Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Livre d'or   |   Contact
RAYMOND DEVOS
Cette page a été vue 4401 fois
      

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Humoriste, auteur et acteur belge.

Date et lieu de naissance :

09-11-1922, à Mouscron, Hainaut, Belgique.

Date et lieu du décès :

15-06-2006, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, Yvelines, France.

Cause du décès :

Attaque cérébrale - À l'âge de 83 ans

Nom de naissance :

Raymond Devos.

État civil :

?

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Son père Louis, expert-comptable était né à Tourcoing, où Raymond vécut durant son enfance. Il fut même garçon-livreur, dans cette ville, à l'âge de treize ans. Sa mère, est d'origine bretonne. Il a six frères et soeurs.

Raymond Devos était également guitariste, accordéoniste et trompettiste. Il avait notamment publié trois romans, "Les 40e délirants", "Une chenille nommée Vanessa", "Sans titre de noblesse", et deux pièces de théâtre.

 

QUELQUES PHRASES CÉLÈBRES :

Quand on s'est connus, ma femme et moi, on était tellement timides tous les deux qu'on n'osait pas se regarder. Maintenant, on ne peut plus se voir !

Je suis adroit de la main gauche et je suis gauche de la main droite.

J'ai un copain, il est pilote d'essai… enfin, il ne l'est pas encore; pour l'instant, il essaie d'être pilote !

Quand on demande aux gens d'observer le silence… au lieu de l'observer, comme on observe une éclipse de lune, ils l'écoutent !

Si Dieu n'est pas marié, pourquoi parle-t-on de sa grande Clémence ?

Je n'aime pas être chez moi. A tel point que lorsque je vais chez quelqu'un et qu'il me dit : “Vous êtes ici chez vous”, je rentre chez moi !

J'ai le pied gauche qui est jaloux du pied droit. Quand j'avance le pied droit, le pied gauche, qui ne veut pas rester en
arrière… passe devant… le pied droit en fait autant… et moi… comme un imbécile… je marche.

La grippe, ça dure huit jours si on la soigne et une semaine si on ne fait rien.

Si ma femme doit être veuve un jour, j'aimerais mieux que ce soit de mon vivant.

J'adore être pris en flagrant délire.

Quand j'ai tort, j'ai mes raisons, que je ne donne pas. Ce serait reconnaître mes torts.

On a toujours tort d'essayer d'avoir raison devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons de croire qu'ils n'ont pas tort.

Mais pourquoi courent-ils si vite? Pour gagner du temps! Comme le temps, c'est de l'argent... plus ils courent vite, plus ils en gagnent.

Même avec Dieu, il ne faut pas tenter le Diable.

Un croyant, c'est un antiseptique.


BIBLIOGRAPHIE :

Recueils de sketches :
1996 - Un jour sans moi (Plon)
1991 - Matière à rire, l'intégrale (Orban)
1989 - À plus d'un titre (Pocket)
1976 - Sens dessus dessous
1968 - Ça n'a pas de sens


ROMANS :

2005 - Sans titre de noblesse (Le cherche midi)
2003 - Une chenille nommée Vanessa (Le cherche midi)
2002 - Les Quarantièmes délirants (Le cherche midi)


LIVRE LE CONCERNANT :

2005 - Raymond Devos, funambule des mots, biographie par Jean Dufour

Dernière mise à jour le 22 mars 2007.

                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

L'HUMORISTE RAYMOND DEVOS EST DÉCÉDÉ CE JEUDI 15 JUIN 2006

 

La nouvelle a été confirmée par l'avocat de la famille, Me Jean-François Le Forsonney.

Raymond Devos était sorti il y a deux semaines de l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière après y avoir été admis il y a plusieurs mois pour une attaque cérébrale.

Il aurait été emporté par une autre attaque cérébrale. Il devait avoir 84 ans au mois de novembre.

Me Le Forsonney a précisé à l'antenne d'une radio française qu'il était hospitalisé en soins chez lui à Saint-Rémy-les-Chevreuse, dans les Yvelines, et que, psychologiquement, il avait à coeur d'être chez lui.

Avec ses cheveux un peu longs qu'il rejetait sans cesse en arrière, bajoues ponctuant chacun de ses grands gestes, lèvres rouges comme nez de clown, costume bleu électrique et bretelles, Raymond Devos semblait échapper au temps tel un Dorian Gray de l'humour poétique.

Celui qui a jonglé avec les mots de la langue française toute sa vie de façon admirable était né le 9 novembre 1922 dans la ville de Mouscron, en Belgique. Sa famille s'est par la suite installée en France où il a passé le reste de sa vie.

M. Devos avait commencé par apprendre la musique qu'il affectionnait particulièrement, puis avait pris quelques cours de théâtre avant d'être déporté en Allemagne pendant la guerre.

A son retour à Paris, il s'enrichit d'une nouvelle expérience, celle de mime, en prenant des cours à l'école d'Etienne Ducroux où il rencontrera Marcel Marceau.

Dès 1948, à 26 ans, Raymond Devos monte sur scène. Il débute à Paris, aux cabarets de la Rose rouge et du Vieux colombier, dans un numéro à trois partenaires, puis passe au music-hall (1950-54) dans un numéro de duettistes et joue dans la compagnie Jacques Fabbri, avant de se retrouver enfin seul à partir de 1956 dans divers cabarets et music-halls.

Ses nombreux sketches et son style particulier ont fait de lui au fil des décennies un pionnier et un pilier de l'humour dans la francophonie. Il a joui d'une grande popularité au Québec, tissant plusieurs liens d'amitié, notamment avec le fantaisiste et auteur-compositeur et interprète Jean Lapointe.

En près de 50 ans de carrière, Devos a établi une communication particulière avec son public, faite d'éclats de vie et de phrases en suspens. Il a aussi gagné la reconnaissance de la profession, qui lui a décerné de multiples prix (Grand prix du disque de l'académie Charles-Cros, médaille d'or de la SACEM, Grand prix du théâtre de l'Académie française, Molière du meilleur one man show...) et a été fait commandeur de la Légion d'Honneur et de l'ordre national du Mérite de la France.

DISTINCTIONS ET PRIX :

Commandeur de la légion d'honneur.
2003 - Le ministère de la Culture français crée le Prix Raymond-Devos, destiné à récompenser un travail d'excellence autour de la langue française.
2001 - Grand Prix de l'humour de la Sacem.
2000 - Molière d'honneur.
1989 - Molière du meilleur one-man-show.
1975 - Grand Prix du disque de l'Académie Charles Cros.

 
Ajouter votre commentaire

 

 

7 INTERPRÉTATIONS POUR LE CINÉMA

 

 

1972 - RAISON DU PLUS FOU .LA

 

1965 - PIERROT LE FOU

 

1962 - TARTARIN DE TARASCON

 

1959 - VOUS N'AVEZ RIEN À DÉCLARER
?

 

1959 - TRAVAIL, C'EST LA LIBERTÉ .LE

 

1958 - SICILIEN .LE

 

1957 - CE JOLI MONDE

 

***********************

 

1 INTERPRÉTATION POUR LA TÉLÉVISION ET 1 COURT MÉTRAGE

 

 

1977 - COMIQUE NÉ .UN

Téléfilm

Réal+Scén+Dial : Michel Polac - Genre : Téléfilm - Comédie - Version : France - Couleurs - ? Min.

Avec : Christian Pereira + Raymond Devos + Dominique Blanchar + Robert Castel + Jean-Pierre Sentier + Jean-Hugues Anglade + Agnès Soral


1957 - TÊTES INTERVERTIES .LES

Court métrage

Réal+Scén : Alejandro Jodorowsky - Introduction : Jean Cocteau - Roman de : Thomas Mann (The Transposed Heads)
Genre : Fantastique - Version : France - Couleurs - 40 Min.

Avec : Micheline Beauchemin + Raymond Devos + Saul Gilbert + Marthe Mercure + Ruth Michelly + Jean-Marie Proslier

Sujet : Tourné entre 1953 et 1959, une adaptation mimée de la pièce de Thomas Mann "The transposed heads".


 

 

 

Commentaires

Nom :andre
Date :11-01-2009 19:23:20
Commentaire :personne ne pourra l'egaler dans ses jeux de mots sublimes. c'etait un maitre
Nom :J.M.L NEVERS
Date :11-02-2009 19:50:13
Commentaire :Formidable clown,grand artiste,grand musicien,grand monsieur,dommage que la fin de sa vie soit gachée par des mystères? SALUT L'ARTISTE.
Nom :m.claire verbecq
Date :20-08-2010 20:37:17
Commentaire :Il est vraiment unique! et j'aimerais connaître le titre des 2 pièces de théâtre qu'il a écrites.
Nom :ines
Date :29-09-2010 15:22:36
Commentaire :au lieu de nous parler de la mort de Raymond Devos vous ferrié bien de mettre votre site a jour.NOUS SOMMES EN 2010.Et pour ameliorer votre sote vous devrier peut-etre mettre des quiproquos et oeuvre celebre de Ra
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?