FOSCO GIACHETTI

Vue 243 fois

Profession:
Acteur italien.

Date et lieu de naissance:
28-03-1900, à Sesto Fiorentino près de Florence, en Italie.

Date et lieu du décès:
22-12-1974, à Rome en Italie.

Cause du décès:
D'une crise cardiaque à l'âge de 74 ans.

Nom de naissance:
Fosco Giachetti.

État civil:
?

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Fosco Giachetti est né le 28 mars 1900 à Sesto Fiorentino en Italie, le sixième enfant de Margherita et d'Alessandro Giachetti. Il a passé son enfance et sa scolarité dans sa ville natale, où il a démontré sa passion pour la comédie en participant à des spectacles scolaires. Contre la volonté de son père, il interrompt ses études pour se consacrer entièrement au théâtre d'abord en amateur en Toscane, puis décroche ses premiers succès comme professionnel dans de célèbres compagnies théâtrales comme entre autres celles de Ermete Zucconi, de Tatiana Pavlova la réalisatrice et actrice russe, il rejoint ensuite l'Art Company, qu'elle a fondée avec Renato Cialente.

Fosco Giachetti, fait la transition du théâtre vers le cinéma dès 1933. D'une allure athlétique, le visage sévère qui se prête à incarner l'Italien courageux à l'esprit patriotique, il interprèta souvent des personnages qui se battent contre l'injustice et la souffrance, des personnages qui lui permirent de gagner les faveurs du grand public.

Il atteint très vite la popularité en Italie sous le régime fasciste du Duce Benito Mussolini, en interprétant une galerie d'hommes en uniforme dans des films de propagande qui ont caractérisés les débuts de sa carrière. On le voit dans un film d'aventure coloniale, en capitaine d'armée viril et courageux dans «L'escadron blanc (1935) de Augusto Genina qui signe l'un des films de propagande les plus importants de l' ère fasciste, il enchaîne avec «Treize hommes et un canon» (1936) de Joachim Forzano, une escouade de treize hommes arme un canon face aux lignes soviétiques mais il y a un traître parmi eux ; citons aussi le film de propagande lors de la guerre italo-éthiopienne «Sentinelles de bronze» (1937) de Romolo Marcellini, il campe le capitaine Negri dans un avant-poste italien assiégé par des troupes abyssiniennes .

D'autres personnages intéressants complètent sa filmographie nous pouvons citer ; le gentleman escroc aux cotés de Dita Parlo dans le rôle titre , une aventurière qui lui sert d'appât pour dépouiller les naïfs du poker dans «L'inconnue de Monte Carlo» (1937) de Mario Soldati , il est Massinissa, allié de Rome et ennemi de Carthage dans le péplum de Carmine Gallone «Scipion l'Africain» (1938); Carmine Gallone retrace dans une biographie fictive la vie de «Giuseppe Verdi» (1938), Fosco Giachetti campe le célèbre compositeur italien avec Gaby Morlay son épouse la soprano Giuseppina Strepponi . Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est employé dans des rôles plus nuancés, comme dans «Un coup de pistolet» (1941) de Renato Castellani, il endosse l'habit d'un officier russe, Anikoff, qui défie son meilleur ami en duel lorsqu'il le trouve en train de courtiser la jeune Assia Noris dont il est amoureux ; dans le mélodrame familial «Phares dans le brouillard » (1942) de Marco Elter un couple Fosco Giachetti et Mariella Lotti vive avec tension une sombre histoire d'adultère. Et un dernier film de propagande réalisé par le maître du genre Augusto Genina avec «Benghazi» (1942), Fosco reçoit la Coupe Volpi du meilleur acteur au festival du cinéma de Venise pour son rôle du capitaine Berti à l'esprit patriotique qui combat en Lybie face au Britanniques.

La période d'après-guerre suivi de la chute Mussolini créant un nouvel ère en Italie, Fosco approchant la cinquantaine, les traits sculptés et la rhétorique marquée ne convient pas vraiment à la nouvelle vague des films néoréalistes et de plus une nouvelle génération d'acteurs commencent à faire leur apparition tels Massimo Girotti, Andréa Checchi, Massimo Serato ou encore Roberto Vila néanmoins il marque encore son empreinte de star, tout au long des années cinquante et soixante dans des rôles intéressants. Aux cotés de Marcel Dalio et de Henri Vidal, entre autres, il impose sa figure inflexible et fière dans un film français dirigé par René Clément « Les maudits» (1947) il campe un industriel italien qui avec un groupe de sympathisants nazi fuit le troisième Reich à bord d'un sous marin, mais bientôt la tension entre les fugitifs mène à la violence . On peut citer aussi du même réalisateur sa présence aux cotés de Michèle Morgan, Jean Servais et Jean Marais dans «Le château de verre» (1949) de René Clément. Citons avant de fermer sa page filmographique ; son personnage d'Isaak le père de «Jacob et Esaü» (1962) un film biblique de Mario Landi ; le gouverneur et chef de l'armée polonaise l'ennemi juré des Cosaques dans «Le fils de Tarass Boulba» (1963) de Ferdinando Baldi et le beau père de Jean Paul Belmondo dans le policier « L'héritier» (1972) de Philippe Labro.

Cet excellent acteur toscan, à la voix grave et au visage impénétrable à interprété plus de 60 films et une trentaine de séries ou télé films télévisées, bien souvent en héros intègre qui se sacrifie à de nobles causes. Il décède d'une crise cardiaque à quelques jours avant Noël le 22 décembre 1974.

SES RÉCOMPENSES :

1942 - Pour le film : BENGHAZI - Coupe Volpi - Meilleur acteur au festival du cinéma de Venise, Italie.

Source : Gary Richardson - Fait le 10 mai 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

71 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

 

1972 - HÉRITIER .L'

 

1971 - SCIPION L’AFRICAIN

 

1970 - CONFORMISTE .LE

 

1966 - MUJER DE OTRO .LA
Réal : Rafael Gil

 

1965 - SAMBA À RIO

 

1964 - FILS DE TARASS BOULBA .LE

 

1963 - JACOB ET ESAÜ
Réal : Mario Landi

 

1962 - VENGEANCE DU REBELLE .LA
Réal : Luigi Latini de Marchi

 

1962 - MONACA DI MONZA .LA

 

1962 - GIACOBBE, L'UOMO CHE LOTTÒ CON DIO
Réal : Marcello Baldi

 

1961 - COLÈRE D’ACHILLE .LA

 

1960 - ÉPAVE .L'

 

1960 - CONQUÉRANT DE L'ORIENT .LE

 

1959 - MATAMORE, L'HOMME AUX CENT VISAGES .LE

 

1958 - UN UOMO FACILE
Réal : Paolo Heusch

 

1956 - SOUS LE CIEL DE PROVENCE

 

1954 - MAISON DU SOUVENIR .LA

 

1953 - POLICE EN ALERTE

 

1953 - CHARGE INFERNALE .LA

 

1951 - QUATRE ROSES ROUGES

 

1950 - CHÂTEAU DE VERRE .LE

 

1949 - VENTO D'AFRICA
Réal : Anton Giulio Majano

 

1949 - ROMANTICISMO
Réal : Clemente Fracassi

 

1948 - VORAGINE
Réal : Edgar Neville

 

1948 - COCAÏNE

 

1948 - CARREFOUR DES PASSIONS .LE

 

1947 - SYMPHONIE HUMAINE

 

1947 - NADA
Réal : Edgar Neville

 

1947 - CUATRO MUJERES
Réal : Antonio del Am

 

1946 - NOTTE DI TEMPESTA
Réal : Gianni Franciolini

 

1946 - MAUDITS .LES

 

1946 - ADIEU MA BELLE NAPLES

 

1945 - VIE RECOMMENCE .LA

 

1945 - IL SOLE DI MONTECASSINO
Réal : Giuseppe Maria Scotese

 

1945 - ABITO NERO DA SPOSA .LA
Réal : Luigi Zampa

 

1943 - UNA PICCOLA MOGLIE

 

1943 - STATUA VIVENTE .LA
Réal : Camillo Mastrocinque

 

1942 - NOUS LES VIVANTS

 

1942 - LÈVRES CLOSES
Réal : Mario Mattoli

 

1942 - INFERNO GIALLO
Réal : Géza von Bolváry

 

1942 - BENGHAZI
Réal : Augusto Genina

 

1942 - PHARES DANS LE BROUILLARD

 

1942 - ADDIO KIRA !
Réal : Goffredo Alessandrini

 

1941 - NOZZE DI SANGUE
Réal : Goffredo Alessandrini

 

1941 - LUMIÈRE DANS LES TÉNÈBRES

 

1941 - COUP DE PISTOLET .LE
Réal : Renato Castellani

 

1941 - AMANT SECRET .L'

 

1940 - SALAIRE DU PÉCHÉ .LE

 

1940 - RIDI PAGLIACCIO !
Réal : Camillo Mastrocinque

 

1940 - FILLE DU CORSAIRE .LA
Réal : Enrico Guazzoni

 

1940 - ALERTE AUX BLANCS

 

1940 - CADETS DE L'ALCAZAR .LES

 

1939 - URAGANO AI TROPICI
Réal : Pier Luigi Faraldo & Gino Talamo

 

1938 - ROMAN D'UN GÉNIE .LE

 

1938 - ORGOGLIO
Réal : Marco Elter

 

1938 - NAPLES D'AUTREFOIS

 

1938 - MADAME BUTTERFLY
Réal : Carmine Gallone

 

1938 - INCONNUE DE MONTE-CARLO .L'

 

1938 - FRONT DE MADRID .LE
Réal : Edgar Neville

 

1937 - ULTIMA NEMICA .L'
Réal : Umberto Barbaro

 

1937 - SENTINELLES DE BRONZE
Réal : Romolo Marcellini

 

1937 - SCIPION L'AFRICAIN

 

1936 - TREDICI UOMINI E UN CANNONE
Réal : Giovacchino Forzano

 

1936 - ESCADRON BLANC .L'

 

1936 - COEUR DE GUEUX

 

1936 - AMORE

 

1935 - SOUS LA TERREUR
Réal : Giovacchino Forzano

 

1934 - LUCI SOMMERSE
Réal : Adelqui Migliar

 

1934 - AVVOCATO DIFENSORE .L'
Réal : Gero Zambuto

 

1933 - MASQUE QUI TOMBE .LE

 

1933 - DERNIER DE BERGERAC
Réal : Gennaro Righelli

 

1933 - BAR DE NUIT

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)