WALTER PIDGEON

Vue 5446 fois

Profession:
Acteur et chanteur américain, d'origine canadienne.

Date et lieu de naissance:
23-09-1897, à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick, Canada.

Date et lieu du décès:
25-09-1984, à Santa Monica en Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'un accident vasculaire cérébral à l'âge de 87 ans.

Nom de naissance:
Walter Davis Pidgeon.

État civil:
Marié en 1919 avec : EDNA (MURIEL) PICKLES
Jusqu'au décès d'Edna pendant son accouchement de sa fille en 1926.
Ils eurent une petite fille au prénom de : Edna comme sa maman.

Marié en 1931 avec sa secrétaire : RUTH WALKER - Jusqu'au décès de Walter en 1984.
Ils n'eurent pas d'enfants.

Taille:
(189 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

Conformément à sa volonté, son corps fut remis à : UCLA pour la recherche médicale.

Walter Pidgeon étudie le Droit et le Théâtre à l'Université du Nouveau-Brunswick mais il ne finit pas ses études et s'engage dans le 65e Bataillon de l'artillerie de campagne du Canada lors de la Première Guerre mondiale. Gravement blessé, il est hospitalisé pendant 17 mois.

Après la guerre, il part à Boston et travaille dans une banque, ce qui lui permet de financer des cours au Conservatoire de musique de la Nouvelle-Angleterre et de devenir baryton.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Longtemps cantonné dans des seconds rôles lors de son passage à la MGM, Walter Pidgeon dispose pourtant de nombreux talents, dont celui de chanteur (sa formation) qu'il exploita dès les débuts du parlant. Talentueux acteur, incarnant à merveille les dandys british et sophistiqués, il a collaboré avec des grands comme Lang (Chasse à l'homme), Ford (Qu'elle était verte ma vallée) et Minnelli (Les Ensorcelés, un de ses plus beaux rôles).

Né, à Saint Jean, au Canada, à la fin du XIXe siècle, Walter Pidgeon part étudier au conservatoire de musique de Boston. Il enregistre des disques, participe à plusieurs comédies musicales et fait ses débuts à Hollywood en 1925 dans quelques films muets, dont Mannequin de James Cruze.

L'arrivée du parlant donne un nouvel élan à sa carrière. Ses talents vocaux lui permettent d'obtenir de meilleurs rôles et il apparaît dans les premiers "talkie musicals" où il peut s'épanouir dans le chant, comme Bride of the regiment de J. F. Dillon (1930) ou Vienese Nights d'Arthur Crossland (1930). En 1932, il fait d'ailleurs une brève mais marquante apparition dans Rockabye un des tous premiers films de George Cukor.

En 1936, sa carrière prend un nouveau tournant avec le rôle d'un gangster opposé à Cary Grant dans Big brown eyes de Raoul Walsh. L'année suivante, la MGM le prend sous contrat et il continue de briller, même si la major ne lui offre que des rôles de second plan, aux cotés de stars maisons comme Clark Gable et Jean Harlow (Saratoga de Jack Conway). Il doit attendre 1939 pour avoir sa chance dans Nick Carter : Master Detective de Jacques Tourneur et c'est paradoxalement lors de "prêts" à la Fox qu'il connaît la consécration auprès de réalisateurs chevronnés, incarnant un officier britannique poursuivi par des Allemands dans Chasse à l'homme de Fritz Lang (1941) ou un prêtre dans Qu'elle était verte ma vallée de John Ford (1941).

De retour à la MGM, on lui confie des rôles plus importants, le plus souvent associé à la star féminine du moment, Greer Garson (Les Oubliés et Madame Curie de Mervyn LeRoy, 1941 et 1943). Dans les années cinquantes, Walter Pidgeon retrouve de grands metteurs en scène dans des films plus marquants : Vincente Minelli dans Les Ensorcelés (1952), Robert Wise dans La Tour des ambitieux (1954), ou John Ford dans L'aigle vole au soleil (1956).

C'est fort de l'interprétation de ces personnages intègres, à l'élégance britannique voire démodée qu'il incarnera l'étrange Docteur Morbius de Planète Interdite (une tradition et un sérieux qui s'avèrent en parfait décalage avec le jeu ironique du jeune débutant, Leslie Nielsen). Les années soixantes le voit décliner, malgré une fidelité à son personnage de dandy british dans Tempête à Washington d'Otto Preminger (1962) ou plus tard dans Funny girl de William Wyler (1968). Il se tourne ensuite vers la TV jusqu'en 1978, date officielle de la fin de sa carrière.

Devenu citoyen américain, il meurt à Santa Monica, le 25 Septembre 1984.

 

Source : Cinefil.com - Fait le 29 janvier 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1975 - Prix pour l’ensemble de sa carrière par la Guilde des acteurs de cinéma, États-Unis.

1954 - Pour : LA TOUR DES AMBITIEUX - Prix spécial du jury pour l’ensemble de la distribution du film au festival du cinéma de Venise, Italie.

1944 - Prix pomme acide de l’acteur le moins coopératif par les Golden Apple Awards, États-Unis.

 

Filmographie

 

104 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1977 - SEXTETTE

 

1976 - TUEUR DANS LA FOULE .UN

 

1975 - WON TON TON LE CHIEN QUI SAUVA HOLLYWOOD
Réal : Michael Winner

 

1974 - YELLOW-HEADED SUMMER
Réal : ?

 

1973 - ODYSSÉE SOUS LA MER .L'
Réal : Donald Petrie

 

1973 - HARRY, GENTLEMAN PICKPOCKET
Réal : Bruce Geller

 

1971 - ALERTE À LA BOMBE

 

1969 - RASCAL
Réal : Norman Tokar

 

1968 - TRAHISON AU VATICAN
Réal : Emilio P. Miraglia

 

1968 - FUNNY GIRL

 

1966 - ASSASSIN EST-IL COUPABLE .L'

 

1962 - TEMPÊTE À WASHINGTON

 

1962 - JOUR LE PLUS COURT .LE

 

1962 - DEUX COLONELS .LES
Réal : Steno

 

1962 - COMPAGNONS D'AVENTURES

 

1961 - SOUS-MARIN DE L'APOCALYPSE .LE

 

1956 - SUPPLICE DES AVEUX .LE

 

1956 - PLANÈTE INTERDITE

 

1956 - PASSÉ PERDU

 

1955 - FILLE DE L'AMIRAL .LA

 

1954 - TOUR DES AMBITIEUX .LA

 

1954 - PANTOUFLE DE VERRE .LA

 

1954 - ESCADRILLE PANTHÈRE

 

1954 - DERNIÈRE FOIS QUE J'AI VU PARIS .LA

 

1954 - AU FOND DE MON COEUR

 

1953 - FEMME RÊVÉE .LA

 

1952 - VICKY

 

1952 - PREMIÈRE SIRÈNE .LA

 

1952 - ENSORCELÉS .LES

 

1952 - CARTE FORCÉE .LA
Réal : Gerald Mayer

 

1951 - RETOUR DE BULLDOG DRUMMOND .LE
Réal : Victor Saville

 

1951 - TROIS TROUPIERS

 

1951 - QUO VADIS

 

1951 - DROIT DE TUER .LE

 

1949 - HISTOIRE DES MINIVER .L'

 

1949 - DYNASTIE DES FORSYTHE .LA

 

1949 - DANUBE ROUGE .LE

 

1948 - TRAGIQUE DÉCISION

 

1948 - BELLE IMPRUDENTE .LA

 

1947 - ÉTERNEL TOURMENT

 

1947 - QUAND VIENT L'HIVER

 

1946 - FÉERIE À MEXICO
Réal : George Sidney

 

1946 - COEUR SECRET

 

1945 - WEEK-END AU WALDORF

 

1944 - MADAME PARKINGTON

 

1943 - YOUNGEST PROFESSION

 

1943 - MADAME CURIE

 

1942 - TONDELAYO

 

1942 - MADAME MINIVER

 

1941 - QU'ELLE ÉTAIT VERTE MA VALLÉE

 

1941 - OUBLIÉS .LES

 

1941 - ÉVITONS LE SCANDALE
Réal : Norman Taurog

 

1941 - CHASSE À L'HOMME

 

1940 - SKY MURDER
Réal : George B. Seitz

 

1940 - PHANTOM RAIDERS

 

1940 - ESCADRON NOIR .L'

 

1940 - DOUCE ILLUSION .LA

 

1940 - DESTINS DANS LA NUIT

 

1940 - APPEL DES AILES .L'

 

1939 - TÉMOIN IMPRÉVU
Réal : Leslie Fenton

 

1939 - SIX THOUSAND ENEMIES
Réal : George B. Seitz

 

1939 - NICK CARTER MASTER DETECTIVE

 

1939 - CETTE FEMME EST MIENNE

 

1939 - AVOCAT MONDAIN .UN
Réal : Edwin L. Marin

 

1938 - SURPRISE CAMPING

 

1938 - MAN-PROOF

 

1938 - ENVOYÉ TRÈS SPÉCIAL .UN

 

1938 - BELLE CABARETIÈRE .LA

 

1938 - ANGE IMPUR .L'

 

1937 - SARATOGA

 

1937 - MY DEAR MISS ALDRICH

 

1937 - J'ARRANGE LE FISC
Réal : Edward Buzzell

 

1937 - A GIRL WITH IDEAS
Réal : S. Sylvan Simon

 

1936 - GIRL OVERBOARD
Réal : Sidney Salkow

 

1936 - FATAL LADY
Réal : Edward Ludwig

 

1936 - EMPREINTES DIGITALES

 

1936 - BLONDE DYNAMITE
Réal : Lewis R. Foster et Milton Carruth

 

1934 - JOURNAL OF A CRIME
Réal : William Keighley

 

1933 - BAISER DEVANT LE MIROIR .LE
Réal : James Whale

 

1931 - ROCKABYE

 

1931 - HOT HEIRESS .THE
Réal : Clarence G. Badger

 

1930 - SWEET KITTY BELLAIRS
Réal : Alfred E. Green

 

1930 - SHOW GIRL IN HOLLYWOOD
Réal : Mervyn LeRoy

 

1930 - NUITS VIENNOISES

 

1930 - KISS ME AGAIN
Réal : William A. Seiter

 

1930 - GORILLA .THE
Réal : Bryan Foy

 

1930 - GOING WILD
Réal : William A. Seiter

 

1930 - FIANCÉE DU REGIMENT .LA
Réal : John Francis Dillon

 

1929 - VOICE WITHIN .THE
Réal : George Archainbaud

 

1929 - HER PRIVATE LIFE
Réal : Alexander Korda

 

1929 - A MOST IMMORAL LADY
Réal : John Griffith Wray

 

1928 - TURN BACK THE HOURS
Réal : Howard Bretherton

 

1928 - MADELON .LA
Réal : Arch Heath

 

1928 - CLOTHES MAKE THE WOMAN
Réal : Tom Terriss

 

1927 - WOMAN WISE
Réal : Albert Ray

 

1927 - THIRTEENTH JUROR .THE
Réal : Edward Laemmle

 

1927 - ROSE DE LA JUNGLE .LA
Réal : John Griffith Wray

 

1927 - LOLA
Réal : Tom Terriss

 

1927 - HEART OF SALOME
Réal : Victor Schertzinger

 

1927 - GORILLE .LE
Réal : Alfred Santell

 

1926 - ROTURIÈRE .LA
Réal : Frank Borzage

 

1926 - MISS NOBODY
Réal : Lambert Hillyer

 

1926 - CAVALIER DES SABLES .LE
Réal : Maurice Tourneur

 

1925 - OUTSIDER .THE
Réal : Rowland V. Lee

 

1925 - MARISA, L'ENFANT VOLÉE
Réal : James Cruze

 

5 COURTS MÉTRAGES ET 4 DOCUMENTAIRES
____________________________________________

1976 - HOLLYWOOD, HOLLYWOOD !

 

1975 - LION ROARS AGAIN .THE
Documentaire

 

1963 - ANNIVERSARY
Documentaire de William Weintraub

 

1952 - HOAXTERS .THE
Court métrage

 

1950 - SCREEN ACTORS
Court métrage de Hal Elias

 

1949 - SOME OF THE BEST
Documentaire de Frank Whitbeck

 

1946 - AMERICAN CREED
Court métrage de Robert Stevenson

 

1940 - MEET THE STARS #1 : Chinese Garden Festival
Court métrage de Harriet Parsons

 

1930 - AN INTIMATE DINNER IN CELEBRATION OF WARNER BROS. SILVER JUBILEE
Court métrage de John G. Adolfi

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (0)