JEFFREY HUNTER

Vue 11169 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
25-11-1926, à Nouvelle Orléans, Louisiane, États-Unis.

Date et lieu du décès:
24-05-1969, à Van Nuys, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
À la suite d'une opération crânienne à l'âge de 42 ans.

Nom de naissance:
Henry Herman McKinnies, Jr. - Surnom : Hank McKinnies.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à 3 reprises et père de 4 enfants :

Marié le 01 décembre 1950 avec l'actrice : BARBARA RUSH - divorcé le 29 mars 1955.
Ils eurent un fils : Christopher (né le 29 août 1952)

Marié le 07 juillet 1957 avec un top modèle : JOAN BARTLETT - divorcé le 28 février 1967.
Ils eurent 2 enfants : Todd et Scott Hunter

Marié le 04 février 1969 avec l'actrice : EMILY MCLAUGHLIN - Jusqu'au décès de Jeffrey, 20 jours après leur mariage.

Jeffrey a adopté son fils, Steele Hunter, d'un mariage précédent. Il est né en 1953.

Taille:
(184 cm)

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JEFFREY HUNTER

Source de la vidéo : Par ethan011 : Ajout de la vidéo le 16 janvier 2010 par Philippe de CinéMémorial

 

Jeffrey Hunter est né Henry Herman McKinnies Jr, le 25 novembre 1926 à New Orleans dans l'Etat de la Louisiane aux Etats-Unis au sein d’une famille aisée. A 10 ans il se passionne déjà pour le milieu artistique notamment pour le théâtre et la radio. Entre 1945 et 1946, il fait son temps d’armée dans la Marine dans l’US Navy. Dès son retour, il termine ses études à l’université de Californie. Repéré par des chasseurs de talents de la 20th Century Fox, il est engagé en 1948, pour quelques apparitions à l'écran pas toujours crédité au générique. C’est le patron du studio le terrible Darryl F. Zanuck, qui lui a donné son nom de cinéma.

Son physique avenant et ses yeux bleus font vite mouche auprès de la gente féminine. Il atteint rapidement le haut de l’affiche, dans quelques comédies anodines auprès de jeunes actrices en vogue comme Grace Kelly dans «Quatorze heures» (1950) de Henry Hathaway ; Jeanne Crain, dans «Le temps des cerise » (1951) de Jean Negulesco ; Debra Paget et Myrna Loy dans « Six filles à marier» (1952) de Henry Levin ; Ginger Rogers et Anne Francis dans « Un grand séducteur » (1952) de Claude Bynion avec Clifton webb dans le rôle titre.

Dans un registre plus dramatique on le voit dans «Duel dans la forêt » (1951) de Joseph M. Newman il campe un pompier courageux du US Forest Service du Montana, on assiste à un face à face virulent avec Richard Widmark accusé de lâcheté face au feu; dans « Prisonniers du marais » (1952) de Jean Negulesco il donne la réplique à Jean Peters une fille farouche où son père Walter Brennan accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis vit reclus dans les marais.

Il a le rôle principal dans « Marin du roi» (1953) de Roy Boulting, prisonnier sur un navire de guerre allemand il retarde les réparations suffisamment longtemps pour que la Royal Navy localise le navire et le détruise ; il campe un indien nommé Petit chien dans «La plume blanche» (1954) de Robert D. Webb sa soeur Debra Paget tombe amoureuse d'un géomètre américain Robert Wagner provoquant ainsi la colère de son frère.

Puis c'est sa rencontre avec John Ford qui l’engage dans son chef-d’œuvre «La prisonnière du désert » (1955) où Natalie Wood y incarne une jeune fillette blanche enlevée par les Indiens, John Wayne et Jeffrey son grand frère partent à sa recherche. Sa prestation est saluée unanimement par la critique et le grand public. Il est Frank James dans «Le brigand bien-aimé » (1956) de Nicholas Ray, avec son frère Jesse James Robert Wagner ils sont devenus des hors-la-loi et criminels ils perdront tous les deux la vie. John Ford étonné par son jeu le rappel pour deux autres films «La dernière fanfare» (1958) aux côtés de Spencer Tracy, puis «Le sergent noir» (1959) dans ce long métrage à connotation antiraciste, Jeffrey Hunter interprète avec une forte conviction le défenseur d’un sergent noir Woody Strode accusé injustement du viol et du meurtre de la fille d’un officier.

En 1960, dans une fresque biblique hollywoodienne à grand spectacle «Le roi des rois » de Nicholas Ray, il incarne le Christ au visage lumineux et au regard bleu azur, bien que la critique fut partagée notamment avec un Christ aux yeux bleus, Jeffrey était très convaincant dans ce rôle ; il reprend un rôle de défenseur dans «L'homme de Gavelstone» (1963), de William Conrad, il campe un avocat du Texas qui défend son ancienne petite amie Joanna Moore accusée du meurtre d’un maître chanteur . En 1966 dans un drame mystérieux «Etrange portrait» de Jeffrey Stone, dans un manoir il découvre que le portrait du mari défunt d'une femme déséquilibrée mais très riche lui ressemble il se fait passer pour son mari afin obtenir ces bijoux mais il va faire une découverte macabre qui va le conduire à une fin tragique.

Les années suivantes, sa carrière décline peu à peu. Il joue dans des productions européennes, notamment en Italie. Citons «Ringo, cherche une place pour mourir» (1968) de Giuliano Carnimeo , il campe avec Pascal Petit un mineur d'or qui se fait piégé par des rochers tombés suite à une explosion ; dans «Super colt 38» (1969) de Federico Curiel, il campe un marshal qui découvre que le bandit qu’il poursuit depuis longtemps est son ami d’enfance. Et puis en 1969, c'est la malchance qui va le surprendre lors du tournage de son dernier film «Le clan des frères Mannata» (1969) de Javier Setó, Jeffrey à été accidentellement blessé dans une explosion sur le tournage, sur le vol qui le ramène vers les États-Unis, il est frappé d’aphasie et de paralysie partielle et il est hospitalisé dès son arrivée à Los Angeles. Peu après il commence à se plaindre de vertiges et de maux de tête il a été rapidement hospitalisé, mais aucun problème n'a été détecté. Quelques jours plus tard chez lui il a été victime d'une hémorragie cérébrale en montant les escaliers, il a tombé et a heurté la tête. Il est décédé pendant la chirurgie réparatrice de sa fracture du crâne ... Jeffrey Hunter avait seulement 42 ans.

Côté vie privée, Jeffrey Hunter épouse en 1950 l’actrice Barbara Rush rencontrée sur les plateaux et qui lui donne un fils en 1952. Mais le mariage ne durera pas plus de cinq ans. Sa seconde femme, Joan Bartlett, épousée en 1957, demande le divorce après dix ans de vie commune avec trois enfants, arguant comme cause de divorce, qu’elle est victime de violences conjugales. Quatre mois avant son décès survenu le24 mai 1969, il avait épousé sa troisième femme, l’actrice de télévision Emily McLaughlin.

Source : Gary Richardson - Fait le 29 août 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

51 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1969 - CLAN DES FRÈRES MANNATA .LE

 

1968 - UNA BRUJA SIN ESCOBA

 

1968 - SUPER COLT 38

 

1968 - RINGO, CHERCHE UNE PLACE POUR MOURIR

 

1968 - MARINE EN FOLIE .LA

 

1967 - PETIT GUIDE POUR MARI VOLAGE

 

1967 - OUI À L'AMOUR, NON À LA GUERRE

 

1967 - JOE NAVIDAD

 

1967 - CUSTER, L'HOMME DE L'OUEST

 

1966 - STRANGE PORTRAIT

 

1966 - DIMENSION 5

 

1965 - CRIME D'UN AUTRE .LE

 

1965 - CASE DE L'ONCLE TOM .LA

 

1964 - JOAQUIN MURIETTA, LA CHEVAUCHÉE DES MAUDITS

 

1963 - MAN FROM GALVESTON .THE

 

1963 - DE L'OR POUR CÉSAR

 

1962 - AIGLE DE GUAM .L'

 

1961 - ROI DES ROIS .LE

 

1961 - JOUR LE PLUS LONG .LE

 

1961 - ÉTAU SE RESSERRE .L'

 

1960 - HOMME QUI A TROP PARLÉ .L'

 

1960 - SERGENT NOIR .LE

 

1960 - SAÏPAN

 

1958 - TEMPS DE LA PEUR .LE

 

1958 - MARDI GRAS

 

1958 - DERNIÈRE FANFARE .LA

 

1957 - SENSUELS .LES

 

1957 - CINQ SECONDES À VIVRE

 

1957 - CHEMIN DE L'OR .LE

 

1956 - SHÉRIF .LE

 

1956 - PRISONNIÈRE DU DÉSERT .LA

 

1956 - INFERNALE POURSUITE .L'

 

1956 - BAISER MORTEL

 

1956 - BRIGAND BIEN-AIMÉ .LE

 

1956 - SECRET DES SEPT CITÉS .LE

 

1956 - ARME POUR UN LÂCHE .UNE

 

1955 - SEVEN ANGRY MEN

 

1955 - PLUME BLANCHE .LA

 

1954 - PRINCESSE DU NIL .LA

 

1954 - TROIS JEUNES TEXANS

 

1953 - MARIN DU ROI

 

1952 - PRISONNIERS DU MARAIS

 

1952 - GRAND SÉDUCTEUR .UN

 

1952 - SIX FILLES À MARIER

 

1951 - TEMPS DES CERISES .LE

 

1951 - QUATORZE HEURES

 

1951 - HOMMES-GRENOUILLES .LES

 

1951 - DUEL DANS LA FORÊT

 

1951 - AVENTURE À TOKYO

 

1949 - JULES CÉSAR

 

1948 - AINSI SONT LES FEMMES

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)