PETER O TOOLE

Vue 5927 fois

Profession:
Acteur et homme de théâtre irlandais.

Date et lieu de naissance:
02-08-1932, à Connemara, Irlande.

Date et lieu du décès:
14-12-2013, à l'hôpital de Wellington à St. John's Wood, Londres, Grande-Bretagne.

Cause du décès:
Des suites d'une longue maladie à l'âge de 81 ans.

Nom de naissance:
Peter Seamus O'Toole.

État civil:
Marié en 1959 avec l'actrice : SIÂN PHILLIPS - divorcer le 14 août 1979.
Ils eurent deux filles : l'actrice Kate (née en 1961) et Patricia O'Toole (née en 1963)

Conjoint de l'actrice : KAREN SOMERVILLE BROWN.
Ils eurent un fils : l'acteur : Lorcan O'Toole, né le (17 mars 1983).

Liaison avec l'actrice Ursula Andress.

Taille:
(188 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

Peter o'Toole est décédé samedi à l'hôpital de Wellington à St. John's Wood, à Londres, sa fille Kate O'Toole a déclaré dans un communiqué de presse qu'il était malade depuis un certain temps, mais la cause précise n'a pas été divulguée.

Sa mère "Constance Jane O'Toole" était écossaise, son père "Patrick Joseph O'Toole" un bookmaker irlandais.

Son père l'emmenait souvent aux hippodromes.

Pendant le tournage de Lawrence d'Arabie, Peter O'Toole a déclaré que lui et Omar Sharif travailleraient "non-stop" pendant 10 jours, puis trois ou quatre jours de congé.

Il déclarait également, nous avions à notre disposition un avion privé pour se rendre à Beyrouth. Ont ce conduisait très mal, vraiment très mal. Omar aimait le jeu, aussi, donc nous perdrions tout notre argent au casino ! Nous avons perdu une fois nos salaires de neuf mois en une nuit.

Le film : Lawrence d'Arabie, a remporté sept Oscars dont meilleur film, fait la carrière cinématographique de Peter O'Toole. Mais bizarrement il obtient pas la statuette d'or des Oscars pour le meilleur acteur. Mais il obtient par contre le Prix David, ainsi que celle pour BAFTA, toutes les deux pour le meilleur acteur.

En 1976, il a subi une intervention chirurgicale pour enlever les parties de son estomac et de l'intestin en raison de sa forte consommation d'alcool. L'année suivante, il a failli mourir d'une maladie du sang. Ces deux maladies graves grandement affecté sa capacité de travailler à ce moment-là.

Nominé 8 fois pour le meilleur acteur, mais n'a jamais gagné un Academy Award. Il a plus de nominations sans gagner que n'importe quel autre acteur.

Il est né Peter Seamus O'Toole le 02 août 1932, dans le Connemara, en Irlande. Du moins, c'est ce que la plupart des références biographiques disent. Exactement quand et où O'Toole est né reste un mystère.

Sur la scène de la cérémonie des Oscars, il a exprimé sa joie à être honoré et ajouta, maintenant j'ai mon propre Oscar pour être avec moi jusqu'à ce que la mort nous sépare !».

 

Hommage à PETER O'TOOLE


Ajout de la vidéo le 17 décembre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à PETER O'TOOLE

Fait le 17 décembre 2013 par Philippe de CinéMémorial

Ses yeux bleu métallique pouvaient paraître tantôt ardents, tantôt glacials. Peter O'Toole savait jouer les poètes comme les psychopathes. L'inoubliable interprète de Lawrence d'Arabie est mort samedi, à Londres, des suites d'une longue maladie. Il avait 81 ans et repoussé une première fois un cancer de l'estomac dans les années 1970. Ce Britannique excentrique, fils d'un bookmaker irlandais, né dans le Connemara, ancien marin lors d'un service militaire tumultueux dans la Royal Navy, ancien journaliste à 14 ans au Yorkshire Evening News, avait roulé sa bosse au début des années 1950 avant d'intégrer l'école et la troupe du Old Vic Theatre où il accède vite aux rôles principaux. O'Toole se fait une réputation dans le répertoire shakespearien.

Il apparaît au cinéma en 1960 dans Kidnapped, un thriller d'après un roman de Robert L. Stevenson. On le revoit brièvement dans Les Dents du diable, de Nicholas Ray. Et il doit attendre l'épopée tournée par David Lean, en 1962, pour crever l'écran. Lean le préfère à Marlon Brando. Jouant d'une présence physique et d'un regard intense, comme brûlé aux feux du désert, il épouse la complexité du personnage mythique, aventurier trouble de l'entre-deux-guerres.

La suite de la carrière de Peter O'Toole n'atteindra jamais cette qualité. Toutefois, le qualificatif de «monstre sacré» ne le quittera plus. Surtout quand, devant les micros, il se vantait d'être «le seul acteur au monde capable de tenir en selle sur un chameau au galop». «Il ne se passe pas un jour sans qu'on me parle de Lawrence, confiait-il. Mais j'ai fini par comprendre que sa djellaba m'envelopperait toujours. J'ai vécu avec lui une splendide histoire d'amour.»

Son talent d'acteur n'est guère en cause, puisqu'il fut remarquable dans Becketde Peter Glenville, d'après une pièce de Jean Anouilh, sorti en 1964. Ou, l'année suivante, dans Lord Jim, de Richard Brooks, d'après Joseph Conrad. Mais fade dans Quoi de neuf, Pussycat? (1965), anodin dans Comment voler un million de dollars (1966) ou exécrable dans quelques navets comme The Great Catherine et Le Lion en hiver, il préférait nettement les planches.

Complètement drapé de gloire, Peter O'Toole se croyait invincible. Il a traversé l'Orénoque à la nage en smoking complètement saoul. Ivre également, il a fait du cheval sous la pluie en pyjama avec John Huston. Ces frasques ont bien failli le perdre dans les années 1970. À force de boire d'innombrables bouteilles, il ruinait sa santé et perdait son épouse lors d'un divorce mouvementé.

Devant la caméra, il revient en 1987 dans Le Dernier Empereur de Bernardo Bertolucci. Mais les flops demeurent nombreux (de Supergirl à Troie). Huit fois nommées aux Oscars, toujours reparties bredouille, l'impressionnant empereur Tibère du péplum Caligulaa cependant pris sa revanche en recevant un oscar d'honneur en 2003. En 2008, il incarne dans la série Les Tudors, en tant que vedette invitée, le pape Paul III.

L'année dernière, le magazine américain People avait recueilli ses propos lucides: «Il est temps pour moi de jeter l'éponge. De m'éloigner de la scène et du cinéma. Je n'ai plus le cœur pour faire cela, ça ne reviendra pas. Je crois que chacun doit décider de lui-même quand il est temps de s'arrêter. C'est pourquoi je dis adieu à la profession, les yeux secs et avec une profonde gratitude.» Une dernière preuve de caractère.

Le président irlandais, Michael D. Higgins, a fait part de sa «grande tristesse». «L'Irlande et le monde ont perdu l'un des géants du cinéma et du théâtre», a-t-il déclaré.

 

Source : Eric Bietry-Rivierre pour LeFigaro - Fait le 17 décembre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES :

2003 - Oscar d’Honneur aux Academy Awards, États-Unis.

2002 - Pour le film : THE FINAL CURTAIN - Meilleur acteur - Festival du cinéma britannique et irlandais de Cherbourg-Octeville, France.

1988 - Pour le film : LE DERNIER EMPEREUR - Prix David - Meilleur second rôle masculin, Italie.

1981 - Pour le film : LE DIABLE EN BOÎTE - Prix NSFC - Meilleur acteur - National Society of Film Critics Awards, États-Unis.

1972 - Pour le film : L’HOMME DE LA MANCHA - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.

1972 - Pour le film : DIEU ET MON DROIT - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.

1970 - Pour le film : AU REVOIR, MONSIEUR CHIPS - Prix David - Meilleur acteur étranger, Italie.

1970 - Pour le film : AU REVOIR, MONSIEUR CHIPS - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma catégorie musical ou comédie, États-Unis.

1970 - Pour le film : AU REVOIR, MONSIEUR CHIPS - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.

1969 - Pour le film : LE LION EN HIVER - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma catégorie drame, États-Unis.

1967 - Pour le film : LA NUIT DES GÉNÉRAUX - Prix David - Meilleur acteur étranger, Italie.

1965 - Pour le film : BECKET - Golden Globe - Meilleur acteur de cinéma catégorie drame, États-Unis.

1964 - Pour le film : LAWRENCE D'ARABIE - Prix David - Meilleur acteur étranger, Italie.

1963 - Laurel d’Or de la meilleure nouvelle personnalité masculine, États-Unis.

1963 - Pour le film : LAWRENCE D’ARABIE - BAFTA - Meilleur acteur britannique - British Academy Awards, Grande-Bretagne.

 

Filmographie

 

57 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

2014 - MARY
Réal : Alister Grierson

 

2014 - KATHERINE OF ALEXANDRIA
Réal : Michael Redwood

 

2012 - FOR GREATER GLORY : THE TRUE STORY OF CRISTIADA
Réal : Dean Wright

 

2010 - EAGER TO DIE
Réal : Michael Mandell

 

2008 - TOILES DE NOËL .LES
Réal : Michael Campus

 

2008 - DEAN STANLEY DE TOA FRASER

 

2007 - STARDUST, LE MYSTÈRE DE L'ÉTOILE
Réal : Matthew Vaughn

 

2006 - VÉNUS

 

2006 - ONE NIGHT WITH THE KING
Réal : Michael O. Sajbel

 

2005 - LASSIE

 

2005 - INDE MYSTIQUE .L'
Réal : Keith Melton

 

2004 - TROIE

 

2003 - BRIGHT OUNG THINGS
Réal : Stephen Fry

 

2002 - FINAL CURTAIN .THE
Réal : Patrick Harkins

 

2001 - AU COEUR DU ROCK
Réal : Sidney J. Furie

 

1998 - PHANTOMS

 

1998 - MOLOKAI : THE STORY OF FATHER DAMIEN
Réal : Paul Cox

 

1998 - MANOR
Réal : Ken Berris

 

1997 - MYSTÈRE DES FÉES : UNE HISTOIRE VRAIE .LE
Réal : Charles Sturridge

 

1992 - SEVENTH COIN
Réal : Dror Soref

 

1992 - REBECCA'S DAUGHTERS
Réal : Karl Francis

 

1993 - VOLEUR D'ARC-EN-CIEL .LE

 

1991 - RALPH SUPERKING

 

1990 - ISABELLE EBERHARDT
Réal : Ian Pringle

 

1989 - PAR UNE NUIT DE CLAIR DE LUNE
Réal : Lina Wertmuller

 

1989 - AILES DE LA RENOMMÉE .LES
Réal : Otakar Votocek

 

1988 - HIGH SPIRITS
Réal : Neil Jordan

 

1987 - DERNIER EMPEREUR .LE
Réal : Bernardo Bertolucci

 

1986 - CLUB PARADISE

 

1985 - CREATOR

 

1982 - OÙ EST PASSÉE MON IDOLE ?
Réal : Richard Benjamin

 

1981 - ANTAGONISTES .LES
Réal : Boris Sagal

 

1979 - ULTIME ATTAQUE .L'

 

1979 - DIABLE EN BOITE .LE

 

1978 - JEU DE LA PUISSANCE .LE

 

1976 - CALIGULA
Réal : Tinto Brass

 

1975 - ÎLE DU MAITRE .L'

 

1975 - FOXTROT
Réal : Arturo Ripstein

 

1974 - ROSEBUD

 

1972 - HOMME DE LA MANCHE .L'

 

1971 - UNDER MILK WOOD

 

1971 - GUERRE DE MURPHY .LA

 

1971 - DIEU ET MON DROIT
Réal : Peter Medak

 

1969 - COUNTRY DANCE
Réal : Jack Lee Thompson

 

1969 - AU REVOIR, MR. CHIPS

 

1968 - LION EN HIVER .LE
Réal : Anthony Harvey

 

1967 - NUIT DES GÉNÉRAUX .LA

 

1967 - GRANDE CATHERINE .LA
Réal : Gordon Flemyng

 

1967 - CASINO ROYALE

 

1966 - COMMENT VOLER UN MILLION DE DOLLARS

 

1966 - BIBLE .LA

 

1964 - QUOI DE NEUF PUSSYCAT

 

1964 - LORD JIM

 

1964 - BECKET

 

1962 - LAWRENCE D'ARABIE

 

1962 - AGENT SECRET DE CHURCHILL .L'

 

1960 - JOUR OU L'ON DÉVALISA LA BANQUE D'ANGLETERRE .LE
Réal : John Guillermin

 

1960 - ENLÈVEMENT DE DAVID BALFOUR .L'

 

1959 - DENTS DU DIABLE .LES

 

SA VOXOGRAPHIE
_________________________________

 

2012 - ELDORADO
Réal : Richard Driscol - Uniquement sa voix et la narration

 

2007 - RATATOUILLE
Réal : Brad Bird et Jan Pinkava - Uniquement sa voix

 

1989 - NUTCRACKER PRINCE .THE
Dessin animé de Paul Schibli - Uniquement sa voix

 

1984 - SUPERGIRL
Réal : Jeannot Szwarc - Uniquement sa voix

 

1983 - SHERLOCK HOLMES AND THE VALLEY OF FEAR
Dessin animé d'Ian Mackenzie et Alex Nicholas - Uniquement sa voix

 

1983 - SHERLOCK HOLMES AND THE SIGN OF FOUR
Dessin animé d'Ian Mackenzie et Alex Nicholas - Uniquement sa voix

 

1983 - SHERLOCK HOLMES AND THE BASKERVILLE CURSE
Dessin animé d'Eddie Graham - Uniquement sa voix

 

1983 - SHERLOCK HOLMES AND A STUDY IN SCARLET
Dessin animé d'Ian Mackenzie et Alex Nicholas - Uniquement sa voix

 

1965 - CHEVALIER DES SABLES .LE
Réal : Vincente Minnelli - Uniquement sa voix

_______________________ FIN_____________________

 

commentaires (0)