OLIVIA DE HAVILLAND

Vue 677 fois

Profession:
Actrice américaine d'origine britannique.

Date et lieu de naissance:
01-07-1916, à Tokyo, Japon.

Date et lieu du décès:
26-07-2020, à Paris, France.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 104 ans.

Nom de naissance:
Surnom : Livvie.

État civil:
Au cours de sa vie, elle se maria à 2 reprises et mère de 2 enfants :

Mariée le 26 août 1946 avec : MARCUS GOODRICH - divorcée en 1952.
Ils eurent un fils : Benjamin (1949-1991).

Mariée le 02 avril 1955 avec : PIERRE GALANTE - divorcée le 30 avril 1979.
Ils eurent une fille : Gisèle (1956).

Taille:
(1m63)

Commentaires: 0

Anecdotes

Olivia de Havilland avec son mari Pierre Galante et leur fille Gisèle

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à OLIVIA DE HAVILLAND

Ajout de la vidéo le 28 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Figure de l’âge d’or du cinéma américain, Olivia de Havilland est née le 1er juillet 1916 à Tokyo, au Japon où son père Walter Augustus de Havilland issu d’une vieille famille de la noblesse britannique était directeur d’un bureau d’avocats à Tokyo, sa mère Lilian Augusta Ruse, une ex-actrice britannique connue sous son nom de scène Lilian Fontaine a abandonné le théâtre pour se marier et suivre son mari au Japon. Sa mère divorcée immigre aux États-Unis en 1918 avec sa sœur cadette, la future actrice Joan Fontaine. Les deux sœurs ont grandit sous le soleil de la Californie et étudièrent au lycée de Los Gatos et dans l'école catholique pour filles « Notre Dame » à Belmont en Californie.

Adolescente, pour se distraire Olivia se joint à la troupe de théâtre amateur de son collège et joue comme doublure dans la pièce «Le songe d’une nuit d’été» une comédie romantique et fantastique. Remarquée par un collaborateur du réalisateur Max Reinhardt celui-ci adapte la pièce au grand écran en 1935 pour la Warner et engage Olivia pour le rôle de Hermia avec Ian Hunter et Dick Powell.

Avec son visage en forme de cœur magnifié par ses yeux de biche et ses longs cheveux châtains, elle est l’incarnation de la jeune fille idéale, douce et virginale à l’opposé des canons de l’époque. Elle obtient un contrat de sept ans avec la Warner qui va l’employer dans des rôles de jeunes filles insipides ou de délicieuses ingénues dans des films d’aventures néanmoins remarquables aux cotés d’Errol Flynn. Citons «Capitaine Blood» (1935) de Michael Curtiz où il n’est pas insensible aux charmes de la belle Arabella et dans «La charge de la brigade légère» (1936) une aventure historique de Michael Curtiz où deux frères officiers de cavalerie Errol Flynn et Patric Knowles défendent les couleurs britannique lors de la guerre de Crimée mais sont aussi épris d’Olivia la fille du colonel. En 1936 Mervyn LeRoy réalise le film historique «Anthony Adverse», Fredric March dans le rôle titre est un aventurier qui dès son retour après un long voyage découvre que sa bien-aimée Olivia mère de son fils, est devenue une star de l'opéra mais aussi la maîtresse de Napoléon Bonaparte. Michael Curtiz réunit à nouveau l'un des couples mythiques de l'époque Errol Flynn et Olivia de Havilland dans «Les aventures de Robin des Bois» (1938) elle est la sage et innocente, mais royale, Marian Fitzwalter face au virevoltant Robin des bois avec Basil Rathbone et Claude Rains.

Mais Olivia se lasse vite des rôles qu’on lui attribue, persévérante elle parvient a convaincre la Warner de lui confier un rôle majeur dans la production « Autant en emporte le vent» (1939) de Victor Fleming , elle obtient le rôle de Mélanie Wilkes la cousine de Scarlett O'Hara incarnée par Vivien Leigh ce qui lui permet de nuancer son jeu et d’obtenir une nomination pour l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle mais c’est Hattie McDaniel, qui joue Mama qui remporte la statuette avec entre autres Clark Gable et Leslie Howard. Elle retrouve pour la huitième fois Errol Flynn dans un récit fictif de la vie de George Armstrong Custer «La charge fantastique» (1941) de Raoul Walsh où elle joue l'épouse dévouée du général Custer qui perd la vie lors de bataille de Little Big Horn contre le chef Crazy Horse Anthony Quinn.

De plus en plus frustrée par les rôles que la Warner lui attribuent, elle refuse les scénarios suivants pour ce même type de personnages, dès lors le puissant studio lui suspend son contrat pour refus d’un rôle, elle porte ce préjudice devant les tribunaux, et remporta une victoire juridique majeure sur le système des studios hollywoodiens qui devint en 1944 officieusement connue sous le nom de « loi de Havilland » …

Après trois ans d’absence à l’écran, elle travaille en free lance, ce qui lui permet de montrer une nouvelle facette de son talent d'actrice. Mitchell Leisen lui offre l’occasion de remporter l’Oscar de la meilleure actrice aux USA pour sa performance dans le drame «A chacun son destin» (1946) où enceinte d'un jeune soldat tué pendant la Première Guerre mondiale, ne pouvant élever son bébé, elle l’abandonne pour l’adoption, plus tard elle se rend à Londres pour affaires et se retrouve face à face avec son fils adulte. Elle remporte ensuite quatre prix dont la Coupe Volpi de la meilleure actrice au festival du cinéma de Venise en Italie pour son personnage de schizophrène dans le mélodrame «La fosse aux serpents» (1948) d'Anatole Litvak, elle joue une jeune romancière atteinte de troubles mentaux internée dans un hôpital psychiatrique avec Leo Genn, Mark Stevens et Celeste Holm. Elle gagne un nouvel Oscar avec «L’héritière» (1949 ) de William Wyler pour son rôle d’une jeune femme timide et naïve qui tombe amoureuse d'un beau jeune homme Montgomery Clift, son père Ralph Richardson exigeant et violent le soupçonne de l'épouser pour sa fortune . En 1952 elle apparait encore plus diabolique et manipulatrice dans «Ma cousine Rachel (1952) de Henry Koster, lorsque son cousin meurt dans des circonstances mystérieuses , Philp, Richard Burton soupçonne son épouse Olivia de l’avoir empoisonné pour sa fortune, mais petit à petit Philip tombe dans les filets de la veuve. Olivia se satisfait elle a enfin brisé son image de oie blanche.

A partir des années 1950 et 1960 Olivia de Havilland apparaît dans quelques séries télévisées et commence à se faire plus rare au grand écran. On la voit encore aux cotés de Robert Mitchum en mari infidèle dans «Pour que vivent les hommes (1955) de Stanley Kramer ; aux cotés d’Alan Ladd dans «Le fier rebelle» (1958) de Michael Curtiz, auprès de Bette Davis dans Chut... chut, chère Charlotte (1964) de Robert Aldrich où encore Jack Lemmon dans «Les naufragés du 747» (1975) de Jerry Jameson et de Richard Widmark dans « L’inévitable catastrophe » (1978) de Irwin Allen face aux abeilles tueuses.

Mariée et divorcée deux fois, avec l'écrivain américain Marcus Goodrich (1946-1952) elle donne naissance à un fils Benjamin (décédé en 1991) et en deuxième noce avec le journaliste de Paris-Match Pierre Galante (1955-1979, une fille, Gisèle Galante. Depuis 1953, Olivia vivait en France où, en septembre 2010, le président Nicolas Sarkozy l'avait décorée de la Légion d'honneur. Elle fut aussi en 1965 la première femme à être présidente du jury du Festival de Cannes. Citons brièvement la relation entre les deux sœurs marquée par une rivalité extrêmement forte d’abord affective dès la petite enfance et ensuite professionnelle ce qui leur a valu le qualificatif de "soeurs-ennemies" du cinéma… La doyenne de l’âge d’or d’Hollywood, Olivia De Havilland s'éteint le 26 juillet 2020 à l'âge vénérable de 104 ans à son domicile parisien.

Retouvez son étoile au Walk of Fame au numéro 6764 sur Hollywood Boulevard.

Source : Gary Richardson - Fait le 28 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES :

2010 - Décorée de la Légion d'honneur en France.

1950 - Prix pomme acide - Actrice la moins coopérative - Golden Apple Awards, États-Unis.

1949 - Pour : L’héritière - Oscar - Meilleure actrice, États-Unis.

1949 - Pour : L’héritière - Golden Globe - Meilleure actrice de cinéma, États-Unis.

1949 - Pour : L’héritière - Prix NYFCC - Meilleure actrice - Cercle des critiques de cinéma de New York, États-Unis.

1948 - Pour : La fosse aux serpents - Prix NBR - Meilleure actrice - National Board of Review, États-Unis.

1948 - Pour : La fosse aux serpents - Prix NYFCC - Meilleure actrice - Cercle des critiques de cinéma de New York, États-Unis.

1948 - Pour : La fosse aux serpents - Coupe Volpi - Meilleure actrice - Festival de Venise, Italie.

1948 - Pour : La fosse aux serpents - Ruban d’Argent - Meilleure actrice étrangère - Syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie.

1946 - Pour : À chacun son destin - Oscar - Meilleure actrice, États-Unis.

Filmographie

 

50 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1978 - INÉVITABLE CATASTROPHE .L'

 

1977 - NAUFRAGÉS DU 747 .LES

 

1977 - CINQUIÈME MOUSQUETAIRE .LE

 

1972 - JEANNE, PAPESSE DU DIABLE

 

1970 - DERNIERS AVENTURIERS .LES

 

1969 - EXTRAORDINAIRE HOMME DES MERS .L'

 

1964 - FEMME DANS UNE CAGE .UNE

 

1964 - CHUT… CHUT… CHÈRE CHARLOTTE

 

1961 - LUMIÈRE SUR LA PIAZZA

 

1959 - NUIT EST MON ENNEMI .LA

 

1958 - FIER REBELLE .LE

 

1955 - PRINCESSE D'EBOLI .LA

 

1955 - POUR QUE VIVENT LES HOMMES

 

1955 - FILLE DE L'AMBASSADEUR .LA

 

1953 - MAIN STREET TO BROADWAY

 

1952 - MA COUSINE RACHEL

 

1949 - HÉRITIÈRE .L'

 

1948 - FOSSE AUX SERPENTS .LA

 

1946 - VIE PASSIONNÉE DES SOEURS BRONTË .LA

 

1946 - DOUBLE ÉNIGME .LA

 

1946 - CHAMPAGNE POUR DEUX

 

1946 - À CHACUN SON DESTIN

 

1943 - REMERCIEZ VOTRE BONNE ÉTOILE

 

1943 - PETITE EXILÉE .LA

 

1943 - EXUBÉRANTE SMOKEY .L'

 

1942 - MALE ANIMAL .THE

 

1941 - PAR LA PORTE D'OR

 

1941 - DIMANCHE APRÈS-MIDI .UN

 

1941 - CHARGE FANTASTIQUE .LA

 

1941 - AMOUR N'EST PAS UN JEU .L'

 

1940 - PISTE DE SANTA FÉ .LA

 

1940 - MY LOVE CAME BACK

 

1939 - VIE PRIVÉE D'ELIZABETH D'ANGLETERRE .LA

 

1939 - RAFFLES GENTLEMAN CAMBRIOLEUR

 

1939 - CONQUÉRANTS .LES

 

1939 - AUTANT EN EMPORTE LE VENT

 

1939 - AILES DE LA FLOTTE .LES

 

1938 - QUATRE AU PARADIS

 

1938 - ENFANT TERRIBLE .UNE

 

1938 - BATAILLE DE L'OR .LA

 

1938 - AVENTURES DE ROBIN DES BOIS .LES

 

1937 - JOURNÉE DE PRINTEMPS .UNE

 

1937 - GRAND GARRICK .LE

 

1936 - AVENTURE DE MINUIT .L'

 

1936 - ANTHONY ADVERSE MARCHANDS D'ESCLAVES

 

1935 - TÊTE CHAUDE

 

1935 - SONGE D'UNE NUIT D'ÉTÉ .LE

 

1935 - CHARGE DE LA BRIGADE LÉGÈRE .LA

 

1935 - CAPITAINE BLOOD

 

1935 - ALIBI IKE

 

3 DOCUMENTAIRES et 1 TÉLÉFILM :
____________________________________________

 

1995 - FIRST 100 YEARS .THE : A CELEBRATION OF AMERICAN MOVIES

 

1988 - WINDSOR .LES - LA FORCE D'UN AMOUR
Téléfilm

 

1979 - AMERICAN FILM INSTITUTE SALUTE TO ALFRED HITCHCOCK .THE

 

1943 - SHOW BUSINESS AT WAR

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)