Accueil   |   Acteurs   |   Nouvelles   |   Filmographie   |   Liens   |   Livre d'or   |   Contact
DOMINIQUE ZARDI
Cette page a été vue 6696 fois

DOMINIQUE ZARDI

Ajouter votre commentaire
        

INFORMATIONS :

 

Profession :

 

Acteur, écrivain français.

Date et lieu de naissance :

02-03-1930, à Paris, France.

Date et lieu du décès :

14-12-2009, à Paris, France.

Cause du décès :

D'un cancer à l'âge de 79 ans.

Nom de naissance :

Émile Jean Cohen-Zardi.

État civil :

Marié et père de deux filles.

Taille :

?

 

ANECDOTES :

 

Le premier film où l’on aperçoit les yeux pétillants de Zardi, c’est Malaria (1943), de Jean Gourguet.

Le dernier fut Le Bénévole (2007) de Jean-Pierre Mocky.

Compositeur de chansons et de musiques pour les films de Claude Chabrol.

Journaliste, il est directeur de la revue des sports et des Spectacles Euro Boxe Show.

Sa fiche Wikipedia rappelle cette anecdote qui le définit parfaitement : « Lors d’une conférence de presse, une critique de cinéma avait demandé à André Hunebelle pourquoi il engageait des seconds couteaux comme Henri Attal et Dominique Zardi. Dominique Zardi lui répondit par une citation de Raimu : "Ce qui donne le goût au gigot, c’est la pointe d’ail. Eh bien, nous sommes la pointe d’ail qui donne le goût au gigot."

Il est aussi écrivain ("le génie du Judaïsme" , "Dublin des étoiles", "Sur l'autre versant de la colline", "Le marié portait une robe blanche", "La châtaigne", "Le crapaud dans le diamant", Collioure la rose ou le Baton de rouge à Lèvre", "La tuerie de la rue des rosiers", ...).

                              

 

 

Ajouter votre commentaire

 


SA BIOGRAPHIE

 

 

Hommage à DOMINIQUE ZARDI

 

 

Ajout de la vidéo le 16 décembre 2009 par Philippe de CinéMémorial

 

 

Dominique Zardi est mort, c’est son plus mauvais rôle

Abonné aux seconds rôles il fit les belles heures du cinéma pendant une cinquantaine d’années où il apparaît dans des centaines de films (certains disent 300, d’autres 500 ou 600...), notamment chez Mocky et Chabrol.

Passionné de boxe, Zardi avait dirigé un journal consacré à sa passion. Egalement écrivain, il avait écrit une dizaine de bouquins où il racontait sa vie de comédien. Petit hommage.

Le premier film où l’on aperçoit les yeux pétillants de Zardi, c’est Malaria (1943), de Jean Gourguet. Le dernier fut Le Bénévole (2007) de Jean-Pierre Mocky. Ce dernier faisait toujours appel à Zardi dans ses films. C’est simple, dans les années 2000 l’acteur n’a quasiment travaillé que pour Mocky (huit films en huit ans).

Sa fiche Wikipedia rappelle cette anecdote qui le définit parfaitement : « Lors d’une conférence de presse, une critique de cinéma avait demandé à André Hunebelle pourquoi il engageait des seconds couteaux comme Henri Attal et Dominique Zardi. Dominique Zardi lui répondit par une citation de Raimu : "Ce qui donne le goût au gigot, c’est la pointe d’ail. Eh bien, nous sommes la pointe d’ail qui donne le goût au gigot." »

Eh bien, si le cinéma français puait tant de la gueule, on sait pourquoi. Puer de la gueule ce n’est pas puer de la tête, je précise. Le cinoche français était rustique, par certains côtés, mais nullement déplaisant. Quoi sa gueule, qu’est-ce qu’elle a sa gueule ? Sa langue taillée sur mesure comme une bavette de pipelette ne jaspinait pas dans le vide. Il y avait du répondant, dans les salles de quartier. Cette pointe d’ail a donné du goût à bien des mets qui sans cela auraient été insipides.

Pourtant Zardi n’était pas un comédien d’appoint. Il avait son style, toute de froideur apparente, de tension, de nervosité. Et d’humour décalé. Acteur physique et burlesque, parfois. Et parfois inquiétant. Abonné au rôle de petites frappes , outre Mocky (La grande frousse, Un drôle de paroissien, etc.), Chabrol (Le Scandale, les Biches, Le Boucher, etc.) et Granier-Deferre (La Métamorphose des cloportes, Paris au mois d’août, etc.), il trimballe sa mignonne tronche chez Godard (Pierrot le fou, Une femme et une femme, Masculin féminin), Costa-Gavras (Compartiment tueurs), Claude Sautet (Max et les ferrailleurs, Les Choses de la vie). Il apparaît dans Fantômas d’André Hunebelle, dans Le Doulos de Jean-Pierre Melville, dans Délicatessen de Jeunet et Caro... Zardi c’est nous ! C’est notre histoire, notre identité.

Il était populaire parce qu’il était issu du peuple. Il témoigne que dans les années 50, 60 et 70, les maisons de productions se souciaient d’engager des comédiens qui parlaient le langage de la rue et non de pauvres êtres qui, pour reprendre une expression prêtée à Céline par Marcel Aymé, travaillaient dans l’anémie.

Le « cinéma de papa », comme l’appelle avec une pointe de condescendance les tenants du bon goût, empruntait à la jactance virevoltante du comptoir, cette académie de la langue vivante. Le « bon peuple » s’y retrouvait dans ce mélange de canaillerie et d’élégance dont Audiard fut le maître. Une de mes répliques préférées (que je ne suis pas le seul à aimer, bien sûr) de Zardi a été taillée sur mesure par Audiard pour Faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvage :

. Blier parle : « J’ai bon caractère mais j’ai le glaive vengeur et le bras séculier. L’aigle va fondre sur la vieille buse ». . Un figurant, jouant le rôle d’un porte-flingue, confie à son collègue joué par Zardi : « C’est chouette ça, comme métaphore ». . Zardi lui répond : « C’est pas une métaphore, c’est une périphrase ». . Son collègue : « Oh, fait pas chier ! ». . « Ça, c’est une métaphore » rétorque Zardi.

Le cinéma populaire tel qu’il existait (et n’existera plus désormais que sous forme de pur divertissement) s’appuyait sur ce génie des mots et de la répartie, bien partis désormais.

Les obsèques auront lieu vendredi au Père Lachaise. J’irai pas, je préfère te revoir dans les bons vieux nanards et me retrouver seul avec ma nostalgie.

Au revoir, Monsieur Zardi.

 

Source : Agoravox.fr. - Fait le 16 décembre 2009 par Philippe de CinéMémorial.

 


 
Ajouter votre commentaire

 

 

272 LONGS MÉTRAGES

************************************

 

2006 - BÉNÉVOLE .LE
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

2006 - 13 FRENCH STREET
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

2006 - DEAL .LE
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

2005 - GRABUGE !

 

2005 - BALLETS ÉCARLATES .LES

 

2004 - TOURISTES OH YES !
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

2004 - AMOUR AUX TROUSSES .L'
Réal : Philippe de Chauveron

 

2003 - FURET .LE

 

2002 - ARAIGNÉES DE LA NUIT .LES

 

2001 - VIDOCQ
Réal : Pitof

 

2001 - BÊTE DE MISÉRICORDE .LA
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1999 - TOUT EST CALME

 

1998 - VIDANGE
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1998 - AU COEUR DU MENSONGE

 

1998 - ROBIN DES MERS

 

1997 - ALLIANCE CHERCHE DOIGT

 

1994 - NOIR COMME LE SOUVENIR

 

1994 - PETIT GARÇON .LE

 

1993 - BONSOIR

 

1992 - VOIX .LA

 

1991 - VILLE À VENDRE
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1991 - DELICATESSEN
Réal : Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro

 

1990 - MADAME BOVARY

 

1990 - DÉNOMMÉ .LE

 

1989 - SIÈGES DE L'ALCAZAR .LES
Réal : Luc Moullet

 

1989 - AUTRICHIENNE .L'
Réal : Pierre Granier-Deferre

 

1989 - JOURS TRANQUILLES À CLICHY

 

1988 - NUIT À L'ASSEMBLÉE NATIONALE .UNE

 

1988 - COULEUR DU VENT .LA

 

1988 - DIVINE ENFANT
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1988 - SAISONS DU PLAISIR .LES

 

1987 - NOYADE INTERDITE

 

1987 - CRI DU HIBOU .LE

 

1987 - COMÉDIE DU TRAVAIL .LA
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1987 - AGENT TROUBLE

 

1987 - MIRACULÉ .LE

 

1987 - MASQUES

 

1986 - COURS PRIVÉ

 

1986 - BANANA'S BOULEVARD

 

1985 - PACTOLE .LE

 

1985 - POULET AU VINAIGRE

 

1984 - Y'A PAS LE FEU

 

1984 - PAR OÙ T'ES RENTRÉ ON T'A PAS VU SORTIR

 

1983 - RETENEZ-MOI... OÙ JE FAIS UN MALHEUR !

 

1983 - SANG DES AUTRES .LE

 

1984 - À MORT L'ARBITRE !

 

1983 - ON L'APPELLE CATASTROPHE

 

1983 - AMI DE VINCENT .L'

 

1982 - Y A-T-IL UN FRANÇAIS DANS LA SALLE ?

 

1982 - SURPRISE PARTY

 

1982 - PLUS BEAU QUE MOI, TU MEURS

 

1982 - N'OUBLIE PAS TON PÈRE AU VESTIAIRE

 

1982 - MISÉRABLES .LES

 

1982 - BARAKA .LA

 

1981 - ÉTOILE DU NORD .L'

 

1981 - ÉTRANGE AFFAIRE .UNE

 

1981 - TAIS-TOI QUAND TU PARLES

 

1981 - POUR LA PEAU D'UN FLIC

 

1981 - LITAN
Autre Titre : La cité de spectres verts
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1980 - MAUVAIS FILS .UN

 

1980 - MAIS QU'EST-CE QUE J'AI FAIT AU BON DIEU POUR AVOIR UNE FEMME QUI BOIT DANS LES CAFÉS AVEC LES HOMMES ?
Réal : Jan Saint-Hamont

 

1979 - TOUBIB .LE

 

1979 - PIÈGE À CONS .LE
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1979 - MORS AUX DENTS .LE
Réal : Laurent Heynemann

 

1979 - ASSOCIÉ .L'
Réal : René Gainville

 

1978 - VIOLETTE NOZIÈRE

 

1978 - RÉFORMÉS SE PORTENT BIEN .LES
Réal : Philippe Clair

 

1978 - TÉMOIN .LE

 

1978 - COMMENT SE FAIRE RÉFORMER
Réal : Philippe Clair

 

1977 - HOMME PRESSÉ .L'

 

1976 - MADO

 

1976 - ROI DES BRICOLEURS .LE

 

1976 - PENSIONNAT ET SES INTIMITÉS .LE
Réal : René Gainville

 

1976 - BARTLEBY

 

1976 - FOLIES BOURGEOISES

 

1976 - DRACULA PÈRE ET FILS

 

1975 - INTRÉPIDE .L'

 

1975 - IBIS ROUGE .L'

 

1975 - INNOCENTS AUX MAINS SALES .LES

 

1975 - CAGE .LA

 

1975 - ANDRÉA

 

1975 - ADIEU POULET

 

1974 - LINCEUL N'A PAS DE POCHES .UN

 

1974 - CHARLOTS EN FOLIE .LES : À NOUS QUATRE CARDINAL !

 

1974 - MÂLE DU SIÈCLE .LE

 

1973 - NADA

 

1973 - O.K. PATRON

 

1973 - RACE DES SEIGNEURS .LA

 

1973 - PAR ICI LA MONNAIE
Réal : Richard Balducci

 

1973 - AVENTURES DE RABBI JACOB .LES

 

1973 - COMPLOT .LE

 

1973 - DEUX HOMMES DANS LA VILLE

 

1972 - DON JUAN 73

 

1972 - QUATRE CHARLOTS MOUSQUETAIRES .LES

 

1972 - FILS .LE

 

1972 - TROP JOLIES POUR ÊTRE HONNÊTES

 

1972 - GALETS D'ÉTRETAT .LES
Réal : Sergio Gobbi

 

1972 - ATTENTAT .L'

 

1972 - SCOUMOUNE .LA

 

1972 - ELLE CAUSE PLUS, ELLE FLINGUE

 

1972 - DOCTEUR POPAUL

 

1971 - CHUT !

 

1971 - LARME DANS L'OCÉAN .UNE

 

1971 - ODEUR DES FAUVES .L'

 

1971 - MAX ET LES FERRAILLEURS

 

1971 - EXPLOSION .L'
Réal : Marc Simenon

 

1971 - ALBATROS .L'
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1971 - GRANDE MAFFIA .LA

 

1971 - DÉCADE PRODIGIEUSE .LA

 

1971 - JUSTE AVANT LA NUIT

 

1971 - JO

 

1970 - ON EST TOUJOURS TROP BON AVEC LES FEMMES

 

1970 - CINÉMA DE PAPA .LE

 

1970 - SORTIE DE SECOURS

 

1970 - NOVICES .LES

 

1970 - CHOSES DE LA VIE .LES

 

1970 - GENDARME EN BALADE .LE

 

1970 - RUPTURE .LA

 

1970 - ILS

 

1970 - ELLE NE BOIT PAS, ELLE FUME PAS, ELLE DRAGUE PAS, MAIS... ELLE CAUSE

 

1970 - CRI DU CORMORAN LE SOIR AU-DESSUS DES JONQUES .LE

 

1970 - HORSE .LA

 

1969 - DERNIER DOMICILE CONNU

 

1969 - ÉTAU .L'

 

1969 - AMOUR C'EST GAI, L'AMOUR C'EST TRISTE .L'

 

1969 - BOUCHER .LE

 

1969 - VEUVE EN OR .UNE

 

1969 - QUE LA BÊTE MEURE

 

1969 - PROMESSE DE L'AUBE .LA

 

1969 - SOLO

 

1969 - QU'EST-CE QUI FAIT COURIR LES CROCODILES ?
Réal : Jacques Poitrenaud

 

1969 - ÉTALON .L'

 

1968 - AMOUR .L'

 

1968 - DELPHINE

 

1968 - FEMME INFIDÈLE .LA

 

1968 - CERVEAU .LE

 

1968 - SOUS LE SIGNE DE MONTE-CRISTO

 

1968 - GENDARME SE MARIE .LE

 

1968 - PETITE VERTU .LA

 

1968 - GRANDE LESSIVE ! .LA

 

1968 - HO !

 

1968 - FAUT PAS PRENDRE LES ENFANTS DU BON DIEU POUR DES CANARDS SAUVAGES

 

1968 - FAITES DONC PLAISIR AUX AMIS

 

1967 - CAROLINE CHÉRIE

 

1967 - BICHES .LES

 

1967 - PACHA .LE

 

1967 - IDIOT À PARIS .UN

 

1967 - RISQUES DU MÉTIER .LES

 

1967 - PONEYTTES .LES

 

1967 - GRANDES VACANCES .LES

 

1967 - SOLEIL DES VOYOUS .LE

 

1967 - GRAND DADAIS .LE

 

1967 - JERK À ISTAMBUL
Réal : Francis Rigaud

 

1967 - J'AI TUÉ RASPOUTINE
Réal : Robert Hossein

 

1967 - FLEUR D'OSEILLE

 

1966 - COMPAGNONS DE LA MARGUERITE .LES

 

1966 - SCANDALE .LE

 

1966 - TENDRE VOYOU

 

1966 - ROGER LA HONTE

 

1966 - MONSIEUR LE PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

 

1966 - MASCULIN, FÉMININ

 

1966 - ATTENTAT .L'
Réal : Jean-François Davy - " Film qui est inédit en salles "

 

1966 - LIGNE DE DÉMARCATION .LA

 

1966 - CURÉE .LA

 

1966 - BANDE À BEBEL .LA
Réal : Charles Gérard

 

1966 - FANTÔMAS CONTRE SCOTLAND YARD

 

1966 - BRIGADE ANTI-GANGS

 

1966 - PARADISO, HÔTEL DU LIBRE ÉCHANGE

 

1965 - ANGÉLIQUE ET LE ROY

 

1965 - BOURSE ET LA VIE .LA

 

1965 - MILLIARD DANS UN BILLARD .UN

 

1965 - PLEINS FEUX SUR STANISLAS

 

1965 - PIERROT LE FOU

 

1965 - MONNAIE DE SINGE

 

1965 - PARIS BRÛLE-T-IL

 

1965 - PARIS AU MOIS D'AOÛT

 

1965 - MISSION SPÉCIALE À CARACAS

 

1965 - GENDARME À NEW YORK .LE

 

1965 - MÉTAMORPHOSE DES CLOPORTES .LA

 

1965 - GROSSE CAISSE .LA

 

1965 - BOURSE ET LA VIE .LA

 

1965 - FURIA À BAHIA POUR OSS 117

 

1965 - FIFI LA PLUME
Autre Titre : L'Ange
Réal : Albert Lamorisse, Henri Gruel et Georges Goetz

 

1965 - FANTÔMAS SE DÉCHAÎNE

 

1965 - COMPARTIMENT TUEURS

 

1964 - CES DAMES S'EN MÊLENT

 

1964 - WEEK-END À ZUYDCOOTE

 

1964 - REQUIEM POUR UN CAÏD

 

1964 - NICK CARTER VA TOUT CASSER

 

1964 - VAMPIRE DE DÜSSELDORF .LE

 

1964 - MAJORDOME .LE

 

1964 - TIGRE AIME LA CHAIR FRAÎCHE .LE

 

1964 - JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE .LE

 

1964 - RONDE .LA

 

1963 - MORT D'UN TUEUR .LA

 

1964 - CITÉ DE L'INDICIBLE PEUR .LA

 

1964 - CHASSE À L'HOMME .LA

 

1964 - JALOUX COMME UN TIGRE

 

1964 - FANTÔMAS

 

1964 - ÉCHAPPEMENT LIBRE

 

1964 - PLUS BELLES ESCROQUERIES DU MONDE .LES

 

1964 - CENT BRIQUES ET DES TUILES

 

1963 - DRÔLE DE PAROISSIEN .UN

 

1963 - FAITES SAUTER LA BANQUE

 

1963 - PEAU DE BANANE

 

1963 - MÉFIEZ-VOUS MESDAMES

 

1963 - VIERGES .LES
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

1963 - BON ROI DAGOBERT .LE

 

1963 - ASSASSIN CONNAÎT LA MUSIQUE .L'

 

1963 - BANDE À BOBO .LA
Réal : Tony Saitor

 

1963 - DES FRISSONS PARTOUT

 

1963 - COUP DE BAMBOU .LE

 

1963 - CHÂTEAU EN SUÈDE

 

1963 - CHARADE

 

1963 - CARAMBOLAGES

 

1963 - BLAGUE DANS LE COIN

 

1963 - À TOI DE FAIRE, MIGNONNE

 

1963 - BONNES CAUSES .LES

 

1962 - VICE ET LA VERTU .LE

 

1962 - DOULOS .LE

 

1962 - CHIEN DANS UN JEU DE QUILLES .UN

 

1962 - LANDRU

 

1962 - GRANDS CHEMINS .LES

 

1962 - AÎNÉ DES FERCHAUX .L'

 

1962 - FEMMES D'ABORD .LES

 

1962 - ENNEMIS .LES

 

1962 - EMPIRE DE LA NUIT .L'

 

1962 - MONTE-CHARGE .LE

 

1962 - ARSÈNE LUPIN CONTRE ARSÈNE LUPIN

 

1962 - GIGOT LE CLOCHARD DE BELLEVILLE

 

1961 - ASSASSIN EST DANS L'ANNUAIRE .L'

 

1961 - VIE PRIVÉE

 

1961 - VIVE HENRI IV, VIVE L'AMOUR
Réal : Claude Autant-Lara

 

1961 - FEMME EST UNE FEMME .UNE

 

1961 - PETITS MATINS OU MADEMOISELLE STOP .LES
Réal : Jacqueline Audry

 

1961 - NOMMÉ LA ROCCA .UN

 

1961 - CHEVAL POUR DEUX .UN

 

1961 - SAINT-TROPEZ BLUES

 

1961 - OPHÉLIA
Réal : Claude Chabrol

 

1961 - TROIS MOUSQUETAIRES .LES

 

1961 - PARISIENNES .LES

 

1961 - JOUR LE PLUS LONG .LE

 

1961 - CRIME NE PAIE PAS .LE

 

1961 - PARIS BLUES

 

1961 - BELLE AMÉRICAINE .LA

 

1961 - À REBROUSSE-POIL

 

1961 - AIMEZ-VOUS BRAHMS ?

 

1960 - BRIDE SUR LE COU .LA

 

1960 - GODELUREAUX .LES

 

1960 - DOSSIER 1413

 

1960 - BONNES FEMMES .LES

 

1960 - DIALOGUE DES CARMÉLITES .LE

 

1960 - VÉRITÉ .LA

 

1960 - DRAME DANS UN MIROIR

 

1960 - COMMENT QU'ELLE EST ?

 

1959 - BOSSU .LE

 

1959 - TÊTE FOLLE

 

1959 - TROU .LE

 

1959 - AUSTERLITZ

 

1959 - PICKPOCKET

 

1959 - YEUX DE L'AMOUR .LES

 

1958 - CROQUEMITOUFLE

 

1958 - POURQUOI VIENS-TU SI TARD ?

 

1958 - FEMME ET LE PANTIN .LA

 

1958 - MAXIME

 

1958 - RACINES DU CIEL .LES

 

1958 - CHATTE SORT SES GRIFFES .LA
Réal : Henri Decoin

 

1958 - CHRISTINE

 

1958 - CETTE NUIT-LÀ

 

1953 - MATERNITÉ CLANDESTINE

 

1953 - TROIS MOUSQUETAIRES .LES

 

1953 - FILLE PERDUE .LA
Réal : Jean Gounbrguet

 

1947 - CARRÉ DE VALETS

 

1946 - BATEAU À SOUPE .LE

 

1945 - FERME DU PENDU .LA

 

1943 - MALARIA
Réal : Jean Gourguet

 


 

3 COURTS MÉTRAGES ET 1 DOCUMENTAIRE
************************************

 

2002 - MICHEL AUDIARD ET LE MYSTÈRE DU TRIANGLE DES BERMUDES
Documentaire : Témoignage de D. Zardi

 

1991 - HUITIÈME JOUR OU LES PIEDS GELÉS .LE
Court métrage de Roland Platte

 

1996 - JOUR DE PÊCHE
Court métrage de Brice Ansel

 

1970 - COMME LARRONS EN FOIRE
Court métrage d'Edmond Freess

 

 


Commentaires

Nom :jean pierre Margage
Date :18-12-2009 14:34:03
Commentaire :Je suis très ému par la disparition de Dominique Zardi, je l'ai connu et même cotoyé ponctuellement car...j'étais son facteur et voisin de 1972 à 1974, à l'époque il habitait un appartement au 25 avenue des Gobelins dans le 13ème et moi fraîchement débarqué à Paris pour démarrer ma carrière à La Poste je louait un petit studio au 27 Gobelins! J'ai eu la
Nom :Marco
Date :08-01-2010 11:33:12
Commentaire :Il doit être le rocorman de films jouè ? Très bon Acteur
Nom :hugongerard
Date :06-03-2010 13:29:45
Commentaire :Il était aussi associé avec un autre acteur Henri Attal , on les voyait inseparrables dans des films tels que le pacha de Lautner et la horse de Pierre Granier-Deferre , pour ne citer que ces films là et bien d ' autres .
Nom :fumas jean claude
Date :11-06-2012 17:52:26
Commentaire :c'était mon ami de longtemps a collioure ou il venait souvent, avec sa femme yvette que j'embrasse tres fort , jais garder un contact avec elle on se téléphone parfoi . si vous liser ces ligne je vous embrasse tres fort jcl
Ajouter un commentaire:
Nom:
Email:
Commentaire:
Question de sécurité: quel est le nom de ce site ?