JEAN HARLOW

Vue 7892 fois

Profession:
Actrice américaine.

Date et lieu de naissance:
03-03-1911, à Kansas City, Missouri, États-Unis.

Date et lieu du décès:
07-06-1937, à Los Angeles, Californie, États-Unis.

Cause du décès:
Complications d'une crise d'urémie à l'âge de 26 ans.

Nom de naissance:
Harlean Harlow Carpenter - Autre nom parfois utilisé : Jean Harlowe - Surnom : Baby - La blonde platine.

État civil:
Mariée en 1927 avec : CHARLES FREMONT MCGREW - divorcée en 1929.

Mariée en 1932 avec le réalisateur et scénariste : PAUL BERN - jusqu'à son suicide la même année le 05.12.1932

Mariée en 1933 avec : HAROLD ROSSON - jusqu'en 1935.

Liaison en 1935 avec l'acteur WILLIAM POWELL - jusqu'en 1937.

Taille:
(157 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

Fille unique d'un chirurgien dentiste, Jean vit sous la tyrannie de sa mère. Un soir de 1927, sans que personne ne s'y attende, elle s'enfuit et épouse à seulement 16 ans un homme d'affaire influent : Charles Fremont McGrew. Ils divorceront en 1929.

Sa carrière commence concrètement en 1929 où elle joue dans des courts métrages avec le couple mondialement connu : Oliver Hardy et Stan Laurel.

Liaison probable avec : Howard Hughes.

Elle fût la première actrice à faire la couverture du "Life Magazine".

Hommage à JEAN HARLOW

Ajout de la vidéo le 23 mars 2009 par Philippe de CinéMémorial.

Mise à jour le 05 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Elle est l'une des plus célèbres stars hollywoodiennes et aussi l'une des plus mal connues. Journaux à scandale, biographies croustillantes, films plus ou moins romanesques nous ont appris ses malheurs familiaux avec une mère envahissante et un beau-père intéressé, ses démêlés conjugaux et son instabilité affective. Et tout cela a réussi à créer ce prodige : une star célèbre dont presque personne n'a vu les films, dont les titres sont le plus souvent oubliés.

D'abord figurante (notamment dans des films de Chaplin et de Lubitsch), Jean Harlow se trouve catapultée vedette par l'encombrant Howard Hughes, qui, en remplacement de Greta Nissen, lui confie le rôle incongru d'une jeune aristocrate britannique dans les Anges de l'Enfer (L. Milestone, James Whale, Hughes, 1930). Sa célébrité était faite, et on se demande bien pourquoi : ses cheveux platinés, son maquillage un peu lourd, ses manières cavalières et surtout son accent bien " yankee" ne la prédestinaient aucunement à ce rôle. De plus, son érotisme facile, assez grossièrement exploité par Hughes, ne suffit plus aujourd'hui à pimenter son interprétation morne et sans talent. Elle doit son surnom célèbre à la Blonde platine (1931) de Frank Capra, où elle a le second rôle féminin et où Loretta Young l'éclipse facilement. Elle devient populaire malgré une suite d'interprétations plutôt désastreuses (l'Ennemi public, W. A. Wellman, 1931; The Iron Man, T. Browning, id.). Alors, faut-il souscrire à la légende de la star sans talent ? Certainement pas.

Le 2 juillet 1932, elle épouse l'un des producteurs les plus influant de la MGM : Paul Bern qui se suicidera 3 mois plus tard, le 5 septembre.

Le soir de leur nuit de noces, Jean contacte et retrouve son impresario pour lui annoncer la nouvelle : son mari est impuissant avec des tendances pas très catholique, où elle raconte avoir eu peur pour elle.

Mais c'est sans doute avec "La Belle De Saigon", dans lequel elle donne la réplique à Clark Gable qu'elle conforte son image de sex-symbol. Le tournage du film fut endeuillé par ce suicide qui menaça un temps la production du film. Sorti en 1932, le film est un très grand succès.

Jean se met en tête d'être enceinte. Elle drague de nombreux hommes, et + si affinités, qui ne connaissent pas encore l'actrice mais simplement la femme qu'elle est. Pourtant, en plusieurs mois, aucun résultat. Désespérée, elle consulte un médecin gynécologue qui lui apprend une terrible nouvelle : elle est stérile.

Comme d'autres actrices après elle, comme Irene Dunne et Joan Crawford, elle pensait à adopter mais elle n'eut pas le temps de concrétiser ce qu'elle désirait.

Le 13 juillet 1933, elle épouse Harold Rosson (1895-1988) jusqu'au 11 mars 1934.

Ce nouveau mariage surprise sidère les producteurs et ses agents qui ne supportent ni ces caprices, ni ces cachoteries. Cependant, en tant que valeur sûre du box-office, il ne lui déchire pas son contrat.

Refusant le rôle-titre de King Kong, finalement endossé par Fay Wray, elle préfère les tournages de "Dîner A Huit Heures" et de "La Belle Du Missouri" qui lui valent les éloges de la critique. L'accueil fait à "Imprudente Jeunesse" (1935) est en revanche beaucoup plus réservé, l'actrice n'étant pas à l'aise dans la comédie musicale.

Quelques mois avec le tournage de son prochain film, Jean attrape la grippe qui la force à prendre du repos et de ne surtout pas sortir de chez elle. Elle refuse de se soigner et donc d'aller à l'hôpital, mais une crise très forte liée à la maladie la contraint à y aller. Les médecins lui ordonnent un repos strict et un traitement médical afin de se rétablir. Ne pas travailler, elle demande pas mieux mais le repos est de courte durée, on l'appelle déjà avec un nouveau scripte sous la main.

Sans broncher elle s'y rend, de plus que la grippe est presque partie. Or, ce qu'elle ne sait pas encore, la maladie a touchée ses fonctions rénales : c'est le début du ravage sur sa santé. Lors du tournage, elle s'arrête toutes les 10 minutes tellement elle souffre !! On dira même qu'un soir, elle était tellement épuisée, qu'elle tombera dans les pommes tant elle était épuisée.

Dès lors, le tournage est suspendu et chacun espère voir l'actrice se remettre prochainement. Elle est confiée à sa mère mais ce que tout le monde oublie c'est bien la tyrannie qui règne. Sa mère devenue scientiste, elle refuse tous soins à son unique fille lui affirmant que prendre des médicaments c'est pécher. Jean est trop faible pour contacter l'extérieur.

Un soir, Clark Gable et un de ses amis entrent furtivement chez elles et l'a ramène d'urgence à l'hôpital. Il est déjà trop tard et malgré tous les efforts des médecins, elle succombe d'une crise d'urémie : elle n'avait que 26 ans.

Pour ceux qui ont vu le film, on dit qu'on voyait l'actrice nous dire un adieu en beauté rongée par la maladie. Le film n'ayant pas pu être achevé, les professionnels concernés engagent une doublure qui sera toujours filmée de dos : le film est le plus gros succès cinématographique de 1937.

Une grande actrice s'éteindra le 7 juin 1937 à Los Angeles.

Avec la coopération de mon amie et collègue : Les Légendes du cinéma.

 

Filmographie

 

33 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1937 - SARATOGA

 

1937 - VALET DE COEUR

 

1936 - FINE MOUCHE .UNE

 

1936 - BELLE BLONDE .UNE

 

1936 - SA FEMME ET SA DACTYLO

 

1936 - LOI DU PLUS FORT .LA

 

1935 - MALLE DE SINGAPOUR .LA

 

1935 - IMPRUDENTE JEUNESSE

 

1934 - BELLE DU MISSOURI .LA

 

1933 - MADEMOISELLE VOLCAN

 

1933 - INVITÉS DE HUIT HEURES .LES

 

1933 - DANS TES BRAS

 

1932 - BELLE DE SAÏGON .LA

 

1932 - BELLE AUX CHEVEUX ROUX .LA

 

1932 - BÊTE DE LA CITÉ .LA

 

1932 - THREE WISE GIRLS

 

1931 - DEUX LÉGIONNAIRES .LES

 

1931 - BLONDE PLATINE .LA

 

1931 - GOLDIE

 

1931 - HOMME DE FER .L'

 

1931 - ENNEMI PUBLIC .L'

 

1931 - TRIBUNAL SECRET

 

1931 - LUMIÈRES DE LA VILLE .LES

 

1930 - ANGES DE L'ENFER .LES

 

1929 - NUITS DE NEW YORK .LES

 

1929 - THIS THING CALLED LOVE

 

1929 - PARADE D'AMOUR

 

1929 - CADETTE .LA

 

1929 - CLOSE HARMONY

 

1929 - WHY BE GOOD ?

 

1929 - FUGITIVES

 

1928 - SON VOYAGE EN CHINE

 

1928 - HONOR BOUND

 

8 COURTS MÉTRAGES et 1 DOCUMENTAIRE
_________________________________________________________

1957 - GRANDE ÉPOQUE .LA

 

1929 - WEAK BUT WILLING
Court métrage - Réal : William Watson - Scén : Will King - Genre : Comédie - Version : États-Unis - NB - 18 Min.
Avec : Will King - Dot Farley - Billy Bevan - Jean Harlow (non crédité)

 

1929 - THUNDERING TOUPEES
Court métrage - Réal : Robert F. McGowan - Scén : Leo McCarey - Genre : Comédie - Version : États-Unis - NB - Muet
Avec : Vivien Oakland - Eddie Dunn - Mickey Daniels - Jean Harlow

1929 - UNKISSED MAN .THE
Court métrage - Réal+Scén : Leo McCarey - Genre : Comédie - Version : États-Unis - NB - Muet - 20 Min.
Avec : Edna Murphy - Eric Mayne - Marion Byron - Eddie Dunn - Bryant Washburn - Jean Harlow - (non crédité)

 

1929 - WHY IS A PLUMBER ?
Court métrage - Réal+Scén : Leo McCarey - Genre : Comédie - Version : États-Unis - NB - Muet
Avec : Edgar Kennedy - Gertrude Sutton - Albert Conti - Eddie Dunn - Adele Watson - Jean Harlow (non crédité)

 

1929 - VIVE LA LIBERTÉ

 

1929 - SON ALTESSE ROYALE

 

1929 - SAISIE MOUVEMENTÉE .UNE

 

1928 - CHASING HUSBANDS

________________________________________________

 

commentaires (1)

hugongerard

21-07-2010 13:25:01

Elle avait été pressentie pour camper le rôle d ' Ann Darrow , dans le : King-Kong de 1933 de Schoedsack et Cooper .