lydia et Giuliano nés respectivement en 1915 et 1917.

En 1929, la famille Livi obtient la nationalité française. Vivant très modestement, les deux aînés sont rapidement retirés de l'école pour pouvoir travailler. Ivo est donc le dernier espoir de son père en ce qui concerne les études. Mais l'enfant a la tête ailleurs et n'aime pas l'école.

En 1932, Giovanni dépose le bilan de sa fabrique de balais. A court de ressources, la famille Livi s'appuie un temps sur Lydia qui est entre temps devenue coiffeuse. Quant à son frère Giuliano (devenu Julien), il a trouvé un emploi de serveur.

Ivo, lui, à l'âge de onze ans, quitte l'école et entre à l'usine. Puis à 14 ans, il rejoint le salon de coiffure de sa soeur qui marche très bien. Il passe son CAP de coiffeur avec succès.

IVO MONTA

Passionné de cinéma, c'est Fred Astaire et ses numéros de claquettes qui fascinent Ivo Livi. Le jeune homme est timide. Mais en 1938, il accepte la proposition d'un régisseur de music-hall qui cherche quelqu'un pour "chauffer la salle". Après trois semaines de répétitions acharnées et un changement de nom en Yves Montand (enfant, il jouait dans la rue et sa mère Giuseppina le hélait par la fenêtre: "Ivo! Monta!"), il passe sur scène devant un public qui applaudit à tout rompre. La légende est née.

Il continue à se produire dans de petites salles de Marseille. Et le 21 juin 1939, il fait sa première grande scène dans la même ville, l'Alcazar, véritable institution locale, où il chante sa première chanson originale "Dans les plaines du Far West".

Malheureusement, la Deuxième Guerre mondiale survient et Yves Montand se retrouve manoeuvre aux Chantiers de Provence.

Au printemps 41, sa carrière redémarre pour ne plus jamais s'interrompre. Le régisseur qui l'avait embauché la première fois, Berlingot, lui organise une tournée dans la région. En même temps, Montand commence à prendre des cours de danse. Changeant par la suite d'impresario, il fait de plus en plus de galas et accumule par la même occasion les conquêtes féminines.

En janvier 44, Montand échappe aux milices qui le cherchent pour l'envoyer au STO (Service du Travail Obligatoire). Il monte alors à Paris et fait ses premiers pas de parisien sur la scène de l'ABC en février. C'est une nouvelle fois le succès. Puis il fait Bobino, les Folies-Belleville, et le célèbre Moulin Rouge. Là, il passe en première partie d'Edith Piaf. D'abord réticente à l'arrivée de cet artiste marseillais, c'est ensuite le coup de foudre entre les deux personnages. Mettant de côté son orgueil, Yves Montand apprend beaucoup de la chanteuse en répétant chaque jour avec elle. Elle l'aide à donner corps au personnage de scène qui fera la célébrité de Montand à travers le monde. Elle lui procure aussi des romans et de la poésie pour que celui-ci puisse se forger une culture personnelle. Après le Moulin Rouge, ils partent tous les deux en tournée, comme un couple qu'ils forment désormais.

BATTLING JOE

La notoriété de Montand est en constante progression ainsi que son succès dans les music-halls. A l'automne 45, il passe en véritable vedette au théâtre de l'Etoile à Paris. Il chante entre autres "Battling Joe" et "Les Grands Boulevards". C'est un très grand succès.

Au début de l'année 46, Edith Piaf rompt avec Yves Montand. Sans véritable explication. Ses proches disent qu'elle est ainsi, imprévisible...

Après des débuts difficiles au cinéma et des récitals sur la scène de l'ABC ou du cabaret Le Club des Cinq, Yves Montand renoue en 47 avec le théâtre de l'Etoile durant six semaines. La rencontre avec un pianiste du nom de Bob Castella est déterminante. Celui-ci restera son musicien attitré jusqu'à la fin de sa vie.

En 48, un ami l'emmène à Saint-Paul-de-Vence en Provence et lui fait rencontrer Jacques Prévert. Le chanteur admire beaucoup le poète. Il glisse même "Les Feuilles Mortes" dans son nouveau tour de chant. Cette chanson a été écrite à l'occasion de la sortie du film " Les Portes de la nuit" (1945), film dans lequel jouait Montand mais qui malheureusement n'eut aucun succès. La musique est de Joseph Kosma et les paroles de Jacques Prévert bien évidemment.

En août 49, il rencontre une actrice, Simone Signoret à Saint-Paul-de-Vence. Elle divorce en 1950 du réalisateur Yves Allégret avec qui elle a une petite fille, Catherine. Elle s'installe chez Yves Montand, place Dauphine à Paris. En 1951, ils se marient et deviennent le couple légendaire du monde du spectacle en France.

C'EST LA LUTTE

En mai 1950, Montand signe l"Appel de Stockholm" contre l'utilisation de l'arme atomique. Cette campagne d'opinion est menée par l'Union Soviétique. A partir de ce moment, Montand, de tradition familiale communiste, figure sur les listes de pétition du PCF. Avec Simone Signoret, ils sont catalogués compagnons de route du parti.

En mars 51, Montand retrouve le théâtre de l'Etoile pour son premier "one-man show" intégral. Littéralement mises en scène, les 22 chansons et deux poèmes qu'il interprète lui assure un immense succès. Il a enfin trouvé sa vrai carrière d'homme de scène.

En fait, il rêve de percer au cinéma. C'est Henri-Georges Clouzot qui lui donne réellement sa chance avec un film intitulé "Le Salaire de la peur" en 52. La force dramatique de Montand s'y affirme et le film reçoit le Grand Prix du Festival de Cannes l'année suivante.

Retour à la chanson en octobre 53 sur la scène du théâtre de l'Etoile. Comme d'habitude, la préparation physique du chanteur est sérieuse. Le programme de la soirée s'ouvre sur un poème inédit de Jacques Prévert. La dernière chanson est "A Paris", écrite par son ami Francis Lemarque. Enfin, "Les Feuilles mortes" sert de rappel. Prévue pour trois semaines, la série de récitals dépasse en fait les 200 représentations soit 6 mois! 200.000 billets sont vendus. Succès triomphal qui est relayé par l'enregistrement du spectacle sur disque. Yves Montand est au comble de la popularité.

En 1954, il achète avec sa femme Simone Signoret une propriété en Normandie à Autheuil-Anthouillet. Cette maison devient petit à petit le rendez-vous de tous leurs amis : Serge Reggiani, le comédien Pierre Brasseur, le réalisateur Luis Bunuel, l'écrivain Jorge Semprun, etc..

La même année, le couple joue dans la pièce de l'écrivain Arthur Miller, "Les Sorcières de Salem". Le succès est tel que les représentations durent jusqu'à Noël 1955.

Fin 56, Montand prévoit de partir faire un tour de chant en URSS. Mais le 24 octobre, les chars russes envahissent Budapest, en Hongrie. La crise de conscience qui atteint les intellectuels et artistes français de sensibilité communiste n'épargne pas Yves Montand. En fait, il n'est pas vraiment mûr pour une rupture politique avec sa famille d'idées et de coeur. Il décide quand même de chanter devant les russes. Alors qu'à Paris, les critiques sont sévères et le climat tendu, un accueil extrêmement chaleureux lui est réservé à son arrivée à Moscou. Il rencontre même Krouchtchev, qui dirige l'URSS à ce moment et lui demande des explications sur l'invasion de Budapest. L'échange entre les deux hommes dure quatre heures et tourne au duel. Mais Montand, soulagé d'avoir pu s'exprimer sur le sujet, repart apaisé.

Début 57, il se rend en Pologne, puis dans toute l'Europe de l'Est. Le succès est prodigieux, sa notoriété immense et les manifestations d'amitié nombreuses. A son retour en France, il prend néanmoins de la distance par rapport à son engagement politique.

Tourné en juin 58, "La Loi" un film de Jules Dassin, sort en janvier 59. Montand tourne avec Marcello Mastroiani et Pierre Brasseur. Ce film n'est pas un succès et le chanteur-comédien continue d'être obsédé par une carrière au cinéma.

APRÈS LA RUSSIE, L'AMÉRIQUE

Entre octobre 58 et mars 59, il réinvestit la scène du théâtre de l'Etoile avec 16 titres nouveaux (dont "Le chat de la voisine" ou "Sir Godfrey"), où dominent la tendresse, la romance et la fête. L'ambiance est légèrement différente des récitals précédents, en raison de son image publique un peu ambiguë et son assurance entamée.

Déclaré un temps "persona non grata" aux Etats-Unis à cause de ses opinions politiques, il est sollicité par un agent américain pour une série de récitals à New York. La première a lieu le 21 septembre 59. Le spectacle est le même qu'à Paris. C'est un véritable succès, qui permet au show de continuer. Les critiques sont dithyrambiques.

A cette occasion, le chanteur et Simone rencontrent Arthur Miller et sa femme Marilyn Monroe. Yves Montand part ensuite pour Hollywood et San Francisco, rejoint la France pour les fêtes de fin d'année, et repart au Japon pour une série de récitals à Tokyo et Osaka.

Ayant atteint le statut de vedette internationale, Yves Montand est maintenant sûr de parvenir à ses fin en matière de cinéma. On lui propose de tourner à Hollywood dans un film avec Marilyn Monroe. Le tournage du "Milliardaire" a donc lieu en février 60. Une idylle naît entre eux remettant momentanément en cause la relation de confiance qui s'était instaurée entre le chanteur et Simone Signoret. Les journaux du monde entier s'emparent de "l'affaire". En fin de compte, à la fin du tournage, Yves Montand rentre en France auprès de son épouse. C'était un film…

Yves Montand repart pour les États-Unis en octobre 61. Il est la vedette durant 8 semaines du Golden Theatre sur Broadway à New York. La tournée qui suit, l'emmène au Japon puis en Angleterre. Il est devenu un des artistes de music-hall les plus connus à travers la planète. En 62, il fait sa rentrée à Paris, fidèle au théâtre de l'Étoile. Le récital a lieu jusqu'en 63.

LES ANNÉES CINÉ

Mais l'appel du cinéma est plus fort que tout. Dès lors, il ne reprendra son activité scénique que très rarement. "Compartiment tueur" sort en 64. Cette première collaboration avec le cinéaste Costa Gavras marque un tournant dans sa carrière. Ses priorités vont désormais au 7ème Art.

Il tourne ensuite "La guerre est finie" d'Alain Resnais (66), "Paris brûle t'il ?" de René Clément (67) et "Z" de Costa Gavras (68).

Il remonte pourtant sur scène en septembre 68, pendant six semaines à l'Olympia de Paris. Il est devenu un chanteur respecté‚ mais perçu par tous comme un militant. Cet homme qui a vécu, n'est pas indifférent aux événements de mai 68. Il garde pourtant une certaine distance par rapport à eux. C'est aussi à ce moment-là que va s'opérer une rupture définitive avec le parti communiste, qui n'est pas sans lui poser des problèmes à l'intérieur de sa famille. Son père décède en octobre 68. Yves Montand se libère un peu plus de ses premières attaches politiques.

Son ami Costa Gavras lui donne le rôle d'Arthur London dans "L'Aveu". Le film sort en avril 70. Tous reconnaissent l'immense talent de l'acteur et son investissement personnel dans cette oeuvre. Durant la décennie qui suit, il alterne films graves et comédies comme "La folie des Grandeurs " de Gérard Oury avec Louis de Funès en 1971. Il tourne avec les grands réalisateurs français comme Claude Sautet pour "César et Rosalie" en 72.

Un récital au profit des victimes du régime dictatorial au Chili, donné en 74, est la seule parenthèse musicale que fait Yves Montand durant les années 70. Son grand retour sur scène s'effectue du 7 octobre 81 au 3 janvier 82. L'Olympia est pris d'assaut. Sous la pression, il recommence du 20 juillet au 14 août 82. Il crée à cette occasion "Les Bijoux" sur un poème de Charles Baudelaire. De "standing ovation" en "standing ovation" dans toutes les capitales mondiales, de Rio de Janeiro à New York, Yves Montand savoure son succès.

ANTI-FRONT

Dans les années 80, il devient militant des droits de l'Homme, et signe un appel en faveur du syndicat polonais Solidarnosc en décembre 81. En 83, il dénonce avec Simone Signoret et d'autres artistes la montée du parti d'extrême-droite français, le Front National. D'année en année, il devient un homme public voir politique.

En septembre 85, Simone Signoret, la compagne de sa vie disparaît à l'âge de 64 ans.

Yves Montand a une liaison avec son assistante, Carole Amiel qui a été recrutée pour la tournée de 82. Alors qu'il tourne "Manon des Sources" (réalisé par Claude Berri d'après le roman de l'écrivain Marcel Pagnol), il devient père pour la première fois de sa vie. Le 31 décembre 88 naît le jeune Valentin Montand.

Dorénavant Yves Montand vit paisiblement avec sa famille à Autheuil. Il envisage même de remonter sur scène dans la plus grande salle parisienne, le Palais Omnisport de Bercy. Malheureusement, il meurt avant d'avoir pu montrer à son fils ses talents d'homme de music-hall.

Il succombe à un infarctus du myocarde, le 9 novembre 1991 dans l'Oise à Senlis.

Source : RFI Musique - Fait le 05 août 2010 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES :

1973 - Pour : CÉSAR ET ROSALIE - David du meilleur acteur étranger, David di Donatello Awards, Italie.

1957 - Pour :LES SORCIÈRES DE SALEM - Prix pour le meilleur acteur, Karlovy Vary International Film Festival, Karlovy Vary, République Tchèque.

 

Filmographie

 

59 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

1991 - IP5, L'ÎLE AUX PACHYDERMES

 

1991 - NETCHAÏEV EST DE RETOUR

 

1988 - TROIS PLACES POUR LE 26

 

1986 - MANON DES SOURCES

 

1985 - JEAN DE FLORETTE

 

1983 - GARÇON !

 

1981 - TOUT FEU TOUT FLAMME

 

1981 - CHOIX DES ARMES .LE

 

1979 - I COMME ICARE

 

1979 - CLAIR DE FEMME

 

1977 - ROUTES DU SUD .LES

 

1977 - MENACE .LA

 

1977 - FOND DE L'AIR EST ROUGE .LE

 

1976 - GRAND ESCOGRIFFE .LE

 

1975 - POLICE PYTHON 357

 

1975 - SECTION SPÉCIALE

 

1975 - SAUVAGE .LE

 

1974 - HASARD ET LA VIOLENCE .LE

 

1974 - VINCENT, FRANÇOIS, PAUL ET LES AUTRES

 

1972 - FILS .LE

 

1972 - CÉSAR ET ROSALIE

 

1972 - TOUT VA BIEN

 

1972 - ÉTAT DE SIÈGE

 

1971 - FOLIE DES GRANDEURS .LA

 

1970 - CERCLE ROUGE .LE

 

1970 - DE L'OR POUR LES BRAVES

 

1969 - MELINDA

 

1969 - AVEU .L'

 

1968 - Z

 

1968 - DIABLE PAR LA QUEUE .LE

 

1968 - MR. FREEDOM

 

1968 - SOIR ... UN TRAIN .UN

 

1966 - VIVRE POUR VIVRE

 

1966 - GRAND PRIX

 

1966 - GUERRE EST FINIE .LA

 

1965 - PARIS BRÛLE-T-IL

 

1965 - COMPARTIMENT TUEURS

 

1961 - MA GEISHA

 

1961 - AIMEZ-VOUS BRAHMS

 

1961 - SANCTUAIRE

 

1960 - MILLIARDAIRE .LE

 

1958 - LOI .LA

 

1957 - PREMIER MAI

 

1957 - DÉNOMMÉ SQUARCIO .UN

 

1957 - ROSE DES VENTS .LA

 

1956 - SORCIÈRES DE SALEM .LES

 

1956 - HOMMES ET LOUPS

 

1955 - HÉROS SONT FATIGUÉS .LES

 

1955 - MARGUERITE DE LA NUIT

 

1954 - QUELQUES PAS DANS LA VIE

 

1954 - NAPOLÉON

 

1953 - ROUTE DU BONHEUR .LA

 

1953 - SALAIRE DE LA PEUR .LE

 

1952 - PARIS CHANTE TOUJOURS !

 

1952 - PARIS EST TOUJOURS PARIS

 

1951 - AUBERGE ROUGE .L'

 

1950 - SOUVENIRS PERDUS

 

1947 - IDOLE .L'

 

1946 - PORTES DE LA NUIT .LES

 

1945 - ÉTOILE SANS LUMIÈRE

 

7 DOCUMENTAIRES et 4 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

1994 - MONTAND
(Documentaire biographique de 135 Min. De Jean Labib

 

1985 - DRÔLE DE FESTIVAL
Téléfilm - Documentaire - Court métrage de 16 Mn. - De Jean-Pierre Mocky

 

1974 - TEMPS DE VIVRE .LE
Documentaire historique - D'Annett Wolf
Avec Charles Aznavour, Jacques Brel, Serge Gainsbourg, Juliette Gréco, Johnny Hallyday, Francis Lai, Michel Simon

 

1972 - DEUX MÉMOIRES .LES

 

1971 - ON VOUS PARLE DE PRAGUE : LE DEUXIÈME PROCÈS D'ARTUR LONDON
Court métrage de 30 Min. de Chris Marker

 

1966 - ROTTERDAM-EUROPOORT
(Documentaire - Court métrage de 20 Min. - De Joris Ivens
Avec Willeke van Ammelrooy, Karel Kneulman

 

1963 - JOLI MAI .LE
Documentaire de 156 Min. de Chris Marker

 

1959 - DJANGO REINHARDT
Documentaire de Paul Paviot

 

1956 - MATIN COMME LES AUTRES .UN

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (6)

Dr. Kurt Vogel

18-01-2009 12:22:57

Il y a un chancon ou Yves chant des differnts temps dans la vie. Avec soixante comence le temps du vin rouge. Puvez vou me donner le titre de la chancon?

hugongerard

11-07-2010 13:25:57

Il y a un copain de Montand , que vous avez oublié de signaler dans la biographie de Montand , c ' est son amitié avec le guitariste Henri Crolla . Ce dernier apparait avec Montand dans un film de Christian-Jaque : Souvenirs perdus . C ' est Henri Crolla qui conseilla à Georges Moustaki , d ' aller chez Edith Piaf , boulevard Lannes , de là , la rencontre entre le pâtre grec et la grande chanteuse qui l ' aidera dans sa carrière et à voler de ses propres ailes , Crolla fût surnommé par certains , si certaines sourçes sont bonnes le surnom de Mille pattes.

BLANC

26-12-2011 19:02:29

LE CHARME L'ELEGANCE LA CLASSE.UN MEC.VOUS NOUS MANQUEZ MR MONTANT COMME MR VENTURA.

hugongerard

18-01-2012 17:25:01

Mais quel est le tître de cette chanson qu ' il interprète aux côtés d ' Armand Mestral dans un passage du : Napoléon de Guitry ?.

hugongerard

22-01-2012 11:59:11

Grosse lacune de la part d ' Olivier Dahan , concernant son film : La môme avec Marion Cotillard ( Edith Piaf) , le personnage de Montand manque dans le film , Montand a joué un rôle important dans la carrière de Piaf , elle a été sa protectrice , l ' a beaucoup aidé dans sa carrière de chanteur et de comédien a été sa maitrese pendant de 1944 à 1946 , que serait-il devenu si il ne l ' avait pas rencontrée et connue .

jojo le corse de bonifacio

25-09-2012 22:06:44

un des plus grand et talentueux artistes de sa generation il pouvait tout faire et jouer tous les roles immense comedien dans tous les domaines c'etait egalement un des plus grands chanteurs de varieté francaises et internationnales avec une voix exceptionnelle de crooner un artiste comme on n'en fait plus (inegalable et inegalé vous nous manquez beaucoup mr.montand