ELIZABETH ALLAN

Vue 426 fois

Profession:
Actrice britannique.

Date et lieu de naissance:
09-04-1910, à Skegness dans le Lincolnshire au Royaume-Uni.

Date et lieu du décès:
27-07-1990, à Hove dans le Sussex de l'Est au Royaume-Uni.

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 80 ans.

Nom de naissance:
Elizabeth Allan.

État civil:
Mariée en juin 1932, avec l’agent de théâtre : WILFRED JAMES WHEELER O’BRYEN. - Ils resteront unis jusqu’au décès de Wilfred en 1977 d'un AVC.

Elle ne s’est jamais remariée et n’avait pas d’enfant.

Taille:
(1m68)

Commentaires: 0

Anecdotes



photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à E. ALLAN.

Source : Spanish Films - Ajout de la vidéo le 04 juillet 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

E. Allan vient au monde le 9 avril 1910, à Skegness au Royaume-Uni. Elle est la plus jeune des six enfants du Docteur Alexander William Allan et de son épouse Amelia Morris (née Woodward).

E. Allan vient au monde le 9 avril 1910, à Skegness au Royaume-Uni. Elle est la plus jeune des six enfants du Docteur Alexander William Allan et de son épouse Amelia Morris (née Woodward).

Elizabeth fait sa scolarité à l’école de sa ville natale, puis à Polam Hall de Darlingon où elle vainc sa timidité en participant à de petites pièces de théâtre. Bonne élève, elle remporte une médaille d’or en élocution. Ses études terminées, elle prend un emploi d’enseignante maternelle, mais ayant obtenu une bourse d’études à l’école de formation Old Vic Theater, elle change d’orientation pour se former au métier d’actrice



Elisabeth Allan et l'acteur Ronald Colman en 1935.


Après avoir servi pendant quatre ans les grands auteurs notamment au Lyric Theatre London, et au Old Vic Theatre, à 21 ans elle débute au cinéma en 1931, comme figurante dans deux thrillers: « Alibi » et « Black coffee» de Leslie S. Hiscott, où pour la première fois à l’écran on découvre le célèbre Hercule Poirot incarné par Austin Trevor.

Pour Alexander Korda, elle campe une aristocrate dans « Services of ladies » (1931) avec Leslie Howard qui se fait passer pour un prince pour la séduire.

Bien que son style ne corresponde pas aux blondes aguichantes qui règnent sur les écrans américains, cette charmante jolie brunette, sans prétention et calme, quitte son Angleterre natale, en 1933, pour se rendre à Hollywood pour un contrat avec la MGM où elle va rencontrer quelques beaux succès.

Citons: « Le solitaire » (1933) de Jack Conway, où elle est la complice d’Herbert Marshall en voleur de bijoux; puis elle est séduite par Robert Montgomery, élégant voleur de bijoux, qui est pris pour un tueur en série dans « L’étrange monsieur X » (1933) d’Edgar Selwyn. J. Walter Ruben exploite comment la guerre peut transformer un homme pacifiste en belliciste, dans son film de guerre « Ace of aces » (1933), lors de la Première Guerre mondiale, Rocky Thorne (Richard Dix) ne trouve aucun intérêt à rejoindre l'armée, Nancy (Elisabeth Allan) sa fiancée, infirmière de la Croix-Rouge se moque de son pacifisme et l'accuse de lâcheté. Pour prouver sa bravoure, il s'enrôle et devient l'as des as, le meilleur pilote de chasse au sein des forces américaines, il subit un changement complet de personnalité et prend goût à tuer l'ennemi et bas tous les records du plus grand nombre d'avions abattus, mais bientôt il commence à combattre sa morale contre le fait de tirer sur un autre homme.

Dans une comédie romantique « Les hommes en blanc » (1934) de Richard Boleslawski, le Dr George Ferguson un jeune médecin talentueux et populaire, (Clark Gable) rencontre des difficultés avec sa fiancée, Laura (Myrna Loy) excédée de le voir passer plus de temps dans une salle d'opération qu'à ses côtés, il tombe amoureux de Barbara (E. Allan) une jeune infirmière.

Elle est la douce Clara, la mère du jeune David (Freddie Bartholomew) dans « David Copperfield » (1935) de George Cukor avec Lionel Barrymore et W. C. Fields. Mark Sandrich signe « La rebelle » (1936), un conflit familial dans lequel elle est la sœur de Katharine Hepburn qui s’oppose à son père, Donald Crisp, qui veut la marier selon sa préférence.

En 1937, George Nichols Jr. adapte à l’écran « Les aventures de Michel Strogoff », d’après le roman de Jules Verne, avec Anton Walbrook dans le rôle du héros, elle y est Nadia sa fidèle amie et future épouse.



Elisabeth Allan et Lionel Barrymore - Dans le film de 1935 : La Marque du Vampire.


En 1938, frustrée par son studio la MGM, Elisabeth Allan retourne en Grande-Bretagne, et se voit dirigée dans un rôle difficile dans « Dangerous medecine » (1938), de Arthur B. Woods, Victoria (E. Allan) épouse son patron, un riche homme d’affaire plus âgé, peu de temps après le mariage, il meurt subitement dans des circonstances suspectes, tout indique que Victoria est la coupable, comme elle ne peut fournir aucune explication sensée elle est arrêtée et jugée pour meurtre, blessé lors d’un accident routier le médecin (Cyril Ritchard) qui la soigne, croit à son innocence, ensemble ils vont découvrir le vrai coupable.

Elle est émouvante dans le drame « The girl who forgot » (1939) d’Adrian Brunel, où lors d’un voyage elle soudainement frappée d'amnésie, un escroc de mauvaise conscience voyant son état va tenter de lui escroquer de l’argent. Elle enchaine avec le thriller « Saloon bar » (1940) de Walter Forde, un détective amateur (Gordon Harker), tente de prouver l'innocence du petit ami Eddie (Alec Clunes) accusé de vol et de meurtre de Queenie (E. Allan) avant la date de son exécution.

Elle montre l’étendu des son talent dramatique avec le drame familial « Le fond du problème » (1952) de George More O’Ferrall, elle est l’épouse fragile et insatisfaite de Trevor Howard qui, de foi catholique, est rongé par la culpabilité d’aimer une autre femme (Maria Schell).

Citons la comédie légère et un brin romantique d’Emeric Pressburger « Il était deux fois » (1953) deux sœurs jumelles séparées par le divorce de leurs parents se retrouvent dans le même camp de vacances d'été, ils élaborent un plan pour réunir leurs parents (Hugh Williams et E. Allan).

Elle maîtrise d’une façon remarquable son rôle d’épouse délaissée de Jack Hawkins dans « La vie d’un journaliste » (1953) de Gordon Parry, un jour elle disparaît victime d’un accident d’avion, mais a-t-elle réellement pris l’avion?

En 1958, après un film d’horreur « La sépulture maudite » de Robert Day avec Boris Karloff en tueur en série, elle quitte le grand écran à seulement 48 ans et se tourne vers la télévision pour deux séries populaires «Call Oxbridge 2000» (1961) et «The very merry widow» (1967/68).



E. Allan et Henry Wadsworth - Dans le film de 1935 : La Marque du Vampire.


E. Allan s’est mariée en 1932, avec l’agent de théâtre Wilfred James Wheeler O’Bryen. Ils resteront unis jusqu’au décès de Wilfred en 1977 d’un AVC. Profondément affectée, elle est entrée dans une dépression qui a duré quelques années. Elle ne s’est jamais remariée et n’avait pas d’enfant. L’actrice décède le 27 juillet 1990, à Howe dans le Sussex de l’Est. Elle a été incinérée au Woodvale Crematorium à Brighton en Angleterre, ses cendres ont été emportées par la famille.

Source : Gary Richardson - Fait le 04 juillet 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



E. Allan et Katharine Hepburn - Dans le film de 1936 : La Rebelle.


46 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

1958 - SÉPULTURE MAUDITE .LA

 

1955 - BRAIN MACHINE .THE

 

1955 - BORN FOR TROUBLE
Réal : Desmond Davis

 

1954 - VIE D’UN JOURNALISTE .LA

 

1953 - APPELEZ-MOI MADAME

 

1953 - FOND DU PROBLÈME .LE

 

1952 - FOLLY TO BE WISE
Réal : Frank Launder

 

1951 - VOYAGE FANTASTIQUE .LE

 

1949 - CET ÂGE DANGEREUX

 

1944 - HE SNOOPS TO CONQUER
Réal : Marcel Varnel

 

1942 - WENT THE DAY WELL

 

1942 - GRAND HAENDEL .LE
Réal : Norman Walker

 

1940 - SALOON BAR

 

1939 - INQUEST
Réal : Roy Boulting

 

1939 - GIRL WHO FORGOT .THE
Réal : Adrian Brunel

 

1938 - DANGEROUS MEDICINE

 

1937 - DERNIER NÉGRIER .LE

 

1937 - AVENTURES DE MICHEL STROGOFF .LES

 

1936 - ROMAN DE MARGUERITE GAUTIER .LE

 

1936 - REBELLE .LA

 

1935 - MARQUIS DE SAINT-EVREMOND .LE

 

1935 - MARQUE DU VAMPIRE .LA

 

1935 - DAVID COPPERFIELD

 

1934 - OUTCAST LADY

 

1934 - MYSTÉRIEUX MONSIEUR X .LE

 

1934 - JAVA HEAD

 

1934 - HOMMES EN BLANC .LES

 

1933 - SOLITAIRE MAN .THE

 

1933 - NO MARRIAGE TIES

 

1933 - LOST CHORD .THE

 

1933 - LOOKING FORWARD

 

1933 - ACE OF ACES
Réal : J. Walter Ruben

 

1932 - RUE .LA
Réal : Harry Lachman

 

1932 - NINE TILL SIX
Réal : Basil Dean

 

1932 - JACK L'ÉVENTREUR

 

1932 - INSULT
Réal : Harry Lachman

 

1932 - HOMME MYSTÉRIEUX .L'

 

1932 - CASSE-TÊTE CHINOIS .LE
Réal : Guy Newall

 

1931 - SUBLIME SACRIFICE
Réal : Guy Newall

 

1931 - SERVICES OF LADIES

 

1931 - RODNEY STEPS IN
Réal : Guy Newall

 

1931 - MICHAEL AND MARY

 

1931 - MANY WATERS
Réal : Milton Rosmer

 

1931 - CHIN CHIN CHINAMAN
Réal : Guy Newhall et Brock Williams

 

1931 - BLACK COFFEE
Réal : Leslie S. Hiscott

 

1931 - ALIBI
Réal : Leslie S. Hiscott

 

SA PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________

 

1967 - VERY MERRY WIDOW .THE
Série TV

 

1961 - CALL OXBRIDGE 2000
Série TV

 

1956 - ADVENTURES OF AGGIE .THE
Série TV

 

1956 - CHALET .THE
Téléfilm

 

1955 - ADVENTURES OF ANNABEL .THE
Série TV

 

1955 - CHANNEL NINE
Téléfilm

 

1951 - CONCERT .THE
Téléfilm

 

1948 - IRTUOSO
Téléfilm

 

_______________________ FIN ____________________

 

commentaires (0)