NINA FOCH

Vue 5262 fois

Profession:
Actrice et réalisatrice américaine, d'origine hollandaise.

Date et lieu de naissance:
20-04-1924, à Leiden, Pays-Bas.

Date et lieu du décès:
05-12-2008, à Los Angeles, États-Unis.

Cause du décès:
Suite à une leucémie à l'âge de 84 ans.

Nom de naissance:
Nina Consuelo Maud Fock.

État civil:
Mariée le 12 juin 1954 avec l'animateur : JAMES LIPTON - Divorcée en 1959.

Mariée le 27 novembre 1959 avec : DENNIS BRITE - divorcée en 1963.
Ils eurent un fils.

Mariée le 12 juin 1966 avec : MICHAEL DEWELL - jusqu'en 1993.

Taille:
(175 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

Son père "Dirk Fock" était un Chef D'orchestre de musique classique et sa mère "Consuelo Flowerton", née en 1900 et décédée en 1965 était chanteuse et actrice qui avait tournée au coté de Rudolph Valentino dans le film de 1921 "La dame aux Camélias"

Née en Hollande, elle débarque aux États-Unis avant la Seconde Guerre mondiale.

Elle était enseignante à l'université de l'USC pendant quarante ans, actrice, vedette de nombreuses séries américaines plus d'une centaine, telles que "Bonanza, Le Virginien et dernièrement dans N.C.I.S. : Enquêtes spéciale, " et beaucoup d'autres.

En 1954, lui vaut une nomination aux oscars pour la meilleur actrice de second rôle pour le film "La tour des ambitieux" Mais la statuette revint à Eva Marie Saint pour Sur les quais.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à NINA FOCH

 

 

Source : basilnelson de Movie Legends -- Ajout de la vidéo le 01 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial

 

 

Elle sauvait Moïse des eaux dans les Dix commandements et entretenait Gene Kelly dans Un Américain à Paris ; elle a joué Songes d’une nuit d’été et la Putain respectueuse sur Broadway ; elle est au centre d’une série B hitchcockienne de Joseph H. Lewis, My Name is Julia Ross, dans laquelle un couple tente de la trucider pendant 65 minutes. Mais à Los Angeles, elle restera surtout connue comme une formidable professeure d’art dramatique, enseignant pendant quarante ans à l’école de cinéma de l’université de Californie du sud. Nina Foch est morte vendredi à l’hôpital de l’UCLA, à 84 ans.

Dans les vapes. Quand on l’approchait pour ses souvenirs sur la Columbia, où elle a fait ses débuts, on s’exposait à des invectives. La dame a toujours affirmé (sans humour apparent) que la Fille du loup-garou, Return of the Vampire ou la Fin d’un tueur insultaient son talent comme son intelligence. Elle était pourtant assez fine et sexy, en infirmière sortant des vapes de Escape in the Fog, de Budd Boetticher ; bien en jambes dans J ohnny Allegro (l’Homme de main, dans lequel George Raft se fait chasser à l’arc et aux flèches comme dans les Chasses du conte Zaroff) et magnifique dans Undercover Man (le Maître du gang).

Avec ses airs sarcastiques et son physique européen (une sorte de Marlene anorexique), elle n’aurait jamais pu être une vedette. Mais elle a eu droit à de sacrés rôles secondaires. Pour un pâté de têtes comme la Tour des ambitieux , de Robert Wise, elle est la seule à avoir été nommée aux oscars, alors qu’elle jouait entre autres avec William Holden et Barbara Stanwyck. En fait, son deuxième studio, MGM, la confina à ce genre de rôles. Le fait que Gene Kelly puisse lui préférer Leslie Caron confinait à l’absurde - dont Un Américain à Paris ne manquait pas. Mais elle ne rechignait pas à jouer les salopes, si le jeu en valait la chandelle : dans Spartacus, c’est elle qui exige que Kirk Douglas et Woody Strode se battent à mort, juste pour le frisson.

Invitée de l’enfer. Elle était née aux Pays-Bas, fille du compositeur Dirk Fock et de l’actrice Consuelo Flowerton. Son vrai nom était Nina Consuelo Maud Fock, de quoi rendre son futur patron Harry Cohn apoplectique. A New York, elle a étudié avec Lee Strasberg. Déçue par les rôles qu’on lui donnait au cinéma, elle s’est vite tournée vers la télévision et vers la mise en scène. Elle fut l’assistante de George Stevens sur le Journal d’Anne Franck, expérience qui a sûrement influé sur son enseignement. Sa nature germanique et magister en faisait une sorte d’invitée de l’enfer quand il s’agissait de présenter ses films.

Quand en 2003 l’American Cinematheque l’a priée de parler de My Name is Julia Ross et de Undercover Man, elle se disait presque insultée. Il y a pourtant dans ce dernier film une scène d’intimité avec Glenn Ford qui tranche radicalement avec celles qu’il avait dans des films similaires comme Règlement de comptes et Graine de violence : ici, cette femme de flic n’est pas seulement quelqu’un à qui il arrive malheur à cause du métier que fait son époux. Et il faudra attendre Steve McQueen et Ali McGraw dans The Getaway (Guet-Apens) pour retrouver un couple formant une telle unité, envers et contre tout. Mais cinquante ans plus tard, enseignante ou pas, elle n’était pas fichue de nous en donner la moindre raison.

Source : Philippe Garnier pour la Libération.fr.

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1954 - Pour : LA TOUR DES AMBITIEUX - Prix NBR - Meilleur second rôle féminin par la National Board of Review, États-Unis.
1954 - Le Prix spécial du jury - Ensemble de la distribution du film - Festival du cinéma de Venise, Italie.

 

Filmographie

 

50 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

2002 - HOW TO DEAL
Autre Titre Québécois : L'école de la vie
Réal : Clare Kilner 2001 - PUMPKIN
Réal : Anthony Abrams et Adam Larson Broder

 

1997 - DERNIÈRE PREUVE .LA
Réal : Randal Kleiser

 

1997 - DU VENIN DANS LES VEINES

 

1996 - AMOUR DE MA VIE
Réal : Scott Winant

 

1995 - IT'S MY PARTY
Réal : Randal Kleiser - Conseillère Technique : Nina Foch

 

1992 - SLIVER
Réal : Phillip Noyce

 

1988 - AMOUR EST UNE GRANDE AVENTURE .L'

 

1988 - DIXIE LANE
Réal : Don Cato

 

1985 - NOMADS
Réal : John McTiernan

 

1981 - RICHES ET CÉLÈBRES

 

1977 - HORRIBLE CARNAGE .L'
Réal : Brice Mack

 

1975 - MAHOGANY
Réal : Berry Gordy

 

1973 - SALTY
Réal : Ricou Browning

 

1971 - DES AMIS COMME LES MIENS

 

1960 - SPARTACUS

 

1959 - CET HOMME EST UN REQUIN

 

1959 - JOURNAL D'ANNE FRANK .LE

 

1956 - JE NE SUIS PAS UN ESPION
Réal : Philip Dunne

 

1956 - DIX COMMANDEMENTS .LES

 

1955 - PITRE AU PENSIONNAT .UN

 

1955 - TÉMOIN À ABATTRE .UN

 

1954 - QUATRE TUEURS ET UNE FILLE
Titre Belge : La vallée des ombres
Réal : Richard Carlson

 

1954 - TOUR DES AMBITIEUX .LA

 

1953 - COURSE À L'AMOUR
Réal : John Sturges

 

1953 - SOMBRERO

 

1952 - SCARAMOUCHE

 

1952 - GARÇON ENTREPRENANT .UN
 

1951 - AMÉRICAIN À PARIS .UN

 

1950 - ST. BENNY THE DIP
Réal : Edgar G. Ulmer

 

1949 - HOMME DE MAIN .L'
Réal : Ted Tetzlaff

 

1949 - MAÎTRE DU GANG .LE

 

1948 - FIN D'UN TUEUR .LA
Réal : Rudolph Maté

 

1947 - HEURE DU CRIME .L'

 

1947 - PETER IBETSON A RAISON

 

1946 - PRISON SHIP
Réal : Arthur Dreifuss

 

1945 - ALADIN ET LA LAMPE MERVEILLEUSE

 

1945 - MY NAME IS JULIA ROSS
Réal : Joseph H. Lewis

 

1945 - BOSTON BLACKIE'S RENDEZVOUS
Réal : Arthur Dreifuss

 

1945 - ESCAPE IN THE FOG

 

1945 - I LOVE A MYSTERY
Réal : Henry Levin

 

1945 - CHANSON DU SOUVENIR .LA

 

1944 - SHE'S A SWEETHEART
Réal : Del Lord

 

1944 - STRANGE AFFAIR
Réal : Alfred E. Green

 

1944 - FILLE DU LOUP-GAROU .LA

 

1944 - SHADOWS IN THE NIGHT
Réal : Eugen Forde

 

1944 - SHE'S A SOLDIER TOO

 

1944 - NINE GIRLS

 

1943 - RETOUR DU VAMPIRE .LE
Réal : Lew Landers

 

1943 - WAGON WHEELS WEST
Réal : B. Reeves Eason

________________________________________________

 

commentaires (1)

hugongerard

19-07-2010 13:23:43

Qui pourrait me donner le tître de l ' épisode de : NCIS , dans lequel , elle y campait la mère de David Mac Callum .