Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Livre d'or   |   Contact
MARCEL ACHARD
Cette page a été vue 4380 fois
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Dramaturge, Écrivain, Scénariste, Réalisateur, Acteur et Dialoguiste Français.

Date et lieu de naissance :

05-07-1899, à Sainte-Foy-lès-Lyon dans le Rhône en France.

Date et lieu du décès :

04-09-1974, à Paris, France.
Inhumé au cimetière "La Chaussée-Saint-Victor" dans le Loir-et-Cher.

Cause du décès :

Crise cardiaque, était Diabétique. Âgé de 75 ans.

Nom de naissance :

Marcel Augustin Ferréol.

État civil :

?

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Il écrit sa première pièce à l'âge de dix ans, pièce de cape et d'épée d'une violence inouïe.

Marcel Achard fut élu à l'Académie française, le 28 mai 1959, au fauteuil d'André Chevrillon. Ce siège (numéro 21) était vacant depuis deux ans. Pour ce scrutin destiné à le pourvoir, plusieurs candidats s'étaient déclarés depuis longtemps, notamment Jean Guitton et Henri Bosco. La candidature de Marcel Achard ne datait, elle, que d'une semaine, mais c'est le dramaturge qui l'emporta finalement au troisième tour. Son talent, sa gaieté, son brio et son regard de myope derrière de grosses lunettes rondes lui avaient conquis 17 voix. Il fut reçu par Marcel Pagnol, le 3 décembre 1959.

 

                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

 

Hommage à MARCEL ACHARD

 

 

Ajout de la vidéo le 19 juillet 2009 par Philippe de CinéMémorial

 

Né à Sainte-Foy-lès-Lyon dans le Rhône, Marcel Achard passe toute sa jeunesse à Lyon et fait ses études à Calluire. Il écrit sa première pièce à l'âge de dix ans, pièce de cape et d'épée d'une violence inouïe. En 1917, il écrit une parodie de Tartuffe qu'il intitule Tartuffe pour le théâtre Guignol. C'est un succès. Il écrit alors une dizaine de pièces qui, toutes, sont unanimement refusées. En 1918, il « monte » à Paris, où il exerce de nombreux métiers. À la suite d'articles sincères et élogieux sur Lugné-Poe et Charles Dullin, ceux-ci lui demandent chacun une pièce. Il se lance alors à l'assaut des scènes parisiennes avec La messe est dite, un acte violent, sarcastique et parfaitement amoral, pour Lugné-Poe, et Celui qui vivait sa mort pour Charles Dullin. Sans être des succès, ces deux pièces constituent des encouragements, et Marcel Achard écrit, pour le théâtre de l'Atelier, Voulez-vous jouer avec moâ ? (1923) qui soulève enthousiasme et polémiques. Il y a déjà là en substance tout le théâtre de Marcel Achard. L'amour dans la poésie la plus mélancolique comme dans l'humour le plus constant, le sourire omniprésent, le trait, la pointe d'esprit le plus pur, la cabriole qui va du comique au sévère, du gros rire à la tendresse la plus émouvante, la femme rouée, roublarde, menteuse, dissimulée mais toujours pardonnée et comprise, et surtout l'homme lunaire, charmant, drôle qui sait souffrir en souriant et qui sait voir dans la vie ce qu'il y a de vrai et de consolant, tandis que le rire est là, sous-jacent, et fait passer le drame le plus triste, la situation la plus décevante.

Marcel Achard écrit en 1924 Malborough s'en va-t-en guerre, dont le succès ne s'affirme que quelques années plus tard, dans une reprise faite par Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault. Puis Je ne vous aime pas (1926) et Une balle perdue, adaptation de La Femme silencieuse de Ben Jonson.

En 1929, Jean de la Lune, monté par Louis Jouvet, est une révélation : chaque homme peut reconnaître dans Jeff ses propres faiblesses, tandis que l'éternel féminin se retrouve dans le personnage de Marceline qui rejoint, à travers les siècles, la Célimène du Misanthrope de Molière. Jean de la Lune, traduit dans de très nombreuses langues, joué et rejoué dans le monde entier, totalise des dizaines de milliers de représentations.

En 1957, Patate va imposer définitivement Marcel Achard comme le poète et le défenseur de la tendresse, de la bonté et de l'amour en dépit de tout et de tous. Puis ce sera La Bagatelle (1959), L'Idiote (1961), avec Annie Girardot, qui remporte un immense succès au Théâtre-Antoine, La Polka des lampions, opérette au Châtelet (1962), avec Jean Richard et Georges Guétary ; Turlututu (1962) ; Eugène le Mystérieux (1963), opérette au Châtelet ; Machin-chouette (1964) ; Gugusse (1968) ; La Débauche (1973), qui sera sa dernière pièce jouée au théâtre de l'oeuvre.

Ses admirations sincères, spontanées ou raisonnées vont à Molière, à Musset, à Sacha Guitry et ont conditionné son œuvre entière. Il en a la profondeur, la poésie, la légèreté et le goût immodéré de plaire.

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

55 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS

************************************

 

1964 - QUAND L'INSPECTEUR S'EMMÊLE

 

1964 - PATATE

 

1963 - DURS À CUIRE .LES

 

1963 - CHERCHEZ L'IDOLE

 

1961 - AMOURS CÉLÈBRES .LES

 

1961 - AIMEZ-VOUS BRAHMS ?

 

1958 - FEMME ET LE PANTIN .LA

 

1957 - ESCAPADE

 

1957 - GARÇONNE .LA

 

1956 - QUE LES HOMMES SONT BÊTES

 

1956 - PAYS D'OÙ JE VIENS .LE

 

1955 - SOPHIE ET LE CRIME

 

1954 - SCÈNES DE MÉNAGE

 

1953 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

1953 - MADAME DE...

 

1951 - AMOUR, MADAME .L'

 

1949 - CE SIÈCLE À CINQUANTE ANS

 

1949 - JEAN DE LA LUNE

 

1949 - VALSE DE PARIS .LA

 

1946 - PÉTRUS

 

1944 - LUNEGARDE

 

1944 - MADEMOISELLE X

 

1943 - PETITES DU QUAI AUX FLEURS .LES

 

1943 - DOMINO

 

1942 - FÉLICIE NANTEUIL

 

1942 - BELLE AVENTURE .LA

 

1942 - MONSIEUR LA SOURIS

 

1942 - ARLÉSIENNE .L'

 

1941 - DEUX TIMIDES .LES

 

1940 - UNTEL PÈRE ET FILS

 

1940 - PARADE EN SEPT NUITS

 

1940 - LADY IN QUESTION .THE

 

1939 - DÉSERTEUR .LE

 

1938 - NOIX DE COCO

 

1938 - I DAG BÖRJAR LIVET

 

1937 - ORAGE

 

1937 - MOLLENARD

 

1938 - ÉTRANGE MONSIEUR VICTOR .L'

 

1937 - MADEMOISELLE DOCTEUR

 

1937 - ALIBI .L'

 

1937 - GRIBOUILLE

 

1937 - MESSAGER .LE

 

1937 - NAPLES AU BAISER DE FEU

 

1936 - MAYERLING

 

1935 - FOLIES-BERGÈRE

 

1934 - VEUVE JOYEUSE .LA

 

1932 - BELLE MARINIÈRE .LA

 

1932 - ÉTOILE DISPARAÎT .UNE

 

1931 - SOIR AU FRONT .UN

 

1931 - MISTIGRI

 

1931 - JEAN DE LA LUNE

 


 

3 COURTS MÉTRAGES ET 1 DOCUMENTAIRE

************************************

 

1960 - GENS DE LETTRES .LES
Court métrage

 

1959 - BELLE SAISON EST PROCHE .LA
Documentaire réalisé par : Jean Barral - Marcel Achard joue dans son propre rôle

 

1949 - MIRACLE DE SAINTE ANNE .LE
Court métrage

 

1924 - ENTR'ACTE
Court métrage de René Clair - Marcel Achard, dans un petit rôle

 


Commentaires

Nom :hugongerard
Date :24-07-2010 13:23:37
Commentaire :Il ne faut pas oublier , la comédie musicale : La petite Lili , mise en musique par Marguerite Monnot compositrice célèbre pianiste de talent et accompagnatrice fidèle d ' Edith Piaf , qui joua dans cette comédie musicale avec Eddie Constantine , Robert Lamoureux et Robert Dalban .
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?