JOSEPH COTTEN

Vue 7281 fois

Profession:
Acteur et homme de thèâtre américain.

Date et lieu de naissance:
15-05-1905, à Petersburg en Virginie, États-Unis.

Date et lieu du décès:
06-02-1994, à Westwood en Californie, États-Unis.
Il est inhumé au cimetière de Blandford à Petersburg en Virginie.

Cause du décès:
D'une pneumonie à l'âge de 88 ans.

Nom de naissance:
Joseph Cheshire Cotten

État civil:
Marié en 1931 avec : LENORE KIPP - divorcé en 1960.

Marié le 20 octobre 1960 avec l'actrice : PATRICIA MEDINA - jusqu'au décès de Joseph en 1994.

Taille:
(188 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

Fils de Sallie Bartlett et Joseph Cotten Cheshire, Sr.. Également deux frères.

Issu d'une famille de planteurs, Joseph Cotten fait ses études à Washington. Il y fait ses études, joue au football, écrit des critiques de théâtre et rêve de devenir acteur. En 1930, il s'installe à New York et réussit à se faire embaucher comme assistant régisseur à Broadway : il débute enfin sur les planches. En 1936, il rencontre Orson Welles avec qui il travaille à la radio et qui devient son ami. Il intègre sa troupe de théâtre et participe à la célèbre émission La guerre des mondes.

Joseph publie son autobiographie en 1987 : "Vanity will get you somewhere"

Comme son ami Orson Welles, il a fait partie de la Mercury's Company. Il a, à son actif, des films prestigieux comme La Splendeur des Amberson, Le Troisième Homme où Citizen Kane.

De 1950 à 1957, il anime sa propre émission de télévision : "The Joseph Cotten Show".

Il avait auprès des comédiens et ses amis qui le côtoie la réputation d'un partenaire rêvé par sa gentillesse, sa grande culture, son charme et le raffinement de sa conversation.

Vous trouverez son Étoile au Walk of Fame, 6382 sur Hollywood Boulevard.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à Joseph Cotten.

Ajout de la vidéo le 24 mars 2009 par Philippe de CinéMémorial.

Bel homme, au charme nonchalant, Joseph Cotten aurait pu être un jeune premier s'il n'avait entrepris sa carrière cinématographique à près de quarante ans. Sa distinction naturelle, son caractère policé, la gentillesse, voire la candeur, qui émane de sa personne lui ont interdit les rôles hauts en couleur et les caractères complexes que semblaient devoir lui valoir son visage, au regard clair et intelligent, barré par une perpétuelle moue d'amertume qui alla en s'accusant avec le temps. Incapable de jouer les brutes ou les individus vicieux, ainsi que le remarquait Alfred Hitchcock qui l'utilisa remarquablement en assassin aux manières affables, il a surtout interprété des êtres aimables, un peu fades, souvent faibles et velléitaires, auxquels les femmes préféraient généralement des hommes plus virils, énergiques ou cyniques, à l'image d'Alida Valli qui, à la fin du Troisième Homme de Carol Reed (1949), passe devant lui " sans le voir ".

Né le 15 mai 1905 à Petersburg, en Virginie, Joseph Cheschire Cotten fait des études d'art dramatique à la Hickman School of Expression à Washington. Il entreprend ensuite une carrière de joueur de football américain, tout en menant une activité de représentant en peinture, avant de vendre des espaces publicitaires pour The Miami Herald où il publie occasionnellement, en 1929, des critiques théâtrales. À cette même époque, il commence à se produire sur scène au sein d'une troupe d'amateurs. En 1930, il est engagé comme doublure et assistant-régisseur de plateau par le Belasco Theater de New York. Il joue ensuite au Copley Square Theater et dans des tournées estivales, avant de faire ses débuts à Broadway, en 1932, avec un petit rôle dans Absent Father. Après diverses pièces, il se joint, en 1936, au Federal Theatre d'Orson Welles avant de retrouver celui-ci en 1938, au Mercury Theater. L'année suivante, il obtient un succès critique dans The Philadelphia Story, face à Katharine Hepburn.

En 1941, Joseph Cotten, qui est en fait déjà passé devant la caméra pour un moyen-métrage, Too Much Johnson, qui devait être projeté au cours d'une représentation théâtrale, débute au cinéma dans Citizen Kane d'Orson Welles avec lequel il tourne ensuite The Magnificent Ambersons (La Splendeur des Amberson, 1942) et Journey into Fear (Voyage au pays de la peur) dont il coécrit le scénario. Toujours en 1942, il signe un contrat de sept ans avec David O. Selznick. Il joue cependant dans trois films, dont Shadow of a Doubt (L'Ombre d'un doute) d'Alfred Hitchcock (1943), avant de travailler pour Selznick qui lui confie essentiellement des rôles romantiques dans des mélodrames, tels que Duel in the Sun (Duel au soleil) de King Vidor (1946) et Portrait of Jennie (Le Portrait de Jennie) de William Dieterle (1948), pour lequel il obtient le prix d'interprétation à la biennale de Venise.

Son contrat expiré, Joseph Cotten tourne dans deux productions britanniques, dont Under Capricorn (Les Amants du Capricorne) d'Alfred Hitchcock (1949), avant de signer pour trois ans avec la 20th Century Fox. Là, il joue dans des films de moindre qualité, à l'exception de Niagara de Henry Hathaway (1953). Il revient ensuite sur les planches à Broadway dans Sabrina Fair. À partir de 1955, il apparaît régulièrement à la télévision, alors que sa carrière cinématographique s'enlise, nonobstant quelques rôles sous la direction de Henry Hathaway et Robert Aldrich. Après trois années, entre 1961 et 1964, passées sur scène, il revient au cinéma et à la télévision. Dès lors, il partage son temps entre des rôles principaux ou secondaires dans des téléfilms ou de petites productions européennes et des rôles épisodiques dans des films prestigieux comme Petulia de Richard Lester (1968), Lo Scopone scientifico (L'Argent de la vieille) de Luigi Comencini (1972), Soylent Green (Soleil vert) de Richard Fleischer (1973), Twilight's Last Gleaming (L'Ultimatum des trois mercenaires) de Robert Aldrich (1977) et Heaven's Gate (La Porte du paradis) de Michael Cimino (1981).

 

Article écrit par Alain Garel - Fait le 24 mars 2009 par Philippe de CinéMémorial.

RÉCOMPENSE :

 

1948 - Pour le film : LE PORTRAIT DE JENNY - Coupe Volpi - Meilleur acteur à la Mostra Internazionale d'Arte Cinematografica à Venise en Italie.

 

Filmographie

 

77 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1981 - SURVIVANT D'UN MONDE PARALLÈLE .LE

 

1980 - MAISON DU CAUCHEMAR .LA
Titre Or. : Delusion
Réal : Alan Beattie

 

1980 - PORTE DU PARADIS .LA

 

1979 - HEARSE .THE
Réal : George Bowers

 

1979 - SECTE DE L'ENFER .LA

 

1979 - CONTINENT DES HOMMES POISSONS .LE

 

1978 - S.O.S. CONCORDE
Titre Or. : Concorde affaire' 79 - Autre Titre : Affare Concorde
Réal : Ruggero Deodatto

 

1978 - INÉVITABLE CATASTROPHE .L'

 

1978 - CARAVANES

 

1977 - ORDRE ET LA SÉCURITÉ DU MONDE .L'

 

1977 - ULTIMATUM DES TROIS MERCENAIRE .L'

 

1977 - NAUFRAGÉS DU 747 .LES

 

1976 - INDAGINE SU UN DELITTO PERFETTO
Titre anglophone : The perfect crime
Réal : Giuseppe Rosati

 

1976 - TRAUMA
Titre Or.Burnt offerings
Réal : Dan Curtis

 

1976 - SUSSURRO NEL BUIO .UN

 

1975 - IL GIUSTIZIERE SFIDA LA CITTÀ
Réal : Umberto Lenzi

 

1974 - ALLE ORIGINI DELLA MAFIA
Réal : Enzo Muzii

 

1973 - A DELICATE BALANCE

 

1973 - VÉRITÉ ET MENSONGES
Titre Or. : F for fake
Réal : Orson Welles et François Reichenbach

 

1973 - SOLEIL VERT

 

1972 - TIMBER TRAMPS
Réal : Tay Garnett et Chuck D. Kern

 

1972 - ARGENT DE LA VIEILLE .L'

 

1972 - BARON VAMPIRE .LE

 

1971 - ABOMINABLE DOCTEUR PHIBES .L'

 

1971 - DOOMSDAY VOYAGE
Autre Titre : Questions
Réal : John Vidette

 

1971 - LADY FRANKENSTEIN
Titre Or. : La figlia di Frankenstein - Autre Titre : Madame Frankenstein
Réal : Mel Welles et Aureliano Luppi

 

1970 - SAUTERELLE .LA
Titre Or. : The grasshopper
Réal : Jerry Paris

 

1970 - TORA ! TORA ! TORA !

 

1968 - LATITUDE ZÉRO
Titre Or. : Ido zero daisakusen - Autre Titre : Kaitei daisenso
Réal : Inoshiro Honda

 

1968 - GANGSTER' 70
Réal : Mino Guerrini

 

1968 - PETULIA

 

1968 - RIO HONDO
Titre Or. : Comanche blanco
Réal : José Briz

 

1967 - BRIGHTY OF GRAND CANYON
Réal : Norman Foster

 

1967 - I CRUDELI
Autres Titres : The cruel ones - The hellbenders - Los despiadados
Réal : Sergio Corbucci

 

1966 - DIAMANT D'AS
Titre Or. : Jack of diamonds - Autre Titre : Valets de carreau
Réal : Don Taylor

 

1966 - PIÈGE AU GRISBI

 

1965 - FORCENÉS .LES

 

1965 - STATUE EN OR MASSIF .LA

 

1965 - MASSACRE DES SIOUX .LE

 

1964 - CHUT… CHUT… CHÈRE CHARLOTTE

 

1960 - EL PERDIDO

 

1960 - SEARCH .THE
Réal : Bernard McEveety

 

1960 - ANGE POURPRE .L'

 

1958 - SOIF DU MAL .LA

 

1958 - DE LA TERRE À LA LUNE

 

1957 - DESPOTE

 

1956 - FOND DE LA BOUTEILLE .LE

 

1956 - TUEUR S’EST ÉVADÉ .LE

 

1954 - AFFAIRE BABY .L'

 

1953 - MEURTRE PRÉMÉDITÉ
Titre Or. : A blueprint for murder
Réal : Andrew L. Stone

 

1953 - NIAGARA

 

1952 - PIÈGE D'ACIER .LE

 

1952 - EGYPT BY THREE

 

1951 - OTHELLO

 

1952 - PASSAGE INTERDIT

 

1951 - HOMME AU MANTEAU NOIR .L'

 

1951 - PÉKIN EXPRESS

 

1951 - MADAME SORT LA NUIT
Titre Or. : Half angel
Réal : Richard Sale

 

1950 - REBELLES DE FORT THORN .LES

 

1950 - RENARDE .LA

 

1950 - AMANTS DE CAPRI .LES

 

1949 - GARCE .LA

 

1949 - AMANTS DU CAPRICORNE .LES

 

1949 - TROISIÈME HOMME .LE

 

1949 - ÉTRANGER DANS LA CITÉ .L'

 

1947 - PORTRAIT DE JENNY .LE

 

1947 - MA FEMME EST UN GRAND HOMME

 

1946 - DUEL AU SOLEIL

 

1945 - POIDS D'UN MENSONGE .LE

 

1944 - ÉTRANGES VACANCES

 

1944 - DEPUIS TON DÉPART

 

1944 - HANTISE

 

1943 - LIENS ÉTERNELS

 

1943 - OMBRE D'UN DOUTE .L'

 

1942 - VOYAGE AU PAYS DE LA PEUR

 

1942 - SPLENDEUR DES AMBERSON .LA

 

1941 - LYDIA

 

1941 - CITIZEN KANE

 

1 COURT MÉTRAGE
____________________________________________

 

1938 - TOO MUCH JOHNSON
Court métrage
Réal : Orson Welles

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (1)

hugongerard

22-04-2010 09:48:08

Je possède la soif du mal de Welles en dvd , je ne l ' ai apperçu que trés peu dans ce film , il y campaît le rôle du medecin legiste , son nom n ' était même pas crédité au generique , dommage qu ' il n ' est pas eu de rôle important .