WILLIAM A. WELLMAN

Vue 5245 fois

Profession:
Réalisateur, scénariste et producteur américain d'origine irlandaise.

Date et lieu de naissance:
28-02-1896, à Brookline, Massachusetts, États-Unis.

Date et lieu du décès:
09-12-1975, à Los Angeles, Californie, États-Unis.
Fut incinéré et ses cendres furent dispersées en mer.

Cause du décès:
D'une leucémie à l'âge de 79 ans.

Nom de naissance:
William Augustus Wellman - Surnom : Wild Bill

État civil:
Marié en 1918 avec l'actrice : HELENE CHADWICK - Divorcé en 1923.

Marié en 1925 avec : MARGERY CHAPIN - Divorcé en 1926.
Ils eurent une fille : Gloria.

Marié le 22 décembre 1931 avec : MARJORIE CRAWFORD - Divorcé en 1933.

Marié le 20 mars 1934 avec : DOROTHY COONAN - Jusqu'au décès de William en 1975.
Ils eurent sept enfants :
Cissy, Gloria, Kathleen 'Kitty', Maggie, Michael, Tim et William Jr.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Fils de Rett G. Wellman et de Célia McCarthy.

Il a servi comme ambulancier dans la Légion Étrangère, puis servit comme pilote dans l'escadrille La Fayette.

L'escadrille La Fayette est une unité de volontaires américains constituée en 1916 sous commandement français afin de venir en aide à la France lors de la Première Guerre mondiale, en mémoire de La Fayette.

William Wellman revint de la guerre avec plusieurs médailles et blessures : il eut une plaque d'argent vissée dans son crâne toute sa vie.

Il a écrit le livre "GO GET EM" publié en 1918.

 

Photo du film : CONVOI DE FEMMES.

 

Douglas Fairbanks avait offert à Wellman son tout premier rôle dans "Douglas brigand par amour" en 1919. Sa carrière était lancée, mais il détestait le métier d'acteur et préférait être derrière la caméra. Avant de devenir réalisateur, il commençait en bas de l'échelle : messager, accessoiriste et assistant réalisateur.

Compte-tenu des difficultés rencontrées sur le tournage des Ailes, les producteurs de la Paramount Pictures ne convièrent pas le réalisateur à la première du film, ni même aux projections suivantes en dépit de son grand succès.

À la sortie de la projection de L'Étrange Incident, Orson Welles déclara que les spectateurs " n'avaient pas réalisé ce qu'ils venaient de voir ".

Surnommé " Wild Bill " à Hollywood autant en raison de son engagement durant la Grande Guerre que pour son comportement et ses exigences sur un tournage, Wellman était un cinéaste avant tout soucieux de réalisme.

William Wellman réalise son dernier film, Escadrille Lafayette, en 1957. Le film offre à Clint Eastwood l'un de ses premiers petits rôles sur grand écran.

 

 

Entouré de ses enfants et de sa femme Dorothy Coonan.

 

Son service militaire de 1917 à 1918. :

Caporal William Augustin Wellman - Né le 29 février 1896 à Brookline - Massachusetts (USA) - Fils de Rett G. Wellman et de Célia - Profession avant guerre Commerçant - Ambulancier au Norton-Harjes Ambulance Corps - Engagé au 1er régiment de la Légion Étrangère au titre de l'aviation militaire, le 26 juin 1917 - Brevet de pilote militaire n° 9045 obtenu à l'école d'aviation militaire d'Avord, le 29 septembre 1917 - Nommé Caporal, le 10 octobre 1917 - Stage à l'école d'aviation militaire de Pau jusqu'au 13 novembre 1917 - Pilote de l'escadrille N 87 du 1er décembre 1917 au 30 mars 1918 - Il a remporté 3 victoires homologuées et 5 probables - Son Nieuport 27 a été abattu par la DCA allemande au dessus de la forêt de Parroy, le 21 mars 1918 - Il en a gardé des séquelles - Réformé n°2 par la commission de réforme de Nancy, le 14 mars 1918 - Rentré aux États-Unis, il a enseigné les tactiques de combat sur la base de Rockwell Fiels, San Diego - Son fils a publié récemment un livre reprenant ses principales lettres écrites pendant la guerre - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

 

Source : http://albindenis.free.fr - Fait le 09 décembre 2012 par Philippe de CinéMémorial.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Né à Brookline (Massachusetts), William Wellman est un élève médiocre mais sportif qui pratique le hockey dans l'équipe de Boston. En 1915, il s'engage dans l'armée pour combattre en France et devient pilote de la légendaire escadrille Lafayette. Après l'armistice, Douglas Fairbanks lui obtient un contrat de comédien à Hollywood. Il tourne entre autres dans Évangeline (1919) de Raoul Walsh, mais il ne se sent guère attiré par le métier d'acteur et préfère se diriger vers la réalisation.

 

Photo avec sa seconde épouse et leur fille Gloria.

 

Il débute avec un western, The Man who Won (1923), tourne des mélodrames à la Fox et à la Columbia, puis, après un court passage à la MGM où il signe The Boob (1926), entre à la Paramount. C'est là qu'il réalise ses premiers chefs-d'œuvre : les Ailes (Wings, 1927), une tragédie de guerre qui dépeint l'amitié et la rivalité de deux pilotes américains et qui obtient le premier oscar du meilleur film, suivi des Mendiants de la vie (Beggars of Life, 1928), un film réaliste sur les marginaux interprété par Louise Brooks. Son premier film parlant, les Nuits de Chinatown (Chinatown Nights, 1929), est un remarquable mélodrame policier. En 1930, il signe un contrat avec la Warner et tourne entre autres l'Ennemi public (The Public Enemy, 1931), un âpre film de gangsters qui révèle James Cagney et l'Ange blanc (Night Nurse, 1931), drame sordide avec Barbara Stanwyck qui deviendra une de ses interprètes favorites.

 

Photo avec sa troisième épouse Marjorie Crawford en décembre 1931.

 

Au cours des années trente, il aborde tous les genres : la critique sociale avec Héros à vendre (Heroes for Sale, 1933), Wild Boys on the Road (1933), le mélodrame avec Mon Grand (So Big, 1932), Jenny Frisco (Frisco Jenny, 1933), Rose de minuit (Midnight Mary, 1933), Une étoile est née (A Star is Born, 1937). Puis le film d'aventures avec Dangerous Paradise (1930), l'Appel de la forêt (Call of the Wild, 1935) et Beau Geste (1939). Son intérêt se porte ensuite sur la comédie avec la Joyeuse Suicidée (Nothing Sacred, 1938) et le western avec les Conquérants (The Conquerors, 1932). Il réalise et produit lui-même les Hommes volants (Men with Wings, 1939), un drame sur les pionniers de l'aviation, puis connaît un grand succès avec l'adaptation du roman de Rudyard Kipling la Lumière qui s'éteint (The Light that Failed, 1940) interprété par Ronald Colman et Ida Lupino. Par la suite, il crée des westerns d'un ton nouveau comme l'Étrange Incident (Ox Bow Incident, 1943), une dénonciation du lynchage, Buffalo Bill (1944) qui démystifie le personnage du célèbre tueur de bisons, la Ville abandonnée (Yellow Sky, 1948), Au-delà du Missouri (Across the Wide Missouri, 1951), film antiraciste, puis Convoi de femmes (Westward the Women, 1951). Sa vision de l'Amérique se caractérise par un patriotisme non dénué de sens critique comme le prouvent ses films de guerre, les Forçats de la gloire (The Story of GI Joe, 1945) et Bastogne (Battleground, 1949), ses pamphlets sociaux Magic Town (1947) et la Voix que vous allez entendre (The Next Voice You Hear, 1950), ainsi que sa biographie imaginaire d'un homme politique l'Inspiratrice (The Great Man's Lady, 1942) et l'anticommuniste Rideau de fer (Iron Curtain, 1948).

 

Affiche du : BEAU GESTE

 

Proche de John Wayne, il réalise cinq films produits par l'acteur, qui interprète trois d'entre eux : Aventure dans le Grand Nord (Island in the Sky, 1953), Écrit dans le ciel (The High and the Mighty, 1953) et l'Allée sanglante (Blood Alley, 1953). Quant aux deux autres, l'un est un western atypique interprété par Robert Mitchum, Track of the Cat (1953) et l'autre un émouvant mélodrame pour adolescent, Goodbye my Lady (1956). Il termine sa carrière avec Les commandos passent à l'attaque (Derby's Rangers, 1957) et Lafayette Escadrille (1958).

 

Il pose à côté de son Nieuport du moment qui est codé "4" - Il a été pilote de l'escadrille N 87 du 1er décembre 1917 au 30 mars 1918 - Photo collection Gregory VanWyngarden que je remercie pour son aide.

 

Cinéaste rigoureux refusant toute fioriture de style, il incarne une idée de l'Amérique à la fois libérale et réactionnaire. Sa direction d'acteurs est marquée par une certaine distanciation et il a souvent évité d'avoir recours à la musique pour renforcer l'impact d'une scène, préférant faire naître l'émotion par des moyens purement cinématographiques. La personnalité et le savoir-faire de Wellman l'ont élevé au rang des grands metteurs en scène américains.

 

Source : Encarta - Fait le 06 décembre 2012 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1973 - Prix pour l'ensemble de sa carrière - Guilde des réalisateurs américains, États-Unis.

1949 - Pour le film : LA VILLE ABANDONNÉE - Prix Spécial pour la réalisation - Festival international du cinéma de Locarno, Suisse.

1938 - Pour le film : UNE ÉTOILE EST NÉE - Oscar - Meilleur scénario, États-Unis.

 

Son empreinte d'immortalité repose au Walk of Fame, au 6125 Hollywood Boulevard.

 

Filmographie

 

SES 77 RÉALISATIONS

************************************

 

1958 - ESCADRILLE LAFAYETTE

 

1957 - COMMANDOS PASSENT À L'ATTAQUE .LES

 

1956 - ADIEU LADY

 

1955 - ALLÉE SANGLANTE .L'

 

1954 - TRACK OF THE CAT

 

1954 - GÉANTS DU CIRQUE .LES

 

1954 - ÉCRIT DANS LE CIEL

 

1953 - AVENTURE DANS LE GRAND NORD

 

1952 - FEMME SANS LOI .LA

 

1951 - CONVOI DE FEMMES

 

1951 - AU-DELÀ DU MISSOURI

 

1951 - IT'S A BIG COUNTRY

 

1950 - VOIX QUE VOUS ALLEZ ENTENDRE .LA

 

1950 - HAPPY YEARS .THE

 

1949 - BASTOGNE

 

1948 - VILLE ABANDONNÉE .LA

 

1948 - RIDEAU DE FER .LE

 

1947 - CITÉ MAGIQUE .LA

 

1946 - SES PREMIÈRES AILES

 

1945 - FORÇATS DE LA GLOIRE .LES

 

1944 - THIS MAN'S NAVY

 

1944 - BUFFALO BILL

 

1943 - ÉTRANGE INCIDENT .L'

 

1943 - ÉTRANGLEUR .L'

 

1942 - PILOTES DE CHASSE

 

1942 - INSPIRATRICE .L'

 

1942 - FOLLE HISTOIRE DE ROXIE HART .LA

 

1940 - REACHING FOR THE SUN

 

1939 - LUMIÈRE QUI S'ÉTEINT .LA

 

1939 - BEAU GESTE

 

1938 - HOMMES VOLANTS .LES

 

1937 - JOYEUSE SUICIDÉE .LA

 

1937 - ÉTOILE EST NÉE .UNE

 

1936 - ROBIN DES BOIS D'ELDORADO

 

1936 - PETITE PROVINCIALE .LA

 

1935 - APPEL DE LA FORÊT .L'

 

1934 - STINGAREE

 

1934 - LOOKING FOR TROUBLE

 

1934 - PRESIDENT VANISHES .THE

 

1933 - WILD BOYS OF THE RAOD

 

1933 - SIGNAL .LE

 

1933 - ROSE DE MINUIT

 

1933 - LILLY TURNER

 

1933 - JENNY FRISCO

 

1933 - HÉROS À VENDRE

 

1933 - COLLEGE COACH

 

1932 - PURCHASE PRICE .THE

 

1932 - MON GRAND

 

1932 - CONQUÉRANTS .LES

 

1932 - AMOUR EN VITESSE .L'

 

1932 - HONORABLE MONSIEUR WONG .L'

 

1931 - STAR WITNESS .THE

 

1931 - SAFE IN HELL

 

1931 - OTHER MEN'S WOMEN

 

1931 - ENNEMI PUBLIC .L'

 

1931 - ANGE BLANC .L'

 

1930 - YOUNG EAGLES

 

1930 - MAYBE IT'S LOVE

 

1930 - DANGEROUS PARADISE

 

1929 - WOMAN TRAP

 

1929 - MAN I LOVE .THE

 

1929 - NUITS DE CHINATOWN .LES

 

1928 - PILOTES DE LA MORT .LES

 

1928 - MENDIANTS DE LA VIE .LES

 

1928 - LADIES OF THE MOB

 

1927 - AILES .LES

 

1926 - MASQUES D'ARTISTES

 

1926 - BOOB .THE

 

1925 - WHEN HUSBANDS FLIRT

 

1925 - PYJAMAS DU CHAT .LES

 

1924 - VAGABOND TRAIL .THE

 

1924 - CIRCUS COWBOY .THE

 

1924 - NOT A DRUM WAS HEARD

 

1923 - MAN WHO WON .THE

 

1923 - SECOND HAND LOVE

 

1923 - CUPID'S FIREMAN

 

1923 - BIG DAN

 

 

SES AUTRES PARTICIPATIONS CINÉMATOGRAPHIEQUE

************************************

 

1975 - ÉTOILE EST NÉE .UNE
Réal : Frank Pierson - Uniquement le scénario

 

1973 - MEN WHO MADE THE MOVIES .THE : William A. Wellman
Documentaire de Richard Schickel - Uniquement l'interprétation

 

1954 - LIGHT'S DIAMOND JUBILEE
Documentaire pour la télévision - d'Alan Handley, Christian Nyby, Roy Rowland, Norman Taurog, King vidor, William A. Wellman et Bud Yorkin

 

1954 - ÉTOILE EST NÉE .UNE

 

1951 - CHALLENGE THE WILDERNESS
Documentaire court métrage de Jack Atlas - Uniquement l'interprétation

 

1938 - AVENTURES DE TOM SAWYER .LES
Réal : Norman Taurog - Uniquement réalisation de quelques scènes

 

1937 - DERNIER GANGSTER .LE
Réal : Edward Ludwig Uniquement le scénario et le sujet

 

1936 - TARZAN S'ÉVADE
Réal : Richard Thorpe - Uniquement réalisation de quelques scènes

 

1935 - MALLE DE SINGAPOUR .LES
Réal : Tay Garnett - Uniquement assistant réalisateur

 

1934 - VIVA VILLA !
Réal : Jack Conway - Uniquement réalisation de quelques scènes

 

1933 - TOUTE FEMME
Réal : Michael Curtizet - Uniquement réalisation de quelques scènes

 

1930 - SCREEN SNAPSHOTS SERIES 10, NO. 8
Documentaire court métrage de Ralph Staub- Uniquement l'interprétation

 

1925 - STUDIO TOUR
Documentaire court métrage de ?? - Uniquement l'interprétation

 

1920 - TWINS OF SUFFERING CREEK .THE
Réal : Scott R. Dunlap - Uniquement réalisation de quelques scènes

 

1919 - ÉVANGELINE
Réal : Raoul Walsh - Uniquement l'interprétation

 

1919 - DOUGLAS BRIGAND PAR AMOUR
Réal : Albert Parker - Uniquement l'interprétation

 

commentaires (0)