CLAUDE BRASSEUR

Vue 467 fois

Profession:
Acteur et homme de théâtre Français.

Date et lieu de naissance:
15-06-1936, à Neuilly-sur-Seine, France.

Date et lieu du décès:
22-12-2020, à Paris, France

Cause du décès:
De mort naturelle à l'âge de 84 ans.

Nom de naissance:
Claude Pierre Espinasse.

État civil:
Marié le 27 mars 1961, avec le mannequin et journaliste : PEGGY ROCHE - Divorcé

Marié en 1970 avec : MICHÈLE CAMBON.

Père d'Alexandre Brasseur.
Grand-père de Jeanne et Louis Espinasse.

Taille:
?

Commentaires: 0

Anecdotes

Fils de Pierre Brasseur & d'Odette Joyeux.

Il effectue son service militaire en Algérie en 1957 dans les parachutistes.

Peggy Roche, sa première épouse deviendra après leur divorce la compagne de Françoise Sagan ; elle meurt en 1991.

 

photos

(Glissez vers la gauche pour découvrir toutes les photos)

Biographie

Hommage à CLAUDE BRASSEUR

Ajout de la vidéo le 23 décembre 2020 par Philippe de CinéMémorial

Enfant de la balle , né le 15 juin 1936 à Neuilly-sur-Seine en France, Claude Brasseur, de son vrai nom Claude Pierre Espinasse est le fils unique de la l’actrice Odette Joyeux et du tonitruant Pierre Brasseur. Il a grandit entouré de célèbres artistes, Louis Jouvet, Jean Paul Sartre, Maria Casarès André Malraux ou encore Jean Vilar , et un ami proche de son père l’écrivain Ernest Hemingway, le parrain du petit Claude.

Ses parents se sont très vite séparés, le jeune Claudet comme on le surnommé, connaît alors la garde alternée et l'absence de parents beaucoup trop focalisés sur leurs carrières. Il regretta toute sa vie de ne pas avoir connu l’amour maternel, celle d’une mère qui n’a jamais su vraiment l’aimer, il était plus proche de son père avec lequel il tournera quelques films.

Peu porté sur les études, il abandonne sa scolarité après la deuxième et c’est en toute logique qu’il se sent attiré par les feux de la rampe. Grâce à son père, il trouve un job de journaliste à Paris Match. C’est en allant interviewer l’actrice Elvire Popesco, qu’il voit son destin basculer, par l’intermédiaire de la comédienne il fait ses premiers pas sur scène en 1955 dans « Judas » de Marcel Pagnol dans lequel il incarne trois rôles, charpentier, apôtre et affublé d’une fausse barbe le frère de Judas. Une première expérience qu’il lui vaut d’entrer au conservatoire d’art dramatique de Paris…

En 1956, il décroche ses premiers rôles au cinéma, il joue un étudiant dans « Rencontre à Paris », de Georges Lampin, et un paysan dans « L’amour descend du ciel » (1956) de Maurice Cam. Un bon départ mais interrompu par ces trois années de service militaire comme parachutiste dans une Algérie en guerre. A son retour, en 1959, il est confronté à son père dans le film fantastique « Les yeux sans visage » de Georges Franju avec Alida Valli, et enchaîne avec « Rue des prairies » (1959) de Denys de La Patellière, il est l’un des fils de Jean Gabin qui réussit dans la vie comme coureur cycliste professionnel.

Le 27 mars 1961, Claude épouse Peggy Roche mannequin et journaliste de mode notamment pour le magazine Elle, mais le couple divorce quelques années plus tard, Claude refait sa vie en 1970, en épousant Michèle Cambon, ancienne gérante de quincaillerie, laquelle lui donne un fils, Alexandre qui suivra les traces de son père, il joueront ensemble en 2007 dans la pièce « Mon père avait raison » de Sacha Guitry.

Après « Le caporal épinglé » (1962) de Jean Renoir où il campe un soldat cabochard prisonnier dans un stalag avec Jean-Pierre Cassel dans le rôle titre ; il côtoie à nouveau son père sur le plateau de « Lucky Jo » (1964) de Michel Deville, il est le fils du commissaire Loudeac (Pierre Brasseur) avec Eddie Constantine, Lucky le gangster. Puis il séduit les téléspectateurs en incarnant à la télévision le saisissant Sganarelle dans « Dom Juan » (1965) de Marcel Bluwal avec Michel Piccoli en Dom Juan et le célèbre journaliste Rouletabille dans « Le Mystère de la chambre jaune » (1965), de Jean Kerchbro avec Catherine Rouvel et François Maistre.

Son physique râblé de baroudeur, à la voix rocailleuse et vibrante comme son paternel, prend le pas sur son physique de jeune premier et lui vaut des rôles plus virils. Citons :« Le chien fou » (1966) de Eddy Matalon où après un casse il est pourchassé par la police et par un redoutable chef de bande pour récupérer des diamants qu'il à volé ; suivit d’ « Un cave » (1971) de Gilles Grangier, en prison pour escroquerie, il fait la connaissance de Marcel-le-dingue (André Weber),un dangereux criminel qui lui demande une fois libéré de l’aider a s’évader et de contacter ses anciens complices pour avoir sa part du butin, le cave va manipuler tout le monde afin de récupérer le magot.

En 1971, il gagne une célébrité nationale en prêtant ses traits au célèbre personnage de François Vidocq un redoutable bagnard devenu policier dans la série télévisée « Les nouvelles aventures de Vidocq » de Marcel Bluwal.

Il se retrouve dans l'univers du film noir en jouant un avocat véreux et maître chanteur dans « Une belle fille comme moi » (1972), de François Truffaut avec Bernadette Lafont ; puis deux ans plus tard, dans le mélodrame « Les seins de glace » de Georges Lautner, il est François un écrivain en mal d’inspiration qui tombe amoureux de Mireille Darc une psychopathe avec Alain Delon son avocat, un final dramatique où personne ne s’en sortira.

A l’apogée de sa carrière en 1977, il est récompensé par le César du meilleur acteur pour son personnage de Daniel dans une comédie de mœurs « Un éléphant ça trompe énormément » d’Yves Robert, un vendeur de voitures qui cache son homosexualité à ses trois copains bons vivants Jean Rochefort, Guy Bedos et Victor Lanoux : Yves Robert réuni à nouveau sa bande de potes dans « Nous irons tous au Paradis » (1977) où Daniel rompt avec un jeune Roumain et part se consoler dans les bras de sa patronne. Trois ans plus tard, il se voit décerner le César du Meilleur acteur pour son rôle du commissaire Jacques Fush dans « La guerre des polices » de Robin Davis, il incarne le chef de la Brigade Antigang, qui entre en concurrence avec celui de la Brigade territoriale alors qu'ils traquent tous deux Sarlat (Gérard Desarthe) l'ennemi public numéro 1 avec Claude Rich et Marlène Jobert.

Éclectique dans ses choix, Claude Brasseur n’hésite pas à mettre son talent au service de la comédie familiale et romantique comme « La Boum » (1980) de Claude Pinoteau, il est le papa maladroit mais aimant de Vic (Sophie Marceau) une ado de treize ans qui veut choisir sa vie et ses amours, avec Brigitte Fossey sa maman et Poupette (Denise Grey) son arrière-grand-mère ; en 1982 suite au succès du film, Claude Pinoteau réunit la famille et offre une suite a la jeune Sophie Marceau « La boum 2 » avec Pierre Cosso son petit ami.

Claude retrouvera Sophie Marceau dans le drame sensuel « Descente aux enfers » (1986), de Francis Girod, il campe un écrivain alcoolique amant d’une belle jeune femme de vingt ans sa cadette. Il est pris dans les filets de Catherine Breillat qui réalise un film tendu et crispant « Sale comme un ange » (1990) Claude est un flic quinquagénaire fatigué, qui vit d'errances en dérives dans les bars louches et côtoie les prostituées , il est attiré par Barbara (Lio) l'épouse de son coéquipier, une femme froide au charme dérangeant.

Après quelques rôles où il se limite parfois à de simples apparitions comme dans « Le bal des casse-pieds « (1992), de Yves Robert avec Valérie Lemercier, ou « Un, deux, trois, soleil » (1993) de Bertrand Blier avec Marcello Mastroianni, il joue avec talent un pied-noir resté en Algérie après l’indépendance dans « L’autre côté de la mer » (1997), de Dominique Cabrera.

Enfin, comment ne pas évoquer les trois opus de la saga « Camping « de Fabien Onteniente (2006, 2009, 2015), Jacky Pic, râleur, en short, marcel et casquette, amoureux du pastis, prend un plaisir manifeste à jouer le beauf en tong obsédé par sa place de prédilection la 17, avec entre autres Franck Dubosc, Mylène Demongeot, Mathilde Seigner et Antoine Duléry.

Côté vie personnelle Claude Brasseur avait le goût de l’aventure et du sport. S'il était passionné de vélo, c'est avec deux autres disciplines qu’il a connu le haut niveau. Le bobsleigh, tout d'abord : double champion de France, il sera sélectionné aux JO d'hiver d'Innsbruck (Autriche), en 1964, mais ne pourra y participer suite à un accident à la tête survenu lors de son entraînement, il a participé à plusieurs Paris-Dakar, et remporta la prestigieuse course en 1983 en tant que copilote du Belge Jacky Ickx.

Claude Brasseur, est décédé le 22 décembre 2020 à Paris à l’âge de 84 ans. Acteur extrêmement populaire, doté d’un certain charisme, il s’est distingué en passant aisément des films d'auteurs aux comédies populaires, il a marqué de son empreinte le monde du cinéma français avec à son actif, plus de cent films, une quarantaine de pièces de théâtre et autant de séries ou téléfilms au petit écran.

SES RÉCOMPENSES :

1993 - Pour le film : LE FIL DE L'HORIZON - Meilleur acteur - Festival international du film d'Amiens, France.

1980 - Pour le film : LA GUERRE DES POLICES - Césars du Cinéma Français Meilleure interprétation masculine, France.

1977 - Pour le film : UN ÉLÉPHANT ÇA TROMPE ÉNORMÉMENT - Césars du Cinéma Français Meilleure interprétation masculine dans un second rôle, France.

Source : Gary Richardson - Fait le 27 décembre 2020 par Philippe de CinéMémorial.

 

Filmographie

116 LONGS MÉTRAGES DÉTAILLÉS
_________________________________

 

2018 - TOUT LE MONDE DEBOUT

 

2016 - CAMPING 3

 

2015 - ÉTUDIANTE ET MONSIEUR HENRI .L'

 

2012 - RENARD JAUNE .LE

 

2012 - QUAND JE SERAI PETIT

 

2012 - MA BONNE ÉTOILE

 

2011 - LÉGITIME DÉFENSE

 

2010 - CAMPING 2

 

2007 - PETITES VACANCES .LES

 

2006 - SA MAJESTÉ MINOR

 

2006 - J'INVENTE RIEN

 

2006 - HÉROS DE LA FAMILLE .LE

 

2006 - FAUTEUILS D'ORCHESTRE

 

2005 - PARRAINS .LES

 

2005 - CAMPING

 

2004 - AMOUR AUX TROUSSES .L'

 

2003 - MALABAR PRINCESS

 

2003 - CHOUCHOU

 

2001 - LAIT DE LA TENDRESSE HUMAINE .LE

 

2000 - ACTEURS .LES

 

1999 - TOREROS

 

1999 - TAULE .LA

 

1999 - FAIT D'HIVER

 

1999 - DÉBANDADE .LA

 

1998 - PLUS BEAU PAYS DU MONDE .LE

 

1998 - FEMMES COMME LES HOMMES NE SONT PAS DES ANGES .LES

 

1997 - AUTRE CÔTÉ DE LA MER .L'

 

1993 - UN, DEUX, TROIS, SOLEIL

 

1993 - TÉNORS .LES

 

1993 - FIL DE L'HORIZON .LE

 

1993 - DÉLIT MINEUR

 

1992 - SOUPER .LE

 

1991 - SALE COMME UN ANGE

 

1991 - BAL DES CASSE-PIEDS .LE

 

1990 - DANCING MACHINE

 

1989 - ORCHESTRE ROUGE .L'

 

1988 - UNION SACRÉE .L'

 

1988 - RADIO CORBEAU

 

1987 - DANDIN

 

1986 - TAXI BOY

 

1986 - DESCENTE AUX ENFERS

 

1985 - ROIS DU GAG .LES

 

1985 - LOUPS ENTRE EUX .LES

 

1985 - GITANE .LA

 

1984 - SOUVENIRS SOUVENIRS

 

1984 - PALACE

 

1984 - DÉTECTIVE

 

1983 - SIGNES EXTÉRIEURS DE RICHESSE

 

1983 - RALLYE PARIS-DAKAR

 

1983 - LÉOPARD .LE

 

1983 - CRIME .LA

 

1982 - T'ES HEUREUSE ?… MOI, TOUJOURS…

 

1982 - JOSÉPHA

 

1982 - GUY DE MAUPASSANT

 

1982 - ENSEMBLE C'EST UN BORDEL, SÉPARÉS C'EST UN DÉSASTRE

 

1982 - BOUM 2 .LA

 

1981 - OMBRE ROUGE .L'

 

1981 - LÉGITIME VIOLENCE

 

1981 - AFFAIRE D'HOMMES .UNE

 

1980 - ROBE NOIRE POUR UN TUEUR .UNE

 

1980 - BOUM .LA

 

1980 - BANQUIÈRE .LA

 

1979 - LANGOUSTE AU PETIT DÉJEUNER .UNE

 

1979 - ILS SONT GRANDS CES PETITS

 

1979 - GUERRE DES POLICES .LA

 

1979 - AU REVOIR À LUNDI

 

1978 - HISTOIRE SIMPLE .UNE

 

1978 - ARGENT DES AUTRES .L'

 

1977 - NOUS IRONS TOUS AU PARADIS

 

1977 - MONSIEUR PAPA

 

1977 - ÉTAT SAUVAGE .L'

 

1976 - GRAND ESCOGRIFFE .LE

 

1976 - ÉLÉPHANT, ÇA TROMPE ÉNORMÉMENT .UN

 

1976 - BAROCCO

 

1975 - IL FAUT VIVRE DANGEREUSEMENT

 

1975 - GUÊPIER .LE

 

1975 - ATTENTION LES YEUX !

 

1974 - SEINS DE GLACE .LES

 

1973 - BEL ORDURE

 

1973 - AGRESSION .L'

 

1972 - ENFANTS DE CHOEUR .LES

 

1972 - BELLE FILLE COMME MOI .UNE

 

1971 - VIAGER .LE

 

1971 - CAVE .UN

 

1970 - TROP PETIT MON AMI

 

1970 - PORTRAIT DE MARIANNE .LE

 

1968 - CHASSE ROYALE .LA

 

1968 - CATHERINE

 

1967 - CAROLINE CHÉRIE

 

1966 - HOMME DE TROP .UN

 

1966 - DU RIFIFI À PANAME

 

1966 - CHIEN FOU .LE

 

1964 - LUCKY JO

 

1964 - ENFER .L'
Film inachevé

 

1964 - BONNE OCCASE .LA

 

1964 - BANDE À PART

 

1963 - SOUPE AUX POULETS .LA

 

1963 - PEAU DE BANANE

 

1963 - GERMINAL

 

1963 - DRAGÉES AU POIVRE

 

1963 - CAVALIERS DE LA TERREUR .LES

 

1962 - SEPT PÉCHÉS CAPITAUX .LES

 

1962 - NOUS IRONS À DEAUVILLE

 

1962 - ENNEMIS .LES

 

1962 - CLAIR DE LUNE À MAUBEUGE .UN

 

1961 - MENTEURS .LES

 

1961 - CAPORAL ÉPINGLÉ .LE

 

1960 - PIERROT LA TENDRESSE

 

1960 - DISTRACTIONS .LES

 

1960 - BRIDE SUR LE COU .LA

 

1959 - YEUX SANS VISAGE .LES

 

1959 - VERTE MOISSON .LA

 

1959 - RUE DES PRAIRIES

 

1957 - AMOUR DESCEND DU CIEL .L'

 

1956 - PAYS D'OÙ JE VIENS .LE

 

1955 - RENCONTRE À PARIS

 

SA PARTICIPATIONS PARTIELLE POUR LA TÉLÉVISION
____________________________________________

 

2015 - NO LIMIT
Saison 3

 

2015 - MINUTE VIEILLE .LA

 

2013 - Y'A PAS D'ÂGE
Série

 

2012 - AUTRE MONDE
Réal : Gabriel Aghion

 

2011 - GRAND RESTAURANT 2 .LE
Réal : Gérard Pullicino

 

2010 - VIEILLES CANAILLES
Réal : Arnaud Sélignac

 

2010 - AU BAS DE L'ÉCHELLE
Réal : Arnaud Mercadier

 

2008 - AH, C'ÉTAIT ÇA LA VIE !
Réal : Franck Apprederis

 

2007 - PRÉDATEURS .LES
Réal : Lucas Belvaux

 

2007 - MYSTER MOCKY PRÉSENTE
Réal : Jean-Pierre Mocky

 

2006 - ONCLE DE RUSSIE .L'
Réal : Francis Girod

 

2005 - EDDA
Réal : Giorgio Capitani

 

2003 - SORAYA
Réal : Lodovico Gasparini

 

2003 - FRANCK KELLER
Série en 5 épisodes

 

1999 - VEGA
Réal : Laurent Heynemann

 

1996 - PETITE SOEUR
Réal : Marion Sarraut

 

1996 - JUSTE .LE
Série en 5 épisodes.

 

1992 - PRÊCHEUR EN EAUX TROUBLES
Réal : Georges Lautner

 

1989 - PRIX DU SILENCE .LE
Réal : Jacques Ertaud

 

1989 - EAUX TROUBLES

 

1988 - HAUTE TENSION

 

1988 - ARGENT
Réal : Jacques Rouffio

 

1971 - NOUVELLES AVENTURES DE VIDOCQ .LES

 

1971 - BRIGADE DES MALÉFICES .LA
Réal : Claude Guillemot

 

1969 - EAUX MÊLÉES .LES
Réal : Jean Kerchbron

 

1967 - JEU DE L'AMOUR ET DU HASARD .LE
Réal : Marcel Bluwal

 

1967 - BONNE PEINTURE .LA
Réal : Philippe Agostini

 

1965 - MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE .LE
Réal : Jean Kerchbron

 

1965 - MISÈRE ET LA GLOIRE .LA

 

1965 - DOM JUAN

 

1960 - PAYSAN PARVENU .LE
Réal : René Lucot

 

SES DOCUMENTAIRES ET COURTS MÉTRAGES :
____________________________________________

 

1999 - DANIEL GÉLIN, MON PÈRE…
Documentaire - Réal - Manuel Gélin

 

1997 - L'ENFANT DU DIMANCHE
Documentaire - Réal - Dominique Cazenave

 

1996 - BELMONDO, LE MAGNIFIQUE

 

1980 - LE MERVEILLEUX
Documentaire - Réal - Claude Brasseur

 

1973 - L'ATELIER
Court métrage - Réal - Patrick de Mervelec

 

_______________________FIN_____________________

commentaires (0)