JEAN SIMMONS

Vue 9852 fois

Profession:
Actrice américaine d'origine anglaise.

Date et lieu de naissance:
31-01-1929, à Crouch Hill, Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
22-01-2010, à Santa-Monica, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
D'un cancer du poumon à l'âge de 80 ans.

Nom de naissance:
Jean-Marilyn Simmons.

État civil:
Mariée le 20 décembre 1950 avec l'acteur : STEWART GRANGER - divorcée le 12 août 1960.
Ils eurent une fille : Tracy Grangern née le 10 septembre 1956.

Mariée le 01 novembre 1960 avec le réalisateur : RICHARD BROOKS - divorcée en 1977.
Ils eurent une fille : Kate Brooks

Taille:
(168 cm)

Commentaires: 2

Anecdotes

Née le 31 janvier 1929 à Londres, quatrième enfant d'une famille bourgeoise, danseuse puis actrice, elle s'impose dans le personnage d'Estella dans "Les Grandes espérances" (1946) de David Lean, avant d'être choisie par Laurence Olivier pour incarner l'Ophélie de son "Hamlet", un rôle qui lui vaut un prix d'interprétation au Festival de Venise.

Elle est surtout pour tous les amateurs de cinéma l'émouvante compagne de "Spartacus" dans le célèbre film de Stanley Kubrick en 1960.
Cette année-là, elle épouse le réalisateur Richard Brooks qui fait d'elle une fascinante évangéliste dans "Elmer Gantry, le charlatan" (1960) avec Burt Lancaster.

Elle devient mondialement connue, Jean continue sa carrière. En 1954, elle tourne "L'Égyptien " (1954) avec Gene Tierney et "Désirée" où elle incarne face à Marlon Brando, le premier amour de Napoléon. Le public aime sa grâce à interpréter les films à costumes, elle personnifie à merveille par son charme et sa distinction toutes ces héroïnes au destin fabuleux.

Jean Simmons divorcera à la suite du tournage de "À La Recherche De Monsieur Goodbar" et on dit que les opinions émises par Brooks dans ce film ne sont pas étrangères à sa décision. Depuis 1970, Jean Simmons tourne très peu.

Elle décroche un Emmy Award en 1983 grâce au feuilleton "Les oiseaux se cachent pour mourir" aux côtés de Richard Chamberlain et Rachel Ward.

 

Fait le 24 janvier 2010 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JEAN SIMMONS

 

 

Ajout de la vidéo le 24 janvier 2010 par Philippe de CinéMémorial

 

Un mois après Jennifer Jones, c’est à nouveau l’une des rares comédiennes survivantes de l’âge d’or d'Hollywood qui vient de rendre l’âme, Jean Simmons.

Actrice britannique à la beauté classique, Jean Simmons, décédée à près de 81 ans, fut une inoubliable Ophélie dans le "Hamlet" de Laurence Olivier en 1948 avant de devenir une star du studio hollywoodien 20th Century Fox et de tourner avec Preminger, Mankiewicz ou Kubrick.

Disparue à Santa Monica des suites d'un cancer du poumon, elle avait obtenu deux nominations aux Oscars et atteint le sommet de sa popularité dans les années 1950 et 1960.

"Toute ma carrière n'a été qu'une série de surprises. Je n'avais jamais pris de cours d'art dramatique et j'ai tout appris en même temps que je jouais. On n'en finit jamais d'apprendre", confiait-elle en 1993 à l'AFP, en marge de l'hommage qui lui était rendu au Festival du film romantique de Cabourg.

"J'ai toujours aimé avoir des rôles de méchante, ce qui n'est pas vraiment ma nature", disait-elle.

Née le 31 janvier 1929 à Londres, quatrième enfant d'une famille bourgeoise, Jean-Marilyn Simmons a débuté sa carrière à 15 ans dans "Give us the moon" (1944) avant d'être remarquée pour un petit rôle dans "Le chemin des étoiles" d'Anthony Asquith.

Danseuse puis actrice, elle s'impose dans le personnage d'Estella dans "Les grandes espérances" (1946) de David Lean, avant d'être choisie par Laurence Olivier pour incarner l'Ophélie de son "Hamlet", un rôle qui lui vaut un prix d'interprétation au Festival de Venise et une célébrité mondiale.

Malgré un début de carrière prometteur en Grande-Bretagne à la fin des années 1940 - avec "Le Lagon bleu" Frank Launder, "La Cage d'or" de Basil Dearden, "La Fille aux papillons" de Ralph Thomas - elle quitte le prestigieux studio de la Rank.

En 1950, mariée avec le comédien Stewart Granger, Jean Simmons s'installe à Hollywood où son talent et sa grâce juvénile un peu perverse - ses airs angéliques masquent des desseins meurtriers dans "Un si doux visage" d'Otto Preminger (1952) avec Robert Mitchum - font d'elle l'une des stars de la 20th Century Fox.

Sa beauté classique lui vaut des rôles d'héroïnes antiques dans "Androclès et le lion" de Chester Erskine, "La Tunique" d'Henry Koster, "L'Égyptien" de Michael Curtiz. Elle est surtout l'émouvante compagne de "Spartacus" dans le film de Stanley Kubrick.

Engagée sur des superproductions historiques en costumes, Jean Simmons est à l'affiche de "La Reine vierge" de George Sidney ou encore "Désirée" de Henry Koster où elle donne la réplique à un Napoléon incarné par Marlon Brando.

On la retrouve sous les traits d'une adolescente qui s'entête à devenir comédienne dans "The actress" de George Cukor, d'une adepte de l'Armée du salut dans "Blanches colombes et vilains messieurs" (1955) de Joseph L. Mankiewicz.

Elle épouse en 1960 le réalisateur Richard Brooks qui fait d'elle une fascinante évangéliste dans "Elmer Gantry, le charlatan" (1960) avec Burt Lancaster puis une épouse malheureuse dans "The happy ending" (1969).

Nommée à l'Oscar de la meilleure actrice pour ce film comme pour "Hamlet" à ses débuts, le trophée lui échappe une deuxième fois dans une carrière qui compte une cinquantaine de longs métrages.

À partir de 1970, Jean Simmons se fait rare au grand écran, mais elle joue dans "Dominique, les yeux de l'épouvante" de Michael Anderson (1978).

À la télévision où elle a travaillé dans une trentaine de séries, elle est la gouvernante dans "Heidi" et décroche un Emmy Award en 1983 grâce au feuilleton "Les oiseaux se cachent pour mourir".

Jean Simmons a eu deux enfants, l'un avec Stewart Granger, l'autre de Richard Brooks, dont elle a divorcé en 1977.

 

Source : AFP - Mise à jour le 01 février 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1983 - Pour : LES OISEAUX SE CACHENT POUR MOURIR - Emmy Award - Pour le meilleur second role

1958 - Prix Spécial de l'actrice la plus versatile - Golden Globes, États-Unis.

1953 - Pour : LA REINE VIERGE - Prix NBR - Pour la meilleure actrice - National Board of Review, États-Unis.

1953 - Pour : LA TUNIQUE - Prix NBR - Pour la meilleure actrice - National Board of Review, États-Unis.

1948 - Pour : HAMLEt - Coupe Volpi - Pour la meilleure actrice - Festival du cinéma de Venise, Italie.

 

Filmographie

 

57 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

2008 - SHADOWS IN THE SUN
Réal : David Rocksavage

 

2004 - THRU THE MOEBIUS STRIP
Réal : Glenn Chaika
Dessin animé - Jean Simmons faisait la voix de Shepway

 

2003 - CHÂTEAU AMBULANT .LE
Titre Orig. : Hauru no ugoku shiro
Réal : Hayao Miyazaki
Dessin animé - Jean Simmons faisait la voix de Grand-mère Sophie

 

2003 - JEAN SIMMONS : ROSE OF ENGLAND
Documentaire biographique de 80 min. - Réal : Tony Earnshaw

 

2001 - CRÉATURES DE L'ESPRIT .LES
Titre Orig. : Final fantasy
Réal : Hironobu Sakagushi et Motonori Sakakibara
Dessin animé - Jean Simmons faisait la voix d'un membre du conseil

 

1995 - PATCHWORK DE LA VIE .LE
Titre Orig. : How to make an american quilt
Réal : Jocelyn Moorhouse

 

1988 - GOING UNDERCOVER
Autre Titre : Yellow pages
Réal : James Kenelm Clarke

 

1987 - DAWNING .THE
Réal : Robert Knights

 

1977 - DOMINIQUE

 

1975 - MR. SYCAMORE
Réal : Pancho Kohner

 

1970 - SAY HELLO TO YESTERDAY
Réal : Alvin Rakoff

 

1968 - HAPPY ENDING .THE

 

1967 - VIOLENCE À JÉRICHO

 

1967 - DIVORCE À L'AMÉRICAINE
Titre Orig. : Divorce american style
Réal : Bud Yorkin

 

1965 - CHEMINS DE LA PUISSANCE .LES
Titre Orig. : Life at the top
Réal : Ted Kotcheff

 

1966 - ÉNIGME À QUATRE INCONNUES

 

1963 - ALL THE WAY HOME
Réal : Alex Segal

 

1960 - SPARTACUS

 

1960 - ELMER GANTRY, LE CHARLATAN

 

1960 - AILLEURS L'HERBE EST PLUS VERTE

 

1958 - RETOUR AVANT LA NUIT

 

1958 - CETTE TERRE QUI EST MIENNE

 

1957 - GRANDS ESPACES .LES

 

1957 - CETTE NUIT OU JAMAIS

 

1957 - FEMMES COUPABLES

 

1956 - IMPUDIQUE .L'
Titre Orig. : Hilda Crane
Réal : Phillip Dunne

 

1955 - PAS DANS LE BROUILLARD .LES

 

1955 - BLANCHES COLOMBES ET VILAINS MESSIEURS

 

1954 - BALLE VOUS ATTEND .UNE

 

1954 - ÉGYPTIEN .L'

 

1954 - DÉSIRÉE

 

1954 - BELLE MAIS DANGEREUSE

 

1953 - GLADIATEURS .LES

 

1953 - TUNIQUE .LA

 

1953 - REINE VIERGE .LA

 

1953 - GLOIRE ET FORTUNE

 

1952 - SI DOUX VISAGE .UN

 

1952 - ANDROCLÈS ET LE LION

 

1952 - RETOUR DE L'AMOUR .LE
Titre Orig. : Affair with a stranger
Réal : Roy Rowland

 

1950 - FILLE AUX PAPILLONS .LA

 

1950 - TRIO

 

1950 - CAGE D'OR .LA

 

1949 - SI PARIS L'AVAIT SU
Titre Orig. : So long at the fair
Réal : Terence Fisher et Anthony Darnborough

 

1949 - ADAM ET ÉVELYNE

 

1948 - LAGON BLEU .LE
Titre Orig. : The blue lagon
Réal : Frank Launder

 

1948 - HAMLET

 

1947 - DOUBLE VIE DE LORNA BLAKE .LA
Titre Orig. : The woman in the hall
Réal : Jack Lee

 

1947 - ONCLE SILAS .L'
Titre Orig. : Uncle Silas
Réal : Charles Frank

 

1946 - GRANDES ESPÉRANCES .LES

 

1946 - NARCISSE NOIR .LE

 

1946 - MONT BRÛLÉ .LE
Titre Orig. : Hungry hill
Réal : Brian Desmond Hurst

 

1945 - CHEMIN DES ÉTOILES .LE

 

1945 - CÉSAR ET CLÉOPÂTRE

 

1944 - MR. EMMANUEL
Réal : Harold French

 

1944 - MEET SEXTON BLAKE
Réal : John Harlow

 

1944 - KISS THE BRIDE GOODBYE
Réal : Paul L. Stein

 

1944 - GIVE US THE MOON
Réal : Val Guest

________________________________________________

 

commentaires (2)

hugongerard

28-01-2010 08:53:05

Erreur , je viens de jeter un coup d ' oeil à la filmographie de Jean Simmons , et dans Les Gladiateurs de Delmer Daves ( 1954) , elle ne jouait pas , c ' est Susan Hayward ( Messaline) , l ' actrice principale de ce film , mais certes , Jean jouait dans La tunique de Koster , film qui précède les gladiateurs .

ETHERY PAGAVA

02-06-2012 08:14:21

Jean Simmons ,actrice rare, belle avec une personnalité unique et un jeu avec de multiples facettes tour à tour dramatique,envoutante, charmante, une très grande comédienne méconnue qui méritait une place parmi les plus célèbres.