JEAN-LOUIS TRINTIGNANT

Vue 441 fois

Profession:
Acteur, réalisateur, scénariste et pilote automobile français.

Date et lieu de naissance:
11-12-1930, à Piolenc, dans le Vaucluse, en France.

Date et lieu du décès:
17-06-2022, à Collias, dans le Gard, en France.

Cause du décès:
Il est décédé "paisiblement" à l'âge de 91 ans.

Nom de naissance:
Jean-Louis Xavier Trintignant.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié à 3 reprises et père de 3 enfants :

Marié en 1954 avec Colette Dacheville connue plus tard sous le nom de STEPHANE AUDRAN - Divorcé en 1956

Marié en 1960 avec NADINE MARQUAND, future réalisatrice : NADINE TRINTIGNANT
Ils ont eu 3 enfants : Marie (1962-2003) Pauline (1969-1969), morte quelques semaines après sa naissance et Vincent (1973).

Marié en 2000 avec l'ex pilote de rallye : MARIANNE HOEPFNER - Ne se sont plus jamais séparés, jusqu'au décès de Jean-Louis en 2022.

Taille:
(1m72)

Commentaires: 0

Anecdotes



photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à JEAN-LOUIS TRINTIGNANT

Ajout de la vidéo le 21 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

Fils de Claire Françoise (née Tourtin) et de Raoul Trintignant, un commerçant de faïence qui fut l’un des principaux acteurs de la Résistance dans le Gard lors de la Seconde Guerre mondiale. Jean-Louis Xavier Trintignant voit le jour le 11 décembre 1930 à Piolenc dans le département du Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Frère de Fernand Pierre né en 1929.

Adolescent, destiné à une carrière de notable, il suit des études de droit au lycée d'Avignon puis à la faculté d'Aix-en-Provence. Mais un fait va changera sa destinée, à 19 ans il assiste à une représentation théâtrale de « L'Avare », mis en scène par Charles Dullin. Cette soudaine passion pour le théâtre lui fait abandonner ses études pour devenir comédien. Rapidement il se rend à Paris et intègre les cours d’art dramatiques de Charles Dullin et de Tania Balachova.



Jean Louis Trintignant et sa fille Marie le jour du départ du Rallye de Monte Carlo, en 1977. Photo Sipa


C’est d’ailleurs lors de ses cours chez Dullin que Jean-Louis fait la rencontre de sa première épouse Colette Dacheville connue plus tard sous le nom de Stéphane Audran. Leurs noces ont été célébrées le 18 novembre 1954 à Vincennes. Malheureusement, leur union n’a pas été suffisamment forte, l’acteur n’a pas résisté au charme de Brigitte Bardot deux ans plus tard.

Jeune premier, il débute sur les planches en 1951 au sein de la Compagnie Raymond Hermantier dans « A chacun selon sa faim » et « Marie Stuart ». Il passe ensuite à la Comédie de Saint-Etienne où, avec Jean Dasté, il joue « Macbeth ». En 1953, Robert Hossein lui offre son premier grand rôle dans « Responsabilité Limitée » au théâtre Fontaine. Il poursuivra ainsi sa carrière théâtrale jusqu'en 2018 comptabilisant une cinquantaine de pièces de théâtre. C’est aussi à cette époque qu’il fait un bref passage par l'IDHEC, avec pour ambition de devenir réalisateur, un désir qui ne se concrétisera quelques années plus tard.

Ses débuts à l’écran furent assez rapide, il tourne son premier film en 1955 sous la direction de Christian-Jaque « Si tous les gars du monde », après quelques figurations, c’est Roger Vadim qui lui apporte la notoriété et le révèle au grand public avec « Et Dieu créa la femme » (1956) où il campe un jeune homme timide et introverti tourmenté par sa femme (Brigitte Bardot) une jeune femme à la beauté diabolique et volage. Ce drame sulfureux au parfum de scandale qui a suscité de nombreuses polémique, lança le mythe Bardot, avec à ses cotés Curd Jürgens et Christian Marquand.

De retour en 1958 après son service militaire à Trèves en Allemagne, puis à la caserne Dupleix à Paris, il renoue avec le cinéma en 1959 avec Roger Vadim qui lui offre un rôle sombre celui de Danceny dans une œuvre scandaleuse (interdite au moins de 16 ans) « Les liaisons dangereuses » manipulé par un couple machiavélique Valmont et Juliette (Gérard Philipe et Jeanne Moreau) qui n'ont qu'un plaisir, s'amuser à détruire des couples au jeu pervers de la séduction et de dépravation, mais à force de destruction d'autrui, leurs jeux finissent par les détruire eux-mêmes, Danceny tue Valmont et, Juliette, en voulant détruire des lettres compromettantes, est défigurée par le feu, avec Jeanne Valérie, Annette Vadim et Boris Vian.

Il est odieux avec un jeu d’une intensité rare dans le film politique d’Alain Cavalier « Le combat dans l’île » (1962), il est Clément un jeune fasciste d’extrême droite agressif et violent, manipulé par son chef de groupe, (Pierre Asso), quitté par sa femme (Romy Schneider) pour son meilleur ami Paul (Henri Serre), et poussé à affronter Paul en duel.

Il lui manquait toute fois, encore un grand rôle pour atteindre la consécration, l’évènement se produit en 1965 avec le film culte de Claude Lelouch « Un homme et une femme » deux veufs inconsolables, lui et Anouk Aimée se rencontrent, se croisent et finissent par s'aimer d'un amour fulgurant et passionné. En 1967, il remporte l'Ours d'argent du meilleur acteur pour son rôle de Boris dans « L'homme qui ment » d'Alain Robbe-Grillet, Boris, un faux résistant, mythomane et cynique arrive dans une auberge, et se mêle à la conversation d’un groupe qui évoque un certain Jean un résistant disparu, il prétend être son ami et s’invente des histoires communes avec Jean, pour séduire trois jolies femmes qui ont bien connu le maquisard.

Il remporte à nouveau le Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, pour son rôle du juge d'instruction incorruptible et tenace dans le drame politique ; « Z » (1968) de Costa-Gavras il est chargé d'enquêter sur la mort accidentelle où l’assassinat de Z le chef de l'opposition parlementaire en faveur du désarmement (Yves Montant), avec Irène Papas, l’épouse de Z.

Dans la comédie dramatique « Ma nuit chez Maud » (1969) d’Eric Rohmer, un jeune provincial Jean Louis est en conflit permanent entre ses principes catholiques et son amour du plaisir sensuel, mais sa rencontre avec Maud, une jolie femme blonde (Françoise Fabian) va bousculer ses principes moraux.

Dans le thriller politique sombre et glacé, « Le conformiste » (1970) maîtrisé de main de maitre par Bernardo Bertolucci, l'histoire d'un homosexuel Marcello (Jean-Louis Trintignant) où dans l'Italie fasciste, pour être normal on doit adhérer a un parti et le servir, Marcello entre dans la police secrète et par conformisme il épouse Giulia, (Stefania Sandrelli), il est envoyé en mission en France par ses patrons pour supprimer son ancien professeur de philosophie en exil qui lutte au sein d’un groupe de résistants antifascistes, mais les choses se compliquent lorsqu'il découvre que l'épouse de sa cible (Dominique Sanda) et son ancienne petite amie, peut-il les tuer tous les deux ?,

Il retrouve Claude Lelouch pour « Le voyou » (1970), Simon dit le Suisse, un gangster condamné pour l'enlèvement d'un enfant parvient à s'évader de prison et cherche un moyen de se venger du père de l'enfant (Charles Denner) qui la dénoncer à la police, et pourtant, il a participé au rapt de son enfant afin d'escroquer la banque qui l'emploie, avec Danielle Delorme et Yves Robert le commissaire.



Jean-Louis Trintignant et Francoise Fabian dans «Ma Nuit chez Maud» en 1969.© Michael Ochs Archives/Getty Images


En 1971, il réalise son premier film une comédie macabre qui surprend par son originalité « Une journée bien remplie » où au fil d’un itinéraire bien étudié, un homme (Jacques Dufilho) parcourt les routes du Gard au guidon d'une moto en compagnie de sa mère (Luce Marquand) assise dans un side-car, il va accomplir calmement et minutieusement une série de meurtres, les neufs jurés qui ont condamné son fils pour crimes.

Gérard Pirès signe un mélodrame dur et violent avec une tension permanente « L’agression » (1974) Paul Varlin (Jean-Louis Trintignant) emmène sa femme et sa fille de dix ans en vacances (Catherine Deneuve et Léonora Fani), en s'arrêtant pour faire le plein, ils sont agressés par une bande de voyous à moto, quand Paul reprend connaissance, il découvre que sa femme et sa fille ont été violées et assassinées. L'enquête policière n'aboutissant pas, Paul prépare sa vengeance.

Il termine la décennie avec une deuxième réalisation « Le maître-nageur » (1978) une femme envieuse (Stefania Sandrelli), fait engager son mari (Guy Marchand) comme maître nageur par un milliardaire, ce dernier sentant sa fin venir, organise un marathon dans sa piscine dont l'issue pour le gagnant est le legs de sa fortune avec Jean-Claude Brialy et Christian Marquand.

Il aborde les années 80 avec « La banquière » (1980) de Francis Girod (une histoire Inspirée de la vie de la banquière Marthe Hanau), la jeune Emma Eckhert magnifiquement interprétée par Romy Schneider sort rapidement de son milieu modeste grâce à d'astucieuses opérations boursières, mais sa fulgurante réussite lui attire l'antipathie du puissant banquier Horace Vannister (Jean Louis Trintignant) qui entreprend de briser cette jeune femme, elle sera victime d'une machination politico-financière.

Il campe un assassin dans le drame psychologique « Eaux profondes » (1981) de Michel Deville, Vic (Jean Louis Trintignant) est l’époux de Mélanie (Isabelle Huppert) qui aime séduire les jeunes gens sous les yeux de son mari, qui regarde les ébats de sa femme nymphomane, mais un jour sa jalousie déborde, Vic tue ses deux amants suivants en faisant croire à une mort accidentelle, Mélanie accuse son mari, mais l'enquête est close, faute de cadavre. Mélanie se remet alors à aimer son mari et ils forment à nouveau un couple idéal.

En 1985 il tourne une suite de « Un homme et une femme, vingt ans déjà » de Claude Lelouch, Jean Louis est devenu pilote de course et Anne (Anouk Aimée) devenue productrice à l'idée de faire un film sur leur amour passé.

Depuis la fin des années 80, le comédien, retiré dans sa maison d'Uzès, se dit lassé par le cinéma, et se fait plus rare sur les écrans. Neamoins il aborde les années 90 avec des personnages misanthropes et cyniques, il est inquiétant dans le film franco-polonais « Trois couleurs : Rouge » (1993) de Krzysztof Kieslowskin, il campe un juge antipathique à la retraite qui passe son temps à espionner ses voisins, suivi en 1994 de « Regarde les hommes tomber » de Jacques Audiard, en sexagénaire à moitié handicapé, un flambeur minable qui pour éponger ses dettes de jeu, retombe dans le milieu avec Jean Yanne et Mathieu Kassovitz, et en 1995 dans un film sulfureux « Fiesta » (1995) de Pierre Boutron, où lors de la guerre civile en Espagne, le Colonel Masagual, (Jean Louis Trintignant) homosexuel, extraverti et sadique vit ouvertement son homosexualité avec Casado,(Marc Lavoine) son aide de camp, et ne s'enflamme qu'au spectacle des ennemis fusillés.

En 2012, il remporte le César du meilleur acteur, ainsi qu’ Emmanuelle Riva, pour « Amour » une histoire touchante sur la fin de vie réalisée par Michael Haneke, Georges et Anne sont octogénaires, un jour, Anne est victime d'une attaque cérébrale, lorsqu’elle sort de l’hôpital elle est hémiplégique, dans le huis clos de leur appartement parisien, l’amour qui unit ce vieux couple va être mis à rude épreuve par la dégradation de l’état de santé d’Anne, car Georges lui a promis de ne jamais la renvoyer à l'hôpital.

En 2018, il termine sa carrière avec « Les plus belles années d’une vie » de Claude Lelouch, le troisième opus de la série « Un homme et une femme » son fils (Antoine Sire) va retrouver celle que son père n’a pas su garder mais qu’il évoque sans cesse, Anne va revoir Jean-Louis et reprendre leur histoire où ils l’avaient laissée.

Coté vie privée : Après sa première union avec Stéphane Audran, l’acteur épouse Nadine Marquand, en 1961 réalisatrice et scénariste, elle dirigera son mari dans cinq films, de leur union naitrons trois enfants Pauline (décédée à l’âge de dix mois), Marie et Vincent, le couple de sépare en 1976. Marie perdra la vie en 2003 sous les coups de son compagnon, Bertrand Cantat, un terrible choc pour Jean Louis qui de son propre aveu, avouera ne s'être jamais remis du meurtre de sa fille et pensa même au suicide (Marie à commence sa carrière d'actrice aux côtés de son père en 1966, à l'âge de quatre ans, dans « Mon amour, mon amour » réalisé par sa mère, puis enchaîne d'autres films avec sa mère)

Influencé par ses oncles, il se passionne pour les courses automobiles, il court un temps en tant que pilote professionnel, en rallyes et courses en circuits, c’est d’ailleurs lors d'une course qu'il rencontre Marianne Hoepfner, célèbre pilote de rallye, qui deviendra sa femme en 2000, ils resteront unis jusqu’au décès de Jean Louis, l'une des plus belles voix off du cinéma français s’éteint le 17 juin 2022 à l'âge de 91 ans à Collias dans le Gard. En septembre 2017, il déclara publiquement être atteint d'un cancer de la prostate mais refusa tous les traitements médicaux…

 



Jean-Louis Trintignant dans «Un homme et une femme» de Claude Lelouch. © REPORTERS ASSOCIÉS/Getty Images


SES DISTINCTIONS ET RÉCOMPENSES :

 

Ordre du Mérite de l'éducation et de la culture Gabriela-Mistral

 

2013 - Pour le film : AMOUR - César - Meilleur acteur - France.

2013 - Pour le film : AMOUR - Meilleur acteur 14e édition des Étoiles d'or du cinéma français.

2013 - Pour le film : AMOUR - Meilleur acteur - 18e cérémonie des Lumières - France.

2012 - Pour le film : AMOUR - Palme d'or au Festival de Cannes, France.

2012 - Pour le film : AMOUR - Prix du cinéma européen - Meilleur acteur européen.

1972 - David Spécial aux prix David di Donatello, Italie.

1969 - Pour le film : Z - Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes, France.

1968 - Pour le film : L'HOMME QUI MENT - L'Ours d'argent du meilleur acteur au Festival de Berlin, Allemagne.

1964 - Pour le film : MATA-HARI - Étoile de Cristal - Meilleur acteur aux prix de l’Académie du cinéma Français, France.


Source : Gary Richardson - Fait le 21 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



Romy Schneider et Jean-Louis Trintignant sur le tournage du film 'Le Train' réalisé par Pierre Granier-Deferre, en 1973


129 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

2021 - AMOUR C'EST MIEUX QUE LA VIE .L'

 

2019 - PLUS BELLES ANNÉES D'UNE VIE .LES

 

2017 - HAPPY END

 

2011 - AMOUR

 

2007 - CHACUN SON CINÉMA

 

2004 - IMMORTEL (AD VITAM)

 

2003 - JANIS ET JOHN

 

1997 - CEUX QUI M'AIMENT PRENDRONT LE TRAIN

 

1996 - TYKHO MOON

 

1996 - C'EST JAMAIS LOIN

 

1996 - BIDOCHON .LES

 

1995 - HOMME EST TOMBÉ DANS LA RUE .UN

 

1995 - HÉROS TRÈS DISCRET .UN

 

1995 - CITÉ DES ENFANTS PERDUS .LA

 

1994 - TROIS COULEURS : ROUGE

 

1994 - FIESTA

 

1993 - REGARDE LES HOMMES TOMBER

 

1992 - OEIL ÉCARLATE .L'

 

1992 - INSTINCT DE L'ANGE .L'

 

1992 - GRAND PARDON II .LE

 

1991 - MERCI LA VIE

 

1989 - BUNKER PALACE HÔTEL

 

1987 - VALLÉE FANTÔME .LA

 

1986 - MOUSTACHU .LE

 

1986 - HOMME ET UNE FEMME, 20 ANS DÉJÀ .UN

 

1986 - FEMME DE MA VIE .LA

 

1985 - RENDEZ-VOUS

 

1985 - PARTIR, REVENIR

 

1985 - HOMME AUX YEUX D'ARGENT .L'

 

1985 - DAVID, THOMAS ET LES AUTRES

 

1984 - VIVA LA VIE

 

1984 - FEMMES DE PERSONNE

 

1984 - ÉTÉ PROCHAIN .L'

 

1984 - BON PLAISIR .LE

 

1983 - VIVEMENT DIMANCHE !

 

1983 - UNDER FIRE

 

1983 - CRIME .LA

 

1982 - NUIT DE VARENNES .LA

 

1982 - DROIT AU COEUR

 

1981 - GRAND PARDON .LE

 

1981 - EAUX PROFONDES

 

1981 - BOULEVARD DES ASSASSINS

 

1981 - ASSASSIN QUI PASSE .UN

 

1981 - AFFAIRE D'HOMMES .UNE

 

1980 - PASSION D'AMOUR

 

1980 - MALEVIL

 

1980 - JE VOUS AIME

 

1980 - BANQUIÈRE .LA

 

1979 - TERRASSE .LA

 

1979 - MÉLANCOLIE BABY

 

1979 - MAÎTRE-NAGEUR .LE

 

1978 - REPÉRAGES

 

1978 - ARGENT DES AUTRES .L'

 

1977 - PASSAGERS .LES

 

1978 - ARGENT DES AUTRES .L'

 

1977 - AFFAIRE .L'

 

1976 - VOYAGE DE NOCES .LE

 

1976 - DÉSERT DES TARTARES .LE

 

1975 - ORDINATEUR DES POMPES FUNÈBRES .L'

 

1975 - IL PLEUT SUR SANTIAGO

 

1975 - FLIC STORY

 

1975 - FEMME DU DIMANCHE .LA

 

1974 - VIOLONS DU BAL .LES

 

1974 - MOUTON ENRAGÉ .LE

 

1974 - SECRET .LE

 

1974 - JEU AVEC LE FEU .LE

 

1973 - TRAIN .LE

 

1973 - GLISSEMENTS PROGRESSIFS DU PLAISIR

 

1973 - ESCAPADE .L'

 

1973 - DÉFENSE DE SAVOIR

 

1973 - BONNE ANNÉE .LA

 

1973 - AGRESSION .L'

 

1973 - JOURNÉE BIEN REMPLIE .UNE

 

1972 - HOMME EST MORT .UN

 

1972 - DERNIER TANGO À PARIS .LE

 

1972 - ATTENTAT .L'

 

1971 - SANS MOBILE APPARENT

 

1971 - OPIUM ET LE BÂTON .L'

 

1971 - COURSE DU LIÈVRE À TRAVERS LES CHAMPS .LA

 

1970 - VOYOU .LE

 

1970 - REMPARTS D'ARGILE .LE

 

1970 - CONFORMISTE .LE

 

1970 - BONNES INTENTIONS .LES

 

1969 - VOLEUR DE CRIMES .LE

 

1969 - SI DOUCES, SI PERVERSES

 

1969 - MA NUIT CHEZ MAUD

 

1969 - DISONS UN SOIR À DÎNER

 

1969 - AMÉRICAIN .L'

 

1968 - Z

 

1968 - MORT A PONDU UN OEUF .LA

 

1968 - MON AMOUR MON AMOUR

 

1968 - GRAND SILENCE .LE

 

1967 - HOMME QUI MENT .L'

 

1967 - HOMME À ABATTRE .UN

 

1967 - DEAD SPOP : LE COEUR AUX LEVRES

 

1967 - BICHES .LES

 

1967 - AMOUR À CHEVAL .L'

 

1966 - TRANS-EUROP-EXPRESS

 

1966 - SAFARI DIAMANTS

 

1966 - LONGUE MARCHE .LA

 

1966 - HOMME ET UNE FEMME .UN

 

1965 - PARIS BRÛLE-T-IL

 

1965 - MEURTRE À L'ITALIENNE

 

1965 - DIX-SEPTIÈME CIEL .LE

 

1965 - COMPARTIMENT TUEURS

 

1964 - PAS PERDUS .LES

 

1964 - MERVEILLEUSE ANGÉLIQUE

 

1964 - MATA-HARI AGENT SECRET H-21

 

1964 - ENFER .L'
Film Inachevé

 

1964 - BONNE OCCASE .LA

 

1963 - SIFFLEURS .LES

 

1963 - IL SUCCESSO

 

1963 - CHÂTEAU EN SUÈDE

 

1962 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1962 - HORACE 62

 

1962 - FANFARON .LE

 

1961 - PUITS AUX TROIS VÉRITÉS .LE

 

1961 - JEU DE LA VÉRITÉ .LE

 

1961 - COMBAT DANS L'ÎLE .LE

 

1961 - COEUR BATTANT .LE

 

1961 - ATLANTIDE .L'

 

1961 - PLEINS FEUX SUR L'ASSASSIN

 

1959 - MILLIÈME FENÊTRE .LA

 

1959 - LIAISONS DANGEREUSES .LES

 

1959 - ÉTÉ VIOLENT

 

1959 - AUSTERLITZ

 

1956 - LOI DES RUES .LA

 

1956 - ET DIEU CRÉA LA FEMME

 

1956 - CLUB DE FEMMES

 

1955 - SI TOUS LES GARS DU MONDE

 

SA PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________

 

2005 - GALILÉE OU L'AMOUR DE DIEU

 

1996 - INSOUMISE .L'
Réal : Nadine Trintignant

 

1993 - INTERDICTION .L'

 

1992 - CONTROVERSE DE VALLADOLID .LA

 

1990 - POUR UN OUI OU POUR UN NON
Réal : Jacques Doillon et Nathalie Sarraute

 

1990 - JULIE DE CARNEILHAN

 

1983 - CREDO
Réal : Jacques Deray

 

1965 - TRAIN BLEU S'ARRÊTE 13 FOIS .LE

 

1964 - AVATAR
Réal : Lazare Iglesis

 

1955 - ASSASSIN A PRIS LE MÉTRO .L'
Réal : François Chatel

 

SES COURTS MÉTRAGES et DOCUMENTAIRES
__________________________________________

 

2017 - SONO GASSMAN
Documentaire

 

2012 - MICHEL
Documentaire de Blaise Othnin-Girard - Uniquement voix

 

2012 - MICHAEL HANEKE : PROFESSION RÉALISATEUR
Documentaire d'Yves Montmayeur

 

2012 - JEAN-LOUIS TRINTIGNANT, POURQUOI QUE JE VIS DE SERGE KORBER
Documentaire

 

2010 - VITTORIO RACCONTA GASSMAN : UNA VITA DA MATTATORE
Documentaire de Giancarlo Scarchilli

 

2009 - BORIS VIAN, SWING À SAINT-GERMAIN DES PRÉS
Documentaire de Serge Korber

 

2006 - DENN SIE KENNEN KEIN ERBARMEN : DER ITALOWESTERN
Documentaire de Peter Dollinger & Hans-Jürgen Panitz

 

2005 - UNA BELLA VACANZA : BUON COMPLEANNO DINO RISI !
Documentaire de Francesca Molten

 

2004 - EPREUVES D’ARTISTES
Documentaire de Samuel Faure & Gilles Jacob

 

1986 - 15 AOÛT
Court métrage de Nicole Garcia

 

1982 - PORTRAIT DE JEAN-LOUIS TRINTIGNANT
Documentaire de Pierre Laforêt

 

1978 - CHILI : LES ARPILLERAS DE LA COLÈRE
Court métrage de Dominique Dante - Uniquementvoix & narration

 

1972 - JEAN VILLAR, UNE BELLE VIE
Documentaire de Jacques Rutman - Uniquement apparition

 

1968 - WESTERN, ITALIAN STYLE
Documentaire de Patrick Morin

 

1968 - SOCIÉTÉ EST UNE FLEUR CARNIVORE .LA
Court métrage de Guy Chalon - Uniquement voix & narration

 

1965 - THAÏLANDE : LE MARCHÉ FLOTTANT
Documentaire de Jacques Fraenkel Uniquement voix & narration

 

1965 - THAÏLANDE : LA RIVIÈRE
Documentaire de Jacques Fraenkel - Uniquement voix & narration

 

1965 - THAÏLANDE : BANGKOK ET BANLIEUE
Documentaire de Jacques Fraenkel - Uniquement voix & narration

 

1965 - FRAGILITÉ, TON HOMME EST FEMME
Court métrage de Nadine Trintignant

 

1964 - FOULE ENFIN RÉUNIE .UNE
Documentaire de Monique Chapelle - Uniquement voix & narration

 

1963 - CHEMIN DE LA MAUVAISE ROUTE .LE
Documentaire de Jean Herman - Uniquement voix & narration

 

1961 - PARFOIS LE DIMANCHE
Court métrage d'Ado Kyrou et Raoul Sangla

 

1955 - PECHINEY
Court métrage de Marcel Ichac

 

_______________________ FIN _____________________

 

commentaires (0)