HANNES MESSEMER

Vue 390 fois

Profession:
Acteur allemand.

Date et lieu de naissance:
17-05-1924, à Dillingen an der Donau en Bavière en Allemagne.

Date et lieu du décès:
02-11-1991, à Aix-la-Chapelle en Allemagne.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 67 ans.

Nom de naissance:
Hans Messemer.

État civil:
Au cours de sa vie, il se maria à quatre reprises et père de 2 filles :

Marié en 1946 avec : HERTA JUNG - Divorcé en 19??.
Ils eurent une fille.

Marié en 1952 avec : ROSEL SCHÄFER - Divorcé en 1977.
Ils eurent une fille.

Marié en 1979 avec : SUSANNE KORDA - Divorcé en 1982.

Marié en 1985 avec : MONIKA KEUSCH - Jusqu'au décès de Hannes en 1991.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes


photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à HANNES MESSEMER

Ajout de la vidéo le 01 octobre 2021 par Philippe de CinéMémorial


Fils de Maria et de Johannes Messemer, un marchand d'édition. Hannes Messemer vient au monde le 17 mai 1924 dans la ville bavaroise de Dillingen an der Donau en Allemagne. Après son diplôme d'études secondaires, en 1942, il est enrôlé dans l'armée allemande sur le front Est. Refusant d’obéir aux ordres il est envoyé à Stalingrad, tombé en captivité soviétique, il réussi à s'échapper et à regagner l’Allemagne en 1945.


De retour à la vie civile, il fait différents métiers comme serveur et comptable puis sans aucune formation, il rejoint une troupe de théâtre libre.

Il joue ensuite dans plusieurs compagnies théâtrale et s’impose avec des personnages déchirés ou incisive comme l'affamé de pouvoir dans «« Macbeth » de William Shakespeare; Mercutio dans « Roméo et Juliette » ; Gratiano dans « Le Marchand de Venise » ; Petrucchio dans « La Mégère apprivoisée » ; l’impressionnant champion de boxe Kilroy dans le drame « CaminoReal » de Tennessee Williams.

Sa notoriété théâtrale grandissante l’amène tout naturellement sur les plateaux de cinéma.

Acteur de caractère, interprétant des rôles difficiles, tranchants voire cyniques, souvent voué de films en films aux rôles d'officiers allemands généralement crapuleux et inflexible dans ses missions mais aussi policé et humain tel le commandant Von Luger dans le célèbre film de guerre « La grande évasion » (1963) de John Sturges, où des prisonniers de différentes nationalités regroupés dans un Stalag tente une évasion en creusant un tunnel, avec un casting de stars, tels : Steve McQueen, James Garner, Richard Attenborough, James Coburn et Charles Bronson entre autres.

Mais bien avant cela, il campe un imprimeur fanatique dans « Rose Bernd » (1956) de Wolfgang Staudte avec Maria Schell, pour sa performance intense, il reçoit le Prix d’Argent du meilleur second rôle masculin; puis tiré d’un fait réel « Les SS frappent la nuit » (1957) de Robert Siodmak, il est a nouveau primé du Prix d’Or du cinéma allemand pour son rôle de l’officier SS Rosdorf, qui sans scrupules alimente les thèses sur l’élimination des gens nuisibles.

On le voit ensuite dans « Le médecin de Stalingrad » (1957) ce film retrace la douloureuse et courageuse captivité dans un camp russe, d'un médecin allemand le Docteur Böhler, (O.E. Hasse) face à l’officier allemand Pjotr Markowdurant (Hanness Messemer) qui n’est pas insensible au Capitaine russe Alexandra Kasalinskaja (Eva Bartok).

Sa carrière s’internationalise, Christian-Jaque sollicite cette grande figure du cinéma allemand pour « Babette s'en va en guerre » (1959) il campe le général allemand von Arenberg aux cotés de Brigitte Bardot qui est chargée par la Résistance de préparer son enlèvement ; il côtoie Lino Ventura et Laurent Tarzieff tout trois évadés de prison dans « Douze heures d'horloge » (1959) de Géza von Radványi.


Eva Bartok et Hannes Messemer- Dans le film de 1959 : Douze heures d'horloge.


En Italie pour Roberto Rossellini il tient le rôle du colonel Muller de la Gestapo, dans «Le général Della Rovere» (1959) qui contraint un escroc (Vittorio De Sica) à prendre en prison la place du général della Rovere, l'un des chefs de la Résistance, espérant ainsi démanteler de nombreux réseaux de résistants, il remporte le Golden Gate du meilleur second rôle masculin au festival international du cinéma de San Francisco aux États-Unis ; puis dans une atmosphère radicalement dramatique, il interprète le Colonel Von Kleist dans « Les évadés de la nuit » (1960) de Roberto Rossellini, trois prisonniers évadés ( Leo Genn, Peter Bradley et Sergueï Bondartchouk) se cachent, aidés par une jeune femme (Giovanna Ralli) et son fiancé (Renato Salvatori) un militant communiste.

Un rôle plus humain, dans « Le dernier convoi » (1961) de Jürgen Roland, durant le Seconde Guerre mondiale le lieutenant Felix Bleck, (Hanness Messemer) de la Wehrmacht, reçoit l’ordre d’amener 40 prisonniers sur le front, ayant pris conscience de l'horreur nazie, il dirige le groupe vers les lignes américaines, afin de les soustraire à la Gestapo.

Dans un registre différent, il campe un journaliste ambitieux qui n'hésite pas à créer des situations meurtrières pour assurer sa pérennité au sein du journal dans le dramatique « Le pont du destin » (1960) de Michael Kehl, et celui du prince de Metternich qui décide du sort de l’empereur Napoléon exilé sur l’île d'Elbe dans «Le congrès s'amuse» (1966) de Géza von Radványi.

Mais très vite il revient à ses personnages de militaires froids et insensibles où il excelle avec brio, notons ; le chef de la Wehrmacht le Generaloberst Alfred Jodl dans « Paris brûle-t-il ? » (1966) de René Clément avec une pléiades de vedette ; le docteur Saltzer, dans le thriller d'espionnage « L'Espion » (1966) de Raoul Lévy où se croisent enlèvements trahisons et chantages lors de la Guerre froide, avec Hardy Kruger et Montgomery Clift, Roddy McDowall et Macha Méril ; Le général SS-Gruppenführer Richard Glücks des camps de concentration nazis dans « Le dossier ODESSA » (1974), son dernier film avec entre autres Jon Voight, Maximilian Schell et Klaus Löwitsch.

Fin des années 1960 l'acteur n'apparaît plus qu'au théâtre et à la télévision notamment dans de nombreux épisodes de séries policières telles : « L’inspecteur Derrick » de 1978/83 ou celui du commissaire de police dans la série dramatique « Sergeant Berry » de 1947/75. Il a également prêté sa voix distinctive à des œuvres radiophoniques.

Doté d’un talent naturel et sans formation initiale, Hannes Messemer, a réussit à s'imposer dans bon nombre de films de la Seconde Guerre mondiale où ses interprétations souvent austères en ont fait l'un des meilleurs acteurs de cinéma allemand sans air étoilé.

Hannes Messemer fut marié quatre fois, deux files sont nées de ses deux premiers mariages. En 1958, il épouse en dernière noce la conseillère fiscale Monika Keusch ils resteront unis jusqu’au décès de l’acteur.

Très gros fumeur, il est diagnostiqué d'un cancer de la gorge au cours des années 1980. Il apparaît pour la dernière fois à la télévision allemande dans « Langusten » (1989), un téléfilm de Rolf Hädrich avec Agnes Fink. La voix très affaiblie, il est contraint de se retirer.

Souffrant d'une insuffisance cardio-vasculaire, il décède d'une crise cardiaque à Aix-la-Chapelle le 2 novembre 1991, à l'âge de 67 ans.



Source : Gary Richardson - Fait le 01 octobre 2021 par Philippe de CinéMémorial.


SES RÉCOMPENSES :


1959 - Pour le film : LE GÉNÉRAL DE LA ROVERE - Mention Spéciale pour son interprétation - Festival du cinéma de Venise, Italie.

1959 - Pour le film : LE GÉNÉRAL DE LA ROVERE - Prix Golden Gate - Meilleur second rôle masculin - Festival international du cinéma de San Francisco, États-Unis.

1957 - Pour le film : LES S.S. FRAPPENT LA NUIT - Prix d’Or du cinéma d’interprétation masculine - Prix du cinéma germanique, Allemagne.

1956 - Pour le film : ROSE - Prix d’Argent - Cinéma du meilleur second rôle masculin - Prix du cinéma germanique, Allemagne.

Filmographie


 

26 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

 

1974 - DOSSIER ODESSA

 

1973 - WER STIRBT SCHON GERNE UNTER PALMEN ?

 

1966 - GREC CHERCHE GRECQUE

 

1966 - ESPION .L'

 

1965 - PARIS BRÛLE-T-IL

 

1965 - CONGRÈS S'AMUSE .LE

 

1964 - VOIR VENISE... ET CREVER

 

1962 - GRANDE ÉVASION .LA

 

1961 - DERNIER CONVOI .LE

 

1960 - PONT DU DESTIN .LE

 

1960 - NONNE ET LES MAUVAIS GARÇONS .LA

 

1960 - MAIN ROUGE .LA

 

1960 - GRANDE VIE .LA

 

1960 - GÉNÉRAL DE LA ROVERE .LE

 

1960 - ÉVADÉS DE LA NUIT .LES

 

1959 - TRAC .LE

 

1959 - PRIS AU PIÈGE

 

1959 - JOUR QUI NE FINIRA PLUS .UN

 

1959 - BABETTE S'EN VA-T-EN GUERRE

 

1958 - TAIGA, L’ANGE DE SIBÉRIE

 

1958 - MÉDECIN DE STALINGRAD .LE

 

1958 - DOUZE HEURES D'HORLOGE

 

1957 - TOUR DE VERRE .LA

 

1957 - S.S. FRAPPENT LA NUIT .LES

 

1957 - ROSE

 

1957 - MADELEINE ET LE LÉGIONNAIRE

 

76 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

 

1989 - LANGUSTEN
Téléfilm

 

1986 - DER FAHNDER
Série TV

 

1985 - PAULCHEN
Téléfilm

 

1985 - GESPENSTERGESCHICHTEN
Série TV

 

1984 - DAS ZERBROCHENE HAUS
Téléfilm

 

1983 - DIESE DROMBUSCHS
Série TV

 

1984 - AUGUST DER STARKE
Téléfilm

 

1983 - DIE GESCHWISTER OPPERMANN
Série TV

 

1978 - INSPECTEUR DERRICK
Série TV de 1978 à 1983

 

1983 - KONSUL MÖLLERS ERBEN
Série TV

 

1983 - SOKO, BRIGADE DES STUPS
Série TV

 

1983 - KONTAKT BITTE...
Série TV

 

1982 - FRAU JENNY TREIBEL
Téléfilm

 

1982 - DER KLEINE BRUDER
Téléfilm

 

1982 - FLÜCHTIGE BEKANNTSCHAFTEN
Téléfilm

 

1977 - SONDERDEZERNAT K1
Série TV de 1977 à 1982

 

1981 - KENNWORT SCHMETTERLING
Téléfilm

 

1981 - COLLIN
Téléfilm

 

1981 - EIN STÜCK VON EUCH
Série TV

 

1981 - DIE HINRICHTUNG
Téléfilm

 

1980 - KREUZFAHRTEN EINES GLOBETROTTERS
Série TV de 1980 à 1981

 

1980 - DIE PAULSKIRCHE
Téléfilm

 

1980 - DIE URSACHE
Téléfilm

 

1980 - LIEBE BLEIBT NICHT OHNE SCHMERZEN
Téléfilm

 

1979 - UNION DER FESTEN HAND
Série TV

 

1979 - IN DES WALDES TIEFSTEN GRÜNDEN
Téléfilm

 

1978 - EIN HUT VON GANZ SPEZIELLER ART
Téléfilm

 

1978 - POLIZEIINSPEKTION 1
Série TV

 

1977 - JÖRG PREDA BERICHTET
Série TV

 

1977 - DIE DÄMONEN
Série TV

 

1977 - ONKEL SILAS
Série TV

 

1977 - GENERALE - ANATOMIE DER MARNESCHLACHT
Téléfilm

 

1977 - OBLOMOWS LIEBE
Téléfilm

 

1976 - DIE FASTNACHTSBEICHTE
Téléfilm

 

1976 - DAS FRÄULEIN VON SCUDERI
Téléfilm

 

1976 - FÜNF PRÜFUNGEN DES OBERBÜRGERMEISTERS
Téléfilm

 

1974 - SERGEANT BERRY
Série TV de 1974 à 1975

 

1975 - DER TÖDLICHE SCHLAG
Téléfilm

 

1975 - OLAF UND ALBERT
Téléfilm

 

1973 - EIN FALL FÜR GORON
Téléfilm

 

1973 - ALLE LIEBEN CÉLIMARE
Téléfilm

 

1972 - DER 21. JULI
Téléfilm

 

1972 - BÖS, BÖS, JO-JO!
Téléfilm

 

1971 - AUS MANGEL AN BEWEISEN
Téléfilm

 

1970 - MIT SICH ALLEIN
Téléfilm

 

1970 - DIE BERUFE DES HERRN K
Série TV

 

1969 - DIE VERSCHWÖRUNG
Téléfilm

 

1969 - BERICHT EINER OFFENSIVE
Téléfilm

 

1969 - DAS TRAUERSPIEL VON JULIUS CAESAR
Téléfilm

 

1968 - DIE GRIECHISCHE TRAGÖDIE - WESEN UND WIRKUNG
Série TV

 

1968 - KÖNIG RICHARD II
Téléfilm

 

1967 - DAS ATTENTAT - L.D. TROTZKI
Téléfilm

 

1967 - SILO 15
Téléfilm

 

1967 - BERICHT EINES FEIGLINGS
Téléfilm

 

1966 - FLIEGER ROSS
Téléfilm

 

1966 - DIE FÜNFTE KOLONNE
Série TV

 

1966 - ALLE MAL HERHÖREN, AUCH DIE, DIE SCHWERHÖREN..!
Téléfilm

 

1966 - THEATER UND GESELLSCHAFT - ROLLENBILDER IM WANDEL DER JAHRHUNDERTE
Série TV

 

1966 - DIE RÄUBER
Téléfilm

 

1965 - PLÄDOYER FÜR EINEN REBELLEN
Téléfilm

 

1965 - NINOTSCHKA
Téléfilm

 

1965 - DER ARME MANN LUTHER
Téléfilm

 

1964 - DIE VERSCHWÖRUNG DES FIESCO ZU GENUA
Téléfilm

 

1964 - DER TROJANISCHE KRIEG FINDET NICHT STATT
Téléfilm

 

1964 - BERICHT VON DEN INSELN
Téléfilm

 

1963 - INTERPOL
Série TV de 1963 à 1964

 

1963 - REPORTER
Téléfilm

 

1963 - AMPHITRYON 38
Téléfilm

 

1963 - DIE LEGENDE VOM HEILIGEN TRINKER
Téléfilm

 

1962 - LIEBE IM SEPTEMBER
Téléfilm

 

1962 - EIN SPÄTER GAST
Téléfilm

 

1961 - ER GING AN MEINER SEITE
Téléfilm

 

1960 - SCHATTEN DER HELDEN
Téléfilm

 

1957 - DIE KRAFT UND DIE HERRLICHKEIT
Téléfilm

 

1957 - ZWISCHEN MEER UND HIMMEL
Téléfilm

 

1956 - HERZLICH WILLKOMMEN?
Téléfilm

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)