EG MARSHALL

Vue 261 fois

Profession:
Acteur américain.

Date et lieu de naissance:
18-06-1914, à Owatonna, dans le Minnesota aux Etats-Unis.

Date et lieu du décès:
24-08-1998, à Bedford, État de New York aux États-Unis.

Cause du décès:
D'un cancer du poumon à l'âge de 84 ans.

Nom de naissance:
Everett Eugene Grunz.

État civil:
Durant sa vie, il s'est marié à 3 reprises et père de 7 enfants sont nés de ses différents mariages. :

Marié sans dates précises avec : EMY DE HAZE WINKELMAN
Ils ont eu 2 filles : Jill et Degan.

Marié en avril 1939 avec HELEN WOLF - Divorcé en 1953 - ils restèrent unis jusqu'au décès de l'acteur en 1998.
Ils ont eu 2 enfants.

Marié en troisième noce en 1958 avec JUDITH COY.
Jusqu'au décès de l'acteur en 1998. Ils ont eu 3 enfants.

Taille:
(1m73)

Commentaires: 0

Anecdotes



photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à EG MARSHALL.

Source de Spanish Films : - Ajout de la vidéo le 28 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial

 

EG Marshall est né Everett Eugene Grunz, le 18 juin 1914 à Owatonna, dans le Minnesota aux Etats-Unis. Il est le fils de Charles G. Grunz , et d’Hazel Irene ( née Cobb) des parents d'origine norvégienne. Après ses études à l'Université du Minnesota, grâce à sa voix sérieuse et résonnante, il obtint un emploi à la radio à St. Paul.

Dès 1942, il se dirige vers le théâtre et se produit à New York sur les planches de l’ Hudson Theatre dans le drame en trois actes « Jason » ; suivi d’une comédie fantastique « La peau de nos dents » au Plymouth Théâtre avec Tallulah Bankhead; puis tient le rôle du Grand érable dans « La forêt pétrifiée » en 1943 avec Barbara Joyce au Nouveau toit d'Amsterdam ; et un brigadier aux côtés de Louis Calhern et Annabella, dans la pièce « Jacobowsky et le colonel » au Martin Beck Theatre.

Il débute au grand écran en 1944 dans le rôle d'un gardien de la morgue dans le film noir « La maison de la 92e rue » d’Henry Hathaway avec Leo G. Carroll, Lloyd Nolan ; le soldat Emile dans le film de guerre « 13 Rue Madeleine » (1946) d’Henry Hathaway ; Rayska dans le policier « Appelez Nord 777 » (1947) avec James Stewart, Richard Conte et Lee J. Cobb.

En 1948, Il décroche du cinéma pendant quatre années durant lesquelles il devient l’un des premiers membres de l'Actors Studio d'Elia Kazan avec Marlon Brando et Montgomery Clift.



Cette même année, il retourne sur les planches du Playhouse Theatre jouant aux cotés de Louis Calhern et Richard Basehart dans « Les survivants » et « L'espoir est la chose avec des plumes» avec Robert Alvin et Lou Gilbert. Et dès 1949 il commence à apparaître dans quelques séries télévisées.

Henry Hathaway le rappel en 1952 pour un petit rôle de conducteur de jeep de la police militaire, dans le drame d'espionnage durant la guerre froide, « Courrier diplomatique » avec les principaux protagonistes Tyrone Power, Patricia Neal et Stephen McNally.

Dans le drame guerre judiciaire « Ouragan sur le Caine » (1953) d’Edward Dmytryk, il campe le procureur militaire Challee l’un des juges au procès du capitaine Queeg (Humphrey Bogart) commandant le dragueur de mine Le Caine où lors d’un violent typhon, il montre des signes de déséquilibre mental, le commandant en second (Van Johnson) le destitue de ses fonctions, une fois à terre, le capitaine fait juger ses officiers pour mutinerie avec Fred Mac Murray et José Ferrer.

Autre drame de guerre « La prison de bambou » (1954) de Lewis Seiler, il endosse l’habit du père Dolan, dans un camp de prisonniers de guerre en Corée du Nord qui est en fait un imposteur, il essaye de glaner des informations par la confession des soldats qui collaborent un peu trop avec les Coréens.

Dans « La main gauche de Seigneur » (1955) d’Edward Dmytryk, deux missionnaires en chine, EG Marshall et Agnes Moorehead accueillent un prêtre Jim Carmody (Humphrey Bogart), c’est un faux prêtre, un aventurier qui à fuit le régime du tyrannique général Yang (Lee J. Cobb) en prenant la parure d’un prêtre assassiné.

Sa voix retentissante, son attitude autoritaire, ses yeux intenses et son esprit admirable en font l’acteur idéal pour les drames judiciaires, en témoigne l'imperturbable juré n°4, dans le drame « Douze hommes en colère » (1957) de Sidney Lumet, où un jury populaire de 12 hommes doivent délibérer sur le sort d'un jeune homme âgé de 18 ans accusé de parricide avec entre autres Henry Fonda, Lee J. Cobb et Martin Balsam.



Douze hommes en colère de 1957 avec : EG Marshall, Ed Begley, Edward Binns, George Voskovec, Henry Fonda, Jack Klugman, Jack Warden, John Fiedler, Joseph Sweeney, Lee J. Cobb, Martin Balsam, Robert Webber


Il est à nouveau mémorable dans le superbe drame policier de Richard Fleischer « Compulsion » (1959), jouant l’astucieux procureur de district, face à l’avocat Jonathan Wilk, (Orson Welles) dont son plaidoyer contre la peine capitale sauve deux jeunes tueurs (Dean Stockwell et Bradford Dillman) de la pendaison pour leur crime pervers.

Autre drame de guerre juridique « Ville sans pitié » (1961) de Gottfried Reinhardt, il campe le Colonel Pakenham qui réclame la peine de mort de quatre soldats américains basés en Allemagne (Frank Sutton, Richard Jaeckel, Robert Blake et Mal Sondock) pour le viol d'une fille âgée de seize ans (Christine Kaufmann) tandis que leur avocat le major Steve Garrett (Kirk Douglas) requière les travaux forcés.

Les années suivantes, EG Marshall alternera ses compositions entre le grand et le petit écran : dont la série dramatique juridique « Les accusés » de 1961 à 1965, 132 épisodes dans lesquels père et fils Lawrence et Robert (EG Marshall et Robert Reed) sont deux avocats de la défense, spécialisés dans des affaires complexes, tels que : des néonazis, des manifestants des droits civiques, des accusés de pornographie ou encore des dossiers sur l’euthanasie ; et dans 45 épisodes de « Les nouveaux médecins » de 1969 à 1973, il campe un brillant neurochirurgien aux méthodes nouvelles.

Pour John Guillermin dans son film de guerre « Le pont de Remagen » (1969) il tient le rôle du général Général Shinner qui ordonne à son Major (Bradford Dillman) de préserver le pont pour le passage des blindés américains face aux allemands qu'ils veulent le détruire ; et celui du Colonel Rufus S. Bratton dans « Tora! Tora! » (1970) de Richard Fleischer qui relate l'attaque des japonais sur Pearl Harbor.

A partir des années 70 de sa téléfilmographie, on peut retenir quatre rôles dominants ; en 1976, dans « Parcours Collision : Truman contre MacArthur » il campe Le président des Etats-Unis, Harry S. Truman en désaccord avec le général Douglas MacArthur ( Henry Fonda ), sur la stratégie à mener pour la guerre de Corée ; en 1983 dans la série » Kennedy » il est Joseph Patrick Kennedy, le père de John Kennedy le 35éme Président des Etats-Unis ; puis le président Dwight D. Eisenhower dans « Ike » (1986) une mini série qui relate sa vie ; et en 1988, le Président Ulysses S. Grant dans « Emma : reine des mers du sud » une série australienne basée sur la vie d' Emma Forsayth une femme d'affaires influente.

Entre deux séries, en 1977 Tom Laughlin, le rappel pour interpréter dans son film politique « Billy Jack va à Washington » le sénateur Joseph Paine qui s'oppose à l'énergie nucléaire, il utilise secrètement la corruption pour influencer les votes en sa faveur. Il sera une fois de plus le Président des Etats-Unis dans le film de super-héros de Richard Lester « Superman II l'aventure continuera » (1980), avec Margot Kidder, Gene Hackman et Christopher Reeve dans le rôle titre.



EG Marshall et Eileen Heckart sont assis sur un canapé dans l'épisode ' The Out-of-Towners ' de la série d'anthologies CBS ' Studio One ' en avril 1957.


En 1982, EG Marshall fait une incursion dans une anthologie composée de cinq histoires d'horreur terrifiantes « Creepshow » (1982) signé George A. Romero, dans le segment « Ça grouille de partout » il est Upson Pratt qui se fait dévorer par des cafards. Après cette parenthèse stupide, il sera encore le sénateur Sam Hastings dans le drame politique « Les coulisses du Pouvoir » (1985) de Sidney Lumet avec Gene Hackman et Julie Christie ; l'avocat et homme politique John Mitchell dans le biopic « Nixon » interprété par Anthony Hopkins en 1995 d'Oliver Stone qui retrace l'affaire Watergate ; Walter Sullivan, un personnage puissant et influent de Washington, et ami du Président des Etats-Unis (Gene Hackman) dans le thriller politique « Les pleins pouvoirs » (1997) de et avec Clint Eastwood mais tout bascule lorsqu'il découvre que sa femme (Melora Hardin) retrouvée morte, l'a trompée avec le Président puis tuée par ses hommes. Ce sera son dernier film.

EG Marshall fut marié trois fois, successivement avec Emy de Haze Winkelman (sans dates précises) suivi en 1939 d'Helen Wolf divorcé en 1953 et convole en dernière noce avec Judith Coy en 1958, ils restèrent unis jusqu'au décès de l'acteur d'un cancer du poumon le 24 août 1998, à l'âge de 84 ans. Sept enfants sont nés de ses différents mariages. Il repose au cimetière rural de Middle Patent à Bedford, comté de Westchester, New York…


Source : Gary Richardson - Fait le 28 juin 2022 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie



War and Remembrance - Mini série TV de 1989.


41 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

2006 - SUPERMAN II : THE RICHARD DONNER CUT

1997 - PLEINS POUVOIRS .LES

1995 - NIXON

1993 - RUSSIAN HOLIDAY

1992 - JEUX D'ADULTES

1989 - SAPIN A LES BOULES .LE

1989 - DEUX YEUX MALÉFIQUES

1986 - MA CHAUFFEUR

1986 - COULISSES DU POUVOIR .LES

1986 - GRAN FIESTA .LA

1982 - CREEPSHOW

1980 - SUPERMAN II

1978 - INTÉRIEURS

1977 - BILLY JACK GOES TO WASHINGTON

1971 - PURSUIT OF HAPPINESS .THE

1970 - TORA ! TORA ! TORA !

1969 - PONT DE REMAGEN .LE

1966 - POURSUITE IMPITOYABLE .LA

1966 - OPÉRATION OPIUM

1965 - PARIS BRÛLE-T-IL

1961 - VILLE SANS PITIÉ

1959 - CET HOMME EST UN REQUIN

1958 - VOYAGE .LE

1958 - GÉNIE DU MAL .LE

1958 - BOUCANIERS .LES

1957 - NUIT DES MARIS .LA

1957 - MAN ON FIRE

1957 - DOUZE HOMMES EN COLÈRE

1956 - NEIGE EN DEUIL .LA

1956 - ÉNIGME POLICIÈRE

1955 - MAIN GAUCHE DU SEIGNEUR .LA

1954 - PRISON DE BAMBOU .LA

1954 - OURAGAN SUR LE CAINE

1954 - LANCE BRISÉE .LA

1954 - DU PLOMB POUR L'INSPECTEUR

1954 - CALICE D'ARGENT .LE

1952 - COURRIER DIPLOMATIQUE

1948 - APPELEZ NORD 777

1947 - UNTAMED FURY

1946 - 13 RUE MADELEINE

1945 - MAISON DE LA 92 ÈME RUE .LA

 

44 PARTICIPATIONS POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________

1998 - DEFENDERS : CHOICE OF EVILS .THE

1997 - VENGEANCE PAR AMOUR
The Defenders : Payback

1997 - PATIENTS DE MADEMOISELLE EVERS .LES
Miss Evers' Boys

1994 - OLDEST LIVING CONFEDERATE WIDOW TELLS ALL

1993 - TOMMYKNOCKERS .LES
The Tommyknockers

1991 - IRONCLADS

1989 - HIJACKING OF THE ACHILLE LAURO .THE

1988 - TANNER '88

1988 - ORAGES DE LA GUERRE .LES
War and Remembrance

1988 - EMMA : QUEEN OF THE SOUTH SEAS

1987 - AT MOTHER'S REQUEST

1986 - IKE

1986 - ÉTAT DE CRISE
UNDER SIEGE

1983 - WINTER OF OUR DISCONTENT .THE

1983 - SAIGON : YEAR OF THE CAT

1983 - KENNEDY

1982 - ELEANOR, FIRST LADY OF THE WORLD

1981 - PHOENIX .THE

1981 - CHRONIQUE DES ANNÉES 30
The Gangster Chronicles

1979 - VAMPIRE

1979 - GRANDE COLLISION .LA

1978 - LAZARUS SYNDROME .THE

1976 - INDEPENDENCE
Documentaire

1976 - COLLISION COURSE : TRUMAN VS. MACARTHUR

1975 - ENQUÊTE DE MONSEIGNEUR LOGAN .L'
The Abduction of Saint Anne

1973 - MONEY TO BURN

1972 - LOOK HOMEWARD, ANGEL

1972 - DEUXIÈME VIE DU COLONEL SCHRAEDER .LA

1972 - AMERICAN LIFESTYLE

1971 - VANISHED

1971 - ELLERY QUEEN: DON'T LOOK BEHIND YOU

1971 - CITY .THE

1970 - A CLEAR AND PRESENT DANGER

1969 - LITTLEST ANGEL .THE

1969 - GOVERNMENT STORY

1969 - BOLD ONES .THE : THE NEW DOCTORS

1968 - FLESH AND BLOOD

1968 - A CASE OF LIBEL

1964 - PRESIDENCY .THE : A SPLENDID MISERY

1961 - ACCUSÉS .LES
The Defenders

1960 - SACCO-VANZETTI STORY .THE

1960 - MASTER BUILDER .THE

1959 - CHERRY ORCHARD .THE

1957 - ALFRED HITCHCOCK PRESENTS
Épisode : Pris au piège

 

_______________________ FIN ____________________

 

commentaires (0)