YVES ALLEGRET

Vue 12583 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste, monteur, assistant réalisateur français

Date et lieu de naissance:
13-10-1907, à Asnières, Hauts-de-Seine, France.

Date et lieu du décès:
21-01-1987, à Paris, France.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 79 ans.

Nom de naissance:
Yves Édouard Allégret - Aussi connu sous le nom de : Yves Champlain.

État civil:
Marié avec : RENÉE NAVILLE
Ils eurent un fils : Gilles Allégret, né en 1936.

Marié avec l'actrice : JANE MARKEN.
Marié en 1944 avec l'actrice : SIMONE SIGNORET - Divorcé en 1949.
Ils eurent une fille l'actrice : Catherine Allégret (16 avril 1946)

Marié jusqu'à son décès à l'actrice : MICHÈLE CORDOUE.

Taille:
?

Commentaires: 3

Anecdotes

Jeune frère de Marc Allégret. Honorer d'une récompense à titre posthume française d'un César, au Palais des Congrès le 7 mars 1987 pour ses accomplissements de carrière.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Sa carrière débute en 1946, avec Les Démons de l'aube. A cette période démarre aussi sa collaboration avec le scénariste Jacques Sigurd : Dédée d'Anvers (1948), Une si jolie petite plage (1949), puis Manèges (1950). Noirs et amers, ces trois films sont parmi les plus représentatifs du travail d'Yves Allégret. Il tourne ensuite de nombreux films qualifiés de commerciaux : Les Miracles n'ont lieu qu'une fois (1951), Les Orgueilleux (1953), Mam'zelle Nitouche (1954), Germinal (1963). Avec l'ascension de la Nouvelle Vague, il tombe peu à peu dans l'oubli. En 1975, il tourne son dernier film, Mords pas, on t'aime avec Jean-Pierre Darras et Catherine Allégret.

Yves Allégret, né à Paris le 13 octobre 1907 est le frère cadet de Marc, né le 20 décembre 1900 et déjà cinéaste en 1925.

Dès 1930, après des études secondaires, il débute comme assistant de son frère sur Les amours de minuit. Yves Allégret se chargea également des costumes de Ciboulette (Autant-Lara, 1933), fut directeur de production de Forfaiture (Marcel L'Herbier, 1937), adaptateur de Le dompteur (Pierre Colombier, 1938) et scénariste de L'émigrante (Léo Joannon, 1939).

Parallèlement à cet apprentissage de tous les métiers du cinéma auprès de réalisateurs chevronnés, Yves Allégret réalise des courts-métrages parmi lesquels Ténériffe (1932), Prix et profits ou La pomme de terre (1934) où figurèrent les frères Prévert, Jeunes filles en France (1934) destiné à représenter la France à l'Exposition Universelle de New York en 1940. À la veille de la guerre, il est prêt à passer au long métrage quantd il est mobilisé.

Il tourne néanmoins en 1941 en zone non occupée, Tobie est un ange, comédie sur le monde des forains interprétée par Janine Darcey, Rellys et Pierre Brasseur et dont le négatif fut entièrement détruit dans un incendie. Il enchaîne immédiatement sur un court-métrage, Les deux timides, qu'on lui demande, après coup, de développer aux dimensions d'un long, qu'il signe d'un pseudonyme, celui d'Yves Champlain, et qui sortira en 1943. Après La boîte aux rêves, Yves Allégret s'imposera enfin grâce à la trilogie, écrite avec le scénariste Jacques Sigurd : Dédée d'Anvers, Une si jolie petite plage et Manèges.

Le premier et le troisième interprétés par une toute jeune vedette, Simone Signoret, épouse du cinéaste de 1944 à 1949 et mère de Catherine Allégret.

La trilogie avec Jacques Sigurd renouent avec le réalisme noir de l'avant-guerre, et la chronique du temps croit déceler le courant existentialiste du cinéma français. Il sait alors recréer la poésie désespérée des ports d'où on ne part pas, le pouvoir de l'argent, la cruauté d'une société qui piétine la jeunesse et la beauté.

On le consacre un peu vite "réalisateur sartrien" quand il adapte en 1953 Typhus, un scénario de l'auteur de La Nausée, sous le titre Les Orgueilleux.

La suite de sa production est inégale, généralement décevante, illustrée par des films de genre, et quelques tentatives du côté du grand réalisme populaire, La Meilleure part, Germinal avec leur engagement pacifiste et progressiste.

Yves Allégret est mort le 31 janvier 1987 à Asnières dans les Hauts de Seine.

 

 

Source : cineclubdecaen.com - Fait le 16 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

34 FILMS COMPLÈTS
_________________________________

 

1976 - MORDS PAS, ON T'AIME

 

1970 - INVASION .L'

 

1966 - JOHNNY BANCO

 

1963 - GERMINAL

 

1962 - KONGA-YO

 

1960 - CHIEN DE PIQUE

 

1959 - AMBITIEUSE .L'

 

1958 - FILLE DE HAMBOURG .LA

 

1957 - MÉFIEZ-VOUS FILLETTES

 

1957 - QUAND LA FEMME S'EN MÊLE

 

1955 - MEILLEURE PART .LA

 

1954 - OASIS

 

1953 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

1953 - ORGUEILLEUX .LES

 

1952 - JEUNE FOLLE .LA

 

1951 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1951 - NEZ DE CUIR, GENTILHOMME D'AMOUR

 

1950 - MIRACLES N'ONT LIEU QU'UNE FOIS .LES

 

1949 - MANÈGES

 

1948 - SI JOLIE PETITE PLAGE .UNE

 

1947 - DÉDÉE D'ANVERS

 

1945 - DÉMONS DE L'AUBE .LES

 

1943 - BOITE AUX RÊVES .LA

 

1941 - DEUX TIMIDES .LES

 

1940 - TOBIE EST UN ANGE

 

1940 - ÉMIGRANTE .L'

 

1938 - DOMPTEUR .LE

 

1937 - FORFAITURE

 

1936 - SOUS LES YEUX D'OCCIDENT

 

1936 - VOUS N'AVEZ RIEN À DÉCLARER ?

 

1936 - PARTIE DE CAMPAGNE .UNE

 

1935 - AMANTS TERRIBLES .LES

 

1934 - LAC AUX DAMES

 

1934 - SANS FAMILLE

 

1933 - CIBOULETTE

 

1932 - FANTÔMAS

 

1931 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

1931 - COLLIER .LE

 

1930 - AMOURS DE MINUIT .LES

 

4 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1976 - ORZOWEI, IL FIGLIO DELLA SAVANA
Téléfilm
(Plus le scénario)
Avec Stanley Baker, Vincenzo Crocitti, Doris Kunstmann

 

1973 - GRAINE D'ORTIE
(Série TV - 13 épisodes de 26 Mn.)
Avec Yves Coudray, Georges Chamarat, Jacques Zanetti, Pierre Maguelon

 

1967 - MAX LE DÉBONNAIRE
(Série TV - épisode : De quoi je me mêle)
Avec Henri Virlojeux, Philippe Nicaud, André Pousse, Christian Marin, Rita Cadillac, Jacques Balutin

 

1967 - ENQUÊTES DU COMMISSAIRE MAIGRET .LES
(Série TV)
Épisode : Maigret et l'indicateur
Épisode : Maigret et le fou de Bergerac
Épisode : Maigret et le pendu de Saint-Pholien
Épisode : Une confidence de Maigret
Avec Jean Richard, François Cadet, Christian Rémy, Jean-François Devaux, Annick Tanguy

________________________________________________

 

commentaires (3)

wallet

29-06-2008 22:44:41

Bonjour, dommage que le lien de graine d'ortie ne fonctionne pas mais merci pour l'hommage de cet acteur. On devrait repasser ces films et feuilletons pour faire comprendre ce qu'était la vie en ce temps la pour que nos jeunes puissent ce contenter du luxe actuel

chouchou

06-09-2008 17:11:20

bonjour et merci pour cet hommage de ce grand homme.pourquoi ne pas repasser la série graine d'ortie ça nous changerai de la violence que nos jeunes se gavent a regarder a la tv

hugongerard

06-05-2011 10:04:06

Grand cinéaste , il avait contribué au débût à la carrière d ' Alain Delon en le faisant débûté dans : Quand la femme s ' en mêle ( 1957) un autre jeune débûtant avait aussi débûté dans ce film , le regretté Bruno Cremer dont c est aussi le tout premier rôle.