EDWIGE FEUILLÈRE

EDWIGE FEUILLÈRE

Vue 20308 fois

Profession:
Actrice et dame de théâtre français.

Date et lieu de naissance:
29-10-1907, à Vesoul, Haute-Saône, France.

Date et lieu du décès:
13-11-1998, à Paris, France.

Cause du décès:
Complications cardiaques et pulmonaires. Elle était âgée de 91 ans.

Nom de naissance:
Caroline Yvette Edwige Cunati - Autre nom parfois utilisé : Cora Lynn. - Surnom : Vigette.

État civil:
Veuve de l'acteur : PIERRE FEUILLÈRE (1930 - 1933)

Taille:
?

Commentaires: 4

Anecdotes

Née à Vesoul, le théâtre porte son nom.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

De père ingénieur italien catholique qui s'établit à Dijon, la mère une Alsacienne protestante. "Vigette", tel qu'on la surnomme, aime réciter, obtient un prix de comédie dans "le Malade imaginaire", un de tragédie dans "Britannicus" et un d'opéra-comique dans "Carmen". Direction Paris, où elle s'inscrit au Conservatoire (classes de Le Roy et Duflos), accepte quelques cachets pour vivre ("l'Attache", "Fleurs de luxe") et rencontre Pierre Feuillère, qu'elle épouse.
En 1930, sous le pseudonyme de Cora Lynn, elle débute aux Bouffes-Parisiens dans "le Roi Pausole" et à l'écran dans des rôles secondaires où sa plastique est mise en valeur avec peu de retenue : "Cordon-Bleu" de Karl Anton, "la Perle" de René Guissart, plus tard "Lucrèce Borgia", d'Abel Gance, où on la trouve telle que la nature l'a conçue au cours d'une scène d'orgie qui fit scandale en son temps.

De 1931 à 1933, désormais sous son nom après le suicide de son mari, Edwige Feuillère est à la Comédie-Française dans "le Mariage de Figaro", "la Belle Aventure", "la Marche nuptiale", "Sapho", "Amoureuse", "Poliche", "Paraître", "Maman Colibri", "Moloch", "Viel Homme", "Charité", "Jalousie" Ä de Guitry, dans un emploi de laideron. Elle ne semble pas en avoir gardé un grand souvenir, pas plus que des films qu'elle tourne simultanément, où elle est, entre autres, Suzy dans "Topaze" pour Gasnier ou l'épouse de Pilate dans "Golgotha" pour Duvivier. En fait, il faut attendre 1936 et "Mister Flow" de Robert Siodmak (son quinzième film), pour qu'elle devienne célèbre. C'est là qu'elle disait (dialogues d'Henri Jeanson) : "Nous allons cambrioler, jouer à arsènelupiner." Suivent "Marthe Richard", "Feu", "la Dame de Malacca", "J'étais une aventurière", "l'Émigrante", "De Mayerling à Sarajevo", "Sans lendemain", "Mam'zelle Bonaparte", mais, s'il faut retenir l'un de ses rôles, c'est indéniablement celui de la duchesse de Langeais dans le film éponyme de Duvivier qui, en 1942, en fait "la grande dame du cinéma français". Parallèlement, elle triomphe au théâtre dans "la Dame aux camélias" et "Sodome et Gomorrhe".

Le théâtre passe, les images restent. Pour tous, "sa" pièce sera un film, "l'Aigle à deux têtes", bien sûr. Souvenez-vous, ce dos d'abord, cette voilette ensuite pendant dix minutes avant de pouvoir la contempler vraiment, ces longs cheveux constellés d'étoiles semblables à celles dont Cocteau faisait signature, cette voix enfin, cette voix surtout, qui parvenait à convaincre Jean Marais de la poignarder avant de lui avouer subitement son amour, demeurée dans notre mémoire comme le plus beau changement de registre qu'ait jamais donné le cinéma.

Le succès ne la quitte plus, même si les bons rôles se font rares (retenons cependant "le Blé en herbe", "Clair de terre" et "la Chair de l'orchidée"). La scène lui est plus propice : "Partage de midi", "Phèdre", "Rodogune", "la Folle de Chaillot", "Cher menteur", "Doux oiseaux de jeunesse", "la Visite de la vieille dame", "le Bateau pour Lipaïa", soit autant de compositions inoubliables. Elle fait ses adieux avec "Leocadia", en 1984, revient en 1987 aux côtés de Jean Marais dans "la Maison du lac", triomphe en 1989 dans "les Meilleurs Amis" et refait ses adieux en 1992 avec "Edwige Feuillère en scène". Écrivain talentueux, elle avait écrit le chapitre consacré aux acteurs dans "le Cinéma par ceux qui l'ont fait", publié ses souvenirs, "les Feux de la mémoire", et "Moi, la Clairon", biographie de la grande tragédienne. Jusqu'au bout, on aura été envoûté par l'élégance et la distinction de celle à qui Cocteau écrivait un jour : "Nous qui sommes des maniaques de l'âme et de son feu..."

 

Source : Jean Roy de l'Humanité - Mise à jour le 26 décembre 2010 par Philippe de CinéMémorial.

 

 

SES RÉCOMPENSES :

 

1984 - César d'honneur du cinéma français, pour l'ensemble de sa carrière, qui lui fut remis par Jean Marais.

1980 - Légion d'Honneur.

1946 - Sacrée meilleure actrice française.

Filmographie

 

55 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

1974 - CHAIR DE L'ORCHIDÉE .LA

 

1969 - OSS 117 PREND DES VACANCES

 

1969 - CLAIR DE TERRE .LE

 

1968 - ET SI ON FAISAIT L'AMOUR

 

1964 - BONNE OCCASE .LA

 

1964 - AIMEZ-VOUS LES FEMMES

 

1961 - CRIME NE PAIE PAS .LE

 

1961 - AMOURS CÉLÈBRES .LES

 

1958 - EN CAS DE MALHEUR

 

1957 - VIE À DEUX .LA

 

1956 - SEPTIÈME COMMANDEMENT .LE

 

1957 - QUAND LA FEMME S'EN MÊLE

 

1954 - FRUITS DE L'ÉTÉ .LES

 

1954 - BLÉ EN HERBE .LE

 

1952 - ADORABLES CRÉATURES

 

1951 - CAP DE L’ESPÉRANCE .LE

 

1950 - OLIVIA

 

1950 - SOUVENIRS PERDUS

 

1949 - JULIE DE CARNEILHAN

 

1948 - ENNEMIS AMOUREUX .LES

 

1948 - AIGLE À DEUX TÊTES .L'

 

1946 - IL SUFFIT D'UNE FOIS

 

1945 - IDIOT .L'

 

1945 - TANT QUE JE VIVRAI

 

1945 - PART DE L'OMBRE .LA

 

1943 - LUCRÈCE

 

1942 - HONORABLE CATHERINE .L'

 

1941 - DUCHESSE DE LANGEAIS .LA

 

1941 - MAM'ZELLE BONAPARTE

 

1940 - ÉMIGRANTE .L'

 

1939 - DE MAYERLING À SARAJEVO

 

1939 - SANS LENDEMAIN

 

1938 - J'ÉTAIS UNE AVENTURIÈRE

 

1937 - MARTHE RICHARD AU SERVICE DE LA FRANCE

 

1937 - FEU !

 

1937 - DAME DE MALACCA .LA

 

1936 - AMANTS TRAQUÉS .LES

 

1935 - STRADIVARIUS

 

1935 - ROUTE HEUREUSE .LA

 

1935 - LUCRÈCE BORGIA

 

1935 - BARCAROLLE

 

1935 - DEUX SERGENTS .LES

 

1934 - MIROIR AUX ALOUETTES .LE

 

1935 - GOLGOTHA

 

1933 - VOIX DU MÉTAL .LA

 

1933 - TOI QUE J'ADORE

 

1933 - MATRICULE 33

 

1933 - CES MESSIEURS DE LA SANTÉ

 

1933 - AVENTURES DU ROI PAUSOLE .LES

 

1932 - TOPAZE

 

1932 - ÉTOILE DISPARAÎT .UNE

 

1932 - PETITE FEMME DANS LE TRAIN .UNE

 

1932 - PERLE .LA

 

1932 - MONSIEUR ALBERT

 

1931 - CORDON BLEU .LE

 

1931 - MAM'ZELLE NITOUCHE

 

8 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

1994 - DUCHESSE DE LANGEAIS .LA
Téléfilm de Jean-Daniel Verhaeghe
Avec Laure Duthilleul, Robin Renucci, Bernard Verley, Jacques Mauclair

 

1993 - DAME DE LIEUDIT .LA
Téléfilm de Philippe Monnier
Avec Annick Alane, Bernard Freyd, Philippe Laudenbach, Raymond Gérôme, Guy Tréjean

 

1988 - CINÉMA
Série TV en 4 épisodes de 90 Min. de Philippe Lefèbvre
Avec Alain Delon, Ingrid Held, Dominique Lavanant, Jean-Pierre Aumont, Guy Marchand

 

1988 - CHÂTEAU AU SOLEIL .UN
Série TV en 6 épisodes de 52 Min. de Robert Mazoyer
Avec Anny Duperey, Jean-Pierre Marielle, Valérie Allain, Jean Rochefort, Jean-Pierre Lori

 

1983 - TUEUR TRISTE .LE
Téléfilm de Nicolas Gessner
Avec Béatrice Agenin, Guy Marchand, Jacques François, Amélie Gonin, Valérie Pascale, Michel Creton

 

1981 - CHEF DE FAMILLE .LE
Série TV en 6 épisodes de 52 Min. de Nina Companeez
Avec Fanny Ardant, Francis Huster, Pierre Dux, Micheline Dax, Georges Descrières, Roland Blanche

 

1978 - DAMES DE LA CÔTE .LES
Téléfilm de Nina Companeez
Avec Françoise Fabian, Francis Huster, Denise Grey, Michel Aumont, Evelyne Buyle, François Perrot

 

1974 - FOLLE DE CHAILLOT .LA
Téléfilm de Gérard Vergez
Avec Claude Gensac, Annie Noël, Louise Conte, Jacques Lalande, René Cardona, Daniel Auteuil

 

2 COURTS MÉTRAGES:
____________________________________________

1932 - BEAU RÔLE .LE
Court métrage de Roger Capellani

 

1931 - FINE COMBINE .LA
(Court métrage de 29 Min.)

________________________________________________

 

commentaires (4)

hélin

01-09-2009 07:11:44

bonjour je suis en possession d'un autographe de l'actrice. Seriez-vous intéressé ou connaîssez-vous quelqu'un qui le serait? Merci de me contacter. Bonne journée mme hélin

Marco

08-01-2010 11:48:36

Elle est inhumèe a Beaugency dans le Loiret (45) Je me souviens de son enterrement il y avait un monde , pour ce petit village Elle avait une maison de campagne pas très loin a Lestiou (41)en bord de Loire

mille jacueline

21-10-2011 12:18:43

moi qui ai adoré cette comèdienne, qui avait une beauté, une classe exeptionnelle et un immense talent, je suis très heureuse de voir qu'on ne l'a pas oubliée, et que c'est seulement ces dernières années qu'on lui consacre enfin des retombées bien méritées , pour une carrière énorme;merci a tous ceux qui l'aiment;

hugongerard

07-01-2012 17:59:37

Elle fût 2 fois Lucrèce Borgia , tout d ' abord dans le film d ' Abel Gançe qui avait scandale à cette époque et qui l ' avait lançé comme actrice et dans le film de Léo Joannon ( Lucrèce) .