MIRIAM HOPKINS

MIRIAM HOPKINS

Vue 6976 fois

Profession:
Actrice et danseuse américaine.

Date et lieu de naissance:
18-10-1902, à Savannah en Géorgie aux États-Unis.

Date et lieu du décès:
09-10-1972, à New-York dans l'État de New York aux États-Unis.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 69 ans.

Nom de naissance:
Ellen Miriam Hopkins - Surnom : Mims.

État civil:

Mariée le 11 mai 1926 avec : BRANDON PETERS - Divorcée en juin 1931.

Mariée en 1931 avec le scénariste : AUSTIN PARKER - Divorcée en 1932.

Mariée le 04 septembre 1937 avec le réalisateur : ANATOLE LITVAK - Divorcée le 11 octobre 1939.

Mariée le 23 octobre 1945 avec : RAYMOND B. BROCK - Divorcée en 1951

Elle n'eut aucuns enfants. Mais a adopté un garçon en 1932 au nom de : Michael.

Taille:
(157 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

Son père, Homer Hopkins, était un agent d'assurance.

Pendant le tournage de "La femme que j'aime" Miriam avait pleuré près de 50 heures.
Elle avait déjà pleurer dans quatre scènes différentes. Miriam pouvait faire venir ses larmes à volonté.

Pendant le tournage de "L'Étrangère" en 1939, Bette Davis a eu une brève liaison avec le réalisateur Anatole Litvak, le mari de Miriam.

Il y avait deux hommes dans sa vie à qui elle avait été fidèle : Michael, son enfant, et Austin Parker, son second mari. Même après leur divorce, Miriam et Austin sont restée très proche, et Miriam était à son chevet quand il mourut en 1938.

Comme Myrna Loy, Bette Davis et Margaret Sullavan, Miriam a rejeté le rôle d'Ellie Andrews du film "It happened one night". Claudette Colbert à eu le rôle et empochait l'Oscar de la meilleure actrice.

Elle avait acheté les maisons qui avaient appartenu à Greta Garbo, John Gilbert et John Barrymore, remodelée et revendus avec des profits.

Quelques citations de Miriam Hopkins.

"Ah, Lubitsch ... il n'y avait qu'une seule phrase de lui ... Non, il n'a pas aidé ma carrière ... Il a fait ma carrière!"

"La chose la plus importante dans la vie est d'avoir des amis qui sont assis autour du feu avec vous et parler et parler - jusqu'à ce que quelqu'un dit:" Mon Seigneur, c'est l'aurore! "

"La pire chose qu'un homme peut-être, c'est d'être un mauvais amant."

"Si je devais refaire ma vie, je la ferais différemment."

"À quoi ça sert d'être dans les films si nous ne pouvons pas avoir du champagne ?"

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Hommage à MIRIAM HOPKINS

Ajout de la vidéo le 17 octobre 2009 par Philippe de CinéMémorial

 

 

 

 

Miriam Hopkins, de son vrai nom Ellen Miriam Hopkins, naît le 18 octobre 1902 à Savannah, en Georgie.

Elle entre à l'école Goddard Seminary à Plainfield, dans le Vermont puis à la Syracuse University de New York. Elle étudie la danse parallèlement à ses études et elle se fait remarquer alors qu'elle n'a que 20 ans.

Après des débuts un peu difficiles, elle a la chance de jouer auprès de Fredric March dans la première version de "Dr Jekyll et Mr Hyde" (1931) de Rouben Mamoulian. Le film est un succès !

Sa carrière se voit s'améliorer grâce à ses films : "Trouble in paradise" (1932) d'Ernst Lubitsch avec Kay Francis, "The story of Temple Drake" (1933) et "She loves me not" (1934) avec Bing Crosby.

En 1932, elle fait la connaissance de l'actrice Kay Francis (1899-1968) avec qui elle restera très amie jusqu'à sa mort.

En 1936, elle est nominée à l'oscar en tant que meilleur actrice dans "Becky Sharp" avec Frances Dee, Billie Burke et Alison Skypworth. Elle ne remportera pas la récompense.

Bien que très populaire, Miriam demeure difficile sur le choix des films qui lui sont soumis. Elle tournera dans "Splendor" (1935) avec Joel McCrea, Billie Burke et David Niven, "The old maid" (1939) avec Bette Davis ou encore "Virginia City" (1940) avec Errol Flynn, Randolph Scott et Humphrey Bogart.

En 1943, Miriam prend une pause jusqu'en 1949. Mais cette pause ne lui est pas favorable, le public s'est éloigné et son come back n'obtiens pas le succès escompté.

En 1950, elle est nominée au Golden Globe de la meilleure actrice dans "The Heiress" avec Olivia de Havilland et Montgomery Clift.

Suite à ce demi-échec, elle se tourne vers la télévision où elle est toujours la bienvenue. En parallèle, elle tourne dans quelques série sans grand intérêt.

Jusqu'en 1969, Miriam continuera a travailler dans une vingtaine de séries télévisées où elle est considérée comme invité de marque. Après 1969, elle se retirera pour bénéficier de sa petite retraite bien méritée pendant 3 courtes années.

 

 

Son Étoile se au Walk of Fame au numéro 1701 sur Vine Street et pour la télévision au 1708 sur Vine Street.

 

Biographie écrite par mon amie et collègue Vargen du blog "Les Légendes du Cinéma"