GINA MANES

Vue 284 fois

Profession:
Actrice française.

Date et lieu de naissance:
07-04-1893, à Paris, France.

Date et lieu du décès:
06-09-1989, à Dans une maison de retraite de Toulouse, Haute-Garonne, France.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 96 ans.

Nom de naissance:
Blanche Murch - Autre nom : Blanche Moulin.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à GINA MANES

Ajout de la vidéo le 17 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial

 

Elle est née Blanche Murch le 7 avril 1893 à Paris et reconnue Moulin trois ans plus tard par Alfred Moulin quand celui-ci épouse sa mère . Son père un marchand de meubles, emploie un jeune styliste Alphonse Brias, à 16 ans, Gina tombe follement amoureuse de lui , les enfants se maries mais le mariage est éphémère, le couple divorce peu après.

Amoureuse du spectacle, elle obtient rapidement de petits rôles au théâtre du Palais-Royal, aux Capucines et aux Bouffes-Parisiens. Puis elle devient danseuse dans les revues de Rip. Le destin lui sourit lorsqu'elle rencontre l'acteur et réalisateur René Navarre, qui la recommande auprès du réalisateur Louis Feuillade. Renommée Gina Manès, elle débute dans le court métrage « Les six petits coeurs des six petites filles» (1916) de Edouard Emile Violet avec André Roanne. Elle se produit encore sur les planches avant d'entamer sa véritable carrière cinématographique en 1919 avec «L'homme sans visage», réalisé par Louis Feuillade, elle joue une dame de compagnie chez un comte, Edouard Mathé qui cache son visage sous un masque noir, elle va découvrir que c'est un criminel de guerre Elle accède à la notoriété, en 1923, grâce à Jean Epstein qui lui confie le rôle de la fille du gargotier de «L'auberge rouge» où un hôte se fait assassiner, avec Léon Mathot .Après avoir participer à quatre sérials très à la mode à cette époque dont certain sous la direction René Navarre, Jean Epstein lui confie le rôle de l'émouvante héroïne de «Coeur fidèle» (1923) elle est sous la coupe d'un voyou et ivrogne Edmond Van Daële, mais un honnête ouvrier Léon Mathot, est amoureux d'elle, un triangle amoureux qui va tourner au drame.

Sa présence à l'écran est fortement marquée par sa beauté sensuelle, son regard envoûtant et sa démarche féline, elle s'impose en séductrice ou femme fatale et conquiert les titres d'Athéna au regard vert ou de vamp aux yeux d'émeraude. Dans la comédie dramatique «Naples au baiser de feu» (1925) de Serge Nadejdine elle sème la jalousie entre deux hommes amoureux d'elle, Georges Charlia et Gaston Modo , une jalousie qui deviendra très vite incontrôlable. Elle retrouve Georges Charlia dans le drame sentimental «Le train sans yeux» (1925) de Alberto Cavalcanti, elle campe une riche et jolie américaine qui est convoiter par un banquier mais elle lui préfère son employé Georges Charlia, le banquier humilié prépare sa vengeance. En habit d'époque elle est la fascinante Joséphine de Beauharnais qui séduit «Napoléon» (1926) incarné par Albert Dieudonné dans la fresque révolutionnaire d'Abel Gance. En 1928 dans une production franco-allemande, Jacques Feyder l'immortalise définitivement comme vamp avec le personnage de «Thérese Raquin» d'après le roman d'Emile Zola où en épouse manipulatrice et perverse, elle noie son mari malade et faible aidé de son vigoureux amant Hans Adalbert Schlettow tout deux pris de remords finissent par se haïr et s'empoisonnent.

Le 12 Juin 1929, Gina Manes se remarie avec Georges Charlia rencontré quatre ans auparavant, lors du tournage de « Le train sans yeux» et «Naples au baiser de feu». Elle passe le cap du cinéma parlant sans problème, on découvre sa voix piquante avec des répliques comme des coups de fouet et continue d'occuper l'écran avec des rôles de garces roublardse, de prostituées désabusées cigarette à la bouche en témoigne son premier plus grand succès de l'année 30 «Une belle garce» de Marco de Gastyne, auprès de Gabriel Gabrio et Paul Quevedo deux dompteurs de fauves elle campe une femme sensuelle et sauvage qui entretient une liaison orageuse et dramatique avec le père et son fils.

A trente-neuf ans, elle reste magnifique dans un personnage féminin vénéneux dans le policier «La tête d'un homme» (1932) film de Julien Duvivier, d'après un roman de Georges Simenon, avec Harry Baur en commissaire Maigret. En 1938, elle donne la réplique à Jean Gabin et Michèle Morgan dans le drame «Le récif de corail» (1938) de Maurice Gleize.

À l'apogée de sa célébrité, et au déclenchement de la Secondaire Guerre mondiale la star quitte le cinéma et la France pour diriger, avec son mari l'acteur Georges Charlia, une cantine le long d'une piste routière du coté de Marrakech.

Son exil de deux ans au Maroc va porter préjudice à sa carrière. Lorsqu'elle revient en France elle à 40 ans et de nouvelles vamps telles que ; Viviane Romance, Ginette Leclerc ou encore Mireille Balin ont pris la relève, néanmoins elle continue de tourner mais les rôles qu'on lui propose ne correspondent plus tout à fait à sa personnalité et petit à petit l'ancienne gloire du muet doit désormais se contenter de défendre des compositions de gens du peuple ou d'adentes amoureuses délaissées.

Toujours attirée par le cirque, elle a l'occasion de s'atteler à un numéro de dressage de fauves présenté au Cirque Medrano avec les tigres de Roger Spessardy lors de la soirée du 13 novembre 1942 le tigre royal , une bête dangereuse refusa de regagner sa place, pour meubler son numéro elle le fouette , mais le tigre réagit mal, il la saisit à la tête et la traîna dans sa cage, pendant que le public hurlait d'effroi un garçon de piste parvint a dégager la malheureuse , elle fut conduite rapidement à l'hôpital, un constat de quarante morsures et de coup de griffes mais heureusement sans gravités majeures.

Après cet accident où elle restera marquée par de nombreuses cicatrices courageusement elle revient devant les caméras, jusqu'en 1965 mais ses personnages sont proche du très très secondaire voire de la figuration. En fin de carrière, Gina part s'installer à Toulouse, où elle fera un peu de théâtre avec la troupe du Grenier.

Gina Manes fut une mémorable actrice, ses personnages ont marqués les années 20 et 30 et fait la gloire des réalisateurs et surtout le bonheur du grand public. Cette grande dame, décède dans une maison de retraite de Toulouse presque centenaire le 6 septembre 1989 à l'âge de 96 ans.

Source : Gary Richardson - Fait le 17 juillet 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

81 LONGS MÉTRAGES
________________________________

 

1971 - BONAPARTE ET LA RÉVOLUTION

 

1965 - PAS DE PANIQUE

 

1961 - BONHEUR EST POUR DEMAIN .LE

 

1959 - AMANTS DE DEMAIN .LES

 

1958 - MIMI PINSON

 

1958 - JOUEUR .LE

 

1957 - PREMIER MAI

 

1957 - RAFLES SUR LA VILLE

 

1957 - CERTAIN MONSIEUR JO .UN

 

1956 - LOI DES RUES .LA

 

1956 - SECRET DE SOEUR ANGÈLE .LE

 

1956 - PITIÉ POUR LES VAMPS

 

1956 - PARIS, PALACE HÔTEL

 

1956 - COUTURIER DE CES DAMES .LE

 

1955 - MILORD L'ARSOUILLE

 

1955 - CARNETS DU MAJOR THOMPSON .LES

 

1954 - VICOMTE DE BRAGELONNE .LE

 

1954 - MARCHANDES D'ILLUSIONS

 

1954 - BELLE OTERO .LA

 

1954 - CRIME AU CONCERT MAYOL

 

1949 - DANSEUSE DE MARRAKECH .LA

 

1948 - NOCES DE SABLE .LES

 

1947 - MINUIT RUE DE L'HORLOGE
Réal : Jean Lordier

 

1946 - BATEAU À SOUPE .LE

 

1945 - YASMINA
Réal : Jean Lordier

 

1944 - CAVES DU MAJESTIC .LES

 

1940 - RETOUR AU BONHEUR

 

1938 - S.O.S. SAHARA

 

1938 - RÉCIF DE CORAIL .LE

 

1938 - MARIAGE DE VÉRÉNA .LE

 

1938 - MAISON DU MALTAIS .LA

 

1938 - GOSSE DE RICHE

 

1938 - FORT DOLORÈS
Réal : René Le Hénaff

 

1937 - NOSTALGIE

 

1937 - MOLLENARD

 

1936 - TENTATION .LA

 

1936 - RÉPROUVÉS .LES

 

1936 - MYSTÉRIEUSE LADY .LA

 

1936 - MORT .LE
Réal : E.G. de Meyst

 

1936 - MAYERLING

 

1936 - MARIA DE LA NUIT

 

1936 - LOUPS ENTRE EUX .LES

 

1936 - BRIGADE EN JUPONS .LA

 

1935 - NAPOLÉON BONAPARTE

 

1935 - DIABLE EN BOUTEILLE .LE

 

1935 - BARCAROLLE

 

1935 - FAMILLE PONT-BIQUET .LA

 

1934 - DIVINE

 

1933 - AMOUR QU'IL FAUT AUX FEMMES .L'

 

1932 - VOIX SANS DISQUE .LA
Réal : Léon Poirier

 

1932 - TÊTE D'UN HOMME .LA

 

1931 - SOUS LE CASQUE DE CUIR

 

1931 - SALTO MORTALE
Réal : Ewald André Dupont

 

1931 - PAX
Réal : Francisco Elías

 

1931 - GROCK
Réal : Carl Boese et Joë Hamman

 

1930 - ENSORCELLEMENT DE SÉVILLE .L'
Réal : Benito Perojo

 

1929 - SOIR AU COCKTAIL'S BAR .UN
Réal : Roger Lion

 

1929 - REQUIN .LE

 

1929 - QUARTIER LATIN

 

1928 - SAINTE ET SON FOU .LA
Réal : William Diertele

 

1928 - S.O.S.
Réal : Carmine Gallone

 

1928 - PÉCHÉ
Réal : Gustaf Molander

 

1928 - PAUVRE GOSSE
Réal : Luise Fleck et Jacob Fleck

 

1928 - NUITS DE PRINCES

 

1928 - IVRESSE
Réal : Gustaf Molander

 

1928 - LOOPING DE LA MORT .LE

 

1927 - PRINTEMPS D'AMOUR
Réal : Léonce Perret

 

1927 - CELLE QU'ON RENIE …
Réal : Richard Löwenbein

 

1926 - SABLES

 

1925 - NAPOLÉON

 

1925 - TRAIN SANS YEUX .LE
Réal : Alberto Cavalcanti

 

1925 - SOLEIL DE MINUIT .LE
Réal : Richard Garrick et Jean Legrand

 

1925 - NAPLES AU BAISER DE FEU

 

1925 - ÂME D'ARTISTE

 

1924 - MAIN QUI A TUÉ .LA
Réal : Maurice De Marsan et Maurice Gleize

 

1923 - NUIT ROUGE .LA
Réal : Maurice de Marsan et Maurice Gleize

 

1923 - COEUR FIDÈLE

 

1923 - CAVALIER DE MINUIT .LE
Réal : Maurice Charmeroy, René Alinat et M. Toulet

 

1923 - AUBERGE ROUGE .L'
Réal : Jean Epstein

 

1922 - DAME DE MONSOREAU .LA

 

1921 - HOMME AUX TROIS MASQUES .L'
Réal : Emile Keppens et René Navarre
Sérial en 12 épisodes

1 : LES BRISEURS D'AILES
2 : LE CALVAIRE DE PASCALINE
3 : L'INNOCENT
4 : LES REMORDS DE FERGUS
5 : JE ME VENGERAI
6 : LA FILLE DU FORÇAT
7 : LE MARQUIS DE SANTA-FIORE
8 : LE MENDIANT MYSTÉRIEUX
9 : LA LUTTE À MORT
10 : L'HORRIBLE COMPLOT
11 : JEAN-CLAUDE ET JEANNINE
12 : LE JUSTICIER

 

1921 - SEPT DE TRÈFLE .LE
Réal : René Navarre
Sérial en 12 épisodes

1 : LA CARTE FATALE
2 : L'IDYLLE DE LOTTIE
3 : LA PRINCESSE IRÈNE
4 : LE FOND DE L'ABÎME
5 : LES DEUX FRÈRES
6 : EN CAGE
7 : LE MARIAGE DE LOTTIE
8 : CE QUE FEMME VEUT
9 : LA DERNIÈRE ROUTE
10 : L'ENJEU SUPRÊME
11 : LES CACHOTS DE VENISE
12 : LE VAINQUEUR DU SEPT DE TRÈFLE

 

1920 - SECRET D'ALTA ROCCA .LE
Réal : André Liabel
Sérial en 12 épisodes

1 : LES DESSOUS D'ALTA ROCCA
2 : OCTAVE BERNAC
3 : L'HOMME À L'ANNEAU DE FER
4 : LA RENCONTRE
5 : LA BOUTIQUE DE LA RUE PICPUS
6 : LE MAGAZINE RÉVÉLATEUR
7 : LA MÉPRISE ROUGE
8 : L'HYDRAVION MYSTÉRIEUX
9 : DÉTRESSE
10 : UNE LEVÉE D'ÉCROU IMPRÉVUE
11 : LE CAMION DISPARU
12 : LA CAVE À NOYADE

 

1920 - TUE-LA-MORT
Réal : René Navarre
Sérial en 12 épisodes

1 : L'AUBERGE DU PETIT CHAPERON ROUGE
2 : LA FORGE DES QUATRE CHEMINS
3 : LES CONTREBANDIERS
4 : L'INCONNU
5 : TUE-LA-MORT ET OVILLA
6 : UNE ÉTRANGE HYPOTHÈSE
7 : L'INCENDIE
8 : CANZONETTE
9 : TU NE TUERAS POINT
10 : UN ET UN FONT UN
11 : TIBERIO
12 : LA VENGEANCE D'OVILLA

 

SES COURTS MÉTRAGES :
____________________________________________

 

1952 - APPEL 17
Réal : L. de Masure

 

1947 - ÉCOLE FORAINE
Réal : Jacques Séverac

 

1946 - MINUIT, RUE DE L'HORLOGE
Réal : Jean Lordier - inachevé

 

1930 - BELLE GARCE .UNE

 

1919 - HOMME SANS VISAGE .L'
Réal : Louis Feuillade

 

1917 - COEURS DE SIX PETITES FRANÇAISES .LES
Réal : Édouard Emile Violet

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)