Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Livre d'or   |   Contact
SERGE REGGIANI
Cette page a été vue 9004 fois
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Acteur et chanteur français.

Date et lieu de naissance :

02-05-1922, à Reggio Emilia, Italie.

Date et lieu du décès :

22-07-2004, à Paris, France.

Cause du décès :

Crise cardiaque à l'âge de 82 ans.

Nom de naissance :

Sergio Reggiani.

État civil :

Marié avec l'actrice : JANINE DARCEY.
Ils eurent deux enfants : Stephan (c'est suicidé en 1980) et Carine.

Marié en 1958 avec l'actrice : ANNIE NOËL - divorcé en 1973.
Ils eurent trois enfants : Célia, Simon et Maria.

Marié en 2003 avec l'actrice : NOËLLE ADAM - jusqu'à son décès en 2004.

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Il était aussi peintre depuis les années 80 et expose depuis 1991.

"Peindre me repose, me relaxe. je peins dans le silence. C'est quelque chose qui m'échappe... Je suis peintre non figuratif et parfois le contraire, j'ai commencé à peindre un jour par hasard à Mougins. J'aime surtout la sensualité de la peinture qui s'étale sur une toile blanche "

Dans ses peintures, on y devine plus de joies que de peines, plus d'espoir que de regrets.

Depuis 1991, Valérie Salva (sa galeriste) présente les oeuvres de Serge Reggiani dans toute l'Europe et a contribué à faire reconnaître le peintre qu'il est devenu.

Je remercie Mr Cesar pour la photo du tableau peint par Serge Reggiani.

Mise à jour le 09 mars 2009 par Philippe de CinéMémorial


                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

Hommage à SERGE REGGIANI

Vidéo ajouté le 09 mars 2009 par Philippe de Cinememorial.


Un grand disparaît à son tour. Serge Reggiani, quatre-vingt-deux ans, est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi d’un arrêt cardiaque à son domicile parisien. On le savait malade depuis longtemps, mais à chaque fois, en dépit d’un état de santé fragile, il savait être là, chantant jusqu’à la dernière minute devant son public. La dernière fois que nous l’avions vu, c’était l’an dernier au Festival d’Aix-en-Provence, où il avait tenu à se produire lors de la première édition de la manifestation. Sur scène, entre deux couplets, il lui arrivait de tousser, mais à chaque fois l’émotion était au rendez-vous.

Serge Reggiani, c’était une voix teintée d’une mélancolie qui bouleversait les foules. Il était impossible de rester de marbre. Avec sa " gueule d’épagneul ", sa voix-blessure, ses chansons aux sublimes paroles, tout concourait à l’émotion dès qu’il apparaissait sur scène. Dans ses costumes de ville bleu nuit, en apparence, il était Monsieur Tout-le-monde, mais derrière un micro, l’Italien savait tirer des larmes de son auditoire grâce à ses chansons à texte qui racontaient la vie, les espoirs perdus, les amours, la nostalgie des temps passés.

Comme Yves Montand, autre monstre sacré de la chanson et du cinéma, Reggiani fait partie de la première génération d’immigrés italiens en France, qui vont contribuer à latiniser la culture hexagonale. Il est né 2 mai 1922 à Reggio Emilia, dans le nord de l’Italie. Son père antifasciste, fuit l’Italie dès 1930 avec femme et enfant. La famille s’installe d’abord en Normandie, à Yvetot, où Reggiani père ouvre un salon de coiffure. Les temps sont difficiles et les Reggiani viennent vivre à Paris, non loin du Faubourg-Saint-Denis. À treize ans, le jeune Serge quitte l’école pour devenir apprenti coiffeur. Après quelques petits rôles au cinéma et au théâtre, il décide de s’inscrire au Conservatoire national d’art dramatique en 1939. Il en sortira avec deux prix de comédie et de tragédie. Durant ces années de guerre, il est remarqué par Jean Cocteau, qui le fait jouer dans la pièce les Enfants terribles. Il deviendra un formidable acteur On l’apprécie dans ses rôles de jeune premier au destin dramatique dès 1943 dans le Carrefour des enfants perdus, de Léo Joannon. C’est durant le tournage qu’il rencontre sa première épouse, la comédienne Jeannine Darcey, avec qui il aura deux enfants, Stephan et Carine. Après la guerre, devenu un comédien réputé, il enchaîne les films, jouant dans Étoile sans lumière de Marcel Blistene avec Édith Piaf, les Portes de la nuit de Marcel Carné, la Ronde de Max Ophuls, mais aussi et surtout dans Casque d’or de Jacques Becker, en 1952, où il partage l’affiche avec Simone Signoret. En 1960, il s’installe à Mougins, près de Cannes, avec sa nouvelle épouse Annie-Nöel et ses trois enfants, Célia, Simon et Maria. C’est l’époque où il va tourner dans deux longs métrages, le Doulous de Jean-Pierre Melville et le Guépard de Luchino Visconti, où il révélera son immense talent d’acteur. Puis il y aura le merveilleux Vincent, François, Paul et les autres.

Artiste dans l’âme, Serge Reggiani a d’autres dons, tel celui de chanter. Sa voix grave au doux phrasé va l’inciter à se lancer dans la chanson à l’âge de quarante ans, " l’âge où on commence à se ressembler ", disait Cocteau. C’est sa rencontre avec le directeur artistique Jacques Cannetti qui va lui permettre de se lancer dans la chanson. À quarante-trois ans, il commence une nouvelle carrière. Il chante Les Loups sont entrés dans Paris - référence aux nazis durant la Seconde Guerre mondiale -, le Déserteur, la Java des bombes atomiques de Boris Vian. Il choisit ses mots et les textes magnifiques se succèdent, signés Goerges Moustaki, Albert Vidalie, Jean-Loup Dabadie, Pierre Tisserand, Claude Lemesle. Naissent alors des joyaux de la chanson, Ma liberté, Votre fille a vingt ans, Il suffirait de presque rien, l’Absence.. autant de ritournelles qui traduisent les sentiments d’un écorché vif que l’on voit se produire à Bobino, l’Olympia où sur les scènes du monde, comme au Canada. Partout, ce ne sont qu’hommages à cet homme, qui avait la chanson dans le sang. À 70 balais, titre d’un de ses albums, il chantait Mathusalem, avec l’espoir de devenir un chêne centenaire, " pas un vieux con ! ". On le vérifia encore à la Fête de l’Huma, où il se produit sur la grande scène en septembre 2003. Quand on s’appelle Reggiani, on chante pour dire quoi ? " Rien de particulier, nous confiait-t-il dans l’Humanité Dimanche du 29 juillet 1993. Je ne suis pas un chanteur à message. Chacun prend ce qu’il veut. Prenons Les loups, une chanson très importante que je ne quitterai jamais [.] . Sartre, à qui j’en parlais, me dit : " Je ne suis pas satisfait de la fin, ça devrait être : les loups, c’est nous ! " La chanson pour lui n’était pas art mineur. Il en avait fait un art total et émouvant, auquel il avait su donner ses lettres de noblesse.

Artiste engagé à gauche, le mouvement du monde l’intéressait, comme la politique, dont il avait toujours un mot à dire, lucide, sur la société. Amateur de littérature, cet homme lettré s’était découvert une autre passion sur la fin de sa vie : la peinture. Serge Reggiani semblait revivre à travers ses toiles contemporaines où les contours abstraits s’accompagnaient de couleurs ensoleillées : " Je barbouille ", nous avait-il dit un jour : " J’ai acheté des toiles, pas trop grandes, de la peinture acrylique et pas à l’huile. Et puis j’ai présenté mes peintures. Je peins généralement en fin d’après-midi. Puis je dîne, et je me couche, souvent pas content de ce que j’ai fait. Et vers trois heures du matin, ne pouvant pas dormir à cause de cela, je retravaille ma toile. Cette façon s’appelle d’ailleurs des " repentirs ". Un très joli mot. "

Il était comme cela, Serge Reggiani, plein de tendresse, doté d’une voix qu’on n’oubliera jamais qui n’a pas fini de nous émouvoir.

" Je ne suis pas croyant, disait-il. Je pense que l’au-delà, c’est le néant. Il n’y pas de purgatoire, d’enfer ou de paradis. Pour moi disparaître, c’est vraiment disparaître. On me prend, on me met dans un trou, et on n’en parle plus ". Tel était Reggiani.

Source : Victor Hache de l'Humanité.

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

77 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1997 - HÉROÏNES
De Gérard Krawczyk
Avec Virginie Ledoyen, Maidi Roth, Marie Laforêt, Saïd Taghmaoui, Marc Duret

 

1997 - PIANISTE .LE
EL PIANISTA
De Mario Gas
Avec Laurent Terzieff, Jordi Molla, Pere Ponce, Paulina Galvez

 

1994 - PETIT GARÇON .LE

 

1992 - EMILE DES ROSES
ROSENEMIL
De Radu Gabrea
Avec Werner Stocker, Dana Vávrová, Dominique Sanda, Bernard-Pierre Donnadieu

 

1992 - DE FORCE AVEC D'AUTRES
De Simon Reggiani
Avec Simon Reggiani, Denis Lavant, Daniel Gélin, Pascale Vignal

 

1990 - J'AI ENGAGÉ UN TUEUR
I HIRED A CONTRACT KILLER
D'Aki Kaurismaki
Avec Jean-Pierre Léaud, Margi Clarke, Kenneth Colley, Trevor Bowen

 

1990 - PLEIN FER
De Josée Dayan
Avec François Négret, Olivier Martinez, Jean-Pierre Bisson, Patrick Bouchitey

 

1989 - IL Y A DES JOURS ET DES LUNES

 

1988 - NE RÉVEILLEZ PAS UN FLIC QUI DORT

 

1988 - COUPE FRANCHE
De Jean-Pierre Sauné
Avec Julie Jézéquel, Wojciech Pszoniak, Guy Marchand, Pierre-Loup Rajot, Jean-Quentin Châtelain

 

1986 - APICULTEUR .L'

 

1986 - MAUVAIS SANG
(Plus chansons)
De Léos Carax
Avec Denis Lavant, Juliette Binoche, Michel Piccoli, Julie Delpy, Hans Meyer

 

1980 - FANTASTICA

 

1979 - TERRASSE .LA

 

1979 - EMPREINTE DES GÉANTS .L'

 

1976 - VIOLETTE ET FRANÇOIS

 

1976 - FILLE COUSUE DE FIL BLANC .UNE

 

1976 - COMMUNION SOLENNELLE .LA
Seulement la voix et chansons - De René Féret
Avec Christian Drillaud, Claude Bouchery, Isabelle Caillard, Patrick Fierry, Véronique Silver, Marcel Dalio

 

1975 - CHAT ET LA SOURIS .LE

 

1975 - BON ET LES MÉCHANTS .LE
De Claude Lelouch
Avec Jacques Dutronc, Bruno Cremer, Jacques Villeret, Marlène Jobert, Brigitte Fossey

 

1975 - SARTRE PAR LUI-MÊME
Documentaire d'Alexandre Astruc, Michel Contat et Guy Séligmann
Avec Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, François Périer

 

1974 - VINCENT, FRANÇOIS, PAUL ET LES AUTRES

 

1973 - TOUCHE PAS À LA FEMME BLANCHE

 

1972 - TROIS MILLIARDS SANS ASCENSEUR

 

1972 - CAÏDS .LES

 

1970 - COMPTES À REBOURS

 

1969 - ARMÉE DES OMBRES .L'

 

1968 - MAFIA FAIT LA LOI .LA

IL GIORNO DELLA CIVETTA
De Damiano Damiani
Avec Claudia Cardinale, Franco Nero, Lee J. Cobb, Tano Cimarosa, Nehemiah Persoff

 

1967 - I SETTE FRATELLI CERVI
De Gianni Puccini
Avec Gian Maria Volonté, Lisa Gastoni, Carla Gravina

 

1967 - VINGT-CINQUIÈME HEURE .LA

 

1966 - AVENTURIERS .LES

 

1965 - MARIE-CHANTAL CONTRE LE DOCTEUR KHA

 

1964 - AURÉLIA
AURÉLIA OU LA DESCENTE AUX ENFERS
Court métrage - D'Anne Destrée
Avec Clotilde Joano

 

1964 - ENFER .L'

 

1963 - GUÉPARD .LE

 

1963 - DERNIÈRE ATTAQUE .LA
LA GUERRA CONTINUA
De Leopoldo Savona
Avec Jack Palance, Folco Lulli, Franco Balducci

 

1962 - DOULOS .LE

 

1961 - PARIS BLUES

 

1961 - PUEBLO EN ARMAS
Seulement narrateur - De Joris Ivens

 

1960 - ANNÉES FOLLES .LES
Documentaire

 

1960 - GRANDE PAGAILLE .LA
TUTTI A CASA
De Luigi Comencini
Avec Alberto Sordi, Didi Perego, Carla Gravina, Eduardo De Filippo

 

1960 - À CHEVAL SUR LE TIGRE

 

1959 - MARIE-OCTOBRE

 

1958 - MISÉRABLES .LES

 

1958 - ÉCHEC AU PORTEUR

 

1957 - PASSAGER CLANDESTIN .LE

 

1956 - FEMME DU JOUR .LA
LA DONNA DEL GIORNO
De Francesco Maselli
Avec Virna Lisi, Haya Harareet, Elisa Cegani, Vittorio Sanipoli

 

1956 - ÉLISA

 

1955 - SALAUDS VONT EN ENFER .LES

 

1954 - NAPOLÉON

 

1953 - ACTE D'AMOUR .UN

 

1952 - SECRET PEOPLE

 

1952 - FILLE DANGEREUSE .LA

 

1952 - CHEMISES ROUGES .LES

 

1952 - ANGES DU PÉCHÉS .LES
IL MONDO LE CONDANNA
De Gianni Franciolini
Avec Liliana Bonfatti, Duilio D'Amore, Bianca Doria, Franco Interlenghi

 

1951 - CASQUE D'OR

 

1950 - FILLE À CROQUER .UNE

 

1950 - RONDE .LA

 

1950 - ANCIENS DE SAINT-LOUP .LES

 

1949 - PARFUM DE LA DAME EN NOIR .LE

 

1949 - AU ROYAUME DES CIEUX

 

1949 - MANON

 

1949 - MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE .LE

 

1949 - RETOUR À LA VIE

 

1948 - MANÙ, IL CONTRABBANDIERE
De Lucio De Caro
Avec Adriana Benetti, Elsa De Giorgi, Enrico Glori, Pina Renzi

 

1948 - BERGÈRE ET LE RAMONEUR .LA
Dessin animé - seulement la voix - De Paul Grimault

 

1948 - AMANTS DE VÉRONE .LES

 

1947 - FLEUR DE L'ÂGE .LA

 

1947 - COÏNCIDENCES

 

1947 - DESSOUS DES CARTES .LE

 

1946 - PORTES DE LA NUIT .LES

 

1945 - FRANÇOIS VILLON
D'André Zwobada
Avec Jean-Roger Caussimon, Henri Crémieux, Albert Rémy, Michel Vitold

 

1945 - ÉTOILE SANS LUMIÈRE

 

1943 - CARREFOUR DES ENFANTS PERDUS .LE

 

1943 - VOYAGEUR DE LA TOUSSAINT .LE

 

1939 - SATURNIN
SATURNIN DE MARSEILLE
D'Yvan Noé
Avec Gorlett, René Lestelly, Denise Bosc

 

1939 - NUIT DE DÉCEMBRE

 

1938 - CONFLIT

 

1938 - DISPARUS DE SAINT-AGIL .LES

 


 

2 COURTS MÉTRAGES

************************************

 

1991 - ZANI
Court métrage de 14 Mn. - De Simon Reggiani

 

1951 - VEDETTES SANS MAQUILLAGE
(Court métrage de 27 Mn.)

 


 

5 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.

************************************

 

1998 - CLEF DES CHAMPS .LA
(Série TV - 6 épisodes de 94 Mn.)
De Charles Nemes
Avec Christine Boisson, Catherine Rouvel, Wladimir Yordanoff, Thérèse Liotard, Jean-Claude Dauphin

 

1988 - ETERNA GIOVINEZZA .L'
Téléfilm de Vittorio De Sisti
Avec Barbara De Rossi, François Marthouret, Adalberto Maria Merli, Marino Masé

 

1980 - IL N'Y A PLUS DE HÉROS AU NUMÉRO QUE VOUS DEMANDEZ
Téléfilm de Pierre Chabartier
Avec Hélène Vallier, Claire Maurier, Léo Campion, Artus de Penguern, Pierre Risch

 

1977 - À PERTE DE VIE... JACQUES PRÉVERT
Téléfilm de Georges Ferraro
Avec Maurice Baquet, Roger Blin, Daniel Gélin, Raymond Bussières

 

1961 - I GIACOBINI
Téléfilm
Avec Valeria Ciangottini

 

 


 

Commentaires

Nom :CESAR
Date :08-03-2009 12:49:36
Commentaire :Magnifique, très belle biographie et superbe hommage à cet Artiste exceptionnel. Il serait intéressant de parler de sa peinture. J'ai moi-même une oeuvre de Serge que je pourrais photographier pour alimenter votre article.
Nom :hugongerard
Date :29-09-2009 18:37:33
Commentaire :Il demeurera célèbre grâce surtout à un seul rôle celui du charpentier Georges Manda , amant de la belle et flamboyante Casque d ' Or ( Simone Signoret) dans le film de Jacques Becker 1952 ) film qu ' il le rendra célèbre.
Nom :hugongerard
Date :26-10-2009 13:27:20
Commentaire :Et les hommages posthumes rendus à ce grand monsieur du cinéma et de la chanson , ou sont-ils passés , ses films ne passent que rarement à la télé , certains ont-ils oubliés , ce grand artiste qu ' il a été , avec ses chansons sur des textes de Boris Vian , Arthur Rimbaud , Paul Verlaine , repris par son pote et copain , Georges Moustaki , pour ne citer que quelques succés célèbres , Ma liberté , ma solitude , Sarah , vous qui avait vingt ans , les loups sont entrés dans Paris entre autres.
Nom :david
Date :27-11-2009 10:08:02
Commentaire :bonjour je suis a la recherche du film plein fer mais impossible comment faire pour ce le procure merci d'avance david
Nom :hugongerard
Date :15-12-2009 11:31:52
Commentaire :Quand même des rôles de salauds , dans ses films , pour ne citer que Les portes de la nuit de Marcel Carné , Marie Octobre de Julien Duvivier ( 1959) , les aventuriers de Robert Enrico ( 1967) et bien d ' autres encore , un tout petit rôle dans le film de Jean-Pierre Melville , L ' armée des ombres ( 1969) , le rôle du barbier coiffeur, un rôle trés court , je le déplore.
Nom :hugongerard
Date :13-03-2010 09:27:45
Commentaire :C ' est la grande Barbara ( Monique Cerf ) la dame brune , qui l ' a incinter à se remettre dans la chanson .
Nom :hugongerard
Date :10-07-2010 08:18:39
Commentaire :Peu d hommages rendus à ce grand artiste de la chanson et du septième art .
Nom :Reggiani
Date :30-09-2010 20:12:38
Commentaire :c'est mon arriere grand-pere stephan mon grand-pere et nicolas mon pere tous les trois chanteur voili voilou
Nom :pat
Date :22-03-2011 19:36:54
Commentaire :les loups n'est pas une reference a l'entrée des nazis dans Paris. Cette chanson evoque seulement une histoire de loups qui rentrent dans Paris. Je suis aussi afirmatif car c'est Mr Reggiani lui meme qui me la confié il y a de ça une dizaine d'années lors d'un tournage de film.
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?