GEORGES GUETARY

Vue 11030 fois

Profession:
Chanteur et acteur français.

Date et lieu de naissance:
08-02-1915, à Alexandrie, Égypte.

Date et lieu du décès:
13-09-1997, à Mougins, Alpes-Maritimes, France.
Inhumé au cimetière du Grand Jas à Cannes dans les Alpes-Maritimes.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 82 ans.

Nom de naissance:
Lambros Worloou.

État civil:
Marié en janvier 1955 avec : JANINE GUYON
Deux enfants, François, né le 21-7-1955 et Hélène, née le 19-5-1957.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

D'origine grecque par sa famille, Lambros Worloou est né le 8-2-1915 à Alexandrie, Égypte, où il passe une enfance entourée par 9 frères ou sœurs !

Il a été champion universitaire d'athlétisme et de natation.

Naturalisé français au début des années 1950.

En 1938 il fut remarqué par Mistinguett lors d'un gala à l'Alhambra, il devient son partenaire au Casino de Paris.

Ce ne fut qu'après la guerre, qu'il abandonne le nom de Georges Lambros pour celui de Georges Guétary, d'après le nom d'un de plage où il passait ses vacances.

 

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à GEORGE GUETARY

 

 

Ajout de la vidéo le 11 février 2010 par Philippe de CinéMémorial

 

Depuis que le cinéma est parlant, il est aussi chantant. Il fut même chantant avant, puisque le fameux "Chanteur de Jazz" d'Alan Crosland, interprété par Al Johnson, ne fut en fait qu'un film chantant. Le cinéma français, n'échappe pas à la règle. Tour à tour, Maurice Chevalier, Charles Trenet ou Tino Rossi éblouirent de leurs vocalises des œuvrettes musicales qui ne brillaient guère par d'autres feux. Dans ce registre, on oublie trop souvent Georges Guétary, qui tourna près d'une vingtaine de films jusqu'à la fin des années cinquante.

D'origine grecque par sa famille, Lambros Worloou est né le 8-2-1915 à Alexandrie, Égypte, où il passe une enfance entourée par 9 frères ou sœurs !

En 1934, ce passionné d'athlétisme et de natation est envoyé à Paris pour y terminer ses études (commerce et langue française). Son oncle, accompagnateur du violoniste Jacques Thibaud l'accueille, et remarquant la qualité de sa voix, le pousse à devenir chanteur professionnel. C'est ainsi que Lambros suit des cours de chant (Nino Vallin) et de comédie (René Simon). En 1937, il remplace au pied levé le chanteur de l'orchestre de Jo Bouillon, malade. Remarqué par Mistinguett, qui l'engage dans sa revue du Casino de Paris, Georges Lambros (son nom de scène à l'époque), est lancé..

En 1944, sous le nom de Georges Guétary, le jeune homme débute au cinéma (après quelques figurations sans intérêt) dans un film de Gilles Grangier, "le Cavalier Noir" (reconnu comme le dernier de l'Occupation et le premier de la Libération). C'est en ceci qu'il nous intéresse...

Georges Guétary fut, avec Luis Mariano, l'un des princes de l'opérette française. Et c'est bien sa voix qui sera exploitée au cinéma, dans des comédies chantées telles que "Trente et Quarante", "Jo la Romance" ou "Amour et Compagnie". Et puis c'est l'année 1951, avec ce rôle devenu historique, une perle dans un océan cinématographique si peu relevé, celui de Henri Baurel dans "Un Américain à Paris", avec Leslie Caron et Gene Kelly.

La suite fut moins créative et Georges apparaît dans quelques productions étrangères (espagnoles et surtout allemandes), avant d'abandonner définitivement le cinéma. Les années soixante seront (toujours) celles de l'opérette ("Monsieur Carnaval", etc.) et de la télévision. Je me souviens du charmant duo vocal qu'il fit à l'époque avec sa fille Hélène, interprétant une chanson naïve intitulée "Dis papa..". Que voulez-vous, les temps ont changé, mon bon monsieur (ou ma bonne dame, au choix du lecteur)...

En 1973, Georges Guétary entreprend une tournée d'adieu au Québec (où il est fort adulé). On prétend qu'il en fit... sept ! Ce qui ne l'empêchera pas d'apparaître dans d'autres opérettes ("l'Amour à Tahiti, etc.).

 

Fait le 11 février 2010 par Philippe de CinéMémorial.