Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Livre d'or   |   Contact
ROLAND BLANCHE
Cette page a été vue 9690 fois
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Acteur français.

Date et lieu de naissance :

31-12-1943, à Choisy-le-Roy, Val-de-Marne, France.

Date et lieu du décès :

13-09-1999, à Thiais, Val-de-Marne, France

Cause du décès :

Crise cardiaque à l'âge de 56 ans.

Nom de naissance :

Roland Lucien Blanche.

État civil :

Marié et 3 enfants.

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Il était né à Choisy-le-Roi, prêt de Thiais. Il s'est éteint à Thiais. Son père était chaudronnier. Il lui avait très tôt donné le goût de la scène en ayant la bonne idée de l'inscrire à un cours de théâtre pour enfants. Roland Blanche laisse trois orphelins. Un visage, un corps, une voix infiniment reconnaissables et attachants désertent ainsi brutalement notre univers. Nous en sommes tristes.

En 1994, le Molière du meilleur comédien pour un second rôle le couronnait pour son travail dans la Résistible Ascension d'Arturo Ui, de Brecht.

 


                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

Il devait reprendre très prochainement en tournée le monologue de Tedy, serial killer qu'il avait incarné au printemps au théâtre de Poche Montparnasse, un texte de Jean-Louis Bourdon. Dans cette mise en scène de Jean-Michel Ribes, Roland Blanche finissait sur la chaise électrique, affublé d'une jupette parsemée de coquelicots. Un rôle de salaud de plus à son palmarès, car l'acteur semblait, au fil du temps, être abonné aux figures de brutes sournoises ou d'ordures déclarées.

Mais Roland Blanche est mort subitement dans son sommeil, entre dimanche et lundi, à Thiais, dans le Val-de-Marne, là où il avait passé sa jeunesse. Son père, chaudronnier chez Rhône-Poulenc, ne buvait pas que de l'eau. Son grand-père, cantonnier et rescapé des tranchées, lui apprit l'art des jardins et moult chansons. Une voisine, Mlle Berthe, le vit jouer des pièces pour enfants, lui fit lire Balzac et lui légua sa bibliothèque, avant de se pendre avec une cravate.

Sacristain. Entre 19 et 29 ans, Roland Blanche arrête le théâtre pour devenir sacristain au temple de Boulogne-Billancourt: il s'y occupe de scouts et joue de l'harmonium, jusqu'à la venue d'une troupe de comédiens avec une pièce de Marivaux où manque Arlequin. C'est ainsi qu'il rencontra Jean-Michel Ribes, pour lequel il jouera souvent. Un ami comme le furent Richard Bohringer, Jacques Villeret, Guy Bedos ou Niels Arestrup, sans parler de Roland Topor: telle était la «bande des copains noctambules» de Roland Blanche.

Les films (plus d'une cinquantaine) et les pièces n'ont cessé de s'enchaîner pour cet acteur singulier qui, lucide, se voyait lui-même comme «un grand second rôle». De fait, sa présence un peu inquiétante ou équivoque ne passait jamais inaperçue à l'écran, et encore moins sur un plateau de théâtre. Avec son épaisseur à la fois débonnaire et menaçante, cette carrure prolétaire démentie par un regard perçant et souvent nimbé d'angoisse, Roland Blanche, en assassin psychopathe, en flic impitoyable, en pourri mal rasé, en rude capitaine, en apparition chez Godard (Hélas pour moi) ou enfin se plantant comme un givré patenté devant la caméra de Luc Moullet, ne ressemblait à nul autre. A avoir tant aimé et regardé les films des années 30, il s'était trouvé une faconde grisée, une dégaine sans âge.

Faux dur. Jean-Pierre Mocky l'a beaucoup employé, en physionomiste doué d'humour. Et des réalisateurs comme Alain Corneau, Michel Drach ou Walerian Borowczyk ont vite repéré ce fervent de Chaval, Boby Lapointe et Reiser. C'est toutefois au théâtre que ce faux dur exprima le plus intensément son exigence: il ressentait une passion immense et calme pour ce métier où il lui importait moins de briller que de coller aux personnages souvent mal dans leur peau qu'il lui revenait d'interpréter. Pour Hans Peter Cloos ou Luc Bondy. Sans compter Patrice Chéreau, qui, mettant en scène le Temps et la Chambre de Botho Strauss, le distribua tel qu'en lui-même: magnifiquement incongru. Un monsieur un peu chauve, si étrangement normal qu'il en était anormalement étrange. Il avait 56 ans.

 

Source :Mathilde La Bardonnie De La Libération - Fait le 24 janvier 2012 par Philippe de CinéMémorial.

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

65 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1999 - SALSA

 

1998 - ROBIN DES MERS

 

1996 - HERCULE ET SHERLOCK
De Jeannot Szwarc

 

1996 - BERNIE
D'Albert Dupontel

 

1996 - JAGUAR .LE

 

1996 - CAPRICES D'UN FLEUVE .LES
De Bernard Giraudeau

 

1994 - CHACUN POUR TOI

 

1993 - BONSOIR

 

1993 - ELLES NE PENSENT QU' À ÇA

 

1993 - HÉLAS POUR MOI

 

1993 - JUSTINIEN TROUVÉ, OU LE BÂTARD DE DIEU

 

1991 - ÉPOQUE FORMIDABLE .UNE

 

1991 - LUNE FROIDE

 

1991 - MÉTHODE BARNOL .LA

 

1991 - CRI DES HOMMES .LE
D'Okacha Touita

 

1991 - LOULOU GRAFFITI

 

1990 - CHEROKEE

 

1990 - NIKITA

 

1989 - SOULE .LA
De Michel Sibra

 

1989 - OTAGE DE L'EUROPE .L'
De Jerzy Kawalerowicz

 

1988 - TROP BELLE POUR TOI

 

1988 - NUIT À L'ASSEMBLÉE NATIONALE .UNE

 

1988 - SAISONS DU PLAISIR .LES

 

1987 - SAXO

 

1987 - MIRACULÉ .LE

 

1987 - COMÉDIE DU TRAVAIL .LA
De Luc Moullet

 

1986 - FUGITIFS .LES
De Francis Veber

 

1986 - TWIST AGAIN À MOSCOU

 

1986 - YIDDISH CONNECTION
De Paul Boujenah

 

1986 - GALETTE DU ROI .LA
De Jean-Michel Ribes

 

1985 - PAULETTE, LA PAUVRE PETITE MILLIARDAIRE

 

1985 - SIGNÉ CHARLOTTE
De Caroline Huppert

 

1985 - QUATRIÈME POUVOIR .LE

 

1985 - DIESEL
De Robert Kramer

 

1985 - PACTOLE .LE

 

1985 - VISAGE DE CHIEN
De Jacek Gasiorowski

 

1985 - ÇA N'ARRIVE QU'À MOI

 

1984 - TRICHE .LA
D'Yannick Bellon

 

1984 - FEMME IVOIRE .LA
De Dominique Cheminal

 

1983 - COMPÈRES .LES

 

1983 - ÉQUATEUR

 

1982 - TIR GROUPÉ

 

1982 - EN CAS DE GUERRE MONDIALE JE FILE À L'ÉTRANGER

 

1982 - DANTON

 

1982 - TRANSIT
De Takis Candilis

 

1982 - DERNIER JOUR .LE
De Jacques Cortal

 

1981 - IL FAUT TUER BIRGITT HAAS

 

1981 - CHOIX DES ARMES .LE

 

1980 - BANDE DU REX .LA

 

1980 - FEMME FLIC .LA

 

1979 - I COMME ICARE

 

1978 - MAIS OÙ EST DONC ORNICAR

 

1979 - RIEN NE VA PLUS

 

1979 - DÉMONS DE MIDI

 

1979 - PULL-OVER ROUGE .LE

 

1979 - ILS SONT GRANDS CES PETITS

 

1978 - DERNIER AMANT ROMANTIQUE .LE
De Just Jaeckin

 

1978 - 92 MINUTES DE LA JOURNÉE D'HIER
De Carsten Brandt

 

1977 - PASSÉ SIMPLE .LE

 

1977 - LÂCHE-MOI LES VALSEUSES !
D'Alain Nauroy

 

1977 - QUESTION .LA
De Laurent Heynemann

 

1976 - AURAIS DÛ FAIRE GAFFE... LE CHOC EST TERRIBLE

 

1976 - JUGE FAYARD DIT LE SHÉRIF .LE

 

1975 - FRENCH CONNECTION II

 

1973 - VOUS INTÉRESSEZ-VOUS À LA CHOSE ?

 

1972 - R.A.S.

 

1972 - ATTENTAT .L'

 

1964 - CENT BRIQUES ET DES TUILES

 


 

16 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.

************************************

 

2000 - P'TIT BLEU .LE
Téléfilm de François Vautier

 

1999 - DESSINE MOI UN JOUET
Téléfilm d'Hervé Baslé

 

1999 - BALZAC
Téléfilm de Josée Dayan

 

1997 - COMTE DE MONTE-CRISTO .LE

 

1996 - FEUX DE LA SAINT-JEAN .LES
Téléfilm de François Luciani

 

1994 - MISANTHROPE .LE
Téléfilm de Mathias Ledoux

 

1993 - AFFAIRE SEZNEC .L'
Téléfilm d'Yves Boisset

 

1991 - FEMME DE VOYOU
Téléfilm de Georges Birtschansky

 

1991 - STAGIAIRE .LE
Téléfilm de Jacques Rouffio

 

1990 - LENDEMAINS QUI TUENT .LES
Téléfilm de Daniel Duval

 

1989 - TRAIN DE VIENNE .LE
Téléfilm de Caroline Huppert

 

1989 - MORAVAGINE
Téléfilm de Philippe Pilard

 

1984 - RAT .LE
Téléfilm d'Élisabeth Huppert

 

1982 - PRÉDATEURS .LES
Téléfilm de Jeanne Labrune

 

1981 - LOUP-GAROU .LE
Téléfilm de Philippe Ducrest

 

1975 - MORT D'UN GUIDE .LA
Téléfilm de Jacques Ertaud

 


Commentaires

Nom :CHRISTOPHE
Date :19-01-2009 15:27:36
Commentaire :est-ce que quelqu'un sait où il est enterré Roland BLANCHE svp ?
Nom :charles
Date :18-10-2009 12:34:06
Commentaire :un trés bon acteur trop jeune pour mourrir
Nom :Michelle
Date :26-09-2010 21:00:13
Commentaire :Un excellent acteur, un grand , que j'aime toujours voir et revoir , UNIQUE ! j'ai revu récemment : Entre terre et mer . Le fils du cordonnier . Les feux de la Saint Jean . Dessine moi un jouet . De très bons téléfilms , où il nous inonde de sa présence .... Il vit , grâce au cinéma . Sa voix est inoubliable .
Nom :thomazon
Date :29-11-2010 14:13:31
Commentaire :roland est enterre au cimetiere de thiais il y en a 2 c'est le plus petit roland etait un tres bon ami pour moi
Nom :CHRISTOPHE
Date :19-08-2011 07:38:19
Commentaire :est ce que sa femme s'appelle caroline ? avez vous le nom du cimetiere svp ? savez vous où il habitait ?
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?