JASON ROBARDS

Vue 8342 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
26-07-1922, à Chicago, Illinois, États-Unis.

Date et lieu du décès:
26-12-2000, à Bridgeport, Connecticut, États-Unis

Cause du décès:
Cancer des poumons à l'âge de 77 ans.

Nom de naissance:
Jason Nelson Robards Jr.

État civil:
Marié le 07 mai 1948 avec : ELEANOR PITTMAN - Dicorcé en 1958.
Ils eurent six enfants.

Marié en 1959 avec : RACHEL TAYLOR - divorcé le 04 mai 1961.

Marié le 04 juillet 1961 avec l'actrice : LAUREN BACALL - Divorcé le 10 septembre 1969.
Ils eurent un fils : Sam Robards (16.12.1961).

Marié le 14 février 1970 avec : LOIS O'CONNOR - jusqu'au décès de Lois en 2000.
Ils eurent deux enfants.

Taille:
(180 cm)

Commentaires: 1

Anecdotes

Fils de l'acteur Jason Robards (1892-1963).

Il pense d'abord faire une carrière dans la Marine où il servira sept ans (il était à Pearl Harbour le jour de l'attaque japonaise et sera décoré de la Navy Cross), mais décide après la guerre de faire du théâtre.

Après avoir étudié à l'Hollywood High School, Jason Robards Jr. entre dans l'armée, qu'il sert pendant près de sept ans. A sa sortie, il prend le chemin de l'Academy of Arts avant de débuter sur les planches à Broadway dans Long Day's Journey into Night, d'Eugene O'Neill, en 1957.

Père de six enfants, il a été marié quatre fois, dont une fois avec la grande Lauren Bacall, la veuve d'Humphrey Bogart, et il a fini sa vie avec Lois, au côté de laquelle il a passé les trente dernières années de sa vie.

Dans son dernier film Magnolia, l'acteur américain Jason Robards jouait le rôle du père de Tom Cruise et son personnage était en train de mourir du cancer.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Les Américains cultivés se souviendront surtout de Jason Robards comme d'un acteur de théâtre, responsable presque à lui tout seul du regain de popularité que connut Eugene O'Neill dans les années 50. Mais il restera pour beaucoup d'autres le merveilleux vieux schnock qui chantait Bye Bye Blackbird au volant du camion de Paul LeMat dans Melvin and Howard, le premier succès populaire de Jonathan Demme. Robards, qui dans le film jouait un Howard Hugues pouilleux et hagard, avait alors écopé d'une nomination aux oscars pour sa peine.

Deux oscars. En fait, l'acteur excellait surtout à incarner des figures connues; il reçut deux oscars coup sur coup en 1977 et 1978 pour avoir joué Ben Bradley, le rédacteur en chef du Washington Post dans les Hommes du Président (Alan J. Pakula), et Dashiell Hammett dans Julia (Fred Zinnemann). Robards a aussi été Fitzgerald sur scène (et Dick Diver dans l'horrible Tendre est la nuit de Henry King en1962); Al Capone dans un film de Roger Corman; Theodore Roosevelt à la télévision; et Lew Wallace, gouverneur du Nouveau Mexique et auteur de Ben Hur, dans Pat Garrett and Billy the Kid. Robards a joué son dernier rôle dans Magnolia l'année dernière, où il était en train de mourir d'un cancer. C'est désormais chose faite. Il est mort mardi à Bridgeport, dans le Connecticut, à 77 ans.

Homme de théâtre. Si le nom ronflant de Jason Robards sonne comme un nom de scène, c'est parce que c'en était déjà un quand il est né: son père, un acteur important dans les années 20, portait le même. C'est lui qui a insisté pour que Junior, après ses quatre ans de guerre dans le Pacifique, s'inscrive à l'Academy of Dramatic Arts de New York. Mais ce n'est qu'en 1956 qu'il percera, en jouant Hickey dans The Iceman Cometh, d'O'Neill, performance qui le liera à jamais au dramaturge. Robards Jr. se considérait essentiellement comme un acteur de théâtre, ne jouant au cinéma «que pour payer ses factures», disait-il.

Mais son visage ciselé et sa voix râpeuse faisaient merveille, notamment dans les westerns et les figures d'autorité (Sept Secondes en enfer, de John Sturges, Il était une fois dans l'Ouest de Sergio Leone, le Souffle de la tempête d'Alan J. Pakula et surtout Un nommé Cable Hogue, de Sam Peckinpah). Mais l'un de ses plus beaux rôles est peut-être celui de Roy Earle Thompson dans l'adaptation télévisée de Noon Wine, la nouvelle de Katherine Ann Porter, réalisée par le même Sam Peckinpah dans les années 60.

Les deux hommes étaient compagnons de boisson et ne cessèrent de se voir qu'après 1972, lorsque l'acteur dût s'arrêter de boire suite à un très grave accident de voiture.

En fait, Jason Robards était un des grands soiffards de Hollywood, qui à la grande époque jouait du coude-à-coude avec Peter O'Toole, Richard Harris ou William Holden au bar du Coach and Horses, le pub de Beverly Hills. C'est peut-être cette personnalité tourmentée et cette figure macho qui charma Lauren Bacall. En tout cas, Robards succéda à Bogart dans la vie de l'actrice, pour neuf années particulièrement mouvementées. Elle était sa troisième épouse. Il en aura quatre (et six enfants).

Fameuse diction. Parmi ses films, on citera encore Isadora (Karel Reisz), The Night They Raided Minsky's (William Friedkin), Play It as It Lays (Frank Perry) et Johnny Got His Gun (Dalton Trumbo). Robards était toujours bon à l'écran, mais curieusement déplacé: à part son Howard Hugues merveilleusement léger et lunatique, c'était toujours un peu à l'Acteur qu'on avait droit, la voix fumée au bourbon et la fameuse diction qui le rendait si désirable pour les voix off de documentaires ou de publicités. Il était en revanche toujours excellent pour jouer les personnages intimidants, autoritaires et vaguement dangereux.

 

Source : Philppe Garnier de la Libération. - Fait le 29 septembre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

SES RÉCOMPENSES

1998 - Pour : The Real Macaw - Video Premiere Award - Meilleur second rôle masculin - États-Unis.

1988 - Pour : Inherit the Wind - Emmy - Meilleur acteur pour une série TV - Étatd-Unis.

1981 - Pour : Melvin and Howard - Prix BSFC - Meilleur second rôle masculin - Société des critiques de cinéma de Boston, États-Unis.

1978 - Pour : Julia - Oscar - Meilleur second rôle masculin, États-Unis.

1977 - Pour : Julia - Prix LAFCA - Meilleur second rôle masculin - Cercle des critiques de cinéma de Los Angeles, États-Unis.

1977 - Pour : Les hommes du président - Oscar - Meilleur second rôle masculin, États-Unis.

1977 - Pour : Les hommes du président - Prix NSFC - Meilleur second rôle masculin - Société nationale des critiques de cinéma, États-Unis.

1977 - Pour : Les hommes du président - Prix NYFCC - Meilleur second rôle masculin - Cercle des critiques de cinéma de New York, États-Unis.

1976 - Pour : Les hommes du président - Prix NBR - Meilleur second rôle masculin - National Board of Review, États-Unis.

1962 - Pour : Le long voyage dans la nuit - Prix d’interprétation masculine - Festival de Cannes, France.

1962 - Pour : Le long voyage dans la nuit - Prix NBR - Meilleur acteur - National Board of Review, États-Unis.

 

Filmographie

 

61 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

1999 - MAGNOLIA
Réal : Paul Thomas Anderson

 

1998 - ENNEMI D'ÉTAT

 

1998 - BELOVED

 

1998 - REAL MACAW .THE
Réal : Mario Andreacchio

 

1997 - HEARTWOOD
Réal : Lanny Colter

 

1997 - SECRETS
Réal : Jocelyn Moorhouse

 

1995 - JOURNEY
Réal : Tom McLoughlin

 

1995 - USS ALABAMA

 

1994 - JOURNAL .LE
Réal : Ron Howard

 

1994 - LITTLE BIG LEAGUE

 

1993 - AVENTURES DE HUCKLEBERRY FINN .LES

 

1993 - PHILADELPHIA

 

1992 - TRIAL .THE
Réal : David Hugh-Jones

 

1991 - STORYVILLE
Réal : Mark Frost

 

1990 - FUITE DE CAPITAL
Réal : Howard Franklin et Bill Murray

 

1990 - BLACK RAINBOW
Réal : Mike Hodges

 

1989 - PORTRAIT CRACHÉ D'UNE FAMILLE MODÈLE

 

1988 - PRIX DE LA PASSION .LE

 

1988 - AMI RETROUVÉ .L'

 

1988 - DREAM A LITTLE DREAM
Réal : Marc Rocco

 

1988 - FEUX DE LA NUIT .LES

 

1986 - SQUARE DANCE
Réal : Daniel Petrie

 

1984 - SAKHAROV
Réal : Jack Gold

 

1983 - JOUR D'APRÈS .LE
Réal : Nicholas Meyer

 

1983 - FOIRE DES TÉNÈBRES .LA

 

1982 - RETOUR DE MAX DUGAN .LE
Réal : Herbert Ross

 

1981 - LEGEND OF THE LONE RANGER .THE
Réal : William A. Fraker

 

1980 - GUERRE DES ABÎMES .LA

 

1980 - MELVIN AND HOWARD

 

1979 - OURAGAN .L'

 

1978 - CABOBLANCO
Réal : Jack Lee Thompson

 

1977 - SOUFFLE DE LA TEMPÊTE .LE
Réal : Alan J. Pakula

 

1977 - JULIA

 

1976 - TOD EINES FREMDEN

 

1976 - HOMMES DU PRÉSIDENT .LES

 

1975 - MR. SYCAMORE
Réal : Pancho Kohner

 

1974 - PAT GARRETT & BILLY THE KID
Réal : Sam Peckinpah

 

1973 - APOCALYPSE 2024
Réal : L.Q. Jones

 

1972 - TOI ET MOI
Réal : Melville Shavelson

 

1972 - JUD
Réal : Gunther Collins

 

1971 - MEURTRES À LA RUE MORGUE

 

1970 - JOHNNY S'EN VA-T-EN GUERRE

 

1970 - TORA ! TORA ! TORA !

 

1970 - JULES CÉSAR

 

1970 - FOOLS
Réal : Tom Gries

 

1969 - NOMMÉ CABLE HOGUE .UN

 

1969 - ROSOLINO PATERNÒ : SOLDATO
Réal : Nanni Loy

 

1968 - IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'OUEST

 

1968 - NUIT DE LA DÉCOUVERTE DU STRIP-TEASE .LA
Réal : William Friedkin

 

1968 - ISADORA

 

1967 - AFFAIRE AL CAPONE .L'

 

1967 - SEPT SECONDES EN ENFER

 

1967 - DIVORCE À L'AMÉRICAINE
Réal : Bud Yorkin

 

1966 - GROS COUP À DODGE CITY

 

1966 - CHAQUE MERCREDI

 

1965 - DES CLOWNS PAR MILLIERS

 

1963 - ACT ONE
Réal : Dore Schary

 

1962 - LONG VOYAGE VERS LA NUIT .LE

 

1961 - TENDRE EST LA NUIT

 

1961 - PAR L'AMOUR POSSÉDÉ

 

1958 - VOYAGE .LE

 

_______________________ FIN_____________________

commentaires (1)