Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Livre d'or   |   Contact
PATRICK DEWAERE
Cette page a été vue 12275 fois

PATRICK DEWAERE

Ajouter votre commentaire
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Acteur français.

Date et lieu de naissance :

26-01-1947, à Saint Brieuc, Côtes-du-Nord, France.

Date et lieu du décès :

16.07-1982, à Paris, France.

Cause du décès :

Il se suicide en se tirant une balle de 22 long rifle dans la bouche.

Nom de naissance :

Patrick Jean-Marie Henri Bourdeau - Autre nom parfois utilisé : Patrick Maurin ou Morin.

État civil :

Fut marié à la réalisatrice : SOTHA.

Fut le compagnon de l'actrice : MIOU-MIOU
Ils eurent une fille : Angèle, née le 13 août 1974.

Marié avec : ELSA.
Ils eurent une fille : Lola.

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Fils de Pierre-Marie Bourdeaux, baryton et de la comédienne Mado Maurin.

Il est le frère des acteurs : Jean-Pierre Maurin, (1941-1996), d'Yves-Marie Maurin, (19 avril 1944, décédé le 14 juin 2009), et Dominique Collignon-Maurin (1949), Plus tard s'adjoindront également : Jean-François Vlérick (1957) et Marie-Véronique Maurin (1960).

Angèle, la première fille de Patrick et de Miou-Miou à été adopté légitiment par Julien Clerc.

Patrick Dewaere aimait bien la musique. Il a composé lui-même la musique du film F comme Fairbanks.

Acteur précoce, il est alors âgé de quatre ans lorsqu'il fait sa première apparition au cinéma dans Monsieur Fabre.

Patrick Dewaere est décédé un mois avant la sortie en salle de son dernier film Paradis pour tous (1982) (août 1982) de Alain Jessua. C’est un film où il joue le rôle d’un agent d’assurance qui vient de louper son suicide mais qui reprend enfin goût à la vie après une opération expérimentale (le flashage) sur son cerveau. Après Edith et Marcel, il devait aussi tourner dans le prochain film de Bertrand Blier, La Femme de mon pote qui se tournera sans lui mais avec Coluche et Thierry Lhermitte, ou bien encore Le Prix du danger d’Yves Boisset, où il sera remplacé par Gérard Lanvin.

En 1980, juste avant la sortie du film "Un mauvais fils" de Claude Sautet, Patrick confie sans crainte, ou de façon inconsciente, à un journaliste du "Journal du dimanche" la date qu'il veut garder secrète de son futur mariage avec Elsa, la mère de sa seconde fille Lola. Mais le journaliste décide de ne pas garder pour lui le scoop et la nouvelle fait la une du journal. Patrick est très énervé et malheureusement soutenu par deux de ses amis, ils se rendent tous les trois chez le journaliste où il s'ensuit une rixe. Le journaliste décide de porter plainte pour coups et blessures.

 

BIBLIOGRAPHIE

 

1993 - Patrick dewaere, mon fils cet inconnu. : Mado Maurin - édition MAME

1992 - Patrick Dewaere : Véronique Lesueur - Édition Presse de la cité

1985 - Patrick Dewaere : Christian Dureau - Édition PAC

1984 - Parce que c'est vrai ! : Mado Maurin - Édition MAME

1981 - Patrick Dewaere : Alain Penso - Édition PAC


                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

Hommage à PATRICK DEWAERE dans un extrait de "Coup de tête"

 

 

Extrait d'une intervieuw de sa mère

 

Mise à jour le 17 octobre 2008 Par Philippe de CinéMémorial

 

 

Patrick Dewaere, de son patronyme officiel Patrick Bourdeau (il apprendra à l'âge de 14 ans qu'il est en fait, l'enfant naturel d'un amant de sa mère, un artiste lyrique du nom de "Têtard"), est un acteur, chanteur, compositeur français, né le 26 janvier 1947 à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), décédé le 16 juillet 1982 à Paris. Il est le demi-frère des acteurs Marie-Véronique Maurin et Jean-François Maurin.

Patrick Dewaere a une enfance plutôt difficile. Il n'aime pas l'école, même s'il tentera de passer son bac trois fois de suite. Il est souvent raillé comme la petite star du cinéma car, comme ses frères, Patrick tient, dès son plus jeune âge, quelques rôles sous le nom de Patrick Maurin (nom de sa mère) pendant les années 50.

Il débute au cinéma dès 1951 dans "Monsieur Fabre". Il n'a alors que quatre ans. Il joue ensuite divers petits rôles d'enfants, d'écoliers... dans plusieurs films, comme par exemple, "La Madelon", "En effeuillant la marguerite", ou "Je reviendrai à Kandara" ...

Pour ses premières apparitions, notamment dans des feuilletons télévisés, comme ses demi-frêres et soeurs, il utilisera pour pseudonyme, le nom de sa mère, la comédienne Mado Maurin. Cette période enfantine est tumultueuse et il souffre de la compétition artistique entre "les petits Maurin". Après une trentaine de pièces de théâtre et de téléfilms à succès pour l'ORTF, il choisira de prende du champ par rapport à cette "tribu". En raison d'un différend familial (il sera pratiquement dépossédé d'un héritage par sa mère), il choisira le patronyme de sa grand-mère, nom sous lequel il connaît la célébrité (mais au passage, avec la légère erreur typographique de la lettre W, sa grand-mère se nommant Devaere).

Considéré aujourd'hui comme le plus brillant de sa génération, Dewaere représente un véritable modèle d'actorat. Son jeu se caractérise par un naturel, une exactitude et une vérité dans les expressions, dans les gestes et dans les attitudes qui sont désormais jugées comme proches de celle de l'Actors Studio, inventives et généreuses alors qu'en son temps, les années 1970, les critiques préféraient les "rondeurs" et le jeu moins subtil de son alter-ego professionnel, concurrent et ami : Gérard Depardieu.

En 1967, il devient pensionnaire, puis "sociétaire" en 1968, du Café de la Gare avec Coluche, Romain Bouteille, Sotha et Miou-Miou... où il joue pendant plus de dix ans (lorsqu'il ne tourne pas pour le cinéma) dans différentes pièces de théâtre. Mais, à cause des différents reports d'autorisations d'ouverture, il va falloir quand même près deux ans pour que le Café de la Gare soit achevé et qu'il ouvre officiellement ses portes le 12 Juin 1969.

C'est aussi pendant cette folle période qu'il décide de se marier dans le plus grand secret avec Sotha, en ayant Rufus et une amie comédienne comme témoins. Parallèlement, pour que la jeune troupe de comédiens puisse réaliser les travaux du futur "Café de la Gare", chacun d'eux fait des "post-synchro" (doublages sons). Patrick fait la voix de Dustin Hoffman dans "Le lauréat" par exemple et tourne dans quelques publicités pour contribuer à l'avancée du café théâtre.

Dès le Café de la Gare achevé, il tourne avec ses acolytes dans un court-métrage "La vie sentimentale de Georges le Tueur" et commence à se faire remarquer dans les sketches qu'il écrit parfois et dans lesquels il joue. Il est engagé pour le cinéma par Jean-Paul Rappeneau, venu un soir sur les conseils de Coluche chercher dans ce nouveau vivier un des futurs acteurs qui devait jouer deux petites scènes dans son prochain film "Les mariées de l'an II" (1970). Un peu plus tard, il trouve un petit rôle avec une seule réplique en 1971 dans "La maison sous les arbres" (1971). C'est ensuite en 1972 que toute la troupe du Café de la Gare est engagée dans "Themroc" par Claude Faraldo, mais ce film qui est pourtant quasiment inconnu en France est encore aujourd'hui, l'un des films-cultes, des cinéphiles anglo-saxons.

Il se révèle au grand public dans les Valseuses de Bertrand Blier, film où il apparaît aux côtés de Gérard Depardieu et Miou-Miou en 1974, avec qui il vivra une passion amoureuse intente avant qu'elle ne le quitte pour Julien Clerc. Il aura toutefois une fille d'elle prénomée Lola.

Le 16 juillet 1982, alors qu'il répète le rôle de Marcel Cerdan Voir la bande essai pour le film de Claude Lelouch "Édith et Marcel", Patrick Dewaere rentre seul à son domicile parisien, impasse du moulin vert voir la rue en QuickTime VR, en début d'après-midi et choisit, en se mettant en scène face au miroir de sa chambre, de se suicider en se tirant une balle de 22 long rifle dans la bouche. C'est son domestique (qui parle seulement anglais) qui le découvre étendu vers 16 heures, et qui, affolé, se précipite chez la blanchisseuse de la rue du moulin vert pour lui demander d'appeler Police Secours, mais il est évidemment trop tard lorsqu'elle arrive. Le vendredi 23 juillet, ses obsèques sont célébrées place Victor et Hélène Basch (Paris 14 ème) dans l'église Saint Pierre du Petit-Montrouge. Le cercueil de Patrick Dewaere est porté par ses frères devant la foule. L'inhumation a lieu un peu plus tard à Saint Lambert du Lattay (Maine et Loire). Il avait seulement 35 ans et les raisons réelles de son acte demeurent inconnues.

Patrick Dewaere est décédé un mois avant la sortie en salle de son dernier film "Paradis pour tous" (août 1982) de Alain Jessua. C'est un film où il joue le rôle d'un agent d'assurance qui vient de louper son suicide mais qui reprend enfin goût à la vie après une opération expérimentale (le flashage) sur son cerveau. Après "Édith et Marcel", il devait aussi tourner dans le prochain film de Bertrand Blier "La femme de mon pote" ou bien encore "Le prix du danger" d'Yves Boisset. Mais ces projets ne verront pas le jour, tout du moins pas avec lui.

À l'occasion du 10e anniversaire de sa disparition, Marc Esposito lui consacre un film documentaire (Patrick Dewaere), sorti sur les écrans en 1992, consistant en une collection de témoignages apportés par certains de ceux qui l'ont connu : Bertrand Blier, Alain Corneau, Miou-Miou, Claude Sautet, Sotha.

 

Source : D.O.F.W.

 
Ajouter votre commentaire

 

 

35 FILMS COMPLETS

 

1982 - PARADIS POUR TOUS

 

1982 - MILLE MILLIARDS DE DOLLARS

 

1981 - HÔTEL DES AMÉRIQUES

 

1981 - MATOUS SONT ROMANTIQUES .LES

 

1981 - BEAU-PÈRE

 

1981 - PSY

 

1980 - MAUVAIS FILS .UN

 

1979 - PACO L'INFAILLIBLE

 

1979 - GRAND EMBOUTEILLAGE .LE

 

1979 - SÉRIE NOIRE

 

1978 - COUP DE TÊTE

 

1978 - CLÉ SUR LA PORTE .LA

 

1978 - PRÉPAREZ VOS MOUCHOIRS

 

1977 - CHAMBRE DE L'ÉVÈQUE .LA

 

1977 - MARCHE TRIOMPHALE .LA

 

1976 - JUGE FAYARD DIT LE SHÉRIF .LE

 

1976 - F COMME FAIRBANKS

 

1975 - MEILLEURE FAÇON DE MARCHER .LA

 

1975 - ADIEU POULET

 

1975 - CATHERINE ET CIE

 

1975 - PAS DE PROBLÈME

 

1974 - LILY AIME-MOI

 

1974 - AU LONG DE RIVIÈRE FANGO

 

1974 - VALSEUSES .LES

 

1973 - THEMROC

 

1970 - MARIÉS DE L'AN II .LES

 

1971 - MAISON SOUS LES ARBRES .LA

 

1965 - PARIS BRÛLE-T-IL
?

 

1958 - MIMI PINSON

 

1957 - ROUTE JOYEUSE .LA

 

1957 - ESPIONS .LES

 

1957 - JE REVIENDRAI À KANDARA

 

1956 - EN EFFEUILLANT LA MARGUERITE

 

1955 - MADELON .LA

 

1951 - MONSIEUR FABRE

 

 

 

*************************************************************************************************************

 

2 COURT MÉTRAGES et 1 DOCUMENTAIRE

 

 

1992 - PATRICK DEWAERE

Documentaire

Réal : Marc Esposito - Prod. délégué : Philippe Godeau, Marie Chouraqui et Patrick Godeau

Musique : Patrick Dewaere, Murray Head - Compositeur : Patrick Dewaere - Genre : Témoignages

Version : France - Couleurs - 85 Min.

Ont apporté leurs témoignages

Patrick Dewaere - Miou-Miou - Sotha - Angel - Elsa - Claude Sautet - Serge Rousseau - Bertrand Blier - Alain Corneau - Maurice Dugowson - Serge Rousseau

Sujet : Portrait de Patrick Dewaere au travers de témoignages de ses proches, de ses partenaires, de ses réalisateurs et d'extraits de films.


1972 - BELLE

Court métrage

Scén : Yuri German

Avec : Sandra L. Brennan - Patrick Dewaere


1971 - VIE SENTIMENTALE DE GEORGES LE TUEUR .LA

Court métrage

Réal+Scén : Daniel Berger
Musique : Michel Legrand
Version : France - Couleurs - 12 Min.

Distribution

Romain Bouteille
Gérard Depardieu
Patrick Dewaere
Miou-Miou

Sujet : Killer Joe, un tueur professionnel, est amoureux d'une jeune fille. Il ne pense qu'a elle et rate toutes ses victimes que ses clients lui ont demandé de tuer...

 

 

4 INTERPRÉTATIONS POUR LA TÉLÉVISION

 

 

1967 - JEAN DE LA TOUR MIRACLE

Version : France - Noir et Blanc

Série TV en 13 épisodes de 26 Min.

Réal : Jean-Paul Carrère
Scén : Michel de Ré
Genre : Drame
Distribution

Patrick Dewaere ----- Jean
Jacques Balutin ----- Pierrot
Jean Parédès ----- Brantôme
Anne Doat ----- Corisande
Ludmila Mikaël ----- Magdeleine
Alexandre Rignault ----- Castillac
Robert Party ----- Rochefoucalut
Robert Vattier ----- Le curé
Robert Murzeau ----- Le Baron
Philippe Lemaire ----- Bourbet
Mony Dalmès ----- Diane
Georges Audoubert ----- Chef des brigands
Hubert Deschamps ----- Meurongny
Jean Ozenne ----- Beaugeois


1964 - ABONNÉ DE LA LIGNE U .L'

Version : France - Noir et Blanc

Série TV en 40 épisodes de 15 Min.

Réal : Yannick Andréi
Scén+Roman : Claude Aveline
Genre : Thriller
Distribution

Jacques Dacqmine ----- Officier principal Frédéric Belot
Maria Mauban ----- Mme Colet
Jean Galland ----- Paul Tavernier
Bernard La Jarrige ----- Logspès
Marie Déa ----- Mme Tavernier
Roger Rudel ----- Commissaire Picard
Louis Velle ----- Mr. Roux
Robert Vidalin ----- Malebranche, directeur de la P.J.
Guy Decomble ----- Officier de police Gaillardet
Olivier Hussenot ----- Jean-Jérôme
Patrick Dewaere ----- Jacques (Sous le nom de Patrick Maurin)


1961 - DÉESSE D'OR .LA

Version : France - Noir et Blanc

Série TV en 13 épisodes de 26 Min.

Réal : Robert Guez
Scén : Beatrix Beck
Genre : Aventures
Distribution

Patrick Dewaere ----- Alain (Sous le nom de Patrick Maurin)
Jocelyne Bressy ----- Véronique
Daniel Kamaryk ----- Bruno
Bernard Pisani ----- Pierre
Paul Demange ----- Jo
Alexandre Rignault ----- Le chef


1959 - ANGÉLICA... A... A

Version : France
Téléfilm

Réal : Lazare Iglesis
Scén : Morvan Lebesque
Distribution

Roger Coggio ----- Julien
Marguerite Cassan ----- Angélica
René Havard ----- Le radio-man
Jacques Monod ----- Le directeur
Huguette Forge ----- Juliette
Patrick Dewaere ----- (Sous le nom de Patrick Maurin)
Jean-Pierre Lituac
Jacques Marin
Pierre-Louis


 

 

 

Commentaires

Nom :gegene
Date :30-06-2009 05:48:10
Commentaire :on connait tres bien les raisons de sa mort : le coup de fil d'elsa qui venait de le quitter pour aller vivre dans SA maison avec son meilleur copain de toujours : coluche ou elle lui annonce qu'il ne verrait plus jamais sa fille, c'est beau de volé la femme de son meilleur pote....alors les raisons inconnues excusez du peu.... signé un fan absolu de P.Deweare
Nom :drake
Date :13-07-2009 12:45:47
Commentaire :C'etait mon acteur prefere, juste et intense. Merci pr l'info sur son suicide, j'ignorais ce qui l'avait motive (tellement bien cache, du reste ...)
Nom :hugongerard
Date :10-12-2009 09:22:53
Commentaire :Il a campé le rôle de Douglas Fairbanks dans F COMME FAIRBANKS de Maurice Dugowson diffusé avant hier sur France 2 assez tard .
Nom :hugon.33@wanadoo.fr
Date :19-04-2010 13:28:30
Commentaire :Il a doublé Dustin Hoffman dans le lauréat de Mikes Nichols ( 1967) , Patrick avait beaucoup de doublage aussi .
Nom :hugongerard
Date :17-11-2010 11:28:02
Commentaire :Le frère de Patrick se nomme Yves-Marie Maurin et non Jean-François , Philippe , acteur son frère avait fait ou fait enormement de doublage , il avait doublé entre autres : John James ( Jeff Colby Dynasty ) David Hasselhoff ( K 2000) . Mais Yves-Marie n ' est-il pas décédé lui aussi ?.
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?