DANY ROBIN

Vue 18006 fois

Profession:
Actrice et femme de théâtre française.

Date et lieu de naissance:
14-04-1927, à Clamart dans le Hauts-de-seine en France.

Date et lieu du décès:
25-05-1995, à Paris (14é), France.
Inhumée au cimetière de Montfort-l'Amaury dans les Yvelines.

Cause du décès:
Brûlée dans l'incendie de leurs appartement avec son mari Michael Sullivan. Elle était âgée de 68 ans.

Nom de naissance:
Danielle Robin.

État civil:
Mariée le 30 juillet 1951 avec l'acteur : GEORGES MARCHAL - Divorcée le 04.07.1969.
Ils eurent deux enfants : Frédérique et Robin.

Mariée le 23 novembre 1969 avec le producteur : MICHAEL SULLIVAN - jusqu'à leurs décès en 1995.

Taille:
?

Commentaires: 2

Anecdotes

Premier prix de conservatoire de danse en 1943, elle rentre dans la troupe de Roland Petit à l'Opéra de Paris.. Mais le cinéma la repère rapidement. En 1944, elle débute, sous la direction de Marc Allégret, dans « Lunegarde ». Ensuite, en 1946, elle tournera dans « les Portes de la nuit » de Marcel Carné et « Le silence est d’or » de René Clair. Dany Robin devient une actrice recherchée. Elle jouera aux côtés de Louis Jouvet dans « Les amoureux sont seuls au monde » ou « Une histoire d’amour ». François Périer sera sous le charme de la jeune bohémienne qu’elle interprète dans « Cadet Rousselle ».

Elle a été mariée longtemps à l'acteur Georges Marchal. Les deux ex-époux reposent non loin l'un de l'autre au cimetière de Montfort-l'Amaury dans les Yvelines, le village où ils vécurent longtemps dans un château du xviiie siècle, qu'ils ne cesseront de restaurer. Ils eurent deux enfants.

C’est en 1969 qu’elle obtient, fait rarissime pour une actrice française, un rôle dans « l’Etau », d’Alfred Hitchcock. Juste divorcée de l’acteur Georges Marchal, Dany Robin se marie avec Michael Sullivan, et part pour Hollywood. Au lieu de huit semaines, elle y passe plus de trois mois. Elle aura tourné au total 74 films et joué 35 pièces.

L'année précédant sa mort, Dany Robin a pris la décision d'effectuer son retour au théâtre. Elle a accepté la proposition de Jean-Claude Brialy de jouer le rôle de la duchesse dans " Le bal des voleurs " de Jean Anouilh au Festival d'Anjou de 1994.

Elle était gravement brûlée, et est emmenée à l'Hôpital Cochin où elle décède une heure après son admission.
Tandis que son mari Michael Sullivan, est transporté d'urgence vers le service des grands brûlés de l'Hôpital Percy de Clamart où il meurt à son tour.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à DANY ROBIN

Ajout de la vidéo le 23 février 2014 par Philippe de CinéMémorial

 

La danse sera la première expérience artistique de Dany Robin, qui enfant, réussira à intégrer les petits rats de l'Opéra de Paris. Elle se révèle également aussi séduisante que douée pour la comédie. À 16 ans, Georges Marchal l'auditionne pour " Blondine " (un navet que réalisera Henri Mahé). Subjugué par la jeune ingénue, il ne pourra en faire sa partenaire, l'Opéra de Paris refuse sa mise en congé, mais il sera définitivement conquis il attendra ses 18 ans pour annoncer de longues fiançailles, leur mariage ne sera célébré, dans la stricte intimité, que 6 ans plus tard en 1951.

L'adolescente délaissera cependant la danse pour le théâtre. Elle présente le concours d'entrée au Conservatoire en octobre 1943. Elle y entre en compagnie d'un jeune homme de quatre ans son ainé, Gérard Philipe. Elle suit les cours d'André Brunot et Béatrix Dussane. René Guy-Grand qui tourne un documentaire sur les coulisses du Conservatoire (" Premier prix du Conservatoire " court métrage - 29 min - 1943) l'inclut aussitôt dans sa distribution aux côtés de Michel Auclair et Jean Desailly. Elle séduit également Marc Allégret qui tourne " Lunegarde " et demande à Marcel Achard de lui écrire une réplique. Ce sera : " Les carottes sont cuites ".

Marcel Carné lui offre son premier rôle dans " Les portes de la nuit " (1946), où elle joue Etiennette, la fille de M. Quiquina (Julien Carette). Le film sera mal accueilli par la critique, Féroce, Henri Jeanson aura la formule assassine (et injuste) " les portes de l'ennui… ".
Gros succès populaire en revanche pour " Le silence est d'or " de René Clair (1947), évocation délicieuse de l'époque du cinéma muet par un de ses maîtres. Dany Robin, dans la fraîcheur de ses vingt ans, y interprète une jeunesse ambitieuse.

Dans le mélodrame d'Henri Decoin " Les amoureux sont seuls au monde " (1948), elle incarne Monelle, une jolie pianiste talentueuse, dont l'admiration (réciproque) pour son maître (Louis Jouvet), travestie en amour adultère par un journal à scandales, détruira le couple de son Pygmalion.

Puis elle enchainera une série de six films de 1949 à 1951 dont l'unique intérêt est de réunir à l'écran le séduisant couple qu'elle forme avec Georges Marchal.

Au théâtre Dany Robin servira Achard, Anouilh, Feydeau ou Molière. Elle incarnera une brillante Célimène auprès de Pierre Dux. Mais elle ne rencontrera pas, dans sa carrière cinématographique, de " grands rôles ". Elle apportera cependant toujours à ses personnages la justesse de son jeu, son caractère espiègle ou révolté d'adorable boudeuse ou d'amoureuse frivole. Elle sera " Frou-Frou " (Augusto Genina - 1955) et " Mimi Pinson " (Robert Darène - 1958).

Citons tout de même.

" La fête d'Henriette " de Julien Duvivier (1952) où les personnages sont l'objet de l'humeur de deux auteurs (Henri Crémieux et Louis Seigner) qui remodèlent l'histoire au gré de leur fantaisie. Dany Robin sera partagée entre l'amour pour un gentil photographe volage (Michel Roux) et l'attirance pour un mauvais garçon inquiétant (Michel Auclair).

" Un acte d'amour " d'Anatole Litvak (1953) un drame romantique dialogué par Joseph Kessel. Dany Robin, malheureuse orpheline accablée par le sort, trouve enfin l'amour auprès d'un GI (Kirk Douglas) à la Libération. Mais son officier refuse au GI la permission de se marier et l'éloigne de ce qu'il juge être une intrigante. L'orpheline se pensant abandonnée se suicide. Satisfaite de sa prestation (son anglais est excellent), la 20th Century Fox proposera à Dany Robin un contrat de sept ans qu'elle déclinera pour ne pas se séparer des siens.

Dans " Les dragueurs " de Jean-Pierre Mocky (1959), Dany Robin sera la première proie du tandem que forment Jacques Charrier, aguerri à la chasse aux flirts du samedi soir, et Charles Aznavour, beaucoup plus timoré. Mais elle se révèlera autant " dragueuse " que " draguée " et les compères opéreront un prudent repli.

Danny Robin dans les années soixante alterne les tournages en France et en Grande Bretagne. Elle rencontre outre-Manche en 1967 Michael Sullivan producteur et agent notamment de Roger Moore et Sean Connery. Il devient son impresario. Son couple souffre de l'usure du temps et des infidélités de Georges Marchal. En 1969 elle prendra l'initiative du divorce et se remariera avec Michael Sullivan qui, soucieux des difficultés à concilier vie professionnelle et vie familiale, lui demande de renoncer au cinéma. Par amour, elle stoppera définitivement sa carrière à 42 ans bien que celle-ci semblait être relancée par Alfred Hitchcock qui lui confia le premier rôle féminin de " L'Étau ".

Malheureusement le 25 mai 1995, Dany Robin est emmenée d'urgence à l'Hôpital Cochin, suite a des graves brûlures, elle décède une heure après son admission. Son mari Michael Sullivan, également gravement brûlé est transporté d'urgence vers le service des grands brûlés de l'Hôpital Percy de Clamart où il meurt à son tour. Grande tragédie ce jour-là, mais elle est immortalisée a jamais grâce au cinéma.

 

Source : Jean-Claude Bernouin - Fait le 10 juin 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

53 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

1969 - ÉTAU .L'

 

1968 - CLUB DES LIBERTINS .LE

 

1966 - DON'T LOSE YOUR HEAD

 

1964 - CORDE AU COU .LA

 

1964 - SURSIS POUR UN ESPION

 

1963 - EN SUIVANT MON COEUR

 

1963 - COMMENT TROUVEZ-VOUS MA SOEUR ?

 

1962 - MYSTÈRES DE PARIS .LES

 

1962 - MANDRIN MET LE FEU AUX POUDRES

 

1961 - CONDUITE À GAUCHE

 

1961 - FEMMES DU GÉNÉRAL .LES

 

1961 - PARISIENNES .LES

 

1961 - AMOURS CÉLÈBRES .LES

 

1960 - FRANÇAISE ET L'AMOUR .LA

 

1960 - MOTIF DE DIVORCE

 

1959 - DRAGUEURS .LES

 

1959 - SECRET DU CHEVALIER D'EON .LE

 

1958 - SUIVEZ-MOI JEUNE HOMME

 

1958 - MIMI PINSON

 

1958 - ÉCOLE DES COCOTTES .L'

 

1957 - QUAND SONNERA MIDI

 

1957 - C'EST LA FAUTE D'ADAM

 

1957 - COIN TRANQUILLE .LE

 

1956 - BONSOIR PARIS, BONJOUR L'AMOUR

 

1956 - C'EST ARRIVÉ À ADEN

 

1955 - PARIS COQUIN - PARIS CANAILLE

 

1955 - FROU-FROU

 

1954 - ESCALE À ORLY

 

1954 - NAPOLÉON

 

1954 - CADET ROUSSELLE

 

1954 - QUELQUES PAS DANS LA VIE

 

1953 - ACTE D'AMOUR .UN

 

1953 - RÉVOLTÉS DE LOMANACH .LES

 

1953 - AMANTS DE MINUIT .LES

 

1953 - JULIETTA

 

1952 - FÊTE À HENRIETTE .LA

 

1952 - DOUZE HEURES DE BONHEUR

 

1952 - ELLE ET MOI

 

1951 - HISTOIRE D'AMOUR .UNE

 

1951 - PLUS JOLI PÉCHÉ DU MONDE .LE

 

1951 - DEUX SOUS DE VIOLETTES

 

1949 - SOIF DES HOMMES .LA

 

1949 - VOYAGEUSE INATTENDUE .LA

 

1949 - AU P'TIT ZOUAVE

 

1948 - PASSAGÈRE .LA

 

1947 - AMOUREUX SONT SEULS AU MONDE .LES

 

1947 - JEUNE FILLE SAVAIT .UNE

 

1947 - SILENCE EST D'OR .LE

 

1947 - DESTIN S'AMUSE .LE

 

1946 - ÉVENTAIL .L'

 

1946 - SIX HEURES À PERDRE

 

1946 - PORTES DE LA NUIT .LES

 

1944 - LUNEGARDE

 

_______________________FIN_____________________

 

commentaires (2)

colette jeannaut

22-12-2008 14:04:51

J'ai le meilleur souvenir de DANY du temps de Clamart-les-petits-pois ! à l'époque du cyclisme inévitable , 1945 !!et bonjour à Colette que j'espère en bonne forme .

guy

25-01-2010 11:09:04

j'aimais beaucoup cette charmante actrice; j'ai l'occasion de passer quelques moments en sa compagnie avec beaucoup de mes camarades dans un bar-restaurant sur les bords de Seine pour y effectuer un séminaire commercial. guy