Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Films Complets   |   Livre d'or   |   Contact
NOEL ROQUEVERT
Cette page a été vue 11368 fois
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Acteur et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance :

18-12-1892, à Doué-la-Fontaine, Maine-et-Loire, France.

Date et lieu du décès :

06-11-1973, à Douarnenez, Finistère, France
Inhumé au cimetière de Douarnenez.

Cause du décès :

D'une crise cardiaque à l'âgé de 80 ans.

Nom de naissance :

Noël Louis Raymond Bénévent.

État civil :

Marié en première noce avec : BLANCHE ROUILLON.

Marié en seconde noce avec : PAULETTE NOIZEUX, de son vrai nom : Marie-Paule Coeuré.
Marie-Paule est née en 1887 et décéda en 1971.

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Fils d'Auguste Edmond Bénévent (né en 1861 à Yvre-le-Polin à Sarthe), artiste dramatique, et de Marie Louise Epelly (née en 1864 à Fontenay-le-Comte en Vendée), artiste dramatique.

Noël Roquevert mène une activité théâtrale tout au long de sa carrière.

Noël Roquevert n'en est pas moins un des plus populaires acteurs de second plan de sa génération.

Si Max Linder le fait venir à Hollywood pour jouer dans Les 3 mousquetaire (1922), Noël Roquevert commence véritablement sa carrière cinématographique à l'avènement du parlant. Son léger strabisme, son visage en lame de couteau, son style coupant et son allure hautaine lui font jouer d'innombrables personnages grincheux et obtus.

En 1965, il est victime d'un infarctus et est soigné à l'Hôpital Lariboisière, et il est contraint de ralentir ses activités.

Son dernier film fut Le Viager de Pierre Tchernia, en 1972, il y jouait le très fringant patriarche de l’abominable famille Galipeau.

Son seul et inséparable ami Henri Crémieux était présent au moment de ses funérailles.

Bibliographie :

Noël Roquevert, l'éternel rouspéteur - Yvon Floc'Hlay.- Paris : France-Empire, 1987.

 

Fait le 26 mai 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

Hommage à NOËL ROQUEVERT dans un extrair de "Un singe en hiver"

 

 

 

Fait le 26 mai 2008

Dernière mise à jour le 20 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

Noël Roquevert, de son véritable nom Noël Bénévent, est né à Doué-la-Fontaine, Maine-et-Loire, le 18 décembre 1892. Son père, acteur, lui donna très tôt le goût du théâtre. A cinq ans, il joua déjà au cours de tournées, entre autres dans Les Deux Gosses. Après ses études, et son service militaire qui, coïncidant avec ',1a Première Guerre mondiale, dura sept ans !, Noël reprit le chemin du théâtre. Il joua dans d'innombrables pièces aussi bien en province qu'à l'étranger. Mais, très vite, il se rendit compte que la célébrité ne pouvait s'acquérir que dans la capitale et il décida de " monter " à Paris. C'est ainsi que le public eut l'occasion de le voir chanter dans des opérettes aux Bouffes, Parisiens (Normandie, etc.), puis jouer dans de nombreux 1vaudevilles au Palais Royal.

Parallèlement, Noël avait entamé une carrière cinématographique. Outre Les trois mousquetaires, qu'il tourna en 1922, sous la direction de Max Linder, il interpréta de très nombreux rôles, entre autres dans Cartouche, de Jacques Daroy (on le reverra, vingt-sept ans plus tard, dans la nouvelle version de ce film, réalisée par Philippe de Broca), La Bandera, de Julien Duvivier, Tarass Boulba, d'Alexis Granowski, La Porte du large, de Marcel l'Herbier, Marthe Richard au service de la France, de Raymond Bernard, Entrée des artistes, de Marc Allégret, etc. Au total, dix-huit films avant la Seconde Guerre mondiale. Soit à peine 10 % de sa carrière.

Alors qu'il jouait une pièce de théâtre, il fut remarqué par trois spectateurs : Henri-Georges Clouzot, Jacques Becker. et André Cayatte. Clouzot fut le premier à l'engager et c'est à partir de 1942, et de L'assassin habite au 21, que Noël Roquevert se vit offrir des rôles plus importants. Il avait su se créer une personnalité, une " gueule ", et les metteurs en scène sollicitèrent beaucoup cet acteur nerveux, à la voix saccadée, au visage et aux yeux mobiles. Son style coupant et son allure hautaine de " militaire à la retraite " surent plaire au public. Durant la guerre, Noël eut l'occasion de tourner avec d'excellents metteurs en scène : Sacha Guitry (Le Destin fabuleux de Désirée Clary), Jacques Becker (Dernier Atout), Maurice Tourneur (La Main du diable, où il réalisa une surprenante composition), Henri-Georges Clouzot à nouveau (Le Corbeau) ou André Cayatte (Pierre et Jean et Le Dernier Sou).

Devenu célèbre, aussi demandé par les réalisateurs que par les spectateurs, Noël n'allait plus cesser de jouer. Il fut même l'un des rares seconds rôles français à pouvoir tourner dix, douze, voire quatorze films par an dans les années cinquante-soixante ! Il y eut bien sur beaucoup de mauvais films... On ne tourne pas " impunément " cent quatre-vingt-un films ! On peut toutefois retenir Antoine et Antoinette, de Jacques Becker, en 1947, où Noël sut interpréter à la perfection un ignoble petit commerçant, Fanfan la Tulipe, de Christian-Jaque, en 1951, qui reste sans doute le film le plus célèbre de Noël Roquevert et dans lequel il fit l'une de ses plus belles compositions, Les Diaboliques, de Clouzot, en 1954, Marie-Octobre, de Julien Duvivier, en 1959, Un singe en hiver, d'Henri Verneuil, en 1962, dans lequel Noël Roquevert, en total contre-emploi, s'était fait une extraordinaire tête " à la Landru ". (Coïncidence ? Le Landru, de Claude Chabrol, sortit sur les écrans la même année. Et, si Charles Denner sut remarquablement tenir le rôle du " Sieur de Gambais ", on peut rêver à la façon dont Noël Roquevert, dirigé par Clouzot, par exemple ( !), aurait interprété ce personnage...).

Vers 1965, Noël fut victime d'un infarctus et cela changea considérablement sa carrière : il dut ralentir son activité et il se consacra plus à la chasse, sa seconde passion, qu'au cinéma. De 1965 à 1969, on ne le vit plus que dans deux ou trois films par an, puis à partir de 1970, dans un seul film par an. De cette période, nous ne garderons guère de souvenirs, exception faite du Viager, de Pierre Tchernia, sa dernière apparition à l'écran.

Le 6 novembre 1973, Noël Roquevert mourait, terrassé par une crise cardiaque.

Cet homme attachant, discret, connaissait tous les secrets du métier. Il avait tout fait : music-hall, théâtre (dont les tournées Baret, pendant plus de vingt années), opérette, cinéma, télévision entre autres, les très intéressant Fauteuil hanté, en 1970). Il a su promener sa silhouette dans 181 films et, bien que sa carrière cinématographique fût, à une dizaine de films près, sans grand éclat, il a créé un personnage une " gueule " inoubliable... Et, s'il reste avant tout, et pour tous les spectateurs, l'extraordinaire Fier-à-Bras de Fanfan la Tulipe, il faut se souvenir qu'il fut également l'un des grands interprètes de Clouzot et c'est sans doute sous la direction de ce dernier qu'il réussit à montrer tout son talent, qui était immense. Car Noël Roquevert faisait en effet partie de ces rares acteurs qui savaient dépasser un scénario, qui savaient rendre leurs personnages crédibles et donner un peu d'étoffe à la platitude des rôles qui leur étaient trop souvent confiés. Sacha Guitry ne disait-il pas, à son sujet : " (C'est) un comédien-né, véridique, sensible, direct, sans défaut.

Quel acteur peut souhaiter plus grand hommage ?

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

182 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1971 - VIAGER .LE

 

1971 - MAIS QUI DONC M'A FAIT CE BÉBÉ ?
Réal : Michel Gérard

 

1970 - NOVICES .LES

 

1969 - MERVEILLEUX PARFUM D'OSEILLE .UN

 

1969 - HONTE DE LA FAMILLE .LA

 

1969 - JEUNES FILLES BIEN POUR TOUS RAPPORTS
Réal : Norbert Terry

 

1967 - CRÉATURES DU BON DIEU .LES

 

1966 - JARDINIER D'ARGENTEUIL .LE

 

1966 - GRAND RESTAURANT .LE

 

1966 - LIGNE DE DÉMARCATION .LA

 

1965 - PAS DE CAVIAR POUR TANTE OLGA

 

1965 - OR DU DUC .L'

 

1965 - PETIT MONSTRE .LE

 

1964 - COMBINARDS .LES

 

1964 - SURSIS POUR UN ESPION

 

1964 - PATATE

 

1964 - MERVEILLEUSE ANGÉLIQUE

 

1964 - ÉTRANGE AUTO-STOPPEUSE .L'
Réal : Jean Darcy

 

1964 - MORDUS DE PARIS .LES

 

1964 - BARBOUZES .LES

 

1964 - MAJORDOME .LE

 

1964 - ÂGE INGRAT .L'

 

1964 - FABBRICA DEI SOLDI .LA
Réal : Jean-Claude Roy

 

1963 - TROIS DE PERDUES
Réal : Gabriel Axel

 

1963 - QUE PERSONNE NE SORTE
Réal : Yvan Govar

 

1962 - MER À BOIRE .LA

 

1963 - HONORABLE STANISLAS, AGENT SECRET .L'

 

1963 - ASSASSIN CONNAÎT LA MUSIQUE .L'

 

1963 - CHASTE SUZANNE .LA
Réal : Luis Cesar Amadori

 

1963 - ASSASSIN VIENDRA CE SOIR .L'

 

1963 - À TOI DE FAIRE, MIGNONNE

 

1962 - CLÉMENTINE CHÉRIE

 

1962 - BLONDE COMME ÇA .UNE
Réal : Jean Jabely

 

1962 - SINGE EN HIVER .UN

 

1962 - RÈGLEMENTS DE COMPTES
Réal : Pierre Chevalier

 

1962 - VEINARDS .LES

 

1962 - MYSTÈRES DE PARIS .LES

 

1962 - MASQUE DE FER .LE

 

1962 - DIABLE ET LES DIX COMMANDEMENTS .LE

 

1962 - JUSQU'À PLUS SOIF
Réal : Maurice Labro

 

1963 - COUP DE BAMBOU .LE

 

1962 - COMMENT RÉUSSIR EN AMOUR

 

1962 - SNOBS !

 

1961 - FILLES DE LA ROCHELLE .LES

 

1961 - CONDUITE À GAUCHE

 

1961 - ASSASSIN EST DANS L'ANNUAIRE .L'

 

1961 - CARTOUCHE

 

1961 - CADAVRES EN VACANCE

 

1961 - À REBROUSSE-POIL

 

1960 - PORTES CLAQUENT .LES

 

1960 - FRANÇAISE ET L'AMOUR .LA

 

1960 - CERTAINS L'AIMENT FROIDE
Réal : Jean Bastia

 

1960 - MARIE DES ISLES

 

1959 - VOULEZ-VOUS DANSER AVEC MOI
?

 

1958 - SUIVEZ-MOI JEUNE HOMME

 

1958 - SOUPE AU LAIT

 

1959 - NATHALIE, AGENT SECRET

 

1959 - MARIE-OCTOBRE

 

1958 - GENDARME DE CHAMPIGNOL .LE

 

1959 - FAIBLES FEMMES
Réal : Michel Boisrond

 

1959 - BABETTE S'EN VA-T-EN GUERRE

 

1958 - HOULA-HOULA

 

1958 - ARCHIMÈDE LE CLOCHARD

 

1958 - LOI C'EST LA LOI .LA

 

1958 - SACRÉE JEUNESSE

 

1958 - FUMÉE BLONDE

 

1958 - À PIED, À CHEVAL ET EN SPOUTNIK

 

1958 - MOUCHARDE .LA

 

1957 - C'EST LA FAUTE D'ADAM

 

1957 - PARISIENNE .UNE

 

1957 - NUIT AU MOULIN-ROUGE .UNE

 

1957 - DONNEZ-MOI MA CHANCE

 

1957 - COIN TRANQUILLE .LE

 

1957 - PEAU DE L'OURS .LA

 

1957 - CE JOLI MONDE

 

1957 - À PIED, À CHEVAL ET EN VOITURE

 

1956 - QUELLE SACRÉE SOIRÉE

 

1956 - MADEMOISELLE ET SON GANG

 

1956 - NOUS AUTRES À CHAMPIGNOL

 

1956 - LUMIÈRES DU SOIR .LES
Réal : Robert Vernay

 

1956 - AUBERGE FLEURIE .L'
Réal : Pierre Chevalier

 

1956 - VIE EST BELLE .LA

 

1956 - TERREUR DES DAMES .LA

 

1956 - FERNAND COW-BOY

 

1956 - CLUB DE FEMMES

 

1956 - BANDE À PAPA .LA

 

1956 - AH ! QUELLE ÉQUIPE

 

1956 - DÉSIR MÈNE LES HOMMES .LE

 

1955 - CHANTAGE

 

1955 - TOUTE LA VILLE ACCUSE

 

1955 - TANT QU'IL Y AURA DES FEMMES

 

1955 - ON DÉMÉNAGE LE COLONEL

 

1954 - NANA

 

1955 - IMPOSSIBLE MONSIEUR PIPELET .L'

 

1955 - DOSSIER NOIR .LE

 

1955 - MADELON .LA

 

1955 - DIABOLIQUES .LES

 

1954 - NAPOLÉON

 

1954 - MADAME DU BARRY

 

1954 - MOUTON À CINQ PATTES .LE

 

1953 - COMTE DE MONTE-CRISTO .LE

 

1954 - SOUPE À LA GRIMACE .LA
Réal : Jean Sacha

 

1954 - CADET ROUSSELLE

 

1953 - C'EST LA VIE PARISIENNE

 

1953 - CAPRICE DE CAROLINE CHÉRIE .UN
Réal : Jean Devaivre

 

1953 - SIDI-BEL-ABBÈS
Réal : Jean Alden-Delos

 

1953 - MOUREZ, NOUS FERONS LE RESTE
Réal : Christian Stengel

 

1953 - MON FRANGIN DU SÉNÉGAL

 

1953 - MATERNITÉ CLANDESTINE

 

1953 - COMPAGNES DE LA NUIT .LES

 

1953 - SECRET D'HÉLÈNE MARIMON .LE

 

1953 - CAPITAINE PANTOUFLE

 

1953 - DORTOIR DES GRANDES

 

1952 - DÉTECTIVES DU DIMANCHE .LES
Réal : Claude Orval

 

1952 - RIDEAU ROUGE .LE

 

1952 - ELLE ET MOI

 

1952 - DEUX DE L'ESCADRILLE

 

1952 - TROU NORMAND .LE

 

1951 - ROME-PARIS-ROME
Réal : Luigi Zampa

 

1951 - PAS DE VACANCES POUR MONSIEUR LE MAIRE

 

1951 - MA FEMME EST FORMIDABLE

 

1951 - PLUS JOLI PÉCHÉ DU MONDE .LE

 

1951 - AGONIE DES AIGLES .L'

 

1951 - FANFAN LA TULIPE

 

1951 - CENT ANS DE GLOIRE
Réal : Serge de Poligny

 

1950 - MÉFIEZ-VOUS DES BLONDES

 

1950 - FEMMES SONT FOLLES .LES

 

1950 - PASSANTE .LA

 

1950 - JUSTICE EST FAITE

 

1950 - ANDALOUSIE

 

1949 - VÉRONIQUE

 

1949 - RONDE DE NUIT

 

1949 - RETOUR À LA VIE

 

1949 - CAGE AUX FILLES .LA

 

1949 - AMOUR ET COMPAGNIE

 

1949 - ADÉMAÏ AU POTEAU FRONTIÈRE

 

1949 - SCANDALE AUX CHAMPS-ELYSÉES

 

1948 - DU GUESCLIN

 

1947 - VILLAGE PERDU .LE

 

1947 - CROISIÈRE POUR L'INCONNU

 

1946 - ANTOINE ET ANTOINETTE

 

1946 - DESTIN S'AMUSE .LE
Réal : Emile-Edwin Reinert

 

1946 - AFFAIRE DU GRAND HÔTEL .L'

 

1946 - ROSE DE LA MER .LA

 

1946 - HISTOIRE DE CHANTER

 

1946 - DERNIER REFUGE

 

1945 - SÉRÉNADE AUX NUAGES

 

1943 - VINGT-CINQ ANS DE BONHEUR

 

1943 - PIERRE ET JEAN

 

1943 - DERNIER SOU .LE

 

1943 - CORBEAU .LE

 

1943 - VIE DE PLAISIR .LA

 

1942 - MAIN DU DIABLE .LA

 

1942 - PICPUS

 

1942 - INCONNUS DANS LA MAISON .LES

 

1942 - VOILE BLEU .LE

 

1942 - JOURNAL TOMBE À CINQ HEURES .LE

 

1942 - ASSASSIN HABITE AU 21 .L'

 

1942 - SYMPHONIE FANTASTIQUE .LA

 

1942 - DERNIER ATOUT

 

1941 - DESTIN FABULEUX DE DÉSIRÉE CLARY .LE

 

1941 - PARADE EN SEPT NUITS
Réal : Marc Allégret

 

1941 - MAM'ZELLE BONAPARTE

 

1940 - VÉNUS AVEUGLE

 

1940 - ILS ÉTAIENT CINQ PERMISSIONNAIRES

 

1940 - PARIS-NEW YORK

 

1939 - MOULIN ROUGE

 

1939 - OTAGES .LES

 

1939 - MUSICIENS DU CIEL .LES

 

1939 - CHASSEUR DE CHEZ MAXIM'S .LE
Réal : Maurice de Canonge

 

1939 - CHANTONS QUAND MÊME

 

1938 - TROIS VALSES

 

1938 - THÉRÈSE MARTIN

 

1938 - BELLE REVANCHE .LA
Réal : Paul Mesnier

 

1938 - ENTRÉE DES ARTISTES

 

1938 - BARNABÉ

 

1937 - MIARKA, LA FILLE À L'OURSE
Réal : Jean Choux

 

1937 - MARTHE RICHARD AU SERVICE DE LA FRANCE

 

1936 - TARASS BOULBA

 

1936 - TERRE QUI MEURT .LA

 

1936 - PORTE DU LARGE .LA

 

1934 - LILIOM

 

1935 - BANDERA .LA

 

1934 - CARTOUCHE

 



 

7 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.

************************************

 

1969 - FAUTEUIL HANTÉ .LE
Téléfilm de Pierre Bureau

 

1968 - SAINTE JEANNE
Téléfilm de Claude Loursais

 

1967 - DOSSIERS DE L'AGENCE O .LES
Série TV de Marc Simenon - Noël Roquevert a participé à 5 épisodes

 

1967 - AMBROISE PARÉ
Téléfilm d'Éric Le Hung et Jacques Trébouta

 

1964 - QUEUE DU DIABLE .LA
Téléfilm d'André Leroux

 

1963 - MISÈRE ET LA GLOIRE .LA
Téléfilm d'Henri Spade

 

1962 - COUP DANS L'AILE .UN
Téléfilm de Claude
Barma

 

 


 

 

Commentaires

Nom :hugongerard
Date :17-07-2008 16:24:02
Commentaire :Je viens de lire sa filmographie , plutôt trés interressante et quel pamarès , je retiens toujours chez ce grand acteur de second plan de films sous l ' occupation ses rôles de personnages râleurs , bougon et roupesteur , pour ne citer que des films comme FANFAN LA TULIPE de CHRISTIAN-JAQUE dans le rôle de FIERS A BRAS , MONSIEUR PIPELET des MYSTERES DE PARIS d ' ANDRE HUNNEBELLE sans oublier CAMBRONNE qui pronnonça le fameux mot merde dans le NAPOLEON de SACHA GUITRY , des acteurs comme on en voit plus dans nôtre paysage du cinéma français actuel , il nous a quitté trop tôt et nous manque énormement.
Nom :Olivier
Date :10-03-2009 19:52:12
Commentaire :Entièrement d'accord avec le message précédent :) le site www.roquevert.net ouvert depuis peu lui est entièrement consacré, n'hésitez pas à y faire un tour.
Nom :Thurold
Date :29-10-2009 13:57:59
Commentaire :Une famille de comédiens et d'artistes depuis 1780....J'effectue son arbre généalogique depuis 5ans...Il avait un oncle à Paris;Antonin Bénévent connu sous le nom de Vardannes! Noél ,un homme remarquable!
Nom :Marco
Date :16-01-2010 10:42:33
Commentaire :Très bien le site Noel Roquevert
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?