MARCEL CAMUS

Vue 4424 fois

Profession:
Réalisateur, producteur et scénariste français.

Date et lieu de naissance:
21-04-1912, à Chappes, dans les Ardennes, France.

Date et lieu du décès:
13-01-1982, à Paris, France.
Inhumé au cimetière du Père-Lachaise "division 87", à Paris.

Cause du décès:
D'un arrêt cardiaque durant une opération à l'âge de 69 ans.

Nom de naissance:
Marcel Georges Gaston Camus.

État civil:
Fut marié avec l'actrice : MARPESSA DAWN

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Fils d'un instituteur, il étudie aux Beaux Arts et s'oriente vers le professorat de dessin.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Marcel Camus est déporté dans un camp de prisonniers en Allemagne

À son retour de captivité, son oncle Roland Dorgelès le présente à plusieurs cinéastes. Il devient alors assistant ou conseiller technique auprès de Luis Bunuel, Alexandre Astruc, André Barsacq, Daniel Gélin et Jacques Becker.

Il réalise son premier long métrage en 1957, adaptant le roman de Jean Hougron "Mort en fraude". Le film est inquiété par la censure.

1958 - Orfeu negro, adapté d'une pièce de Vinicius de Moraes, transpose dans le Brésil d'aujourd'hui l'histoire d'Orphée et d'Eurydice. Palme d'or au festival de Cannes, le film vaut par ses couleurs et son rythme. Tenté par l'exotisme.

En 1959, Marcel Camus obtient la palme d'or au Festival de Cannes, son plus grand succès, "Orfeu Negro", qui revisite le mythe d'Orphée au Brésil.

En 1970 il fait tourné Belmondo, Bourvil et Sophie Desmartes, dans son avant dernier film : Le Mur de l'Atlantique. Une pure merveille.

Dans les années 70, Marcel Camus réalise plusieurs films et séries télévisées. Les plus connues sont Les Faucheurs de marguerites (1974) ; et Ce diable d'homme (1977), un récit de la vie de Voltaire.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Excellent assistant, il débute dans la réalisation avec Mort en fraude (1957). Ce film, contemporain des débuts de la Nouvelle Vague, aborde un thème tabou : le colonialisme. Avec conviction, Camus y montre le cheminement tragique de la conscience chez un homme sans grande envergure, au contact de la population d'un village vietnamien en proie à la guerre. Orfeu negro (1959), adapté d'une pièce de Vinicius de Moraes, transpose dans le Brésil d'aujourd'hui l'histoire d'Orphée et d'Eurydice.

Palme d'or au festival de Cannes, le film vaut par ses couleurs et son rythme. Tenté par l'exotisme, Camus tourne ensuite Os Bandeirantes (1960), l'Oiseau de paradis (1962), Otalia de Bahia (1976), sans retrouver la veine de ses premiers films. Réalisateur du Chant du monde (1965) et du Mur de l'Atlantique (1970) avec Bourvil, il se consacre dans les dernières années de sa vie à la télévision.

 

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1959 - Pour : ORFEU NEGRO - Palme d’Or - Festival International du Film de Cannes, France.

1960 - Pour : ORFEU NEGRO - Oscar du Meilleur Film Étranger, États-Unis.

 

Source : Larousse - Fait le 15 mai 2011 par Philippe de CinéMémorial.