SUSAN SHAW

Vue 552 fois

Profession:
Actrice Britannique.

Date et lieu de naissance:
29-08-1929, à West Norwood au Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
27-11-1978, à Middlesex au Royaume-Uni.

Cause du décès:
D'une cirrhose du foie à l'âge de 49 ans.

Nom de naissance:
Patsy Sloots

État civil:
Durant sa vie, elle s'est mariée à 3 reprises et mère de 2 enfant :

Mariée en 1949 avec l’acteur : ALBERT LIEVEN - Divorcée en 1953
qui lui donna une fille, mais le couple divorce en 1953.

Mariée en 1954 avec l’acteur : BONAR COLLEANO - Jusqu'à son décès en 1958 dans un tragique accident de la route,
Ila eurent un fils, Mark qui est devenu acteur.

Mariée une troisième fois en 1959 avec le producteur : RONALD ROWSON - Divorcée en 1960 pour infidélité de Susan.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes



Dirk Bogarde et Susan Shaw


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

L’histoire de Susan Shaw, une fille sympathique et talentueuse, son ascension rapide dans le monde du cinéma et sa chute profondément triste de sa vie privée. La charmante actrice blonde, Susan Shaw est née Patsy Sloots le 29 août 1929 à West Norwood au Royaume-Uni. Elle a grandi dans une famille modeste d'un père ouvrier et d'une mère au foyer.

La jeune fille prenait l'habitude de lire tous les magazines de film qu'elle pouvait trouver, recherchant surtout des histoires romantiques, et rêvait de devenir une actrice de cinéma.



Après sa scolarité elle trouve un job comme dactylographe au ministère de l'Information. A 16 ans elle pose comme modèle photographique ce qui l'a amenée à être découverte par le producteur Sydney Box qui lui propose de passer un test avec la Rank Organisation. Le test concluant, elle obtient un contrat et se voit formée à école de charme de J. Arthur Rank.

Sa carrière cinématographique a commencé juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec un petit rôle dans un film musical « London Follies » (1946) de Wesley Ruggles, avec Sid Field, Petula Clark et Kay Kendall ; puis elle campe une étudiante en médecine dans « La vengeance du Docteur Joyce » (1947) de Lawrence Huntington incarné par James Manson, un chirurgien qui punit la meurtrière de sa maitresse (Rosamund John). En 1948, dans un thriller policier « Il pleut toujours le dimanche » de Robert Hamer, elle est la fille de Rose (Googie Withers), un jour un évadé de prison, (John McCallum) se réfugie chez sa mère  une ancienne conquête celui-ci va bousculer le destin de la famille et rouvrir des plaies à peine cicatrisées.

Un excellent drame « Les trafiquants de Dunbar » signé Basil Dearden, elle campe une jeune femme amoureuse d'un marin Jamaïcain (Earl Cameron) qui se retrouve mêlé à un trafic de diamants, avec Bonar Colleano (qui deviendra le second mari de Susan et tout deux formeront l'un des plus beaux couples du cinéma britannique).

Susan Shaw gagne davantage de popularité avec la trilogie divertissante les Huggetts de Ken Annakin, au travers de trois opus, il relate les tribulations de la famille Hugget une famille ordinaire composée de Joe le père (Jack Warner), Ethel la mère (Kathleen Harrison) et leur trois filles Jane (Jane Hylton) Susan (Susan Shaw) et Pet (Petula Clark), dans le premier volet « Voici venir les Huggetts » (1948) toute la famille et perturbée par la venue d’une cousine Diana (Diana Dors) 16 ans une cousine volage et peu discrète qui cause des problèmes à la maison ; « Les Huggetts à l'étranger » (1949) Joe Huggett a perdu son emploi, la famille décide d'émigrer en Afrique du Sud au cours de leur voyage, ils se retrouvent empêtrés avec un trafiquant de diamants (à noter que Jane Hylton et remplacée par Dinah Sheridan) et le dernier volet « Votez pour Huggett » (1949) Joe Huggett veut se présenter aux élections municipales, dans son programme il veut ériger un monument commémorant la guerre sur un terrain qui appartient à sa femme, laquelle ne voit pas les choses de la même façont la situation devient cocasse.



Dans « Waterfront » (1950) de Michael Anderson, un drame familial qui retrace la vie turbulente d'un marin (Robert Newton) qui revient 14 ans plus tard après avoir quitté sa femme (Kathleen Harrison) la laissant appauvrie, avec ses deux jeunes filles Nora et Connie (Avis Scott et Susan Shaw) et un garçon Ben (Richard Burton) il doit faire face au rejet de ses filles bien décidé d’éradiquer l’existence de ce père fantomatique.

Par la suite elle tourne encore quelques films mais dans des rôles secondaires, néanmoins on peut citer : « Stolen Time » en 1955 un drame policier réalisé par Charles Deane, après avoir purgé sept ans de prison pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Tony (Richard Arlen) est déterminée à découvrir le véritable responsable, avec sa fiancée, Marie (Constance Leigh), ils tentent de retrouver Carole Carlton (Susan Shaw) un modèle photo qui avait été une amie proche de la jeune fille assassinée.

Elle aborde la science-fiction avec « Filles de feu de l'espace extra-atmosphérique » de Cy Roth, une mission spatiale composée de cinq hommes dirigée par le capitaine Larson (Paul Carpenter) atterrit par erreur sur la treizième lune de Jupiter, après avoir sauvé une jeune femme nommée Hestia (Susan Shaw) d'un sacrifice, ils la suivent dans une grotte et y découvrent une société de jeunes femmes aux tenues légères emmenées par Hestia la fille d'un vieil homme Prasus ( Owen Berry ) mais tout ce beau monde est menacé par une créature monstrueuse vêtue tout de noir, elle sera tuée par les membres de la mission.

Un thriller à l’humour britannique « Le cadavre diplomatique » (1958) de Montgomery Tully,  Mike (Robin Bailey) un journaliste policier et sa petite amie Jenny (Susan Shaw) journaliste de mode au même journal, résolvent le mystère du meurtre d'un diplomate et mettent fin à un racket international de stupéfiants.

En 1958 elle est profondément frappée par le décès de son mari Bonar Colleano, il décède tragiquement dans un accident de voiture à l’âge de 34 ans, Susan très affectée sombre dans une interminable dépression, sa carrière tombe en déclin, est tombe dans un alcoolisme sévère. De surcroit incapable de s'occuper de son fils de cinq ans, à cause de son alcoolisme émergent, son fils fut confié à sa grand-mère paternelle. D'après ses proches, (Susan, c'est détruite volontairement pour l'amour d'un homme et rien ni personne n'arrêta son autodestruction).

On la voit encore dans quatre films jusqu'en 1962 mais ses rôles sont sans conviction, de plus elle se retrouvait sur les plateaux dans des états lamentables, elle finit par être abandonnée des producteurs. Après son retrait du cinéma, elle tente de refaire surface en tournant quelques épisodes à la télévision et divers emplois, comme serveuse de bar et hôtesse de boîte de nuit.

Coté vie privée : elle épouse en 1949, l’acteur Albert Lieven  qui lui donna une fille, mais le couple divorce en 1953, c’est ensuite le grand amour de sa vie avec l’acteur Bonar Colleano  en 1954 jusqu'à son décès en 1958 dans un tragique accident de la route, un fils est né de leur union, Mark qui est devenu acteur. Après la mort de son unique amour et malgré une tentative d’un autre mariage en 1959 avec le producteur de télévision Ronald Rowson, un mariage qui s'est terminé en novembre 1960 pour infidélité de Susan. Depuis Susan n'a plus jamais été la même, elle a passé le reste de sa vie à lutter contre un problème d'alcool.



La très jolie Susan Shaw qui connue son apogée dans les années 50, décède le 27 novembre 1978 oubliée de tous et ruinée à l'âge de 49 ans d'une cirrhose du foie. Elle vécu les quinze dernières années de sa vie dans la misère, un communiqué miséricordieux à solliciter l'Organisation cinématographique Rank pour prendre en charge son incinération au Golders Green Crematorium, au nord de Londres… 

Source : Gary Richardson - Fait le 03 septembre 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



35 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1962 - SWITCH .THE
Réal : Peter Maxwell

 

1962 - STRANGLEHOLD
Réal : Lawrence Huntington

 

1960 - BIG DAY .THE

 

1958 - THERMOMÈTRE POUR LE COLONEL .UN

 

1958 - DIPLOMATIC CORPSE
Réal : Montgomery Tully

 

1958 - CHAIN OF EVENTS
Réal : Gerald Thomas

 

1956 - FIRE MAIDENS FROM OUTER SPACE
Réal : Cy Rothavec

 

1958 - DAVY

 

1955 - STOLEN TIME
Réal : Charles Deaneavec Richard Arlen

 

1955 - STOCK CAR

 

1954 - TIME IS MY ENEMY
Réal : Don Chaffey

 

1954 - BONS MEURENT JEUNES .LES

 

1953 - VISITEUR NOCTURNE .LE

 

1953 - SMALL TOWN STORY
Réal : Montgomery Tully

 

1953 - LARGE ROPE .THE
Réal : Wolf Rilla

 

1952 - WIDE BOY
Réal : Hen Hughes

 

1952 - A KILLER WALKS

 

1951 - TRAFIQUANTS DU DUNBAR .LES

 

1951 - MUR DE LA MORT .LE

 

1950 - SA DERNIÈRE ESCALE

 

1950 - FEMME EN QUESTION .LA

 

1949 - VOTE FOR HUGGETT

 

1949 - TRAIN DU DESTIN .LE

 

1949 - QUARTET

 

1949 - MARRY ME
Réal : Terence Fisher

 

1949 - HUGGETTS ABROAD .THE

 

1949 - DEUX FINS LIMIERS

 

1948 - MY BROTHER'S KEEPER
Réal : Alfred Roome et Roy Rich

 

1948 - LONDON BELONGS TO ME

 

1948 - HOLIDAY CAMP

 

1948 - HERE COME THE HUGGETTS

 

1947 - VENGEANCE DU DOCTEUR JOYCE .LA

 

1947 - MANOIR TRAGIQUE .LE

 

1947 - IL PLEUT TOUJOURS LE DIMANCHE

 

1946 - LONDON FOLLIES
Réal : Wesley Ruggles

 

_______________________ FIN ____________________

 

commentaires (0)