GEORGES THURSTON

Vue 9027 fois

Profession:
Auteur, compositeur et interprète québécois, canadien.

Date et lieu de naissance:
29-12-1951, à Bedford, dans les Cantons-de-l'Est, Québec, Canada.

Date et lieu du décès:
18-06-2007, à Montréal, Québec, Canada.

Cause du décès:
D'un cancer du colon à l'âge de 55 ans.

Nom de naissance:
Georges Thurston - Surnom : Boule Noire.

État civil:
Marié le 07 octobre 2006 avec : LORAINE CORDEAU - jusqu'au décès de Georges en 2007.
Georges avait déjà un fils : Maxime.

Taille:

Commentaires: 10

Anecdotes

ANECDOTES

C’est le 26 février 2006 que la vie de Georges Thurston a basculé. Ce jour-là, son médecin lui annonçait qu’il était atteint d’un cancer de niveau 4. Incurable. Pas plus d’un an à vivre.

Abandonné par ses parents dès sa naissance, Georges Thurston a grandi à Saint-Jérôme, dans une quarantaine de foyers d'accueil. En 1965, il fait partie d'un groupe de R&B nommé les Zinconnus. En 1968, il décide de passer en solo et réalise ses premiers 45 tours sous son vrai nom. Ayant peu de succès, il joue du piano, de la guitare et de la batterie pour plusieurs artistes, dont Robert Charlebois, Claude Dubois et Nanette Workman.

Il est demeuré actif jusqu'à la fin. Plus récemment, il a produit un CD de 17 nouvelles chansons, intitulé Last call, dernier rappel.

Georges Thurston laisse dans le deuil son fils Maxime et sa femme Loraine Cordeau.

SES DERNIERS MOMENTS

Georges Thurston s'est éteint à minuit vingt dans la nuit de dimanche à hier, à l'Hôpital juif de Montréal. Selon sa conjointe, il a souffert le martyre, mais il ne s'est jamais plaint.

Georges Thurston a été hospitalisé au lendemain de l'annonce du décès de Tony Roman. Le décès de son chum l'a bouleversé.

Après trois jours à l'urgence, par manque de place, le chanteur a été transféré aux soins palliatifs, où sa femme, Loraine Cordeau, son fils, Maxime, et sa soeur sont restés à son chevet 24 heures sur 24, jusqu'à la fin.

Pour Loraine Cordeau, que Boule Noire épousait à Las Vegas le 7 octobre 2006, Georges a fait preuve d'une bravoure exceptionnelle. Deux jours avant de mourir, il faisait encore des plans de voyage en Floride et gardait le sourire.

Moments pénibles

Les derniers moments ont néanmoins été pénibles : « Il portait un masque à oxygène qu'il arrachait tout le temps, il toussait, il crachait. Malgré la morphine, il souffrait le martyre, a-t-elle confié, confirmant que le cancer s'était étendu aux poumons. Ça fait regretter chaque bouffée de cigarette.

«Il a attendu que la fête des Pères soit passée pour ne pas faire de peine à son fils.»

Georges Thurston, qui était âgé de 55 ans, a grandi à Saint-Jérôme. Orphelin, il est passé d'un foyer d'accueil à l'autre jusqu'à l'âge adulte. Il a fait ses premières armes dans le métier avec son groupe Les Zinconnus, puis il a accompagné à la guitare et aux percussions les Claude Dubois, Robert Charlebois et Nanette Workman avant de connaître le succès avec son premier album et Aimes-tu la vie, en 1976. Chanson qui lui a à nouveau apporté le succès il y a quelques années, lorsque sa musique a à nouveau été un hit un peu partout dans le monde.

Le chanteur a su qu'il était atteint d'un cancer colorectal en février 2006. Au cours de sa maladie, il a subi 21 chimiothérapies dans le but de prolonger son existence. Il était trop tard pour opérer. Le cancer s'est au fil des mois étendu au foie, aux os puis aux poumons.

Seul soulagement, Georges Thurston a eu le temps de réaliser ses derniers rêves: enregistrer deux émissions de télé, le show musical animé par Éric Salvail (la seconde partie sera diffusée, tel que prévu, jeudi à 21 heures) et sa vidéographie, qui sera diffusée cet automne à TVA. Il a aussi terminé l'enregistrement de son album Last Call... dernier rappel, qu'il avait commencé avant de connaître le terrible diagnostic, et il a raconté sa vie dans un livre autobiographique intitulé Aimes-tu la vie?.

Georges Thurston sera exposé au centre funéraire Yves Légaré (1350, autoroute 13, à Laval) jeudi de midi à 17 heures et de 19 heures à 22 heures. Les funérailles seront célébrées à la cathédrale Saint-Jérôme (357, place du Curé-Labelle), où le chanteur, très pieux, a déjà servi comme enfant de choeur.

À la demande de Georges Thurston, influencé par les funérailles de James Brown, le salon et l'église seront ouverts au grand public, une marque de respect envers son fidèle public.

Ensemble

Jusqu'à la fin, la musique aura pris une grande place dans la vie de Georges Thurston. Un peu plus de une heure avant son décès, les membres de la formation Toulouse - Judi Richards, Laurie Niedzielski-Zimmerman et Liette Lomez - lui téléphonaient pour lui faire entendre la version finale de la chanson Ensemble, qui aura été sa dernière mélodie.

Cette chanson a été composée par Boule Noire au lendemain de l'enregistrement de l'émission d'Éric Salvail consacrée au chanteur. Heureux d'avoir retrouvé les chanteuses de Toulouse et même s'il était malade, Thurston avait livré la marchandise et Normand Perron, conjoint de Liette Lomez, a mis des mots sur cette musique.

Boule Noire aura été celui qui a le plus fait rire Liette Lomez dans sa vie et cette déchirure est pour la chanteuse la plus grande de son existence. Liette, trop éprouvée, n'a pas pu commenter le départ de Georges Thurston hier. Elle le connaissait depuis l'époque où, enfants, ils vivaient dans le même orphelinat.

«C'est pour elle une perte incroyable, a expliqué Judi Richards au Journal de Montréal. Comme lui, Liette et sa soeur Céline avaient été rejetées parce qu'elles n'avaient pas un look québécois. Ils en riaient souvent ensemble, mais s'entendaient pour dire qu'on ne guérit jamais de plaies comme celles-là.»

Voici quelques paroles qu'ont laissées les membres de Toulouse sur le répondeur de Georges Thurston et Loraine Cordeau, sa femme, à son chevet, en espérant qu'il entendrait sa chanson avant de partir. Il n'en a pas eu le temps.

Pas de chagrin quand on chante Des refrains qui se dansent

Nos paroles s'envolent Et à vos lèvres se collent

Sur nos peaux y a des frissons Avec vous à l'unisson

S'écoulent les mélodies Dans les cours d'eau de nos vies

Je suis le Saint-Laurent Et moi le lac Saint-Pierre

Nous sommes (les) Trois-Rivières Qui se jettent à la mer

Pour se retrouver ensemble La musique nous rassemble We'll always be together, ever forever

Dénonciation plutôt que larmes

Au lieu de pleurer sur le sort de son copain, Claude Dubois en profite pour dénoncer la lenteur du système hospitalier, qui aura coûté la vie à Boule Noire.

Claude Dubois est amer et en colère. Il considère que la mort de Georges Thurston aurait pu être évitée si le dépistage avait été mieux fait.

«Si les soins préventifs avaient été plus adéquats, ils auraient peut-être sauvé la vie de mon chum. Quand il est allé passer ses tests, ils n'ont rien vu. Quand tu passes un check-up, il te manque un bras et tu as de la misère à te le faire recoudre!

«J'en veux un peu au fédéral, poursuit-il. Au lieu d'acheter des hélicoptères pour sucer les américains, ils pourraient mettre l'argent ailleurs. Les hôpitaux n'ont pas les outils nécessaires pour bien travailler et les employés sont trop pressés. Et puis, les gens ne veulent plus aller dans ces endroits- là (les hôpitaux), ça les écoeure. On les comprend.

«On n'arrête pas de taper sur la tête du gouvernement québécois, mais le Québec n'a plus assez de fric.

«Si on avait détecté le cancer chez Georges il y a cinq ans, on ne serait pas aujourd'hui dans la même merde. Je n'ai pas perturbé Georges avec ça de son vivant, mais maintenant, je peux parler.

«Georges était un exemple de courage et d'optimisme, un être positif. Ensemble, on s'est même moqué de la mort. Il a été capable de garder la tête haute même dans les moments difficiles.»

Tumeur énorme

Georges Thurston a eu ses premiers gros maux de ventre en novembre 2005. Ce n'est que quatre mois plus tard qu'il a su qu'il était atteint du cancer colorectal, quand sa conjointe, Loraine Cordeau, a insisté pour qu'il subisse des examens plus poussés. On lui disait qu'il était constipé.

«Les cliniques de coin de rue ne sont là que pour encaisser le chèque, a déploré hier la femme du chanteur. Sa tumeur était énorme quand ils l'ont enfin repérée, à l'hôpital Royal-Victoria.»

Source : canoe.com

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

 

Hommage à GEORGES THURSTON.

 

 

Ajout des vidéos le 13 juillet 2009par Philippe de CinéMémorial

 

 

Celui qui fut une des figures marquantes des musiques dansantes des décennies soixante-dix et suivantes va se révéler un homme combatif et courageux, jusqu’à son décès le 18 juin 2007, emporté par un cancer. Georges Thurston grandit à Saint-Jérôme où il forme en 1965 son premier groupe les Zinconnus, qui s'adonnent surtout au R&B, forme musicale fort populaire au milieu des années soixante. Il tente une première expérience en solo en 1968 et grave sur étiquette Visa un premier 45 tours: "Hors de moi" (Out Of Sight) et "Jeune fille" (My Girl), avant de rejoindre le 25ième Régiment en 1969. Avec ce groupe, il connaît quelques succès sur disques, dont la version locale de "Vénus", succès du groupe hollandais Shocking Blue et "Crescent Street" une composition décrivant cette rue de la métropole québécoise, très fréquentée par la jeunesse du temps.

De 1970 à 1975, Georges Thurston travaille comme pianiste, guitariste, batteur ou arrangeur pour les enregistrements et les spectacles de nombreux artistes, dont Robert Charlebois, Tony Roman, Claude Dubois, Steve Fiset, François Guy, Donald Lautrec, Michel Pagliaro et Nanette Workman et grave quelques 45 tours sous son nom véritable dont aucun ne connaît le succès. C'est sous le pseudonyme de Boule Noire qu'il lance un premier album en solo sur étiquette Magique, au début de 1976, et remporte un énorme succès avec la chanson "Aimes-tu la vie?", bientôt suivie de "Loin, loin de la ville". Il chante quelques mois plus tard lors des festivités de la Fête nationale sur le Mont-Royal et représente le Canada au Festival Riviera 76 à Marseille. Parallèlement, Georges Thurston écrit des chansons pour le groupe Toulouse avec qui il partage la vedette sur l'album "Potion magique".

Boule Noire devient une des figures de la nouvelle musique dansante que l'on commence à désigner sous le nom de disco et a recours aux maîtres du genre, les musiciens de l'usine à succès d'Alabama, les studios Muscle Shoals. Ses prochains succès: "Loin d'ici", "Shalala je t'aime", "Les années passent" et surtout "Aimer d'amour" dépassent les attentes les plus folles, tout comme "Constance" et "Barbados Girl". L'album "Aimer d'amour", paru en 1978, dépasse le cap des 150 000 exemplaires vendus et Boule Noire effectue une tournée au Québec, au Canada et en Europe.

Qu'il s'adonne aux rythmes disco, funky ou rythm'n blues, Georges Thurston est avant tout un meneur d'ambiance et s'il lui arrive de s'offrir une ballade, c'est bien entendu à la façon de la tradition soul. C'est ainsi qu'il reprend "Love Me, Please Love Me" de Michel Polnareff en 1980, ce qui est prétexte à une première compilation de ses succès. Il tente ensuite une percée sur le marché canadien-anglais avec l'album "Première", au même moment où paraît "Primitif" à l'intention de ses fans du Québec.

Sentant le besoin de se démarquer d'un style trop identifié à la mode disco, il s'embarque pour la Jamaïque où il enregistre l'album "Reggae" qu'il produit et réalise sur sa nouvelle étiquette Zion Yant, en 1982. Il se consacre alors de plus en plus au travail de studio, coproduisant l'album "Face à la musique" de Claude Dubois et signant la musique de nombreuses réclames publicitaires.

En 1986, il représente le Québec au Festival international de musique de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA). L'année suivante, il lance l'album "Le tour des îles" sur lequel il joue de tous les instruments. En 1990, sa chanson "Aimer d'amour" connaît à nouveau, douze ans après sa création, un regain inattendu de popularité dans les discothèques de France et d'Europe, atteignant plus de 800,000 exemplaires vendus. Georges Thurston réunit alors plusieurs de ses anciens succès, avec de nouveaux arrangements, sur l'album "Résolution" et organise une tournée en France, en Belgique et à Monaco. Après le succès au Québec de la chanson "En amour", il lance "Soul pleureur", un album de nouvelles compositions.

En 1995, il se mesure à la chanson des Beatles "Let It Be" qu'il enregistre en deux versions différentes pour un nouvel album de compilation qui inclut aussi quelques nouveaux enregistrements dont "Hot Hot Hot" et la chanson "Easy To Love" de Leo Sayer, la pièce qui servit de modèle à "Aimer d'amour". À l'automne 2000, Georges se fait animateur radiophonique sur les ondes de Rythme-FM où il anime l'émission Les Années Boomers tous les samedis et dimanches. Il retourne en studio à l'hiver 2003 et après un premier extrait anticipé avec la chanson "Merci" propose au printemps un nouvel album "Réunion" où les nouveautés côtoient quelques reprises, façon Thurston, de Claude Dubois "Plein de tendresse" et de François Guy "Elle, elle est là".

Les sessions d'enregistrements de l'album "Last Call" sont perturbées par l'annonce d'une triste nouvelle: l'artiste est atteint d'un cancer et doit entreprendre rapidement des traitements de chimiothérapies s'il veut avoir des chances de s'en sortir. Homme combatif, plutôt que de baisser les bras, il redouble d'ardeur et amorce de nouveaux projets. En plus de mener à bien son nouvel album, il collabore avec l'auteur Lambert qui met en chantier une biographie du chanteur-musicien intitulée Aimes-tu la vie? et reprend la composition de nouvelles chanson. C'est finalement à l'automne 2006 que paraît "Last Call". Cet album sera le dernier à paraître sous le nom de Boule Noire, comme Georges en fera la déclaration lors d'une édition spéciale de l'émission On n'a pas toute la soirée célébrant ses trente ans de showbussiness, sur les ondes du réseau TVA, en mars 2007, entouré de nombreux artistes qui ont eu une place particulière dans sa carrière. Georges Thurston, a lutté contre sa maladie jusqu'aux derniers instants, au moins de juin suivant, quelques jours avant la venue de l'été et la fête nationale des Québécois.

Source :

Ce texte biographique a été rédigé par Robert Thérien, chercheur et spécialiste de la chanson québécoise et actualisé par l'équipe de Québec Info Musique.

Filmographie

FILMOGRAPHIE :

1976 - PARLEZ-NOUS D'AMOUR

Réal : Jean-Claude Lord
Scén : Michel Tremblay et Jean-Claude Lord
Version : Québécoise - Couleurs - 115 Min.

Distribution

Jacques Boulanger ----- Jeannot
Benoît Girard ----- Pierre Vignon, le chanteur
Claude Michaud ----- Benoit Marquis, l'agent
Anne Létourneau ----- Jeune Chanteuse prometteuse
Nicole Cloutier ----- Jeune Chanteuse prometteuse
Véronique Béliveau ----- Jeune Chanteuse prometteuse
Rita Lafontaine ----- Grande Admiratrice de Jeannot
Françoise Berd ----- Grande Admiratrice de Jeannot
Amulette Garneau ----- Grande Admiratrice de Jeannot
Elyse Varo ----- Grande Admiratrice de Jeannot
Monique Mercure ----- Madame Jeannot
Georges Thurston

Participer à l'émission

"TOUT LE MONDE EN PARLE"

Animé par Guy Lepage et Dany Turcotte

Était invité à la l'émission du 22 October 2006

Autre invitées :

Roger Auque
Catherine Berclaz
Ricardo Larrivée
Dominique Michel
Lucie Pagé

commentaires (10)

Gaston

22-05-2009 15:00:49

J'ai une photo de Georges Thurston à 17 ans à St-Jérôme lorsqu'il jouait au Hand-Ball. Est-ce que vous avez une adresse pour son épouse Lorraine Cordeau afin que je lui transmettre cette photo? Salutations

Martin Lévesque

22-09-2009 16:43:32

J'ai besoin de communiquer avec Lorraine Cordeau. Je suis anciennement du groupe EXIL. Nous nous sommes déjà rencontrés dans un resto à l'Île des Soeurs. SVP lui transmette mon adresse courriel. Ça serait très apprécié, car je ne sais pas comment la joindre. Martin

mathilde

02-12-2009 18:34:50

Bonjour!Je sais que boule noir a vu un géurisseur pendant sa maladie.Serait-il possible de contacter ce géurisseur car le meilleur amis de mon fils de 11 ans a la fibrose kystique et nous aimerion lui trouver une bonne personne pour l'aider. Merci beaucoup.(le géurisseur s'appelle Gilles Rouleau)

Josée

17-06-2010 03:19:11

Bonjour! On est le 16 juin 2010, j'ai écouté la télé ce soir, et j'ai peur, car vous avez dis que votre mari, avez les (émorroidal) et moi aussi, j'ai des petite selles, et un gros ventre, ma mère c,EST fait oppéré pour ca. J'ai 50 ans, je suis en campagne, pas de docteur, Merci de me Répondre. Josée xxx MERCI DE ME REPRONDRE

Clodie

10-07-2010 14:38:51

Bonjour, J'ai toujours adorée ''Boule Noire'' et j'ai été attristé lorsque j'ai su qu'il avait un cancer. Sa mort a été la fin d'une belle époque de ma vie. Je n'oublirez jamais ! Je voulais également ajouter une note personnelle qui m,a choquée, vous ne trouvez pas insultant que la compagnie de viande dont je nomerai pas le nom, utilise une chanson de George dont la suivante: Aimée d'amour'' dans une publicité ou il montre des saucisse , sachant que la viande est en cause avec le cancer dont est mort George, mois je trouve cela innaceptable! Sa famille devrait retirer cette puiblicité en tout cas, c'est ce que je ferais par respect pour cette artiste grandiose :) Voici un lien:http://www.modedevieanticancer.com/viande-et-cancer.asp

marc marteaux

11-01-2011 23:56:32

je viens d avoir depuis deux jours internet et en recherchant mes amis de montreal j ai ete tres peine d aprend la disparition de georges boule noire il etait mon ami en 1973 et j etait le premier employe de bernard ragueneau au thursdays et rappelle toi LORRAINE c est moi qui t accueillait avec JOE DASSIN et les autres artistes regarde mon blog a MARC DAVISLEY sur coogles et tu me reconnaitra j en suis sur je suis chanteur sous ce nom et j etais copain aussi avec billy workman

marc davisley marteaux

12-01-2011 08:51:05

merci pour mon commentaire au THURSDAYS a montreal l etablissement dans lequel j ai travaille en 1976 a sa creation j etait a la reception et je filtrai les personnes qui venaient j etais la pour securiser l etablissement et GEORGES THUSTON etais present tous les jours j ai rencontre tous les artistes et j etait present au MIDEM 76 avec CLAUDE DUBOIS a cannes. MARC

marc davisley

23-01-2011 21:20:14

c est marc l ami de georges et de joe dassin que j ai connu au THURSDAYS et c est moi qui les accueillait avec LORRAINE qui venait avec JOE en 1973 je voudrais vous dire d ecouter sur mon site MARC DAVISLEY la chanson en hommage a JOE DASSIN que j interprete j en ai fait la musique et c est JEAN MARIE DJIBEDJIAN et ISABELLE MARTIN qui me l on compose merci de vtre avis a tous MARC DAVISLEY

sylvain menard

10-04-2017 00:01:05

Bonjours j,aimerai savoir ou est enterrerer georges thurston