DANIEL DUVAL

Vue 4887 fois

Profession:
Acteur, réalisateur et scénariste français.

Date et lieu de naissance:
28-11-1944, à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne en France.

Date et lieu du décès:
10-10-2013, à Paris, France.

Cause du décès:
D'un cancer à l'âge de 68 ans.

Nom de naissance:
Daniel Georges Duval.

État civil:
Marié en 1978 avec l'actrice : ANNA KARINA - Divorcé en 1981.

Marié avec l'actrice : HAYDÉE POLITOFF.

Père de Cyril Duval, assistant-réalisateur.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Daniel Duval a eu une enfance très difficile il a été retiré à ses parents à 9 ans, puis placé dans une institution avant d'atterrir chez un couple à la campagne, celle des années 50, où il restera jusqu'à ses quinze ans. L'enfant continuera de les voir jusqu'à leur disparition en 1984. Lors de la sortie du film, il racontait qu'à 40 ans, il allait encore sur les genoux de Gustave, son père adoptif, quand il lui rendait visite.

Il était prédisposé à des personnages sombres, parfois romantiques et autodestructeurs, mais toujours violents. Il avait tendance à reproduire ces traits de caractère dans la vie réels, et mis sa carrière en danger, qui aurait pu le conduire en prison en 1987. Heureusement pour lui, il a été relâché pour manque de preuves et a repris sa carrière d'acteur.

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Biographie écrite par Jacques Mandelbaum, journaliste au Monde.

 

Il faisait partie des acteurs familiers du cinéma français, de ces seconds couteaux immédiatement identifiables qui font tourner et aimer la machine. Daniel Duval est mort, jeudi 10 octobre, à l'âge de 68 ans des suites d'une longue maladie, selon l'expression consacrée.

Né à Vitry-sur-Seine en 1944, ce beau brun à l'âme sombre a progressivement cédé la place, avec les années, à un homme mûr doté d'une rare intensité physique, clopeur buriné à la voix grave, visage marqué par l'alcool, sveltesse nerveuse et féline. Sa seule apparition apportait à un film l'inquiétude d'une sourde violence et d'une marginalité sociale consentie.

Électron libre :

Électron libre de la profession, il trace son sillon dans le cinéma d'auteur, depuis Bertrand Tavernier (Que la fête commence, 1970) jusqu'à Michael Haneke (Caché, 2005), en passant par le succès-surprise de Y aura-t-il de la neige à Noël (1996) de Sandrine Veysset, conte réaliste où il incarne une figure d'ogre paternel terrifiante, ou encore le suprêmement mélancolique Vent de la nuit (1999) de Philippe Garrel, où il campe un endeuillé en Porsche rouge qui emmène Catherine Deneuve au bout de cette longue nuit. Plus récemment, il a tenu le premier rôle du film de Julien Donada, Beau rivage (2012), œuvre au réalisme onirique dans lesquels il interprète une flic au bout du rouleau qui fait le point sur sa vie.

Sur un versant plus commercial, on le retrouve en revanche souvent dans des rôles de malfrats purs et durs, tels que ceux qu'il interprète dans certains films d'Olivier Marchal (36 Quai des Orfèvres, Les Lyonnais...).

Tous ceux qui l'appréciaient comme acteur ne savaient pas nécessairement que le comédien était aussi réalisateur. Il a pourtant commencé sa carrière par là, réalisant en 1974 Le Voyage d'Amélie avec des bouts de ficelles, puis signant cinq autres longs métrages qui tous témoigneront de son goût et de sa tendresse pour les marginaux et hors-la-loi.

La vraie vie :

Ses films resteront toutefois confidentiels, à l'exception de La Dérobade, adapté en 1979 de la confession de Jeanne Cordelier sur le milieu de la prostitution. Il y interprète Gérard, un proxénète pervers et violent qui met le grappin sur Marie (Miou-Miou) une fille d'ouvrier. C'est donc probablement comme acteur qu'on se souviendra le mieux de Daniel Duval, car il faisait partie de ceux dont on se disait d'emblée qu'ils avaient aussi goûté à la vraie vie avant de jouer sous les sunlights.

Intuition vérifiée par la biographie de Daniel Duval, qui aura fini par inspirer le dernier film qu'il ait réalisé pour le cinéma : Le temps des porte-plumes (2006), avec Jean-Paul Rouve et Anne Brochet. L'histoire d'un enfant retiré de chez ses parents à l'âge de 9 ans, puis placé dans un foyer d'accueil, chez un couple de paysans de l'Allier. Daniel Duval a joué sa vie durant avec cette histoire chevillée au corps.

 

Fait le 11 octobre 2013 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

 

51 LONGS MÉTRAGES
_________________________________

 

2010 - BEAU RIVAGE

 

2010 - LYONNAIS .LES

 

2010 - DES VENTS CONTRAIRES

 

2009 - DE VRAIS MENSONGES
Réal : Pierre Salvadori

 

2009 - RTT

 

2008 - HOW TO DRAW A PERFECT CIRCLE
Réal : Marco Martins

 

2008 - BANLIEUE 13 ULTIMATUM

 

2008 - TREMBLEMENTS LOINTAINS .LES
Réal : Manuel Poutte

 

2007 - DEUXIÈME SOUFFLE .LE

 

2006 - JEAN DE LA FONTAINE
Réal : Daniel Vigne

 

2006 - TROIS AMIS

 

2006 - FILS DE L'ÉPICIER .LE

 

2005 - C'EST BEAU UNE VILLE LA NUIT

 

2005 - TEMPS DES PORTE-PLUMES .LE

 

2004 - TRIO
Réal : Samuel Tasinaje

 

2004 - TEMPS QUI RESTE .LE
Réal : François Ozon

 

2004 - CACHÉ

 

2004 - 36, QUAI DES ORFÈVRES

 

2003 - VENDUES
Réal : Jean-Claude Jean

 

2003 - PROCESS
Réal : Christian Leigh

 

2003 - GOMEZ ET TAVARÈS

 

2003 - À SAN REMO
Réal : Julien Donada

 

2002 - TEMPS DU LOUP .LE

 

2001 - TOTAL KHÉOPS
Réal : Alain Bévérini

 

1999 - VENT DE LA NUIT .LE

 

1998 - MARGOUILLAT .LE
Réal : Jean-Michel Gibard

 

1997 - SI JE T'AIME, PRENDS GARDE À TOI
Réal : Jeanne Labrune

 

1997 - J'IRAI AU PARADIS CAR L'ENFER EST ICI

 

1997 - JE NE VOIS PAS CE QU'ON ME TROUVE

 

1997 - ÇA NE SE REFUSE PAS
Réal : Eric Woreth

 

1996 - Y AURA-T-IL DE LA NEIGE À NOËL

 

1996 - LOVE, ETC

 

1992 - NÉFERTITI
Réal : Guy Gilles

 

1989 - STAN THE FLASHER

 

1985 - LOUPS ENTRE EUX .LES

 

1984 - JUGE .LE

 

1984 - ÉTÉ D'ENFER

 

1983 - EFFRACTION

 

1980 - BAR DU TÉLÉPHONE .LE

 

1980 - AMOUR TROP FORT .L'

 

1979 - HISTORIEN OM EN MODER
Réal : Claus Weeke

 

1979 - DÉROBADE .LA

 

1977 - VA VOIR MAMAN, PAPA TRAVAILLE

 

1977 - DERNIER AMANT ROMANTIQUE .LE
Réal : Just Jaeckin

 

1976 - OMBRE DES CHÂTEAUX .L'

 

1976 - BEN ET BÉNÉDICT
Réal : Paula Delsol

 

1975 - VILLE-BIDON .LA

 

1975 - QUE LA FÊTE COMMENCE

 

1975 - CHANT DU DÉPART .LE
Réal : Pascal Aubier - Uniquement la musique

 

1974 - VOYAGE D'AMÉLIE .LE
Réal : Daniel Duval

 

1973 - AGRESSION .L'

 

 

___________________________THE END_____________________

 

commentaires (0)