NIGEL GREEN

Vue 221 fois

Profession:
Acteur britannique.

Date et lieu de naissance:
15-10-1924, à Pretoria, Afrique du Sud.

Date et lieu du décès:
15-05-1972, à Brighton, Royaume-Uni.

Cause du décès:
D’une overdose de somnifères à l'âge de 47 ans.

Nom de naissance:
Nigel Green.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 2 reprises et père d'un enfant :

Marié en 1952 avec l'actrice : PATRICIA MARMONT - Divorcé en ?)

Marié en (?) avec : PAMELA GORDON - Jusqu'au décès de Nigel en 1972.
Ils eurent un enfant.

Taille:
(1m93)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à NIGEL GREEN

Source : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 24 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils d’un professeur, Nigel Green est né le 15 octobre 1924, à Pretoria en Afrique du Sud. C’est en Angleterre qu’il fait sa scolarité à la King's College School de Wimbledon avant d’intégrer l’Université de Londres. Il abrège ses études d’ingénieur chimiste pour assouvir sa passion du théâtre. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fut entraîné pour être observateur dans la Royal Navy .Démobilisé, il obtient une bourse pour intégrer la Royal Academy of Dramatic Art de Londres, et commence à l’âge de vingt quatre ans une brillante carrière sur les scènes de Old Vic et de Stratford-on-Avon.

En 1952, Nigel Green apparaît d’abord dans des séries télévisées avant de faire son entrée devant la caméra de Daniel Birt dans «Meet Mr. Malcolm» (1953) dans un rôle de flic .Il enchaîne à la télévision plusieurs série d’aventures comme entre autres ; «Les aventures de Sir Lancelot» de 1956/57 ; «Ivanhoe» (1958) ou encore «Guillaume Tell» de (1958/59)

Sa carrière au grand écran démarre vraiment au début des années 60 en Angleterre et à partir de 1965, il tourne quelques films aux États-Unis. Sa haute stature (1,93m) le conduit inévitablement vers des rôles de baroudeurs, de militaires, de policiers ou d’hommes d’action, comme celui de Petit Jean, le compagnon de Robin des Bois incarné par Richard Greene, dans «Le serment de Robin des bois» (1960) de Terence Fisher. Dans «L'épée espagnole» (1961) de Ernest Morris, dans cette aventure en costumes, il campe un baron, un traitre à la cour du roi Henri III, un chevalier courageux Ronald Howard déjoue ses plans . En 1963, Don Chaffey le choisit pour son gabarit et l’impose en lui confiant le rôle d’Hercule, le fils de Zeus dans «Jason et les argonautes». La critique trouva son rôle d’Hercule plus vieux que prévu et un peu trop poilu, mais charismatique, imposant et avec une poitrine en tonneau qui suggère une vraie force de la nature plutôt que des courbes aiguisées dans une salle de sport . Autre rôle marquant cette même année, celui du Sergent Bourne dans «Zoulou» de Cy Endfield, avec Stanley Baker, Jack Hawkins et Michael Caine les principaux protagonistes où de façon spectaculaire, ils défendent leur convictions avec un courage sans fin dans cette fresque historique dépeignant la bataille de Rorke Drift, en 1879, entre l’armée britannique et le peuple Zoulou.

Dans le film d’espionnage «Danger immédiat» (1965) de Sidney J. Furie, il incarne le Major Dalby dont son intégrité est mise en cause par Michael Caine qui joue un agent de son service. C’est ensuite Basil Dearden, qui sollicite sa forte personnalité pour un rôle de militaire celui du général Wolseley dans «Khartoum» (1966), une épopée coloniale anglaise où pour rétablir la suprématie britannique au Soudan aux mains d’un fanatique religieux, il rejoint le chef politique religieux musulman Laurence Olivier et le général Charlton Heston à Khartoum avec une armée de 7000 hommes. Citons aussi «Tobrouk commando pour l’enfer » (1966) de Arthur Hiller, il y est le Lieutenant-colonel Harker, qui à la tête d’un commando, se rend à Tobrouk pour détruire un dépôt de carburant et des pièces d’artilleries allemandes avec George Peppard et Rock Hudson. Dans «Enfants de salauds» (1968) de André De Toth, il est le colonel Masters, dirigeant une unité spéciale composée de criminels, il choisit le capitaine Douglas, Michael Caine, pour détruire un dépôt de carburant allemand. Pour Delbert Mann il campe un australien sournois impliqué dans la recherche d'une mine de diamants perdue dans «La jungle aux diamants» (1968 ) avec James Garner et George Kennedy.

Nigel Green est également apparu dans un certain nombre de films d’horreur, dont «Corridors of blood» (1958) de Robert Day, avec Boris Karloff et Christopher Lee ; «Le masque de Fu-Manchu» (1965) de Don Sharp où il interprète Sir Nayland Smith, inspecteur en chef de Scotland Yard, qui traque Christopher Lee, alias le criminel Fu Manchu; «Le crâne maléfique» (1965) une histoire d’outre-tombe de Freddie Francis, où le Dr Maitland, Peter Cushing, achète le crâne du marquis De Sade, aux pouvoirs maléfiques et le transforme en un tueur frénétique, l’inspecteur Wilson, Nigel Green, est chargé de démasquer ce criminel . Pour John Huston, il incarne Janis dit la «putain» dans le film d’espionnage «La lettre du Kremlin» (1970), où il fait parti d’un groupe d’espions chargé de récupérer un document confidentiel.

En 1971, Nigel Green joue un remarquable rôle de composition, celui d’un malade mental qui se prend pour Dieu dans «Dieu est mon droit» de Peter Medak, avec Peter O’Toole qui se prend pour le Christ, et dans son dernier film une légende médiévale «Gawain et le chevalier vert» (1972) de Stephen Weeks, il campe le mystérieux Chevalier vert qui veut la tête Gawain le chevalier de la table ronde incarné par Murray Head.

Nigel Green était un acteur de composition dont la gravité de ses rôles était remarquable , il disparaît subitement à l’âge de 47 ans le 15 mai 1972 d’une overdose de somnifères. Personne ne sait si ce geste est volontaire ou non. Son ami Peter O’Toole a déclaré lors d’un interview que < Nigel était très déprimé, après la fin du tournage de Dieu est mon droit >. Son épouse l’actrice Pamela Gordon et sa famille ont maintenu la thèse de l’accident.

Source : Gary Richardson - Fait le 24 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

44 LONGS MÉTRAGES
________________________________

 

1972 - GAWAIN AND THE GREEN KNIGHT
Réal : Stephen Weeks

 

1971 - DIEU EST MON DROIT
Réal : Peter Medak

 

1971 - COMTESSE DRACULA
Réal : Peter Sasdy

 

1969 - MATT HELM RÈGLE SES COMPTES

 

1969 - LETTRE DU KREMLIN .LA

 

1968 - JUNGLE AUX DIAMANTS .LA

 

1968 - FRAULEIN DOKTOR

 

1968 - ENFANTS DE SALAUDS

 

1967 - COW-BOYS DANS LA BROUSSE

 

1966 - TOBROUK

 

1966 - PLUS FÉROCES QUE LES MÂLES

 

1966 - KHARTOUM

 

1966 - HÉRITAGE DIABOLIQUE .L'
Réal : William Castle

 

1965 - MASQUE DE FU-MANCHU .LE

 

1965 - IPCRESS, DANGER IMMÉDIAT

 

1965 - CRÂNE MALÉFIQUE .LE

 

1964 - MASQUE DE LA MORT ROUGE .LE

 

1964 - PAPILLONS DE NUIT

 

1963 - ZOULOU

 

1963 - JASON ET LES ARGONAUTES

 

1962 - REQUINS DE LA HAUTE MER .LES
Réal : C. M. Pennington Richards

 

1962 - PRIMITIVES .THE
Réal : Alfred Travers

 

1962 - PLAYBACK
Réal : Quentin Lawrence

 

1962 - ON NE RÉVEILLE PAS LES MORTS

 

1962 - DURANT AFFAIR .THE
Réal : Godfrey Grayson

 

1961 - SPANISH SWORD .THE
Réal : Ernest Morris

 

1961 - PIT OF DARKNESS
Réal : Lance Comfort

 

1961 - MAN AT THE CARLTON TOWER .THE
Réal : Robert Tronson

 

1960 - SERMENT DE ROBIN DES BOIS .LE

 

1960 - GORGO

 

1960 - QUEEN'S GUARDS .THE

 

1960 - CRIMINELS .LES

 

1959 - HOLD-UP À LONDRES

 

1959 - AGUICHEUSE .L'

 

1958 - WITNESS IN THE DARK
Réal : Wolf Rilla

 

1958 - CORRIDORS OF BLOOD

 

1957 - GIPSY

 

1957 - AMÈRE VICTOIRE

 

1956 - VAINQUEUR DU CIEL

 

1956 - FIND THE LADY
Réal : Charles Saunders

 

1955 - ABOMINABLE INVITÉE .L'

 

1954 - STRANGER FROM VENUS

 

1954 - SEA SHALL NOT HAVE THEM .THE

 

1953 - MEET MR. MALCOLM
Réal : Daniel Birt

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)