JEAN-ROGER CAUSSIMON

Vue 8128 fois

Profession:
Acteur, auteur-compositeur, interprète et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
24-07-1918, à Montrouge, Hauts-de-Seine, France.

Date et lieu du décès:
20-10-1985, à Paris, France.

Cause du décès:
D'un cancer du poumon à l'âge de 67 ans.

Nom de naissance:
Jean Roger Caussimon.

État civil:
Marié en 1956 avec : PAULETTE CLÉMENT.
Ils eurent un fils : Raphaël, né en 1957 et une fille Céline également comédienne, née en 1960.

Taille:
?

Commentaires: 1

Anecdotes

Son père Jean Caussimon s'installe comme médecin avec sa femme Yvonne et leur fils Jean-Roger à Bordeaux.

Il fait ses études à Bordeaux, au lycée Montaigne.

Il obtient son baccalauréat, ainsi qu'un premier prix au Conservatoire d'art dramatique.

Sa mère Yvonne âgée de 43 ans se suicide en 1936, cela marquera à tout jamais Jean-Roger.

Jean-Roger Caussimon débute au cinéma en 1945 dans le film " Le grand écolier" de François Villon d'André Zwobada (aux côtés de Serge Reggiani, Michel Vitold et Jean Carmet).

En 1967, Pierre Seghers lui consacre un volume dans la collection "Poètes d'aujourd'hui" (recueil de 45 textes, préfacé par Léo Ferré).

 

Fait le 27 janvier 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Jean-Roger Caussimon naît à Montrouge le 24 juillet 1918. Son père est médecin. La famille s'installe à Bordeaux. Il fait ses études dans différents lycées de la ville. Il obtient son baccalauréat.

En 1937, il débute comme comédien professionnel au Trianon-Théâtre de Bordeaux. L'année suivante, il obtient un Premier Prix de comédie au Conservatoire de Bordeaux. En septembre 1938, il monte à Paris et est admis comme auditeur au Conservatoire, dans la classe de Louis Jouvet. En octobre, il commence son service militaire. En 1939, son régiment est en campagne dans les Ardennes. Fait prisonnier en 1940, il revient à Paris en décembre 1942. En 1943, il commence à se produire au Lapin Agile, cabaret où chante sa tante Yvonne Darle. Il y interprète ses premiers textes écrits en captivité, poèmes et chansons. Il s'accompagne à la guitare. A la fin de l'année 1944, il est engagé par Charles Dullin au Théâtre de La Cité à Paris. Il entre dans la Compagnie Grenier-Hussenot. Il travaillera ensuite pendant plus de cinq ans au théâtre avec Jean Mercure.

Touche à tout, il est acteur de cinéma, de théâtre, homme de radio (500 enregistrements), et de télévision (plus de 150 dramatiques). Il n'en oublie pas pour autant la chanson. Il rencontre Léo Ferré en 1947 au Lapin Agile. Ce dernier lui demande la permission de mettre en musique "A la Seine". Débute une longue amitié et une collaboration, riche de nombreuses chansons : "Comme à Ostende", "Monsieur William", "Le Temps du tango", "Les Indifférentes", "Mon camarade", "Mon Sébasto"... En 1949, ils se produisent au même programme aux Trois Mailletz. Jean-Roger Caussimon continue la même année son récital au Lapin Agile. Parmi ses premières chansons on peut citer : "La plus basse basse" (1946), "Y'avait dix marins" (1946), "Barbarie... Barbara... " (1946, reprise par Maurice Chevalier en 1950), "Les filles qui font pleurer" (1946), "Méfie-toi du clair de lune" (1947), "Les Frères naufragés" (1948)...

Il passe aux Trois Baudets, Chez Gilles. Il chante à l'Ecluse pour le première fois en 1956. Il continue d'écrire et de chanter ses chansons ("L'illusionniste", "Jimmy", " Ca m'fait rigoler" en 1959). Ses interprètes se multiplient. En dehors de Léo Ferré, Jean-Roger Caussimon est chanté par Réda Caire ("Le temps du tango"), André Claveau ("Nous deux"), Les Quatre Barbus ("Y'avait dix marins"), Suzy Solidor ("Y'avait dix marins"), Marc et André ("M. l'baron est veuf"), Catherine Sauvage ("Toi t'es fleur bleue", "Deux heures à tuer"), René-Louis Lafforgue ("La ritournelle"), Philippe Clay ("Le fils du comique troupier"), Serge Gainsbourg ("Monsieur William")...

En 1970, à 52 ans, il enregistre son premier 33 tours, Caussimon chante Caussimon, sur le label indépendant Saravah, dirigé par Pierre Barouh. L'album comporte 13 chansons dont "Les coeurs purs" et "Ma mère". Publié en 1971, Il obtient le Grand Prix de l'Académie Charles Cros. De 1971 à 1979, Jean-Roger Caussimon sort en tant qu'interprète six albums studios et un album en concert. Il passe au Théâtre du Vieux-Colombier, à la Gaîté Montparnasse, à Bobino, à l'Olympia et donne de nombreux récitals en province.

En mars 1985, Léo Ferré enregistre certains de ses textes inédits qu'il met en musique (Léo Ferré chante Jean-Roger Caussimon : "Les loubards", "Nuits d'absence", "Les spécialistes", "Les vieux chagrins"...) Jean-Roger Caussimon décède le 20 octobre 1985.

 

Source : http://www.lehall.com/ - Fait le 2 octobre 2011 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

Filmographie

 

58 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1982 - MISÉRABLES .LES
 

1982 - BARAKA .LA

 

1981 - SIGNÉ FURAX

 

1978 - GENDARME ET LES EXTRA-TERRESTRES .LE

 

1975 - DEUX IMBÉCILES HEUREUX

 

1975 - JUGE ET L'ASSASSIN .LE

 

1975 - QUE LA FÊTE COMMENCE

 

1973 - MOI Y'EN A VOULOIR DES SOUS

 

1972 - TOUT LE MONDE IL EST BEAU, TOUT LE MONDE IL EST GENTIL

 

1972 - TRÈFLE À CINQ FEUILLES .LE

 

1970 - ASSASSINS DE L'ORDRE .LES

 

1966 - FANTÔMAS CONTRE SCOTLAND YARD

 

1966 - FANTASTIQUE HISTOIRE VRAIE D'EDDIE CHAPMAN .LA

 

1965 - PLEINS FEUX SUR STANISLAS

 

1965 - BARATINEURS .LES

 

1965 - DIS-MOI QUI TUER

 

1965 - DEUX HEURES À TUER

 

1964 - MERCENAIRES DU RIO GRANDE .LES

 

1964 - THOMAS L'IMPOSTEUR

 

1964 - AMOUR À LA CHAÎNE .L'

 

1963 - HARDI ! PARDAILLAN

 

1961 - À FLEUR DE PEAU

 

1961 - RETOUR DU DOCTEUR MABUSE .LE

 

1961 - LA FAYETTE

 

1960 - SAINT MÈNE LA DANSE .LE

 

1958 - PETIT PROF .LE

 

1958 - MAXIME

 

1958 - JEUX DANGEREUX

 

1958 - TRAIN DE 8H47 .LE

 

1958 - SICILIEN .LE

 

1957 - HOMME SE PENCHE SUR SON PASSÉ .UN

 

1957 - QUAND SONNERA MIDI

 

1957 - GORILLE VOUS SALUE BIEN .LE

 

1957 - ET PAR ICI LA SORTIE

 

1957 - CE JOLI MONDE

 

1956 - TROIS DE LA MARINE

 

1956 - FERNAND COW-BOY

 

1955 - VILLA SANS-SOUCI

 

1955 - FRENCH CANCAN

 

1954 - PORT DU DÉSIR .LE

 

1954 - BEL AMI

 

1954 - REINE MARGOT .LA

 

1952 - MILADY ET LES MOUSQUETAIRES

 

1951 - AUBERGE ROUGE .L'

 

1950 - ROSE ROUGE .LA

 

1950 - HOMME DE LA JAMAÏQUE .L'

 

1950 - JULIETTE OU LA CLÉ DES SONGES

 

1948 - BONHEUR EN LOCATION

 

1948 - ASSASSIN EST À L'ÉCOUTE .L'

 

1947 - CLOCHEMERLE

 

1947 - MANNEQUIN ASSASSINÉ .LE

 

1947 - DESTIN S'AMUSE .LE

 

1947 - FLEUR DE L'ÂGE .LA

 

1947 - CAPITAINE BLOMET

 

1946 - PÉTRUS

 

1945 - JUGEMENT DERNIER .LE

 

1945 - FRANÇOIS VILLON

 

29 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

1984 - CHÂTEAU .LE
Téléfilm

 

1982 - LONGUELUNE .LES
Téléfilm

 

1981 - CE MONDE EST MERVEILLEUX
Téléfilm

 

1980 - SÉQUESTRÉ .LE
Téléfilm

 

1976 - ROSES DE MANARA .LES
Téléfilm

 

1975 - PÉRIL BLEU .LE
Téléfilm

 

1974 - DE BÉTHUNE AU CHAT NOIR
Téléfilm

 

1973 - MONSIEUR EMILIEN EST MORT
Téléfilm

 

1973 - TÉMOIGNAGES

 

1973 - MAGIE ROUGE
Téléfilm

 

1973 - JEUNE FABRE .LE
Série TV

 

1973 - BLEU D'OUTRE-TOMBE .LE
Téléfilm

 

1973 - ALPHOMEGA .L'

 

1972 - MANDRIN
Série TV

 

1972 - COMME IL VOUS PLAIRA
Téléfilm

 

1970 - TOUT SPLIQUES ÉTAIENT LES BOROGOVES
Téléfilm

 

1970 - ADIEU BERTHE
Série TV

 

1969 - CHANDELIER .LE
Téléfilm

 

1968 - AMBROISE PARÉ
Téléfilm

 

1965 - DRAME À UN PERSONNAGE
Téléfilm

 

1964 - CHAMBRE .LA

 

1962 - VINCENT SCOTTO

 

1962 - CAMÉRA EXPLORE LE TEMPS .LA
Série TV

 

1961 - TRÉSOR DES 13 MAISONS .LE
Série TV

 

1961 - ROUGE ET LE NOIR .LE
Téléfilm

 

1961 - PETITE DORRIT .LA
Téléfilm

 

1960 - JOUEURS .LES
Téléfilm

 

1960 - LIEN .LE
Téléfilm

 

1959 - MARIE STUART
Téléfilm

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (1)

hugongerard

04-03-2013 11:04:29

Jean-Roger Caussimon avait été aussi le narrateur , d un documentaire sur le sculpteur romantique François Rude ( 1784 1855) le sculpteur de la Marseillaise sur l ' arc de triomphe de l ' Etoile , documentaire réalisé par Georges Regnier ( 1957) durée 20mn . Je possède ce documentaire en dvd , il est trés interessant et passionnant.