PIERRE GOBEIL

Vue 55509 fois

Profession:
Acteur québecois, canadien.

Date et lieu de naissance:
23-03-1938, à Grand-Mère, Québec, Canada.

Date et lieu du décès:
21-05-2006, à la Maison Aube-Lumière à Sherbrooke, Québec, Canada à l’âge de 68 ans.

Cause du décès:
Cancer du poumon à l'âge de 68 ans.

Nom de naissance:
Pierre Gobeil.

État civil:
Marié jusqu'à son décès à Charlotte (1964 - 2006)

Taille:
?

Commentaires: 14

Anecdotes

Pierre Gobeil combattait la maladie depuis un an.

Bien connu à Sherbrooke, Pierre Gobeil a notamment joué dans de nombreux téléromans de Radio-Canada, dont Le temps d'une paix, Des dames de coeur et L'Auberge du chien noir.

Il avait également joué au cinéma, notamment dans La Gammick, de Jacques Godbout, et Mourir à tue-tête, d'Anne-Claire Poirier, qui avait été présenté au Festival de Cannes.

À Sherbrooke, il aura laissé sa trace en quo-fondant le théâtre de l'Atelier en 1960.

Ses funérailles ont eut lieu dans la paroisse Saint-Philémon-de-Stoke. Pierre Gobeil laisse dans le deuil sa conjointe.

Dernière mise à jour le 19 mars 2007.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à un pionnier du théâtre en Estrie

La région a perdu, tout récemment, un artiste exceptionnel en la personne de Pierre Gobeil. J'ai eu le privilège et le plaisir de travailler au théâtre avec lui pendant de nombreuses années. C'est avec émotion et bonheur que je vous en parle aujourd'hui. Il était aussi un ami solide.

Avec ses études classiques au séminaire St-Charles de Sherbrooke, il découvre une profonde affection pour l'art dramatique. C'est avec Roger Thibault, alors professeur au séminaire, que Pierre brûle les planches.

En 1960, les deux fondent le Théâtre de l'Atelier, lequel vivra en Estrie pendant 25 ans. On se souviendra de Pierre dans les pièces "En attendant Godot" de Samuel Beckett et "Le roi se meurt" d'Eugène Ionesco.

En 1968, Pierre Gobeil veut un théâtre de l'Atelier permanent. Il réunit une petite équipe autour de lui et l'aventure durera 15 années. Pendant toutes ces années, l'Atelier - c'était le nom inspiré par le théâtre de Charles Dullin à Paris - offrira des pièces variées et appréciées du public d'ici. Pierre affectionne le théâtre d'avant-garde et de l'absurde: Pinter, Beckett, Vian, Ionesco, Schisgall. Également, des auteurs québécois: Languirand, Tremblay, Barbeau. Les auteurs classiques sont aussi à l'horaire. Les petites salles de spectacles, à l'Université ou au parc Jacques-Cartier, sont très fréquentées.

Pierre Gobeil a été l'âme de ce théâtre. Ce comédien s'était muni d'une culture étendue et généreuse. Chez lui, la piqûre dramatique est profonde. Elle va l'amener ailleurs.

Son talent et sa passion l'amèneront travailler à Montréal. Pierre se retrouvera au cinéma. Citons simplement "La Gammick" et "Cordelia", des films où il a adoré jouer. Puis, ce sera la télévision, cette "boîte magique" comme il l'appelait. Mentionnons ici "Justice pour tous", "Les Dames de Coeur", "Le Temps d'une Paix" et, plus récemment "L'Auberge du Chien Noir". Du théâtre aussi à la compagnie Jean Duceppe. Sa présence dans le milieu artistique montréalais a favorisé pour lui de nombreuses et chaleureuses amitiés.

Un homme polyvalent

Mais Pierre s'était installé en Estrie avec son épouse, Charlotte. Il goûtait profondément sa région. Il avait un attachement passionné pour les grands espaces et la nature dans toute sa variété. Il aimait me parler de son père: "Il m'a appris à nommer les étoiles, les oiseaux, les fleurs et les animaux". Pierre a vécu intensément. Les sports comme le ski, la natation, le cyclisme et la chasse. Il était, au besoin, bûcheron sur ses terres. Plusieurs voisins et amis enviaient son jardin et ses fleurs. Il affectionnait le bon vin et les repas conviviaux. C'était un homme profondément généreux et un être d'exception. Il tenait à s'impliquer bénévolement dans sa communauté. Pédagogue chevronné, il n'hésitait pas à former des artisans nouveaux dans la vie culturelle de son milieu. Il a été un phare et un mentor pour plusieurs.

Pierre Gobeil laisse le souvenir d'un homme entier, un être passionné dans toutes ses entreprises. Il respirait le théâtre. C'était son choix de vie, son mode d'expression, sa façon de se dépasser. Un jour, nous répétions ensemble pour la pièce "Fragments" de Schisgall et je lui avais demandé quelle différence il faisait entre ses rôles au cinéma et ses rôles au théâtre... il m'avait cité la réponse de Jean Cocteau à qui on avait posé la même question: "Au théâtre, on joue. Au cinéma, on a joué".

Cet amour de son métier a fait de lui un géant dans son art. Cette époque fructueuse et irremplaçable du Théâtre de l'Atelier en Estrie a été le fruit de ses efforts, de son dévouement et de ses rêves.

Adieu mon ami! À la vie !

Source : Benoît Dumont.

Filmographie

 

14 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1999 - CINQ MINUTES DE DÉTENTE

 

1988 - À CORPS PERDU

 

1986 - FUITE .LA

 

1982 - QUARANTAINE .LA

 

1980 - BELLE ÉTOILE .LA

 

1979 - CORDÉLIA

 

1979 - MOURIR À TUE-TÊTE

 

1978 - DEUX SOLITUDES

 

1975 - CHER THÉO

 

1975 - PARTIS POUR LA GLOIRE

 

1975 - J.A. MARTIN PHOTOGRAPHE

 

1975 - TEMPS DE L'AVANT .LE

 

1974 - ÎLE JAUNE .L'

 

1974 - GAMMICK .LA

 

3 COURTS MÉTRAGES
____________________________________________

1987 - PERVERSION
D'Yves Dion

 

1974 - GRAND VOYAGE .LE
De Marcel Carrière

 

1974 - TEMPS D'UNE VENTE .LE
De Jacques Gagné

 

 

SES PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

2003 - AUBERGE DU CHIEN NOIR .L'
(Série TV de 2003 - 2007 toujours en tournage)
Réal : Christian Martineau et Yves Mathieu

 

1987 - LAURIER
(Série TV)
Réal+Scén : Louis-Georges Carrier

 

1986 - DES DAMES DE COEUR
(Série TV de 1986 à 1989)
Réal : Raymonde Crête, Rolland Guay, Lucile Leduc, Maude Martin, Yves Mathieu et Jean Salvy

 

1977 - DUPLESSIS
(Série TV)
Réal : Mark Blandford

 

1976 - GRAND-PAPA
(Série TV de 1976 à 1979)
Réal : Aimé Forget, Geneviève Houle et Lucile Leduc

 

1980 - TEMPS D'UNE PAIX .LE
(Série TV de 1980 à 1986)
Réal : Yvon Trudel

 

1979 - CAROLINE
(Série TV de 1979 à 1980)
Réal : Louis Bédard, Lucile Leduc et Maude Martin

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (14)

dorgeles

15-12-2008 17:59:58

lucky dube etais comme un pere pour moi a force d'aimer sa music je me sentais comme dans les cieux quand j'entendais sa voix d'or et a chaque fois je me laissais emporter par ses melodies c'etais a chaque fois plus fort que moi vraiement que le ciel et la terre maudissent le vrai coupable de la mourt de mon idole et qu'il le paie jusque dans sa tombe c'est sur

Daniele Chenay

30-12-2008 07:42:49

MON CHER THEATRE J'AURAI VECU CHEZ TOI, LES PLUS BELLES ANNEES DE MA JEUNESSE; IL Y A LONGTEMS QUE JE T'AIME JAMAIS JE NE T'OUBLIRAI Daniele Chenay

Daniele Chenay

30-12-2008 23:25:34

IL Y A 2 FAUTES DANS MON MESSAGE D'HIER .VEILLEZ LES CORRIGER SVP LONGTEMPS ET T'OUBLIERAI. JE RESPECTE NOTRE BELLE LANGUE FRANCAISE CELLE QUE PIERRE GOBEIL AIMAIT TANT.MERCI A BENOIT DUMONT POUR NOUS AVOIR FAIT REVIVRE CES MERVEILLEUX MOMENTS . Daniele Chenay

Daniele Chenay

31-12-2008 04:27:13

je suis la comedienne qui a jouée le plus souvent a l\'ATELIER ( autant chez les hommes que chez les femmes) l\'EQUARISSAGE POUR TOUS,LA CANTATRICE CHAUVE, LA BAYE, PICOTINE ET POIGNÉE DE PORTE, MAUDIT QUE C,EST PLATE A TV A SOIR , MONSIEUR LE MINISTRE 1837, ESPADRILLE ET BOTTINE DE FEUTRE,L\'AZOTE, TIRABULLE CHEZ LES AMIS,SUR LE MATELAS LES FEMMES SAVANTES ,CIEL DE LIT, LE CORBEAU ET LA GRUEE (donc 14 fois) Daniele Chenay

Daniele Chenay

05-01-2009 05:57:33

Vivant a Montreal maintenant, j*etais de passage a Sherbrooke pour voir mes PETITS ENFANTS pour le temps des FETES. A chaque fois que je passe pres du PARC JACQUES CARTIER, la ou etait notre cher THEATRE DE L'ATELIER Je deviens a la fois triste et joyeuse NOSTALGIE NOSTALGIE NOSTALGIE Daniele Chenay

Daniele Chenay

10-01-2009 05:07:46

PIERRE GOBEIL ETAIT LE GRAND PATRON AU THEATRE DE L'ATELIER. QUAND IL SE DONNAIT LUI MEME UN ROLE C'ETAIT TOUJOURS TRES TRES BON. MAIS LE MEILLEUR METTEUR EN SCENE (et de loin) ETAIT BENOIT DUMONT Daniele Chenay ex comedienne

Daniele Chenay

13-01-2009 06:02:57

Merci Pierre Gobeil.J'ai eu le coup de foudre pour le theatre En 1968 a North Hatley on présentait LA PERRUCHE ET LE POULET J'ai tellement aime que j'ai promis de revenir l'annee suivante voir LA BONNE PLANQUE 1969.meme reaction et je promis de revenir l'annee suivante, 1970 J'ai tenu promesse mais J'etais loin de me douter que Ce serait sur scene avec le role principal que j'allais m'y retrouver , donc été 1970 on me confia un merveilleux role dans la piece LA BAYE et cela m'a permis de jouer avec Michel Dumont, Robert Lalonde ,France Arbour, Serge Christianssens, Benoit Dumont. C,etait un role costaud pour une débutante de 17 ans.Pierre Gobeil a cru en moi et m'a donné ma chance Merci encore Pierre.

Daniele Chenay

13-01-2009 06:18:38

Je viens de vous faire parvenir un commentaire et je crois que je n'ai pas signe mon nom MON NOM EST DANIELE CHENAY CE N'EST PAS DE MA FAUTE(petit commentaire humoristique) Daniele Chenay...

Daniele Chenay

01-02-2009 07:37:14

IL SERAIT BIEN AGREABLE QUE L*ADMINISTRATEUR DE CE SITE NOUS RACONTE LES MEILLEURS MOMENTS VECUS AU THEATRE DE L*ATELIER DE SHERBROOKE. Daniele Chenay

Daniele Chenay

03-02-2009 04:48:07

PIERRE GOBEIL AIMAIT ENCOURAGER LES AUTEURS D*ICI C*EST AINSI QUE LES 2 PIECES DE THEATRE DE BENOIT DUMONT--EDGAR CHERI -- ET MONSIEUR LE MINISTRE FURENT CREES AU THEATRE DE L*ATELIER. LA PREMIERE - EDGAR CHERI- AU PETIT THEATRE DE L*INIVERSITE ET LA SECONDE-MONSIEUR LE MINISTRE-AU THEATRE DU PARC JACQUES CARTIER.QUELLE BELLE AVENTURE. Daniele Chenay

michel genest

19-03-2009 19:31:02

on reconnais enfin le centre culturel rock forest pour notre ami pierre gobeil

DANIELE CHENAY

08-08-2009 23:28:21

EN CE SAMEDI 8 AOUT 2009 JE SOUHAITE BONNE FETE A BENOIT DUMONT POUR SES 67 ANS DANIELE CHENAY

Jules Deschênes

06-04-2012 02:56:16

À Charlotte et à ses amis La dernière fois que j'ai vu Pierre c'était à la fin de sa dernière session à la faculté de commerce de l'Université de Sherbrooke (1960 je crois?). Nous nous connaissions parce que nous étions de la même promotion et que nous sommes nè dans la même ville. Ce matin là, dehors au bas de la Côte King je l'ai rencontré, il prenait une autre direction alors que j'allais subir mes examens de fin d'année. Je lui ai demandé pourquoi il ne venait pas passer ses examens. Il m'a répondu que ça ne l'intéressait plus. J'ai eu le plaisir d'apprécier son talent à la télé et au cinéma, mais je n'ai plus eu la chance de le revoir. J'apprend avec peine qu'il est décédé. J'en garde un excellent souvenir de ce charmant confrère qui est né 369 jours avant moi. Jules Deschënes

Sylvain Lebreux

16-07-2016 16:36:30

Bonjour. Je ne suis pas comédien. Je suis encore moins de la famille de Pierre. En fait, c'est ce matin le 16 juillet 2016 que je prends connaissance de la mort de Pierre Gobeil. J'explique ici que je suis camionneur aux États-Unis. Ma vie, c'est une série de rendez-vous manqués et de « Ah! tu le savais pas?» . Durant toute vie, j'ai toujours eu le réflexe d'apprécier le labeur de chacun et apprendre ce qui fait de cette personne ce qu'elle est. Pierre n'apparaissait pas assez au vu et au su de la masse. Mais quel talent, quelle gueule il avait!! Il était l'un de ceux que j'appréciais le plus. Pourquoi? Eh bien, pourquoi aime-t-on cette fille-là plutôt que celle-ci? Cela s'explique-t-il autrement que par un sentiment très personnel et partial? Il va de soi que, si je considère les années, Pierre n'aurait plus été une jeunesse s'il avait encore vécu. Mais quand on perd une personne de la valeur de Pierre, celle-ci ne vieillit pas; elle prend en qualité. Je suis donc très peiné que Pierre ne soit plus là mais me réjouis de l'avoir vu dans toute sa splendeur. A ses proches, je ne vous dis pas toute la chance que vous avez eue de le côtoyer. A la mémoire d'un homme dont on n,a pas assez parlé!! Sylvain Lebreux.