TOSHIRO MIFUNE

Vue 614 fois

Profession:
Acteur, producteur et réalisateur japonais d'origine chinoise.

Date et lieu de naissance:
01-04-1920, à Qingdao, Shandong, Chine.

Date et lieu du décès:
24-12-1997, à Tokyo, Japon.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Sanchuan Minlang - Surnom : Le loup, ou encore : The Shogun

État civil:
Au cours de sa vie, il se marie à 1 reprise et eut 3 enfants :

Marié en 1950 avec : SACHIKO YOSHIMINE
Jusqu'au décès de Sachiko en 1995. Ils eurent deux enfants.
Un fils : Shiro Mifune, né le 27 novembre 1950.
Un second fils en 1955 : Takeshi Mifune.
En 1982, il a une fille, Mika, avec sa maîtresse l'actrice Mika Kitagawa

Taille:
(1m75)

Commentaires: 0

Anecdotes

Service Militaire : Royal Air Force Japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à MARIE LAFORET

Ajout de la vidéo le 26 mars 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

ENFANCE
Toshiro Mifune naît en Chine de parents japonais, et grandit à Dalian avec un frère et une sœur. Dans sa jeunesse, il travaille dans le magasin de photographie de son père Tokuzo, un méthodiste et probablement aussi un missionnaire, prêchant auprès de la communauté japonaise de Dalian. Il passe les dix-neuf premières années de sa vie en Chine et parle couramment le mandarin.

C'est en tant que citoyen japonais qu'il est enrôlé dans la Force aérienne impériale japonaise où il travaille comme photographe aérien durant la Seconde Guerre mondiale.

DÉBUT DE CARRIÈRE
Il retourne au Japon en 1946, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et s'y retrouve seul, sans parents ; il cherche un travail dans la photographie. En 1947, l'un de ses amis qui travaille au service photographique de la Toho lui trouve un poste comme assistant de prises de vues. Cependant, la société est à l'époque liée au Parti communiste japonais, ce qui ne réconforte guère Mifune, plutôt religieux et conservateur.

À la suite d'une grève prolongée, un grand nombre d'acteurs quittent la Toho afin de créer leur propre compagnie : la Shintoho. Aussitôt, le studio organise un concours afin de découvrir de nouveaux talents. Des amis de Mifune le font participer à son insu, et il est pris avec quarante-huit autres (sur quatre mille postulants) afin de faire un bout d'essai pour Kajiro Yamamoto. À l'audition, lorsqu'on lui demande de mimer la colère, il puise dans son passé militaire et semble si convaincant que les examinateurs ne souhaitent pas le retenir, craignant qu'il soit une personne trop arrogante et pénible. Akira Kurosawa fut particulièrement impressionné par sa performance, ce qui contribua à inverser la décision du jury1. Kajiro Yamamoto le conseille également à son collègue Senkichi Taniguchi qui lui offre son premier rôle dans Shin baka jidai en 1947.

MARIAGE
L'une des partenaires de Mifune, une des trente-deux femmes sélectionnées durant le concours de la Toho, s'appelle Sachiko Yoshimine. De huit ans sa cadette, elle vient d'une famille aisée de Tokyo. Ils tombent amoureux et Mifune la demande bientôt en mariage.

Mais les parents de Yoshimine s'opposent au mariage avec Mifune qui n'est pas bouddhiste, est originaire de Mandchourie (une région considérée alors par les Japonais comme un repaire de crapules), et dont la profession n'est pas un gage de stabilité ni de responsabilité.

Le réalisateur Senkichi Taniguchi, avec l'aide d'Akira Kurosawa, parvient à convaincre la famille d'autoriser le mariage. Celui-ci a lieu en février 1950. En novembre de la même année, leur premier fils Shiro vient au monde. En 1955 ils ont un second fils, Takeshi.

En 1982, il a une fille, Mika, avec sa maîtresse l'actrice Mika Kitagawa (ja).

CÉLÉBRITÉ
Sa stature imposante, sa panoplie d'acteur, son aisance avec les langues étrangères et sa longue collaboration avec le célèbre réalisateur Akira Kurosawa en font l'acteur japonais le plus célèbre à l'époque, et certainement le plus connu dans le monde occidental. Il joue souvent le rôle d'un samouraï ou d'un ronin, souvent grossier et bourru, allant à l'encontre de l'image traditionnelle de ces personnages. Il maîtrisait le sabre à haut niveau, obtint le 7e dan en kendo et fut membre éminent de la koryu Takeda, école d'arts martiaux japonais traditionnels. Dans des films comme Les Sept Samouraïs et Yojimbo, son personnage manque de bonnes manières mais ses qualités sont ailleurs, dans sa sagesse, son expérience, ou encore sa prouesse au combat. Dans Sanjuro, son efficacité sans fioriture contraste avec l'aspect soigné des samouraïs de la Cour. Kurosawa apprécie beaucoup l'émotion toute simple qui se dégage de son acteur, là où n'importe quel autre comédien en aurait fait des tonnes.

Mifune est également reconnu pour son sens de l'humour (il n'hésite pas à se tourner en dérision dans ses propres films), mais aussi pour l'importance qu'il attache à chacun de ses rôles. Ainsi, pour préparer Les Sept Samouraïs et Rashomon, il étudie, sur film, des combats de lions dans la brousse ; pour Ánimas Trujano, il regarde des films d'acteurs mexicains afin de pouvoir prononcer correctement ses répliques en espagnol. Dans ses premiers films en anglais (Grand Prix en 1966…) il apprend ses répliques phonétiquement et le résultat n'est pas toujours probant, sa voix devant alors être doublée par Paul Frees. Mais il s'améliore au fil des ans et, en 1971, c'est sa propre voix que l'on entend tout au long du film Soleil rouge, un western au casting international. Il regretta toujours de ne pas avoir une carrière plus prolifique en Occident. Son rôle anglais le plus mémorable est certainement celui de l'amiral Isoroku Yamamoto dans La Bataille de Midway (1976).

Il est un moment envisagé pour le rôle d'Obi-Wan Kenobi par George Lucas alors que celui-ci prépare Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir, ayant déjà joué un rôle analogue (le général Rokurota) dans La Forteresse cachée (1958), un film dont l'influence se fait ressentir dans le film de George Lucas.

On lui doit l'archétype du « guerrier vagabond » qu'il a souvent interprété chez Kurosawa. Ce personnage sera notamment repris par Clint Eastwood dans ses westerns, ainsi que dans les westerns spaghettis de Sergio Leone. Pour une poignée de dollars est un remake intégral et inavoué de Yojimbo, ce qui d'ailleurs ne plut guère à Kurosawa.

La plupart des quinze films rassemblant Kurosawa et Mifune sont aujourd'hui devenus des classiques : Rashomon, Le Chien enragé, Les Sept Samouraïs, La Forteresse cachée, Le Château de l'araignée (une adaptation du Macbeth de Shakespeare), Yojimbo, Sanjuro…

Mifune et Kurosawa se séparent après Barberousse (1965). Ayant laissé pousser sa barbe et devant la conserver intacte durant les deux ans du tournage, Mifune ne peut tourner dans aucun autre film, ce qui met l'acteur et sa société de production en difficulté financière. Heureusement le film fait un triomphe au Japon et marche bien en Europe, mais pas aux États-Unis.

DERNIÈRES ANNÉES
Dans un sondage réalisé par un magazine japonais en 1984, Mifune est reconnu comme « le plus japonais de tous les hommes »2. Dans son pays natal (la Chine) et à l'étranger, il est ainsi souvent considéré comme l'homme japonais par excellence.

Au début des années 1980, Mifune crée une école de comédie, Mifune Geijutsu Gakuin, mais l'école ferme au bout de trois ans en raison d'une gestion hasardeuse.

Il obtient sa véritable consécration populaire en Occident grâce à son rôle de Seigneur Yoshi Toranaga dans le feuilleton télévisé Shogun, récompensé aux Emmy Awards et aux Golden Globes en 19813. Cependant, les incohérences historiques et la vision un peu simpliste du Japon donnée par la série lui réservent un accueil mitigé au pays du Soleil Levant. Cela accroît encore le fossé avec Kurosawa, mettant un terme quasi définitif à toute future collaboration.

Kurosawa fait de nombreuses déclarations déplaisantes à propos de Mifune, et réciproquement. Ils se réconcilieront en 1993 lors de l'enterrement de leur ami Ishiro Honda après s'être éloignés pendant presque trois décennies. Mais ils n'auront pas l'occasion de travailler à nouveau ensemble, ni de reconstituer leur vieille amitié, car tous deux mourront dans les cinq années qui suivent.

En 1992, Mifune commence à souffrir d'un sérieux problème de santé, dont la nature exacte reste inconnue. On prétend qu'il s'est usé à la tâche, ou qu'il a eu une crise cardiaque. Il se retire soudainement et reste cloîtré chez lui, veillé par son épouse. Lorsque celle-ci décède en 1995 d'un cancer du pancréas, l'état physique et mental de Mifune décline rapidement. Il décède le 24 décembre 1997 dans un hôpital de Mitaka (banlieue ouest de Tokyo), à l'âge de 77 ans.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1998 - Prix Spécial par l'Académie du Cinéma Japonais, Japon.

1995 - Prix Spécial pour l'ensemble de sa carrière au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon.

1995 - Prix pour l'ensemble de sa carrière par l'Académie du Cinéma Japonais, Japon.

1987 - Pour le film : TORA SAN, IL EST DIFFICILE D’ÊTRE UN HOMME
Prix Mainichi - Meilleur second rôle masculin - Concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon.

1987 - Pour le film : TORA SAN, IL EST DIFFICILE D’ÊTRE UN HOMME
Prix Ruban Bleu - Meilleur second rôle masculin - Prix des rubans bleus de Tokyo, Japon.

1985 - Grand Prix Spécial - Festival des films du monde de Montréal, Canada.

1968 - Pour le film : AMIRAL YAMAMOTO
Prix Kinema Junpo - Meilleur acteur - Prix Kinema Junpo, Japon.

1968 - Pour le film : LA FÊTE DE GION
Prix Kinema Junpo - Meilleur acteur - Prix Kinema Junpo, Japon.

1967 - Pour le film : LE SOLEIL DE KUROBE
Prix Kinema Junpo - Meilleur acteur - Prix Kinema Junpo, Japon.

1965 - Pour le film : BARBEROUSSE
Coupe Volpi - Meilleur acteur - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1965 - Pour le film : BARBEROUSSE
Fotogramas de Plata - Meilleur acteur étranger de cinéma, Espagne.

1965 - Pour le film : BARBEROUSSE
Prix Ruban Bleu - Meilleur acteur - Prix des rubans bleus de Tokyo, Japon.

1963 - Pour le film : ENTRE LE CIEL ET L’ENFER
Fotogramas de Plata - M eilleur acteur étranger de cinéma, Espagne.

1961 - Pour le film : YOJIMBO, LE GARDE DU CORPS
Coupe Volpi - Meilleur acteur - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1961 - Pour le film : YOJIMBO, LE GARDE DU CORPS
Prix Kinema Junpo - Meilleur acteur aux Prix Kinema Junpo, Japon.

1961 - Pour le film : YOJIMBO, LE GARDE DU CORPS
Prix Ruban Bleu - Meilleur acteur - Prix des rubans bleus de Tokyo, Japon.

1961 - Pour le film : L’HOMME IMPORTANT
Prix Ruban Bleu - Meilleur acteur - Prix des rubans bleus de Tokyo, Japon.

1961 - Pour le film : LE CONTE DU CHÂTEAU D’OSAKA
Prix Kinema Junpo - Meilleur acteur d’un film étranger - Prix Kinema Junpo, Japon.

1957 - Pour le film : LE CHÂTEAU DE L’ARAIGNÉE
Prix Mainichi - Meilleur acteur au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon.

1957 - Pour le film : QUARTIER POPULAIRE
Prix Mainichi - Meilleur acteur au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon.

1957 - Pour le film : LES BAS-FONDS
Prix Mainichi - Meilleur acteur au concours Mainichi du cinéma de Tokyo, Japon.

Filmographie

 

153 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1995 - FLEUVE PROFOND .LE
Réal : KEI KUMAI

 

1994 - PICTURE BRIDE
Réal : KAYO HATTA

 

1992 - AGAGUK

 

1991 - STRAWBERRY ROAD
Réal : KOREYOSHI KURAHARA

 

1991 - KABUTO
Réal : GORDON HESSLER

 

1989 - MORT D’UN MAÎTRE DE THÉ .LA
Réal : KEI KUMAI

 

1989 - DÉMONS DE PRINTEMPS .LES
Réal : AKIRA KOBAYASHI

 

1987 - TORA SAN, IL EST DIFFICILE D’ÊTRE UN HOMME
Réal : YÔJI YAMADA

 

1987 - CF GIRL
Réal : IZÔ HASHIMOTO

 

1987 - CASSEUR .LE
Réal : TONINO VALERII

 

1986 - THÉÂTRE DE LA VIE .LE
Réal : KINJI FUKAZAKU, JUNYA SATO & SADAO NAKAJIMA

 

1986 - CONTE DE TAKETORI .LE
Réal : KON ICHIKAWA

 

1986 - CHANSON DE GENKAI TSUREZURE .LA
Réal : MASANOBU DEME

 

1985 - SANG DU DRAGON .LE

 

1984 - MIRACLE DE JO LA MOUETTE .LE
Réal : TOSHIYA FUJITA

 

1983 - ALLER COMBATTRE SUR LA MER
Réal : TOSHIO MASUDA

 

1982 - CONQUÊTE .LA
Réal : SADAO NAKAJIMA

 

1982 - À ARMES ÉGALES

 

1981 - BUSHIDO, LE SABRE DE SHOGUN

 

1980 - SHOGUN
Réal : JERRY LONDON

 

1980 - INCHON !

 

1980 - DEUX CENT TROIS PLATEAUX
Réal : TOSHIO MASUDA

 

1979 - ONMITSU DÔSHIN: ÔEDO SÔSAMÔ
Réal : AKINORI MATSUO

 

1979 - DERNIÈRE AVENTURE DE KYSOYUKE KINDAICHI .LA
Réal : NOBUKIKO OBAYASHI

 

1979 - BUSHIDO, LE SABRE DE SHOGUN
Réal : TOM KOTANI

 

1979 - 1941

 

1978 - SIFFLET DE CHIEN
Réal : SADAO NAKAJIMA

 

1978 - OGIN, AMOUR ET FOI
Réal : KEI KUMAI

 

1978 - LORD INCOGNIUTO
Réal : TETSUYA YAMAUCHI

 

1978 - FIN DU PARRAIN DU JAPON .LA
Réal : SADAO NAKAJIMA

 

1978 - EXTINCTION DU CLAN AKO .L'
Réal : KINJI FUKAZAKU

 

1977 - SAMOURAI ET LE SHOGUN .LE
Réal : KINJI FUKASAKU

 

1977 - QUI A TUÉ LE PRÉSIDENT ?

 

1977 - PREUVE D’UN HOMME .LA
Réal : E JUNYA SATO

 

1977 - PARRAIN DU JAPON .LE
Réal : SADAO NAKAJIMA

 

1976 - BATAILLE DE MIDWAY .LA

 

1975 - TIGRE DE PAPIER .LE

 

1971 - SOLEIL ROUGE

 

1970 - ZATOICHI ET YOJIMBO
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1970 - PARI D'UN SOLDAT .LE

 

1970 - HISTOIRE DE SHOWA : CLAN MILITAIRE
Réal : HIROMICHI HORIKAWA

 

1970 - FIN DU SHOGUN .LA
Réal : DAISUKE ITÔ

 

1970 - EMBUSCADE .L'
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1969 - SOUS LA BANNIÈRE DU SAMOURAÏ
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1969 - GRAND COMBAT NAVAL SUR LA MER DU JAPON
Réal : SEIJI MARUYAMA

 

1969 - CLAN SHINSEN .LE
Réal : TADASHI SAWASHIMA

 

1969 - CINQ MILLE KILOMÈTRES VERS LA GLOIRE
Réal : KOREYOSHI KURAHARA

 

1969 - CHEVEUX ROUX .LES
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1968 - FÊTE DE GION .LA
Réal : TETSUYA YAMAMUSHI & DAISUKE ITÔ

 

1968 - DUEL DANS LE PACIFIQUE

 

1968 - AMIRAL YAMAMOTO
Réal : E SEIJI MARUYAMA

 

1967 - SOLEIL DE KUROBE .LE
Réal : KEI KUMAI

 

1967 - RÉBELLION
Réal : MASAKI KOBAYASHI

 

1967 - EMPEREUR ET LE GÉNÉRAL .L'
Réal : HIHACHI OKAMOTO

 

1966 - GRAND PRIX

 

1966 - AVENTURES DU CHÂTEAU KIGAN
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1965 - SABRE DU MAL .LE
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1965 - OPÉRATION DU MIRACLE SUR LE PACIFIQUE .L'
Réal : SEIJI MARUYAMA

 

1965 - MER HOULEUSE, DIX MILLE MILES
Réal : JUN FUKUDA

 

1965 - LÉGENDE DU GRAND JUDO .LA
Réal : SEIICHIRO UCHIKAWA

 

1965 - GOEMON LE VIOLENT
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1965 - BARBEROUSSE

 

1964 - TERRE ET SABLE
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1964 - SAMOURAÏ
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1964 - GRANDE TOMBE .LA
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1963 - VICTOIRE DES AIGLES

 

1963 - HÉRITAGE DES CINQ CENT MILLE .L'

 

1963 - GRAND BANDIT .LE
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1963 - ENTRE LE CIEL ET L'ENFER

 

1963 - AILES DU PACIFIQUE .LES
Réal : SHUEI MATSUBAYASHI

 

1962 - TATSU LE SOÛLARD
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1962 - SANJURO

 

1962 - FLEUR DES NEIGES
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1961 - YOJIMBO, LE GARDE DU CORPS
Réal : AKIRA KURASAWA

 

1961 - HOMME IMPORTANT .L'
Réal : ISMAEL RODRÍGUEZ

 

1961 - GEN ET FUDOMYOO
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1961 - GARDE DU CORPS .LE

 

1961 - CONTE DU CHÂTEAU D’OSAKA .LE
Réal : HIROSHI INAGOKI

 

1960 - SALAUDS DORMENT EN PAIX .LES

 

1960 - RÈGLEMENTS DE COMPTE DES BAS-FONDS
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1959 - TROIS TRÉSORS .LES

 

1959 - TEMPÊTE SUR LE PACIFIQUE
Réal : SHÛE MATSUBAYASHI

 

1959 - SAMOURAÏ SAGA
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1959 - QUARANTE-SEPT RONINS II : LES SALARIÉS .LES
Réal : TOSHIO SUGIE

 

1959 - QUARANTE-SEPT RONINS .LES
Réal : TOSHIO SUGIE

 

1959 - NAISSANCE DU JAPON
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1959 - BOSS DES BAS-FONDS .LE
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1959 - HOMME CONTRE HOMME
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1959 - HISTOIRE D’UNE BANDE DE BRIGANDS PENDANT LA GUERRE
Réal : TOSHIO SUGIE

 

1959 - GANG INDÉPENDANT .LE
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1958 - VACANCES À TOKYO
Réal : KAJIRO YAMAMOTO

 

1958 - TOUT SUR LE MARIAGE
Réal : KIHACHI OKAMOTO

 

1958 - THÉÂTRE DE LA VIE .LE
Réal : TOSHIO SUGIE

 

1958 - HOMME AU POUSSE-POUSSE .L'
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1958 - CARNET DES ARTS MARTIAUX YAGYU II
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1958 - CARNET DE VOYAGE DE YAJIKITA
Réal : YASUKI CHIBA

 

1957 - QUE LE BONHEUR SOIT SUR CES DEUX PERSONNES
Réal : ISHIRÔ HONDA

 

1957 - QUARTIER POPULAIRE
Réal : YASUKI CHIBA

 

1957 - HOMME DANS LA TEMPÊTE .L'
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1957 - HÉROS DANGEREUX .LES
Réal : HIDEO SUZUKI

 

1957 - FORTERESSE CACHÉE .LA

 

1957 - CHÂTEAU DE L’ARAIGNÉE .LE
Réal : AKIRA KUROSAWA

 

1957 - CARNET DES ARTS MARTIAUX YAGYU
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1957 - BAS-FONDS .LES

 

1956 - VAURIEN .LE
Réal : NOBUO AOYAGI

 

1956 - SANGOKUSHI CEINTURE NOIRE
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1956 - SAMOURAI III, DUEL SUR L’ILE DE GANRYU
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1956 - RÈGLEMENT DE COMPTE DE L’AMOUR
Réal : SHIN SABURI

 

1956 - MILIEU LOUCHE .LE
Réal : KAJIRO YAMAMOTO

 

1956 - COEUR DE LA FEMME .LE
Réal : MIKIO NARUSE

 

1956 - BATEAU DES DÉTENUS .LE
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1955 - PAIX RÈGNE SUR TOUT LE PAYS .LA
Réal : TOSHIO SUGIE

 

1954 - TUMULTE DES FLOTS .LE
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1954 - SI LES OISEAUX SAVAIENT
Réal : AKIRA KUROSAWA

 

1954 - SEPT SAMOURAÏS .LES

 

1954 - SAMOURAÏ II, LE DUEL CONTINUE
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1954 - PAIX RÈGNE SUR TOUT LE PAYS : DEUXIÈME PARTIE .LA
Réal : TOSHIO SUGIE

 

1954 - LÉGENDE DE MUSASHI .LA
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1954 - IL Y A UN HOMME
Réal : SEIJI MARUYAMA

 

1954 - HOMME NUMÉRO UN .L'
Réal : KAJIRO YAMAMOTO

 

1954 - BATEAU DE CONTREBANDE .LE
Réal : TOSHIO SUGIE

 

1953 - FILLE TOURNESOL .LA
Réal : YASUKI CHIBA

 

1953 - ÉTREINTE .L'
Réal : MASAHIRO MAKINO

 

1953 - AIGLE DU PACIFIQUE .L'
Réal : ISHIRÔ HONDA

 

1952 - VIE D’O’HARU FEMME GALANTE .LA
Réal : KENJI MIZOGUCHI

 

1952 - SOUFFLE, VENT DE PRINTEMPS .LE
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1952 - HOMME QUI EST VENU AU PORT .L'
Réal : ISHIRÔ HONDA

 

1952 - COURANT VIOLENT
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1952 - BRIGAND DE LA GUERRE .LE
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1952 - AMOUREUX DE TOKYO .LES
Réal : YASUKI CHIBA

 

1951 - VIE D’UN MARCHAND DE CHEVAUX .LA
Réal : KEIGO KIMURA

 

1951 - RENCONTRE AVEC LE FANTÔME DE L’APRÈS-GUERRE
Réal : KIYOSHI SAEKI

 

1951 - QUI CONNAÎT LE COEUR D’UNE FEMME ?
Réal : KAJIRO YAMAMOTO

 

1951 - OEUF D’OR
Réal : YASUKI CHIBA

 

1951 - KOJIRO SASAKI
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1951 - IDIOT .L'
Réal : AKIRA KUROSAWA

 

1951 - ELÉGIE
Réal : KAJIRO YAMAMOTO

 

1951 - DUEL AU CARREFOUR DE KAGIYA
Réal : KAZUO MORI

 

1951 - CORNE DE BRUME
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1950 - SCANDALE .LE
Réal : AKIRA KUROSAWA

 

1950 - RASHOMON

 

1950 - EVASION
Réal : KAJIRO YAMAMOTO

 

1950 - CORSAIRE .LE
Réal : HIROSHI INAGAKI

 

1950 - CONDUITE DU PROFESSEUR ISHINAKA
Réal : MIKIO NARUSE

 

1950 - BAGUE DE FIANÇAILLES .UNE
Réal : KEISUKE KINOSHITA

 

1950 - AU-DELÀ DE LA HAINE ET DE L’AMOUR
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1949 - JAKOMAN ET TETSU
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

1949 - CHIEN ENRAGÉ .LE
Réal : AKIRA KUROSAWA

 

1948 - DUEL SILENCIEUX .LE
Réal : AKIRA KUROSAWA

 

1948 - ANGE IVRE .L'
Réal : AKIRA KUROSAWA

 

1947 - NOUVELLE GÉNÉRATION IDIOTE II .LA
Réal : KAJURO YAMAMOTO

 

1947 - NOUVELLE GÉNÉRATION IDIOTE .LA
Réal : KAJURO YAMAMOTO

 

1947 - AU-DELÀ DES SOMMETS ENNEIGÉS
Réal : SENKICHI TANIGUCHI

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)