JOHNNY WEISSMULLER

Vue 47912 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
02-06-1904, à Freidorf en Hongrie.

Date et lieu du décès:
20.01.1984, à Acapulco au Mexique.

Cause du décès:
Thrombose cérébrale à l'âge de 80 ans.

Nom de naissance:
Peter Janos Weissmuller - Surnom : Big John.

État civil:
Marié avec : CAMILLA LOUIEE.

Marié le 28 février 1931 avec l'actrice : BOBBE ARNST- divorcé en 1933.

Marié le 08 octobre 1933 avec l'actrice : LUPE VELEZ - divorcé en 1939.

Marié le 20 août 1939 avec : BERYL SCOTT - divorcée le 29 janvier 1948.
Ils eurent trois enfants : Johnny Weissmuller Jr. acteur, 1940 - 2006
Heidi Elizabeth Weissmuller et Wendy Ann Weismuller.

Marié en 1948 avec : AILENE GATES - divorcé en 1962.

Marié en 1963 avec : MARIA BROCK MANDELL BAUMAN - jusqu'au décès de Johnny en 1984.

Liaison probable avec : Tallulah Bankhead, Joan Crawford.

Taille:
(1m91)

Commentaires: 17

Anecdotes

La famille Weissmuller s’intalle aux États-Unis alors que le jeune garçon n’a que trois ans.

Enfant, Johnny Weissmuller est atteint de poliomyélite. Il s'adonne à la natation à des fins de rééducation musculaire. Il devient un champion de natation.

Le célèbre cri du Tarzan n'est pas le résultat de la voix de Johnny Weissmuller (il est en fait le mixage de plusieurs cris d'animaux)

Après avoir terminé sa carrière de Tarzan et devenu riche, mais malheureusement il se ruina pour ses multiples pensions alimentaires qu'il devait payer a ses ex-épouses. Il dut même faire des petits métiers pour pouvoir gagner sa vie, dont ceux de vendeur de piscines et portier dans un palace de Las Vegas (Absurde n'est-il-pas). Ensuite il participa a plusieurs émissions télévisées, même avec le célèbre Charton Heston dans, WON TON TON LE CHIEN QUI SAUVA HOLLYWOOD.

Dans les six premiers Tarzan il avait comme partenaire Maureen O'Sullivan, (1903 - 1998), il paraitrait qu'ils se detestaient ? Même que Maureen avait déclaré une fois que Cheetah sentait meilleur que Johnny.

PALMARÈS SPORTIF

Afin de pouvoir participer aux Jeux Olympiques, Johnny Weissmüller falsifia ses documents d'identité, s'octroyant de ce fait la nationalité américaine.

Il fut le premier à passer au-dessous de la minute au 100 mètres nage libre le 9 juillet 1922 avec un temps de 58,6 secondes. Il fut détenteur de trois records du monde en 1927, titulaire de cinq médailles d'or en deux olympiades (100, 400 et relais 4x200) et d'une médaille de bronze en water-polo. Au total, il remporta 52 titres de champion des États-Unis, et établit 28 records du monde. La longévité de certains de ceux-ci témoigne de sa grandeur pour la postérité. Ainsi, son record du monde de 1927 dans le 100 yards nage libre subsista durant dix-sept ans. Johnny Weissmuller n'a jamais perdu une course jusqu'à sa retraite sportive. Une des particularités de Johnny Weissmuller est de nager le crawl avec la tête hors de l'eau, méthode totalement abandonnée depuis. Jeux Olympiques

Médaille d'or au 100 m nage libre lors des Jeux Olympiques d'été de 1924
Médaille d'or au 400 m nage libre lors des Jeux Olympiques d'été de 1924
Médaille d'or au relais 4x200 400 m nage libre lors des Jeux Olympiques d'été de 1924
Médaille d'or au 100 m nage libre lors des Jeux Olympiques d'été de 1928
Médaille d'or au relais 4x200 m nage libre lors des Jeux Olympiques d'été de 1928
Médaille de bronze de water-polo lors des Jeux Olympiques d'été de 1924

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JOHNNY WEISSMULLER dans un extrait de "Tarzan trouve un fils"

Mise à jour le 17 octobre 2008 par Philippe de CinéMémorial.

La carrière cinématographique de Johnny Weismuller, fils d'un brasseur de Chicago d'origine viennoise.
Ce qui attira sur lui l'attention des producteurs cinéma. Qui l'engagèrent à prix d'or et firent de lui Tarzan, meilleur, le plus spectaculaire de tous puisqu'il y en eut plusieurs, certains le précédant, d'autres lui succédant. Son règne dans ce rôle dura de 1932 à 1948 : le plus long de tous ceux exercés par les divers héros d'Edgar Rice Burroughs lequel bâtit toute sa réputation d'écrivain sur l'homme-singe. Johnny avait un sensationnel physique que le cinéma utilisa généreusement dans des histoires évidemment fort naïves mais qui apportèrent un parfum d'aventure et d'évasion à des millions de spectateurs. Si cette populaire vedette avait su faire preuve de prévoyance au temps de sa toute grande vogue, placer judicieusement ses gains, vivre à l'abri des tempêtes du cœur... Mais ce ne fut pas tout à fait le cas.

Son dernier film date de 1969 : "LE SPHINX", où il ne faisait d'ailleurs qu'une fugitive apparition au même titre que de nombreuses autres célébrités d'hier, dont Maureen O'Sullivan, la plus célèbre de ses partenaires puisqu'elle fut la Jane de Tarzan, cette placide compagne qui meubla les loisirs de l'homme-singe et partagea sa couche dans une demi-douzaine d'aventures. Une association, soit dit en passant, qui fit sourciller les dames patronnesses des pudibondes ligues féministes américaines, ceci pour une raison bien définie Jane ne portait pas d'alliance, considérée de ce fait comme vivant "en état de péché permanent". Or, en page 353 d'un roman d'Edgar Rice Burroughs, l'auteur de Tarzan, figure un paragraphe mentionnant que Jane et Tarzan furent bel et bien unis pour le meilleur et pour le pire par le père de la rougissante fiancée, lequel, ô divine providence!, était précisément pasteur.

Donc Maureen et Johnny se retrouvèrent dans "LE SPHINX" et, pour les besoins du film, se regardèrent langoureusement. En réalité, ils ne s'étaient pas tellement aimés en dehors du champ des prises de vues de leurs prouesses en commun. Ils furent encore moins amoureux l'un de l'autre, encore que l'imagination populaire les crut mariés. Une fois le tournage terminé, ils se boudaient ostensiblement, bien que Johnny, au début, essaya de faire succomber Maureen à son charme qu'il imaginait volontiers irrésistible. Mais la très catholique, très croyante Irlandaise - Maureen naquit dans la verte Erin - était sage, fuyant toute tentation de la chair, se gardant pour celui qui lui passerait la bague au doigt. Et ce fut le metteur en scène John Farrow, qui la rendrait mère sept fois et, notamment de Mia, laquelle deviendrait plus tard une très remarquable comédienne. Mortifié, Johnny se vengea de "l'affront" en faisant courir le bruit que sa partenaire "avait une haleine pire que celle de Cheetah". Impossible d'être plus mufle ! Maureen eut très rapidement vent de la calomnie et, de ce fait, durant toute son association professionnelle avec l'homme-singe, leurs rapports furent frigorifiquement chastes. Il y avait alors déjà huit ans qu'il n'était plus Tarzan : son tour de taille ne lui permettait du reste plus de faire illusion dans ce rôle précis. Par contre, il signa avec Columbia un contrat pour incarner un succédané de son légendaire héros, Jungle Jim, et, de ce rôle là, il resterait prisonnier pendant de longues années. Des histoires bien plus infantiles que celles où brillait Tarzan. Mais Johnny à l'époque, ne pouvait se permettre de jouer au rentier.

Absent des écrans, il n'en était pas moins demeuré un personnage familier, visiteur quasi permanent des grands et petits écrans. La T.V. ne cesse de programmer ses films. En somme, comme pour les prouesses du team Laurel et Hardy, il y a toujours un Tarzan se balançant au bout d'une liane sur quelque écran, quelque part dans le monde. Plusieurs autres ont succédé à Johnny Weissmuller dans l'emploi de l'homme singe mais, répétons-le, c'est lui que les générations de spectateurs connaissent le mieux. Il sut être et rester le plus parfait de tous les Tarzans, n'ayant pourtant jamais fréquenté que des jungles de pure confection dans les environs de Hollywood, luttant avec des fauves dressés, pas une seule fois blessé, même par un coup de griffe accidentel de l'un d'eux, affrontant des sauriens en carton-pâte au fond des lacs artificiels. "Toute ma carrière durant, a-t-il raconté, ne fut en somme qu'une suite de fraudes. Avec cette nuance cependant que, physiquement, je n'ai cessé de payer généreusement de ma personne, sautant, me balançant entre deux arbres grâce à de solides lianes plastifiées. Comparés à moi, ceux qui me précédèrent et qui vinrent après moi dans le même emploi, ne furent que des femmelettes. Il est vrai que je fus le plus grand nageur du monde du premier demi-siècle...".

"Acteur, moi ! a-t-il reconnu. Dans ce domaine précis, je n'ai jamais eu la moindre prétention. Très peu pour moi, les cours d'art dramatique, et les producteurs de mes films ne se sont jamais fait la plus infime illusion, tout au moins concernant mes limites dans le domaine dramatique. Je n'ai jamais eu à me préoccuper d'apprendre un texte. Mes répliques, surtout au début, se bornaient à des généralités du genre.

Tarzan, toi, Jane" ou "Viens avec moi dans la jungle" ou quelque chose d'approchant. Il arrivait même que le metteur en scène me dise: "Allons, donne-moi ton expression la plus bornée, celle qui convient le mieux à Tarzan". Comment j'en suis venu à exercer ce métier? Un jour, je suis allé chez M.G.M. rendre visite à mon vieux copain Clark Gable. Je venais à peine de franchir la porte des studios que je m'entendis interpeller: "Si c'est pour le rôle de Tarzan, c'est dans ce coin, là-bas, qu'on tourne les bouts d'essai..."

Il s'est marié cinq fois ; successivement avec Bobbey Arnst, Lupe Velez, surnommée "l'ouragan mexicain" et leur cinq années de vie commune furent tissées de batailles spectaculaires, Beryl Scott, qui lui donna trois enfants dont Johnny Junior, qui a prêté sa voix au personnage de "La honte de la jungle", Allene Gates, morte dans un accident de voiture. Enfin Maria Brock Mandell, dont il a dit: "Avec elle, j'ai enfin tiré le bon numéro en même temps que la perspective d'une vieillesse paisible et heureuse..." Et c'est un fait que ce mariage tenait solidement jusqu'à la mort de Johnny, le 20 janvier 1984. Auparavant, à cause de sa nature notoirement volage et inconstante, il a connu pas mal de déboires dans sa vie privée. Des démêlés devant les tribunaux, notamment à cause de retards dans les versements de pensions alimentaires, contribuèrent à faire fondre les millions de dollars amassés, lesquels lui glissèrent comme du sable entre les doigts. A sa mort, il n'avait plus sa somptueuse résidence de Beverly Hills, ni son yacht, ni sa Rolls. Il fut, pendant un temps, public relation au Swimming Pool Hall of Fame de Fort Lauderdale, en Floride, mais cette vie trop paisible à son goût, finit par lui peser. Alors, grâce à son beau-fils, promoteur à Las Vegas, il était devenu là-bas une sorte d'ambassadeur de charme au Caesar's Palace. II accueillait les hôtes de marque venus tenter leur chance autour du tapis vert et aux machines à sous. II se remettait des suites d'une fêlure du bassin encourue lors d'une chute. "Un comble, dit-il, quand on lui demanda comment c'était arrivé. Mo qui n'ai jamais eu une égratignure pendant toutes mes année hollywoodiennes en accomplissant mes prouesses acrobatiques, je suis tout bêtement tombé d'une chaise !".

Avec sa femme, il occupait un appartement confortable mais modeste, du moins comparé à ses gîtes précédents On pouvait y voir tous ses trophées et il en était particulièrement fier : il y en avait suffisamment pour faire office de musée miniature. Avant de tomber malade, il ne paraissais pas son âge, pour lui une autre raison d'être fier. "La natation disait-il, est le meilleur moyen de rester jeune. On peu vivre jusqu'à cent ans en la pratiquant assidûment".

Était-ce son ambition ?

"La vie est merveilleuse, se contentait-t-il de répondre. Il importe d'en tirer un maximum de joies et de plaisirs".

N'est-ce pas exactement ce qu'il a fait ?

 

Source : J. V. Cottom. de C.T.R. -- Fait le 04 avril 2008 par Philippe de CinéMémorial.

 

Cliquez pour agrandir

      

commentaires (17)

pascal steiner

21-06-2008 16:01:03

bonjour, re-moi nouvelles erreurs .... Bigjohn fut marié 5 fois avec dans l'ordre : - Bobbe ARNST - Lupe VELEZ - Beryl SCOTT mere de ses 3 enfants - Allen GATE - Maria BROCK.....la premiere que vous mentionnez n'en fait pas partie. Pour participer au JO il devait avoir la nationalitée américaine, mais étant donné qu'il est né à FREIDORF nom actuel de sa ville de naissance en Roumanie et non en Hongrie, sa mère Elisabeth fit toutes les démarches nécessaires afin de le naturaliser. Mais à l'époque, point d'ordinateur et encore moins d'internet ou de fax ou de toute la technologie dont nous disposons actuellement....Donc pour pouvoir participer aux JO de Paris il echanga son idendite avec celle de son frère qui lui est né aux States....Pour conclure il fut automatiquement naturalisé bien des années plus tard après avoir été invité plusieurs fois à la maison blanche en tant que héros national. Le maire ne NY lui a même remis les clefs de la ville. Pour moi il est le plus grand nageur de tous les temps, il n'est peut être que n°12 concernant le nombre de médailles d'or aux JO, Mark SPITZ étant le n°1 avec 9 médailles, mais il est numéro 1 avec 67 records du monde et 52 records nationaux, qui dit mieux ? A bientôt.

voutat ch

07-08-2008 17:06:59

dans les années 60 c'était un peu mon fétiche avec ces cris et son style

FARID68

23-11-2008 09:33:56

Salut.Je possède tous les films TARZAN.C'est un immense plaisir de les regarder.JOHNNY WEISSMULLER était un trés bel homme et un trés bon acteur.Il me manque beaucoup.Farid.

richard

19-02-2009 18:09:14

salut oui c'est un vrai plaisir de regardé les films de Tarzan ,immagané un peu ils ont 80ans et c'est du bonheur de visionné les aventures de l'homme singe ... Merci a vous Mr Weissmuller

Dolph

13-03-2009 12:20:53

Jhonny Weissmuller, c'était un grand Homme, tous ce qu'il avait fait, sa reste dans le temps, et dans le coeur, je t'admire Tarzan. merci à vous.

therese villeneuve

15-10-2009 00:58:30

regarde le beau Johnny

jehanno

05-03-2010 19:34:47

super...merci à vous pour cette biographie. mes enfants de 7 , 12 et 14ans ont adoré. enfin ils connaissent la vie de TARZAN (johnny Weissmuller)avec ses expoits en tant que grand sportif de la natation et leur papa thierry en n'a apris beaucoups aussi. merci, merci, merci

Pascal STEINER

02-09-2010 07:55:18

bonjour je viens de retomber sur le site par hasard et je constate avec plaisir qu'aprés mon commentaire du 21/06/2008 les petites erreurs furent corrigés. Je viens d'acquerir un nouveau livre en VO TARZAN twice the hero. Magnifique.....Je suis entrain de faire refaire la porte d'entrée de ma maison, et la vitre sablée représentera évidement TARZAN....Quelqu'un pourrait-il me dire s'il existe des livres sur Weissmuller en Francais, je n'en trouve nulle part. Un grand merci

desambiaggi marie

02-10-2010 00:55:40

Je viens de lire un commentaire d'un cinéphile de 45 ans qui se trouve peut etre trop vieux pour regarder les films de Tarzan?Moi j'en ai 75 et jeprouve toujours un trés grand plaisir a les regarder.Je suis fan de Jhonny Weismuller depuis mon enfance et je le serais toujours.Lex Barker et Gordon Scot etaient bien aussi,pas autant. MD

david

24-10-2010 06:16:07

J'aurais juste une question concernant Johnny Weismuller est mort de maladie mais laquelle ? aussi esce vrai qu'il ce prenez dans sa vie reel pour tarzan et qu'il en est devenue fou ? merci de votre réponses

fatiha

13-04-2011 22:15:33

Bonjour, je suis tomber sur le site par hasard et je vous remercie pour cette biographie du Légendaire et grand Homme que je porte dans mon coeur, à ma tendre enfance jusqu'à aujourd'hui 40 ans passé il me fait encore vibrer, c'est tout à fait l'homme dont j'ai toujours rêver, si tu était encore là j'aurai tout fait pour te voir ne serais-ce qu'une seule fois. De là où il est, il peut être fière car aujourd'hui encore on parle de lui, que dire johnny...

lydia

14-05-2011 21:44:17

bonsoir moi aussi suis tombé sur ce site par hasard et j en suis contente c est mon enfance j adore les deux personnage ils sont beau et joue bien leur role malgrés qu ils ne peuvent pas ceux supporté c est des ancien film merveilleuix il n y aura plu de personnages si performant que maintenant pour moi c est que des souvenir gravé dans ma mémoire qu elle beau mec que dieu sois avec toi pour léternité lydia

moos

28-09-2011 19:17:18

Que de souvenir de tarzan quand j'était petit ,je suis tombé amoureux de l’Afrique grâce a ces films que j'adore encore aujourd'hui et je me suis même marié avec une africaine a cause de johnny weissmuller que du bonnheur

PLATEL

16-10-2011 07:26:03

J'ai atteint le niveau Weissmuller à Grenoble hier, interressant n'est-ce pas, nous sommes le 16 octobre 2011. Autrement dit c'est le niveau superman et pas en cinema ou acteur, dommage que les insultes soit de rigueur dans ce monde, les exploits seraient de tous autrement....

pascal steiner

16-09-2011 11:50:42

bonjour, réponse à David, un peu tard, mais vaux mieux tard que jamais. Johnnny est mort d'une maladie pulmonaire le 21/01/1984. Il est vrai que dans les dernieres années de sa vie il avait un peu perdu la tete et se prenait pour Tarzan. 3 personnes ont asisté à ses funérailles, sa derniére épouse, sa belle fille et son fils et.....cheeta qui vit encore de nos jours, elle a fêté ses 76 ans l'année derniére.

christophe

18-12-2011 09:43:13

mon heros weissmuller on ne t oubliera pas c pas possible.

Patrick

13-05-2012 08:55:40

Je suie internautes que depuis peu . Suis tombé par hazard sur ce site . Pour moi Tarzan reste mon idole de gamin .Je ne pouvais manqué les diffusions de ses films . C'était mon héros . Et quel champions ! Mon coffret DVD de ses films tournent en boucle chez moi . Il restera mon idole . A jamais .