Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Films Complets   |   Livre d'or   |   Contact
JEAN TISSIER
Cette page a été vue 6728 fois
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Acteur et homme de théâtre français.

Date et lieu de naissance :

01-04-1896, à Paris dans le 17ème arrondissement, France.

Date et lieu du décès :

31-03-1973, à Granville dans la Manche en France.
Inhumé au cimetière parisien de Saint-Ouen, Seine-Saint-Denis, France.

Cause du décès :

D'hémiplégie à l'âge de 76 ans.

Nom de naissance :

Jean Tissier.

État civil :

Veuf de Georgette Lalire qui prit le pseudonyme de Georgette Tissier.

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Jean Tissier apparaît pour la première fois à l'écran en 1927 dans Napoléon vu par Abel Gance. Ce premier essai ne se révélant pas très concluant, il disparaît jusqu'en 1934 où sa carrière redémarre avec Le monde où l'on s'ennuie de Jean de Marguénat.

Journaliste dans l'entre-deux-guerres, Jean Tissier est également acteur dans une troupe de théâtre pendant dix ans avant de faire du cinéma.

Son personnage le plus célèbre est celui du mystérieux fakir dans L'assassin habite au 21 en 1942 d'Henri-Georges Clouzot. Il tourne dans Requiem pour un caïd de Maurice Cloche en 1964.

Il publia en 1945 chez Flammarion un très bon livre de souvenirs intitulé : Sans maquillage.

Frappé d'hémiplégie, complètement paralysé et dans un état d'intense dépression, il était en cure au Centre de réadaptation fonctionnel "Normandy" de Granville depuis novembre 1972 lorsque, pris d'un malaise, il dut être transporté d'urgence au bloc de réanimation de l'Hôpital de la ville. Hélas, trop tard, puisqu'il décéda en cours de route dans l'ambulance.

À son décès, l'association fera en sorte qu'il ait une sépulture décente : il sera inhumé au cimetière de Saint-Ouen aux côtés de l'actrice Mireille Balin, morte également dans la misère.

Excellent dans les seconds rôles de personnages de naïf, de gaffeur, de timide, parfois inquiétant, il gagna le surnom de « nonchalant qui passe ».

Le cinéma venait de perdre son sympathique nonchalant juste la veille de son 77ème anniversaire.


                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

Hommage à JEAN TISSIER dans un extrait du film "Les Inconnus dans la maison"

Fait le 17 juillet 2008 par Philippe de CinéMémorial.


Jean Tissier fait partie de ces acteurs qu'il est impossible de ne pas connaître : qui, en effet, n'a vu au moins une dizaine de ses deux cent vingt ou deux cent trente films ? Il est également un cas un peu à part dans le monde des seconds rôles, dans la mesure où il est l'un des rares à n'avoir jamais tourné, au cours de sa longue et prolifique carrière, avec les grands metteurs en scène du cinéma français d'avant guerre : Jean Renoir, Abel Gance, Julien Duvivier, Jacques Feyder, René Clair, etc. A l'inverse, sa carrière semble avoir été dirigée, à 90 % par les pires tâcherons des années trente, quarante et cinquante ! Et pourtant, malgré cette abondance de films d'une rare nullité, Jean Tissier sut se faire un nom, se créer une personnalité et entrer dans le « club » des seconds rôles les plus célèbres et les plus appréciés du public.

Il est né le ter avril 1896, à Paris, avenue Mac-Mahon. Très jeune, il perdit son père et c'est sa mère qui l'éleva. Cette dernière, fascinée par le théâtre, communiqua sa passion à son fils. Après de bonnes études au lycée Janson-de-Sailly, Jean se dirigea vers une carrière théâtrale. Il essuya quelques refus et quelques échecs avant d'obtenir enfin un petit rôle, aux côtés de Réjane, dans Madame Sans-Gêne. Il avait déjà un peu oublié son premier amour, le journalisme, et savait qu'il avait enfin trouvé sa voie. Et ce jeune homme alerte et vif contrairement à l'image qu'il donnait de lui dans ses films n'allait plus cessé

Il eut l'occasion de jouer un grand nombre de rôles : paysan, trafiquant de drogue, châtelain, vieux beau, fakir, amant (... de Bornéo) et même... bonne soeur ! Mais il fut si mal utilisé, si mal employé ! A lui qui rêvait de rôle dramatiques (souvenons-nous qu'il fut un magnifique Polonius dans Hamlet, en 1935), on confia trop de rôles stéréotypés, sans ambiguïté, sans relief en un mot, de rôles inintéressants. Et, de Jean de Marguenat à Pierre Ramelot, de Maurice Cloche à Jean de Limur, de René Jayet à Albert Valentin, de Maurice Cammage à Jean Stelli, d'André Cerf à Emile Couzinet, d'Alfred Rode à Maurice Labro, de Jean Loubignac à Jean Laviron, de Jean Boyer à Pierre Chevalier, etc., il passa entre « les mains » de tous les réalisateurs les moins doués de leur génération ! Jean Tissier sut toutefois imposer son flegme, sa nonchalance que certains qualifient de mollesse au travers des deux cent dix ou deux cent vingt « nanars » qu'il tourna... Tout comme ce fut le cas pour Jules Berry, sa passion, connue et publique, du « casino » fut-elle pour quelque chose dans le choix des rôles qu'il accepta ?

De ces kilomètres de pellicule, que reste-t-il aujourd'hui ? Une douzaine de bons films : L'Affaire du courrier de Lyon, de Claude Autant-Lara et Maurice Lehmann, Le Puritain, de Jeff Musso (un film malheureusement trop oublié), Le Dernier des six, de Georges Lacombe et Les Inconnus dans la maison, d'Henri Decoin (tous deux superbement adaptés par Henri-Georges Clouzot), L'assassin habite au 21, de Clouzot (dans lequel Jean Tissier, entouré de Pierre Larquey et Noël Roquevert, fit une de ses plus remarquables compositions), Les Godelureaux, de Claude Chabrol et La Veuve Couderc, de Pierre Granier-Deferre. Sans oublier, bien entendu, les deux grandes fresques de Sacha Guitry (Si Versailles m'était conté et Si Paris nous était conté) et les trois films de Jean-Pierre Mocky (Snobs, Les Vierges et Un drôle de paroissien). Jean fit également deux très bonnes compositions dans Picpus, de Richard Pottier, et dans Notre-Dame de Paris, de Jean Delannoy, où il fut un Louis XI très convaincant. C'est tout ! C'est peu !

Frappé d'hémiplégie, Jean Tissier fut soigné au Centre de Réadaptation fonctionnelle, de Granville. Puis, après être tombé dans la misère, il fut secouru par « La Roue Tourne », l'association qu'avait créée son ami Paul Azaïs. Jean mourut la veille de ses 77 ans, le 31 mars 1973. Son premier films s'intitulait Le monde où l'on s'ennuie et son dernier... Sex-shop ! Peut-être faut-il voir là une preuve de l'humour de cet acteur doué mais que très peu de réalisateurs surent utiliser. Mais n'est-ce pas là le problème de bon nombre de seconds rôles ? Et aussi une réponse à tous ceux qui, aujourd'hui, répètent : « Ah, dans les années trente et quarante, on écrivait pour les seconds rôles... ! »

Source : Didier Thouart et Jacques Mazeau. les grands seconds roles du cinéma français.


 
Ajouter votre commentaire

 

 

222 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

1972 - SEX SHOP

 

1971 - VEUVE COUDERC .LA

 

1968 - GRANDE LESSIVE ! .LA

 

1967 - DEUX BILLETS POUR MEXICO

 

1966 - JARDINIER D'ARGENTEUIL .LE

 

1966 - COMPAGNONS DE LA MARGUERITE .LES

 

1965 - OR DU DUC .L'

 

1965 - BARATINEURS .LES

 

1964 - REQUIEM POUR UN CAÏD

 

1964 - MORDUS DE PARIS .LES

 

1964 - ÉTRANGE AUTO-STOPPEUSE .L'
Réal : Jean Darcy

 

1964 - SEXE DES ANGES
T.or : Le voci bianche
Réal : Pasquale Festa Campanile

 

1963 - DRÔLE DE PAROISSIEN .UN

 

1963 - MOTORISÉES .LES
T.or : Le Motorizzote
Réal : Marino Girolami

 

1963 - BONNE SOUPE .LA

 

1963 - STRIP-TEASE

 

1963 - BON ROI DAGOBERT .LE

 

1963 - ASSASSIN VIENDRA CE SOIR .L'

 

1962 - VIERGES .LES

 

1962 - CHIEN DANS UN JEU DE QUILLES .UN

 

1962 - RÈGLEMENTS DE COMPTES
Réal : Pierre Chevalier

 

1962 - CLÉMENTINE CHÉRIE

 

1962 - BRICOLEURS .LES

 

1961 - SNOBS
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1961 - SEUL, À CORPS PERDU

 

1961 - FILLE DU TORRENT .LA

 

1960 - DOSSIER 1413

 

1960 - CROULANTS SE PORTENT BIEN .LES

 

1960 - VIVE HENRI IV, VIVE L'AMOUR

 

1960 - GODELUREAUX .LES

 

1960 - CANDIDE OU L'OPTIMISME AU XXE SIÈCLE

 

1960 - BRIDE SUR LE COU .LA

 

1960 - MARIE DES ISLES

 

1960 - ALIBI POUR UN MEURTRE

 

1959 - VOUS N'AVEZ RIEN À DÉCLARER

 

1959 - MONSIEUR SUZUKI

 

1958 - MADEMOISELLE ANGE

 

1958 - VISA POUR L'ENFER
Autre Titre : Passeport pour l'enfer
Réal : Alfred Rode

 

1958 - SOUPE AU LAIT

 

1958 - MADAME ET SON AUTO

 

1958 - GAITÉS DE L'ESCADRILLE .LES

 

1958 - ET TA SOEUR

 

1958 - ÉNIGME AUX FOLIES-BERGÈRE

 

1958 - BRIGADE DES MOEURS

 

1958 - BOBOSSE

 

1958 - MAIGRET TEND UN PIÈGE

 

1957 - VIE À DEUX .LA

 

1957 - NUIT AU MOULIN-ROUGE .UNE

 

1957 - POLICE JUDICIAIRE

 

1957 - MISS PIGALLE

 

1957 - AMOUR DESCEND DU CIEL .L'

 

1957 - C'EST ARRIVÉ À TRENTE-SIX CHANDELLES

 

1957 - BLONDE DES TROPIQUES .LA

 

1957 - À PIED, À CHEVAL ET EN VOITURE

 

1956 - VACANCES EXPLOSIVES

 

1956 - PRINTEMPS À PARIS

 

1956 - PAS DE GRISBI POUR RICARDO

 

1956 - NOTRE-DAME DE PARIS

 

1956 - MON CURÉ CHEZ LES PAUVRES

 

1956 - INSPECTEUR AIME LA BAGARRE .L'

 

1956 - ET DIEU CRÉA LA FEMME

 

1956 - COLONEL EST DE LA REVUE .LE

 

1956 - BARATIN

 

1956 - AVENTURIÈRE DES CHAMPS-ÉLYSÉES .L'

 

1956 - ALERTE AU DEUXIÈME BUREAU

 

1956 - CES SACRÉES VACANCES

 

1955 - SI PARIS NOUS ÉTAIT CONTÉ

 

1955 - RUE DES BOUCHES PEINTES .LA

 

1955 - PAS DE PITIÉ POUR LES CAVES

 

1955 - PAPA, MAMAN, MA FEMME ET MOI
Réal : Jean-Paul Le Chanois

 

1955 - ON DÉMÉNAGE LE COLONEL

 

1955 - MÔME PIGALLE .LA

 

1955 - COUP DUR CHEZ LES MOUS

 

1955 - BOULEVARD DU CRIME

 

1955 - ALERTE AUX CANARIES

 

1954 - VICOMTE DE BRAGELONNE .LE
Réal : Fernando Cerchio

 

1954 - PAS DE SOURIS DANS LE BIZNESS

 

1954 - PAPA, MAMAN, LA BONNE ET MOI
Réal : Jean-Paul Le Chanois

 

1954 - FÊTE DE QUARTIER
Réal : Paul Flon

 

1954 - CRIME AU CONCERT MAYOL
Réal : Pierre Méré

 

1954 - RAFLE EST POUR CE SOIR .LA

 

1953 - SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ

 

1953 - PETIT JACQUES .LE
Réal : Robert Bibal

 

1953 - MA PETITE FOLIE
Réal : Maurice Labro

 

1953 - FAMILLE CUCUROUX .LA

 

1953 - C'EST LA VIE PARISIENNE

 

1953 - BELLE DE CADIX .LA

 

1953 - ALERTE AU SUD

 

1953 - ADAM...EST EVE

 

1952 - CAPRICE DE CAROLINE CHÉRIE .UN

 

1952 - TOURBILLON

 

1952 - QUITTE OU DOUBLE

 

1952 - QUAND TE TUES-TU ?

 

1952 - MON GOSSE DE PÈRE
Réal : Léon Mathot

 

1952 - ÎLE AUX FEMMES NUES .L'
Réal : Henri Lepage

 

1952 - CET ÂGE EST SANS PITIÉ

 

1952 - GANG DES PIANOS À BRETELLES .LE

 

1952 - TROIS VIEILLES FILLES EN FOLIE

 

1952 - DOUZE HEURES DE BONHEUR

 

1951 - JOUR AVEC VOUS .UN

 

1951 - RENDEZ-VOUS À GRENADE

 

1951 - MESSALINE

 

1951 - ET TA SOEUR

 

1951 - DESCENDEZ, ON VOUS DEMANDE

 

1951 - CE COQUIN D'ANATOLE
Réal : Émile Couzinet

 

1950 - TAMPON DU CAPISTON .LE

 

1950 - ROI DU BLA-BLA-BLA .LE

 

1950 - QUAI DE GRENELLE

 

1950 - SA MAJESTÉ MONSIEUR DUPONT
T.or : Prima communione
Réal : Alessandro Blasetti

 

1950 - PETITES CARDINAL .LES

 

1950 - MINNE, L'INGÉNUE LIBERTINE

 

1950 - MAÎTRES NAGEURS .LES
Réal : Henri Lepage

 

1950 - COEUR-SUR-MER
Réal : Jacques Daniel-Norman

 

1949 - VOYAGEUSE INATTENDUE .LA

 

1949 - VENDETTA EN CAMARGUE

 

1949 - TÊTE BLONDE

 

1949 - RONDE DES HEURES .LA

 

1949 - ROME EXPRESS

 

1949 - PORTEUSE DE PAIN .LA

 

1949 - FURET .LE

 

1949 - FEMME NUE .LA

 

1948 - VEUVE ET L'INNOCENT .LA

 

1948 - TOUTE LA FAMILLE ÉTAIT LÀ
Réal : Jean de Marguenat

 

1948 - MÉTIER DE FOUS

 

1948 - GIGI

 

1948 - FANDANGO

 

1948 - CES DAMES AUX CHAPEAUX VERTS
Réal : Fernand Rivers

 

1948 - CASSE-PIEDS .LES

 

1947 - MORT SANS IMPORTANCE .UNE
Réal : Yvan Noé

 

1947 - SI JEUNESSE SAVAIT
Réal : André Cerf

 

1947 - CITÉ DE L'ESPÉRANCE .LA

 

1947 - FLEUR DE L'ÂGE .LA

 

1947 - DIAMANT DE CENT SOUS .LE

 

1947 - DAME D'ONZE HEURES .LA

 

1946 - REVANCHE DE ROGER LA HONTE .LA

 

1946 - RENDEZ-VOUS À PARIS

 

1946 - KERMESSE ROUGE .LA

 

1946 - HOMME TRAQUÉ .L'

 

1946 - ENNEMI SANS VISAGE .L'

 

1946 - AVENTURES DE CASANOVA .LES

 

1945 - SON DERNIER RÔLE

 

1945 - ROI DES RESQUILLEURS .LE

 

1945 - ROGER LA HONTE

 

1945 - ON DEMANDE UN MÉNAGE

 

1945 - LEÇON DE CONDUITE

 

1945 - INVITÉ DE LA ONZIÈME HEURE .L'

 

1945 - EXTRAVAGANTE MISSION .L'

 

1945 - CAPITAN .LE

 

1944 - MERLE BLANC .LE

 

1944 - LUNEGARDE

 

1944 - CAVALIER NOIR .LE

 

1943 - LUCRÈCE

 

1943 - VINGT-CINQ ANS DE BONHEUR

 

1943 - MON AMOUR EST PRÈS DE TOI

 

1943 - COUP DE TÊTE

 

1943 - COLLECTION MÉNARD .LA

 

1943 - AU BONHEUR DES DAMES

 

1943 - ADRIEN

 

1942 - PICPUS

 

1942 - LIT À COLONNES .LE

 

1942 - FEMME QUE J'AI LE PLUS AIMÉE .LA

 

1942 - AMANT DE BORNÉO .L'

 

1942 - À VOS ORDRES MADAME

 

1942 - INCONNUS DANS LA MAISON .LES

 

1942 - ASSASSIN HABITE AU 21 .L'

 

1941 - ROMANCE DE PARIS

 

1941 - PREMIER RENDEZ-VOUS

 

1941 - MAISON DES SEPT JEUNES FILLES .LA

 

1941 - DERNIER DES SIX .LE

 

1941 - CHÈQUE AU PORTEUR

 

1941 - CE N'EST PAS MOI

 

1941 - ÂGE D'OR .L'

 

1940 - VINGT-QUATRE HEURES DE PERM'

 

1940 - IRRÉSISTIBLE REBELLE .L'

 

1940 - FAUT CE QU'IL FAUT

 

1940 - FAUSSE ALERTE

 

1940 - ACROBATE .L'

 

1940 - HOMME QUI CHERCHE LA VÉRITÉ .L'

 

1939 - TOURBILLON DE PARIS

 

1939 - QUARTIER LATIN

 

1939 - NUIT DE DÉCEMBRE

 

1939 - GRAND ÉLAN .LE

 

1939 - ENFER DES ANGES .L'

 

1939 - CAS DE CONSCIENCE
Réal : Walter Kapps

 

1939 - BATTEMENT DE COEUR

 

1938 - PETIT CHOSE .LE

 

1938 - MONSIEUR DE CINQ HEURES .LE

 

1938 - JE CHANTE

 

1938 - J'ÉTAIS UNE AVENTURIÈRE

 

1938 - FEMMES COLLANTES .LES
Réal : Pierre Caron

 

1938 - CARREFOUR

 

1938 - ANGE QUE J'AI VENDU .L'

 

1938 - ALERTE EN MÉDITERRANÉE

 

1937 - FEMME SANS IMPORTANCE .UNE

 

1937 - SARATI LE TERRIBLE

 

1937 - PURITAIN .LE

 

1937 - HERCULE

 

1937 - DEUX COMBINARDS .LES

 

1937 - CLUB DES ARISTOCRATES .LE

 

1937 - CHANTEUR DE MINUIT .LE

 

1937 - BOULOT AVIATEUR

 

1937 - AFFAIRE DU COURRIER DE LYON .L'

 

1936 - GUEULE EN OR .UNE

 

1936 - NITCHEVO

 

1936 - MESSIEURS LES RONDS-DE-CUIR

 

1936 - JUMEAUX DE BRIGHTON .LES

 

1936 - GRAND REFRAIN .LE

 

1936 - GARÇONNE .LA

 

1936 - GAIETÉS DU PALACE .LES

 

1936 - ENFANTS DE PARIS

 

1936 - BLANCHETTE

 

1936 - ANGE DU FOYER .L'

 

1935 - OISEAU RARE .UN

 

1935 - RETOUR AU PARADIS

 

1935 - MASCOTTE .LA

 

1935 - HAUT COMME TROIS POMMES

 

1935 - GAÎTÉS DE LA FINANCE .LES

 

1934 - QUELLE DRÔLE DE GOSSE !

 

1934 - VOYAGE IMPRÉVU .LE

 

1934 - MONDE OÙ L'ON S'ENNUIE .LE

 

1934 - HOMMES DE LA CÔTE .LES

 

1925 - NAPOLÉON

 


 

14 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION.

************************************

 

1971 - VISITE DE LA VIEILLE DAME .LA
Réal : Alberto Cavalcanti

 

1969 - QUE FERAIT DONC FABER
Série de 8 épisodes de 55 Min. - Réal : Dolorès Grassian

 

1967 - SATURNIN BELLOIR
Série de 13 épisodes de 25 Min. Réal : Jacques-Gérard Cornu

 

1967 - MAX LE DÉBONNAIRE
Participé dans l'épisode : Le Point d'honneur
Réal : Jacques Deray

 

1967 - MALICAN PÈRE ET FILS
Participé dans l'épisode : La Mort de Phèdre
Réal : Yannick Andreï

 

1966 - ROULETABILLE
Série TV - Participé dans 2 épisodes
Rouletabille chez le tsar - Le parfum de la dame en noir
Réal : Jean-Claude Lagneau et Yves Boisset

 

1966 - ALLO POLICE
Participé dans l'épisode : L'Affaire Cortedani
Réal : Pierre Goutas

 

1965 - LES COMÉDIENS
Série de 26 épisodes de 13 Min.
Réal : Joseph Drimal

 

1965 - LES FABLES DE LA FONTAINE
Participé dans l'épisode : Le Chat, la belette et le petit lapin

 

1965 - LES SAINTES CHÉRIES
Participé dans l'épisode : Ève et la maison de Compiègne
Réal : Maurice Delbez

 

1965 - LES JEUNES ANNÉES
Série de 26 épisodes de 15 Min.
Réal : Joseph Drimal

 

1965 - LE BONHEUR CONJUGAL
Série de 13 épisodes de 26 Min.
Réal : Jacqueline Audry

 

1965 - DAVID COPPERFIELD
Téléfilm - Réal : Marcel Cravenne

 

1962 - L'INSPECTEUR LECLERC ENQUÊTE
Participé dans l'épisode : Les jumelles
Réal : Yannick Andreï

 


 

Commentaires

Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?



Rechercher des videos - Sms Gratuit - Recherche Petites annonces classées au Québec - Recherche Petites annonces en France