Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Films Complets   |   Livre d'or   |   Contact
PAULETTE DUBOST
Cette page a été vue 4378 fois

PAULETTE DUBOST

Ajouter votre commentaire
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Actrice et dame de théâtre français.

Date et lieu de naissance :

08-10-1910, à Paris, 16ème arrond., France.

Date et lieu du décès :

21-09-2011, à Longjumeau, Essonne, France.

Cause du décès :

De mort naturelle à l'âge de 100 ans.

Nom de naissance :

Paulette Marie Emma Deplanque.

État civil :

Mariée le 23 décembre 1936 avec un colon français : ANDRÉ OSTÉRTAG - séparée en 1940 - divorcée en 1944.
Paulette n'eut qu'une fille unique : Christiane, (1942).

Christiane sa fille unique, fruit de ses amours avec une personnalité connue des milieux hippiques.
Source : Lesgensducinema.com

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Fille d'Anthème Deplanque, ingénieur gazier, et de Suzanne Dubost, chanteuse à l'Opéra-comique.

Paulette intègre à l'âge de 7 ans l'Opéra de Paris comme petit rat.

À 17 ans, elle passe à l'opérette et jouera pendant deux ans "Le Roi Pausole" aux Bouffes Parisiens avec Simone Simon, Edwige Feuillère, Viviane Romance...

Avant de passer au cinéma, elle sera encore sur les planches avec "Bonsoir" aux Folies-Wagram et "Mon amant" à la Potinière.

Son regard malicieux et sa voix acidulée sont vite remarqués, et dès 1930 elle enchaîne les rôles avec Jacques Tourneur, Jean Renoir, André Cayatte, Gilles Grangier...

On l'a vue dans plus de 150 films et dans de très nombreux téléfilms...

Elle épouse André Ostertag, colon français au Maroc, en décembre 1936, à la première de "La petite sauvage" et donne naissance à une fille en 1942. Elle divorce en 1944.

En 1992, elle publie un livre de souvenirs intitulé : C'est court la vie, édité par Flammarion.

 

 

Avec ses 81 ans de carrière, elle a fêté ses 100 ans le 8 octobre 2010 au théâtre de Longjumeau. Le projet d'un hommage à Paulette Dubost aurait dû voir le jour à la Cinémathèque française pour ses innombrables participations dans le cinéma français et pour fêter son siècle, mais ce projet a été abandonné.

Elle n'a jamais eu de récompense pour sa carrière.

 


                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

 

Hommage à PAULETTE DUBOST

 

 

Ajout de la vidéo le 24 septembre 2011 par Philippe de CinéMémorial

 

L'actrice française Paulette Dubost, considérée comme la doyenne du cinéma français, est décédée le 21 septembre 2011 à l'âge de 100 ans. Elle aurait fêté son 101ème anniversaire le 8 octobre prochain. En 2005, Laurent Ruquier et sa bande l'avait malencontreusement déjà enterrée dans "On a tout essayé". La vieille dame ne s'était pas démontée pour si peu et avait passé un coup de fil à la chaîne pour préciser que non, décidément, réflexion faite, elle n'était pas encore passée de vie à trépas... Ce qui lui avait valu une invitation en bonne et due forme sur le plateau de l'animateur quelques semaines plus tard ! Paulette Dubost a donc pulvérisé les records de longévité pour les acteurs français "célèbres", longtemps détenus par Charles Vanel (1892-1989) chez les hommes et par Denise Grey (1896-1996) chez les dames...

Paulette Dubost entre en scène dès l'âge de sept ans dans la troupe de Petits rats de l'Opéra. Après un passage par l'opérette, elle est repérée par le réalisateur allemand Wilhelm Thiele qui l'engage pour Le bal (1931), où débute également une dénommée Danielle Darrieux. Tout de suite, Paulette Dubost enchaîne les films. "Elle chante, elle danse, elle bavarde, elle se faufile partout, Dubost, écrivent Olivier Barrot et Raymond Chirat dans Noir & Blanc (Flammarion). Elle prodigue un jeu simplet mais empreint de fraîcheur. Elle ne rechigne devant rien, abat du travail, se confie aux revues spécialisées du temps, donne des recettes de cuisine, ne rate pas une présentation de mode, une garden-party, une exhibition de voitures de luxe ou de maillots de bain et semble frappée d'ubiquité".

Au cours des années 30, Paulette Dubost se distingue (souvent en soubrette volage et mignonne) dans des comédies très légères comme La reine des resquilleuses (Glass & Gastyne, 1934), L'auberge du Petit Dragon (de Limur, 1934), Le bébé de l'escadron (Sti, 1935), La brigade en jupons (de Limur, 1936), etc. Dans Le roi des Champs-Élysées (Nosseck, 1935), elle donne même la réplique à un Buster Keaton au bout du rouleau ! De grands metteurs en scène font aussi appel à Paulette Dubost, à l'instar de Marcel L'Herbier (Le bonheur, 1934), Marcel Carné (Hôtel du Nord, 1938) et Jean Renoir (La règle du jeu, 1939, où elle joue la fameuse camériste espiègle). Vingt ans plus tard, elle retrouvera Renoir à l'occasion du Déjeuner sur l'herbe (1959).

Paulette Dubost fut Bécassine à l'écran, bien avant qu'elle ne devienne la cousine de Chantal Goya.

C'est aussi sous les traits de Paulette Dubost que s'incarne la bretonne Bécassine dans le film du même nom réalisé en 1938 par Pierre Caron. Après-guerre, Mademoiselle Dubost ne lève pas le pied. Si elle enchaîne les navets signés Berthomieu, Le Hénaff, Rivers, Joannon ou Jayet plus souvent qu'à son tour, on l'aperçoit quand même dans Le plaisir (1951) et Lola Montès (1955) de Max Ophüls, La fête à Henriette (1952) de Julien Duvivier et dans Maigret tend un piège (1959) de Jean Delannoy. La nouvelle génération de cinéastes qui apparaît au détour des années 50 ne l'oublie pas: Le chemin des écoliers (Boisrond, 1960), Peau de banane (Marcel Ophüls, 1963), Viva Maria (Malle, 1965), Le dimanche de la vie (Herman, 1965), Tendre poulet (de Broca, 1977), Le dernier métro (Truffaut, 1980), etc. On passera quand même sous silence ses passages dans Le retour des bidasses en folie (Vocoret, 1982) et dans Charlots Connection (Couturier, 1984).

Au début des années 90, Paulette Dubost fait partie de la troupe des sept Mamies (Lanoë, 1992) lancées à la recherche d'un petit-fils fugueur aux côtés de Danielle Darrieux, Sophie Desmarets, Odette Laure, Jackie Sardou, Marthe Villalonga et Catherine Rouvel. A près de 90 ans, elle tourne aussi pour Anne Fontaine (Augustin, roi du kung-fu, 1998) et Jean-Claude Brisseau (Les savates du bon Dieu, 2000). En 2004, Madame Dubost était encore au générique des Yeux clairs de Jérôme Bonnell et en 2007, figurait, bon pied bon œil, dans le court-métrage d'Alexandre Moix, Curriculum. Infatigable, qu'on vous dit !!!

 

Source : lefilmdujour.blog.toutlecine.com - Fait le 24 septembre 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

135 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

2004 - YEUX CLAIRS .LES
Réal : Jérôme Bonnell

 

1999 - AUGUSTIN, ROI DU KUNG-FU

 

1998 - SAVATES DU BON DIEU .LES
Réal : Jean-Claude Brisseau

 

1994 - HABIBA M'SIKA
Réal : Selma Baccar

 

1993 - ROI DE PARIS .LE

 

1992 - MAMIES .LES

 

1990 - JOUR DES ROIS .LE

 

1989 - MILOU EN MAI

 

1989 - FEU SUR LE CANDIDAT

 

1987 - COMÉDIE DU TRAVAIL .LA
Réal : Hassan Ezzedine, Antonietta Pizzorno et Luc Moullet

 

1985 - CENT FRANCS L'AMOUR
Réal : Jacques Richard

 

1983 - CHARLOTS CONNECTION

 

1982 - RETOUR DES BIDASSES EN FOLIE .LE

 

1982 - FEMME IVOIRE .LA
Réal : Dominique Cheminal

 

1980 - VIE CONTINUE .LA
Réal : Moshe Mizrahi

 

1980 - GROSSESSE DE MADAME BRACHT .LA

 

1980 - DERNIER MÉTRO .LE

 

1979 - ON A VOLÉ LA CUISSE DE JUPITER

 

1979 - GUEULE DE L'AUTRE .LA

 

1978 - VAS-Y MAMAN

 

1977 - TENDRE POULET

 

1977 - BARRICADE DU POINT DU JOUR .LA

 

1973 - JULIETTE ET JULIETTE

 

1965 - VIVA MARIA

 

1965 - DIX-SEPTIÈME CIEL .LE

 

1965 - DIMANCHE DE LA VIE .LE

 

1964 - CHANCE ET L'AMOUR .LA

 

1964 - ÂGE INGRAT .L'

 

1963 - PEAU DE BANANE

 

1963 - MAIGRET VOIT ROUGE

 

1963 - HUMOUR NOIR

 

1963 - GERMINAL

 

1963 - ASSASSIN VIENDRA CE SOIR .L'

 

1962 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1962 - POURQUOI PARIS ?

 

1962 - MYSTÈRES DE PARIS .LES

 

1962 - MEURTRIER .LE

 

1961 - SEUL, À CORPS PERDU

 

1961 - FILLE À LA DÉRIVE .UNE
Réal : Paula Delsol

 

1960 - TENDRE ET VIOLENTE ÉLISABETH
Réal : Henri Decoin

 

1960 - RÉCRÉATION .LA

 

1960 - FRANÇAISE ET L'AMOUR .LA

 

1960 - ARRÊTEZ LES TAMBOURS

 

1959 - MAIN CHAUDE .LA

 

1959 - DÉJEUNER SUR L'HERBE .LE

 

1959 - CHEMIN DES ÉCOLIERS .LE

 

1959 - BOSSU .LE

 

1958 - TAXI, ROULOTTE ET CORRIDA

 

1958 - SOUPE AU LAIT
Réal : Pierre Chevalier

 

1958 - SANS FAMILLE

 

1958 - MAIGRET TEND UN PIÈGE

 

1958 - MADEMOISELLE ANGE

 

1958 - JEUNES FILLES EN UNIFORME

 

1957 - 10 MAI .LE
Réal : Franz Schnyder

 

1956 - JOYEUSE PRISON .LA

 

1956 - CES SACRÉES VACANCES

 

1955 - LOLA MONTÈS

 

1955 - CARNETS DU MAJOR THOMPSON .LES

 

1954 - MOUTON À CINQ PATTES .LE

 

1953 - OEIL EN COULISSE .L'

 

1953 - MON FRANGIN DU SÉNÉGAL

 

1953 - FAMILLE M JUNIOR .LA
Réal : Franz Schnyder

 

1952 - FÊTE À HENRIETTE .LA

 

1951 - PLAISIR .LE

 

1951 - DESCENDEZ, ON VOUS DEMANDE

 

1951 - CHÉRI DE SA CONCIERGE .LE
Réal : René Jayet

 

1950 - UNIFORMES ET GRANDES MANOEUVRES

 

1950 - QUATRE DANS UNE JEEP

 

1949 - TIRE AU FLANC
Réal : Fernand Rivers

 

1949 - ROI PANDORE .LE

 

1949 - PETITE CHOCOLATIÈRE .LA

 

1949 - FEMME NUE .LA

 

1949 - 84 PREND DES VACANCES .LE

 

1948 - MA TANTE D'HONFLEUR
Réal : René Jayet

 

1948 - BLANC COMME NEIGE

 

1948 - BAL DES POMPIERS .LE

 

1947 - ET DIX DE DER
Réal : Robert Hennion

 

1947 - DOLMEN TRAGIQUE .LE
Réal : Léon Mathot

 

1946 - SIX HEURES À PERDRE

 

1946 - REVANCHE DE ROGER LA HONTE .LA

 

1946 - PLUME-LA-POULE
Réal : Walter Kapps

 

1946 - PLOUM PLOUM TRA LA LA
Réal : Robert Hennion

 

1946 - DERNIÈRE CHEVAUCHÉE .LA
Réal : Léon Mathot

 

1945 - ROGER LA HONTE

 

1945 - AU PETIT BONHEUR

 

1944 - FARANDOLE

 

1943 - JE SUIS AVEC TOI

 

1943 - ADRIEN

 

1941 - OPÉRA-MUSETTE

 

1939 - RÈGLE DU JEU .LA

 

1939 - PARADIS DES VOLEURS .LE

 

1938 - BÉCASSINE

 

1938 - HÔTEL DU NORD

 

1938 - BARNABÉ

 

1938 - ANGE QUE J'AI VENDU .L'

 

1937 - TITIN DES MARTIGUES
Réal : René Pujol

 

1937 - MENSONGE DE NINA PETROVNA .LE

 

1936 - BRIGADE EN JUPONS .LA

 

1935 - ROSIÈRE DES HALLES .LA

 

1935 - PETITE SAUVAGE .LA

 

1935 - BÉBÉ DE L'ESCADRON .LE
Réal : René Sti

 

1935 - FERDINAND LE NOCEUR

 

1935 - BONHEUR .LE

 

1934 - ROI DES CHAMPS-ÉLYSÉES .LE
Réal : Max Nosseck

 

1934 - JEUNESSE
Réal : Georges Lacombe

 

1934 - COMTE OBLIGADO .LE

 

1934 - CINQUIÈME EMPREINTE .LA

 

1934 - CASERNE EN FOLIE .LA

 

1934 - BILLET DE MILLE .LE

 

1934 - AUBERGE DU PETIT DRAGON .L'

 

1933 - VIVE LA COMPAGNIE !
Réal : Claude Moulins

 

1933 - VINGT-HUIT JOURS DE CLAIRETTE .LES

 

1933 - PRINCE DES SIX JOURS .LE
Réal : Robert Vernay

 

1933 - POUR ÊTRE AIMÉ

 

1933 - ORDONNANCE .L'

 

1933 - GEORGES ET GEORGETTE

 

1933 - FOIS DANS LA VIE .UNE
Réal : Max de Vaucorbeil

 

1933 - FAKIR DU GRAND HÔTEL .LE
Réal : Pierre Billon

 

1933 - DANS LES RUES

 

1933 - CETTE NUIT-LÀ
Réal : Marc Sorkin

 

1932 - VOUS SEREZ MA FEMME
Réal : Serge de Poligny

 

1932 - STUPÉFIANTS
Réal : Kurt Gerron, Roger Le Bon

 

1932 - RIVAUX DE LA PISTE

 

1932 - PARIS SOLEIL
Réal : Jean Hémard

 

1932 - MARTYRE DE L'OBÈSE .LE

 

1932 - HOMME SANS NOM .UN

 

1932 - HOMME QUI NE SAIT PAS DIRE NON .L'

 

1932 - ENFANT DE MA SOEUR .L'
Réal : Henry Wulschleger

 

1932 - CHAMPION DU RÉGIMENT .LE

 

1932 - À MOI LE JOUR, À TOI LA NUIT

 

1931 - SERVICE DE NUIT

 

1931 - COUP DE TÉLÉPHONE .UN

 

1931 - CHIEN QUI RAPPORTE .UN

 

1931 - BAL .LE

 

1931 - AMOUREUSE AVENTURE .L'

 


 

13 COURTS MÉTRAGES et 4 MOYENS MÉTRAGES

************************************

 

2007 - CURRICULUM
Court métrage d'Alexandre Moix

 

1994 - PERLE NOIRE .LA
Court métrage de Joseph Kumbela

 

1990 - SQUARE DU VERT-GALANT
Court métrage de Frédéric Marbœuf

 

1988 - FÊTE À LOUISETTE .LA
Court métrage d'Alain Pigeaux

 

1962 - JEANNE ET JACQUES
Court métrage d'Alain Cuniot

 

1935 - SIÈGE ARRIÈRE OU J'AI PERDU LA PATRONNE .LE
Court métrage d'Emil-Edwin Reinert

 

1934 - STUDIO À LOUER OU SPIRITISME
Moyen métrage de Jean-Louis Bouquet

 

1934 - CAS DE NULLITÉ .UN
Court métrage

 

1933 - TÊTE DE VEAU OU ON DÉJEUNE À MIDI .LA
Court métrage d'Emil-Edwin Reinert

 

1933 - NOCES ET BANQUETS
Moyen métrage de Roger Capellani

 

1932 - RIRI ET NONO SE DÉBROUILLENT
Moyen métrage de Marc Didier

 

1932 - RIRI ET NONO CHEZ LES PUR-SANGOU QUAND ON EST VEINARD
Court métrage de Roger Capellani

 

1932 - RIRI ET NONO AMOUREUX
Court métrage de Marc Didier

 

1932 - MAISON HANTÉE .LA
Court métrage de Roger Capellani

 

1932 - JEUNE FILLE D'EN FACE .LA
Court métrage de Marc Didier

 

1932 - EN PLEIN DANS LE MILLE
Moyen métraged'André Chotin

 

1930 - J'AI QUELQUE CHOSE À VOUS DIRE

 


Commentaires

Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?



Rechercher des videos - Sms Gratuit - Recherche Petites annonces classées au Québec - Recherche Petites annonces en France